Logiciels de caisse

Gérants de commerces de proximité, de salons ou encore de cafés-restaurants, vous êtes de plus en plus nombreux à chercher un logiciel de caisse pour gérer votre activité. Pour vous aider à y voir plus clair, voici une sélection de logiciels de caisse et nos conseils pour choisir le meilleur.

Comparatif des logiciels de caisse

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Tactill

  • Caisse enregistreuse tactile simple et efficace, certifiée loi anti-fraude
  • Pour les commerces indépendants et la petite restauration
  • Nombreuses fonctionnalités

>> Lire notre avis sur Tactill

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de iZettle Go

  • Logiciel gratuit : pas de frais mensuels ni d’engagement
  • Clair, moderne et facile d’utilisation
  • Disponible sur iOs et Android

>> Lire notre avis sur iZettle Go

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de L’Addition

  • Caisse enregistreuse tactile sur devis
  • Pour les cafés, hôtels et restaurants uniquement
  • Fonctionne hors-ligne

>> Lire notre avis sur L’Addition

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Tiller

  • Caisse enregistreuse tactile complète, certifiée loi anti-fraude
  • Pour les commerces  de toute taille (indépendants, franchises, grands comptes)
  • Très personnalisable

>> Lire notre avis sur Tiller

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de RoverCash

  • Caisse enregistreuse tactile disponible en version gratuite
  • Compatible iOs et Android
  • Possibilité de se former en ligne ou via des ateliers

>> Lire notre avis sur RoverCash

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Hiboutik

  • Logiciel de caisse pour les petits commerces indépendants
  • Pas de matériel inclus
  • Disponible sur PC et Mac, tablette et smartphone (Android ou iOs)

>> Lire notre avis sur Hiboutik

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Clyo Systems

  • Gamme de caisses enregistreuses certifiées
  • Matériel et logiciel en pack
  • Disponible aussi en version tactile (Microsoft)

>> Lire notre avis sur Clyo Systems

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Popina

  • Caisse enregistreuse tactile plutôt complète et certifiée loi anti-fraude
  • Pour les commerces de bouche de taille petite à moyenne
  • Application performante

>> Lire notre avis sur Popina

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de helloCash

  • Caisse enregistreuse en ligne
  • Plutôt destinée aux salons (beauté, coiffure…)
  • Disponible sur ordinateur, tablettes et smartphones

>> Lire notre avis sur helloCash

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de ShopCaisse

  • Logiciel de caisse enregistreuse pour iPad
  • Convient à tous type de commerce
  • Matériel en achat ou location

>> Lire notre avis sur ShopCaisse

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de Loyverse

  • Non conforme à la loi anti-fraude
  • Ne convient pas aux chaînes
  • Version gratuite et add-ons payants

>> Lire notre avis sur Loyverse

Avis independant.io :
Avis clients :
0,0 rating

sur le site sécurisé de SumUp POS

  • Caisse enregistreuse tactile certifiée NF525
  • Compatible avec tous les terminaux SumUp
  • Un peu cher par rapport à la concurrence

>> Lire notre avis sur SumUp POS

Logiciel de caisse : le guide pour bien choisir !

Un logiciel de caisse, qu’est-ce que c’est ?

Lorsque l’on parle de logiciel de caisse, il faut en réalité différencier deux choses : la caisse enregistreuse (matériel) et le logiciel de caisse enregistreuse (système informatisé).

Le logiciel correspond la plupart du temps à une licence dont vous devez faire l’acquisition pour utiliser les fonctionnalités (via un navigateur internet, une application pour tablette ou un logiciel pour ordinateur ou directement intégré dans le système informatique d’une caisse).

La caisse enregistreuse physique correspond au matériel physique : unité centrale, tiroir-caisse et d’autres périphériques. Vous pourrez soit acheter soit louer les caisses auprès des acteurs de notre comparatif, ou de distributeurs.

Ceci dit, avec l’évolution des caisses alphanumériques vers les caisses informatisées, les termes de caisse enregistreuse, terminal point de vente, logiciel de caisse et même logiciel de caisse enregistreuse désignent aujourd’hui la même chose : le combo matériel + logiciel pour encaisser vos clients, gérer vos stocks et même plus pour certaines !

Le fonctionnement d’une caisse enregistreuse

Quel que soit le type de logiciel et de matériel que vous utilisez, le fonctionnement d’une caisse reste le même. La caisse sert à calculer le total de vos clients, gérer l’encaissement, éditer et imprimer les tickets et relevés.

Ensuite, au cas par cas, le logiciel caisse pourra ouvrir et fermer le tiroir-caisse, gérer un plan de table (pour les logiciels de caisses dédiés aux restaurants), gérer les stocks, gérer plusieurs magasins, faciliter le suivi de vos vendeurs…

Simple outil d’encaissement au départ, la caisse est aujourd’hui une véritable solution de gestion de commerces grâce au logiciel intégré.

À qui s’adressent les logiciels de caisse ?

Les logiciels s’adressent aux commerces et aux services de proximité de toute taille, tant pour les commerçants individuels que pour les gros réseaux de franchise. Fleuristes, food-trucks, herboristerie, cafés, hôtels, restaurants, boutiques de décoration, magasin de prêt-à-porter, camion pizza, boucherie, boulangerie, caviste…La liste est sans fin. Toutes les entreprises qui vendent en physique, mais aussi certaines entreprises qui ne font que de la livraison ou de la vente sur internet utilisent aujourd’hui un logiciel de caisse.

Pourquoi utiliser un logiciel de caisse ?

Il y a selon nous 2 arguments principaux qui devraient suffire à vous convaincre.

Le premier argument, c’est qu’il est obligatoire d’utiliser un logiciel de caisse certifié.

Depuis le 1er janvier 2018, les commerçants et professionnels assujettis à la TVA qui utilisent un système de caisse ont l’obligation d’utiliser un logiciel sécurisée. Ce logiciel de caisse doit respecter certaines conditions fixées par la loi afin de prévenir la fraude à la TVA.

En cas de contrôle, les commerçant risquent jusqu’à 7 500€ d’amende. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur les obligations en matière de caisse enregistreuse.

Le second argument, c’est qu’une bonne solution fait gagner énormément de temps et vous aidera à optimiser les performances de votre business.

Que ce soit sur la gestion des ventes et des commandes, l’encaissement ou sur la gestion plus globale de votre activité, un logiciel de caisse vous fera gagner du temps. Beaucoup de temps. Et les nombreuses fonctionnalités de suivi des performances qu’intègrent aujourd’hui les bons logiciels de caisse comme Tactill ou Tiller par exemple vous permettront d’identifier des axes d’amélioration, et d’optimiser la performance de votre entreprise.

Les types de caisses enregistreuses

Il existe, pour faire simple, 3 types de caisses enregistreuses

  • La caisse enregistreuse numérique ou alphanumérique
  • La caisse modulaire
  • La caisse enregistreuse tactile

La caisse enregistreuse numérique, c’est un peu l’ancêtre des caisses. Sans logiciel intégré, il s’agit simplement d’une grosse calculatrice permettant quand même d’afficher le montant des transactions et d’imprimer des tickets. Ces caisses doivent aujourd’hui obligatoirement être accompagnées d’un logiciel de caisse pour répondre aux exigences de la loi anti-fraude à la TVA de 2018.

La caisse modulaire (ou semi-modulaire) est l’évolution de ces caisses anciennes. On parle parfois de terminal point de vente, terme censé désigné davantage que la simple caisse. Plus imposante, elle est généralement composée d’une unité centrale dans laquelle le logiciel est intégré, et de différents modules : tiroir-caisse,  écran,  lecteur de codes-barres, afficheur de prix et imprimante.

Enfin, la caisse enregistreuse tactile, dernière arrivée sur le marché des caisses, se compose d’une tablette (iPad le plus souvent) sur laquelle est installée un logiciel de caisse. Résolument plus modernes, ces caisses ont l’avantage de coûter souvent moins cher que les autres caisses, tout en permettant d’adapter le logiciel de caisse précisément aux différents domaines d’activité. C’est ainsi qu’ont fleuri des logiciels pour les salons (Wavy ou Le Ciseau par exemple), pour les restaurants (L’Addition), pour la vente en ligne, la vente à emporter…

Les critères pour choisir et comparer les logiciels de caisses

La plupart des logiciels de caisse de notre comparatif sont adaptés à différents types de commerces et différents besoins. Pour vous aider à y voir plus clair, intéressons-nous quand même aux critères de choix

Respect de la législation

Petite parenthèse, car c’est ce critère n’en est pour nous pas vraiment un. Prenez un logiciel de caisse qui respecte la loi. Les éditeurs auront opté entre deux choix :

  • L’auto attestation
  • L’attestation par un organisme tiers type AFNOR ou LNE

Dans les deux cas, ils respecteront la loi et doivent être en mesure de vous fournir le certificat de conformité. Notez que tous les acteurs de notre comparatif des logiciels de caisse respectent la législation, sauf Loyverse (que nous déconseillons donc aux entreprises Françaises, du moins pour le moment).

Type de commerce

À notre avis, le type de commerce est le critère de choix numéro 1, puisque c’est lui qui dictera les fonctionnalités spécifiques dont vous aurez besoin.

Une petite épicerie ou une boulangerie pourra se contenter d’un logiciel de caisse en ligne couplé à une caisse numérique « traditionnelle ».

Un food-truck ou un camion pizza aura besoin de pouvoir encaisser en mobilité, là où un restaurant bien installé et de grande taille aura peut-être besoin de gérer plusieurs caisses, mais fixes, et cherchera une solution permettant de gérer les plans de salles.

Un salon de coiffure ou de beauté préférera un logiciel adapté à la prise de réservation et le paiement en ligne, tandis qu’un commerce plus classique (prêt à porter, fleuriste, commerce de proximité…) sera intéressé par ce qui touche à la gestion des stocks. Un bar-tabac voudra pouvoir lire les codes-barres des jeux à gratter… chaque commerce a ses spécificités.

Enfin, si votre entreprise comprend plusieurs établissements, il vous faudra un logiciel de caisse enregistreuse permettant de gérer de nombreux vendeurs et plusieurs points de vente. La taille et le type de commerce ont donc un impact important sur vos choix.

Fonctionnalités

Les fonctionnalités découlent directement du type de commerce. Rappelons quelques-unes des fonctionnalités essentielles d’un logiciel de caisse :

  • Gestion des articles
  • Création et gestion de fichiers clients et fournisseurs
  • Programme de fidélités
  • Gestion des stocks et de l’approvisionnement
  • Plans de salles
  • Gestion des commandes en cuisine
  • Gestion des commandes en ligne et de la livraison
  • Édition des tickets
  • Z de caisse
  • Outils de suivi des ventes (statistiques par produit, par client, par vendeur…)

À vous de voir lesquelles sont primordiales pour votre activité, et choisissez une caisse de notre comparatif qui les incluent.

Matériel

La question du matériel est aussi un critère de choix. Si vous en avez déjà, il faudra prendre un logiciel de caisse enregistreuse compatible. Sinon, il faudra envisager d’en acheter – neuve ou d’occasion – ou d’en louer (ici aussi il faudra choisir).

Enfin, il faudra faire avec vos préférences, entre un terminal point de vente modulaire traditionnel et une caisse enregistreuse tactile, beaucoup plus moderne (mais certains n’aiment pas les caisses sur iPad).

Budget

Comme vous pouvez le constater, le budget n’est pas forcément le premier critère de choix de notre liste. Pourquoi, tout simplement car certaines solutions un peu plus chères peuvent vous faire gagner beaucoup plus de temps.

Posez-vous quand même cette question : quel est votre budget pour les années à venir. C’est la meilleur manière de comparer les différentes solutions, entre caisse complète et prix du logiciel + tablette par exemple.

Préférences d’usages

En dehors du tactile versus numérique déjà envisagé, il faudra aussi faire avec vos préférences d’usage. Cherchez-vous un logiciel de caisse open-source ? Un logiciel en ligne ? Une application ?

Combien coûte un logiciel de caisse ?

Même s’il est compliqué de répondre à cette question, voici quelques exemples de tarifs :

  • Tactill démarre à 29€ par mois
  • Tiller commence à 79€ par mois

Et gardez en tête que le prix du logiciel ne représente pas le prix total d’une caisse, voir notre article dédié sur le prix d’une caisse enregistreuse si vous souhaitez en savoir plus. D’ailleurs, notez qu’il existe des logiciels de caisse gratuits, mais attention à bien inclure le coût du matériel, et aussi les montants de commission à l’encaissement pour comparer correctement le prix total de votre caisse.