Création site

Créer une boutique en ligne : comment réussir en 2020 ?

Pourquoi et comment créer une boutique en ligne ? Quelles sont vos options ?

C’est décidé, vous allez ouvrir une boutique en ligne ! Que vous soyez déjà un commerçant aguerri, ou un particulier en recherche de revenus complémentaires, vous vous posez de nombreuses questions : Quelle type de boutique créer ? Quoi vendre sur votre site ? Combien ça coûte de créer une boutique en ligne ? Quelle solution choisir pour créer votre site ? Devez-vous faire appel à un expert ? 

Créer et gérer son site e-commerce facilement en 2020, c’est possible. Mais encore faut-il se poser les bonnes questions, et choisir les bons outils. Pour vous aider à définir sereinement votre projet et à le lancer efficacement, nous avons préparé ce guide. Nous l’avons voulu détaillé et très complet, alors même si vous n’êtes pas débutant dans le e-commerce, vous devriez apprendre quelque chose !

Créer une boutique en ligne : pourquoi, pour qui ?

Pourquoi ouvrir une boutique en ligne en 2020 ?

En 2019, il y avait 180 000 sites e-commerce actifs, rien qu’en France, pour un chiffre d’affaires global de 92,6 milliards d’euros (source : Fevad). Chaque jour, de nouvelles boutiques en ligne voient le jour.

Mais attention aux désillusions : 90% du chiffre d’affaires global est généré par 5,5% des sites marchands ! De nombreux sites e-commerce ne trouvent jamais leur public, ne font pas le poids face à la concurrence, et finissent par fermer.

Pourtant, il y a encore de la place pour de nouveaux acteurs. Plus de la moitié des petites boutiques en ligne (gérées par des TPE / PME) sont rentables, et le volume de vente est en hausse constante. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut d’abord bien définir votre projet et vous poser les bonnes questions.

Il y a plusieurs raisons pour voir lancer un projet e-commerce :

  • Vous avez déjà une entreprise avec une activité physique (magasin, restaurant, vente par correspondance, B2B…). Le web est un canal complémentaire pour écouler vos produits. Proposer à vos clients la vente en ligne est à la fois une façon de simplifier la vie de vos clients existants, et de maximiser votre chiffre d’affaires en touchant de nouvelles cibles. 
  • Vous êtes entrepreneur et avez un projet de lancement de produit (mode, cosmétique, déco, alimentaire,… peu importe le secteur). Le e-commerce est le moyen de plus efficace de commercialiser vos produits : pas de frontières géographiques, pas de magasin à ouvrir, pas d’intermédiaires et de distributeur à prospecter et à rémunérer. Et en plus, vous vous constituez une précieuse base de clients.
  • Vous êtes un particulier et vous souhaitez un complément de revenu, ou une activité que vous puissiez lancer de chez vous, à votre rythme, avec un minimum d’investissement de départ. Vous avez lu des articles alléchants, qui vantent les success stories d’entrepreneurs générant des revenus confortables depuis chez eux avec le e-commerce. Vous vous êtes peut-être intéressé au dropshipping (vente en ligne sans stock). 

Comme vous le voyez, ces projets e-commerce ne sont pas les mêmes, mais ils peuvent tous connaître le succès, pour peu que l’on prenne les bonnes décisions.

Les différents types de boutique en ligne

Tout d’abord, quel type de boutique en ligne souhaitez-vous créer ?

De façon générique, un site e-commerce, c’est un site qui gère des encaissements électroniques. C’est une définition assez large… Il existe donc plusieurs types de boutiques en ligne :

Vente de produits physiques avec stock

Le site e-commerce le plus répandu est celui qui gère un stock de marchandises. Dans ce cas de figure, vous commandez ou fabriquez vous-mêmes vos produits, vous les commercialisez sur votre site, vous gérez les commandes et les expéditions. Vous pouvez aussi choisir de confier une partie de la logistique à un prestataire, par exemple, la préparation des commandes et les livraisons.

Vente de produits numériques

Les produits numériques n’ont pas à être expédiés aux clients. La vente de produits numériques (livres en PDF, vidéos, cours en ligne, photographies, patrons de couture…) est donc théoriquement plus facile à mettre en place : pas de stocks, pas d’expéditions. 

Mais pour commercialiser des produits numériques, vous devez avoir déjà une notoriété, ou avoir fait vos preuves dans votre domaine (Exemple : vous avez déjà démontré votre expertise en jardinage via des vidéos sur Youtube, et vous voulez vendre un guide du jardinage sur votre site). Vos produits doivent être très qualitatifs, sinon, gare à la déception.

Dropshipping ou vente sans stock

Le dropshipping, ou e-commerce sans stock, est une alternative au e-commerce traditionnel. 

>
Bon à savoir Ce modèle permet de créer un site e-commerce qui commercialise le catalogue d’un grossiste. Vous vous occupez de créer le trafic, d’encaisser les ventes, et c’est votre partenaire qui gère le stock et les commandes.

C’est une solution très à la mode car elle permet de créer un site e-commerce avec un minimum d’investissement. Par contre, la concurrence est rude, les produits peu différenciés, et les marges faibles : il faut donc miser sur le marketing pour faire venir des visiteurs sur votre site. Dans ce domaine, le choix du ou des fournisseur(s) est crucial. Vous devez également bien étudier votre marché et choisir une niche peu concurrentielle.

Vente de box (paiements récurrents)

Ce type de site est en vogue depuis plusieurs années. Vous choisissez un domaine (cuisine, puériculture, sport, bricolage…) et mettez au point une offre de box. Vous proposez à vos clients de leur envoyer régulièrement (chaque mois, tous les 2 mois…) un colis avec un produit ou une sélection de produits correspondant à la thématique de votre choix. 

L’avantage de ce modèle pour vous : le système d’abonnement vous apporte des revenus récurrents. Vous pouvez choisir de demander à vos clients de payer 6 mois ou 1 an d’avance, ce qui gonfle votre trésorerie. En revanche, le marché est très concurrentiel et commence à s’essouffler. Les clients se lassent vite : à vous de les surprendre à chaque fois avec des produits de qualité et un service client aux petits oignons. 

Ces quatre catégories sont les plus fréquentes, mais il existe d’autres types de sites e-commerce : ventes privées, achats groupés, ventes aux enchères, marketplaces… Ces types de boutiques en lignes nécessitent de développer des fonctionnalités plus poussées, plus spécifiques. Elles sont donc plus difficiles à mettre en place. 

commande boutique en ligne

Une boutique en ligne de quoi ?

Vous voulez créer une boutique en ligne, oui, mais de quoi ? Quels produits vendre ?

Beaucoup d’aspirants entrepreneurs veulent se lancer dans le e-commerce, mais hésitent sur le secteur d’activité. Nous n’avons pas la réponse unique, mais voici quelques conseils pour choisir quoi vendre sur votre site e-commerce.

Choisissez une niche

Une niche de marché, c’est une sous-catégorie, par définition moins concurrentielle qu’un marché plus large.  Prenons le marché des vêtements pour bébés, qui est très concurrentiel : une niche pourrait être la vente vêtements en coton bio pour bébé. Le nombre de clients potentiels est moins important, mais ils sont plus facile à cibler et à toucher car vous êtes spécialisé.

Choisissez un domaine en phase avec vos centres d’intérêt

L’entrepreneuriat marche mieux quand il rime avec passion. Cela semble évident, mais si vous êtes nul en bricolage, ne vous lancez pas dans la vente de ponceuses électriques ! Essayez de créer le site dont vous aimeriez être client. Cela vous permettra de choisir les bons produits, de mieux connaître les attentes de votre clientèle, de leur donner des conseils, de créer du contenu de qualité pour vous faire connaître. 

Faites une étude de marché

Ne vous lancez pas sur un marché avant de l’avoir bien étudié. Tout d’abord, prenez le temps d’étudier la concurrence. Essayez d’évaluer les forces et faiblesses de vos concurrents, les opportunités et les menaces sur votre marché.

Notre conseil Interrogez des clients potentiels. Essayez de comprendre leurs besoins, leurs attentes, leurs freins à l’achat.

Analysez l’évolution des recherches sur Google sur votre secteur, avec un outil comme Google Trends par exemple : cela vous permettra peut-être d’identifier une niche à fort potentiel.

Et n’hésitez pas à faire évoluer votre projet pour mettre toutes les chances de votre côté. 

Voici, en vrac, quelques idées de niches tendances :

  • Site dédié à la fabrication de pain maison (machines à pain, farines, levures, pétrins, accessoires, livres de recette…)
  • Site de vente d’articles de sport spécialisé dans le Cross fit
  • Site de vente de vêtements et jouets végans pour les enfants 
  • Site de jardinerie spécialisé dans la permaculture
  • Site de vente de coques pour téléphone en matériaux recyclés
  • ….

Avez-vous le profil d’un e-commerçant ?

Avant de vous lancer, il est important de vérifier que vous avez le bon profil pour gérer un site e-commerce. Voici donc quelques critères de réussite :

  • Vous êtes prêt à ne pas recevoir tout de suite un salaire. Ne croyez pas que vous pourrez vous verser un revenu confortable dès le lancement de votre site. Il vous faudra être patient, la création d’une boutique en ligne est un vrai projet entrepreneurial. Il serait donc préférable que vous ayiez un peu d’argent de côté.
  • Vous n’avez pas peur de travailler seul. Au début, vous ne pourrez vraisemblablement pas embaucher de salarié pour vous aider. A moins que vous n’ayiez déjà une entreprise, ou un associé, il y a de fortes chances pour que vous soyez au départ seul sur votre projet. La majorité des gérants de petites boutiques en ligne travaillent seuls, depuis leur domicile : il faut être sûr que ce mode de vie vous convient.
  • Vous êtes à l’aise avec le numérique (ou vous avez le budget pour vous faire accompagner). SEO, FTP, fichiers .csv, Instagram, HTML… ces mots vous font peur ? Alors passez votre chemin. Pour vous lancer dans le e-commerce, vous allez devoir acquérir de nouvelles compétences et ne pas avoir peur de toucher à tout. De même, si vous n’aimez pas passer trop de temps devant votre écran, changez de projet ! Sinon, prévoyez le budget pour vous faire accompagner.
  • Vous êtes très organisé. Vous êtes atteint de phobie administrative ? Vous avez du mal à vous organiser ? Dans ce cas, on vous déconseille le e-commerce !
>
Attention Créer sa boutique en ligne ne se résume pas à mettre un site internet en ligne.

Déjà, en tant qu’entrepreneur, vous allez devoir gérer de nombreux aspects administratifs pour votre entreprise : comptabilité, relation fournisseur, TVA, impôts…Enfin, la gestion d’une boutique en ligne nécessite aussi beaucoup de rigueur : gestion des stocks, des commandes, relation client… Tout cela nécessite une organisation sans faille et une grande disponibilité.

Les questions à se poser avant de lancer son projet e-commerce

Une fois que votre projet de site e-commerce est clair dans votre tête, vous savez à peu près dans quelle direction, vous voulez aller. Vous avez défini votre marché de niche, votre business model (vente sur stock ? dropshipping ? vente d’abonnement ?…), vous commencez à imaginer votre catalogue et vos tarifs.

Budget, délais et moyens : les questions les plus importantes

Avant de pouvoir aller plus loin, commencez par vous poser les questions les plus importantes :

  1. Quel budget ? On va le voir plus tard, la création d’un site e-commerce peut coûter aussi bien 0 ou 100 000 €. Sans parler des autres investissements : stocks, publicité… Vous devez donc réfléchir au budget que vous êtes prêt à mettre dans ce site, que ce soit en investissement ou en fonctionnement.
  2. Quels délais ? Sous quel délai votre site doit-il être en ligne ? Si vous êtes pressé, les solutions ne seront pas les mêmes que si vous avez 6 mois devant vous.
  3. Quels moyens ? Quel temps avez-vous à consacrer à la création et ensuite, à la gestion de votre site e-commerce ? Quelles sont vos compétences en la matière ? Pouvez-vous vous appuyer sur quelqu’un d’autres (stagiaire, ami, conjoint…) ?

Ces questions vont clairement définir votre projet, prenez vraiment le temps d’y répondre !

La question de la marque et l’identité visuelle

Comme tout site web que vous visitez, il va falloir définir votre marque, et l’adresse de votre site, définie par le nom de domaine. Si vous avez déjà déposé un nom de marque, commencez par vérifier que le nom de domaine associé est bien disponible (on conseille un nom de domaine en .fr ou .com). Et si vous n’avez pas encore de nom de marque, c’est le moment d’y réfléchir. Si votre activité repose à 100% sur votre site de vente en ligne, votre nom de domaine sera aussi votre marque, donc choisissez-le bien ! Vous pouvez choisir une marque originale (exemple : greenweez.com) ou plus classique (exemple : shop-pharmacie.fr).

design boutique

N’oubliez pas non plus votre image de marque et identité visuelle. Avez-vous déjà un logo, une charte graphique pour votre entreprise ? Si ce n’est pas le cas, c’est le moment pour y réfléchir. Peut-être pouvez-vous faire appel à un graphiste indépendant pour travailler dessus. Votre identité visuelle, c’est ce que vos clients vont retenir de votre entreprise quand ils voient votre carte de visite, quand ils consultent vos pages sur les réseaux sociaux, et quand ils visitent votre site. Elle doit refléter votre métier, vos valeurs, votre univers.

Votre boutique en ligne devra elle aussi s’y conformer, donc autant y réfléchir avant de lancer la création de votre site e-commerce. Pensez également au type de design que vous souhaitez pour votre boutique en ligne : moderne ? classique ? épuré ? créatif ? coloré ?

Les fonctionnalités attendues

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous proposer sur votre boutique en ligne ? Recherche avancée avec des filtres, galerie photo pour vos produits, avis clients, espace client avec suivi des commandes… Essayez de lister les fonctionnalités que vous souhaitez et de les classer par ordre d’importance, de l’indispensable, au “nice to have”.

>
Notre conseil Inspirez vous des sites sur lesquels vous aimez commandez et qui ont fait leurs preuves en e-commerce.

Les questions logistiques

Parmi les aspects plus concrets de la création d’une boutique en ligne, il va falloir penser au mode(s) d’expédition. Si vous gérez une boutique avec un stock vous devez réfléchir au process d’expédition que vous allez mettre en place, à commencer par les modes de livraison que vous allez proposer.

  • Livraison à domicile ?
  • En point-relais ?
  • En magasin (si vous avez déjà un point de vente physique) ?
  • Allez-vous gérer vous-mêmes les expéditions, ou les confier à un prestataire ?

Il va aussi falloir penser aux modes de paiement. Quels moyens de paiement souhaitez-vous proposer ? Carte bancaire, Paypal, virement bancaire, chèque, paiement en 3 fois ? Passerez-vous par une banque traditionnelle avec un contrat VAD (Vente à Distance), ou par une solution de paiement comme Stripe ?

Notre conseil N’hésitez pas à vous renseigner sur les coûts des différentes solutions et de faire des simulations pour choisir la solution de paiment en ligne la plus avantageuse.

N’oubliez pas non plus de prendre en compte la facilité de paiement pour le client final !

Comment créer une boutique en ligne : vos options

Maintenant que vous y voyez plus clair sur votre projet, les démarches et vos besoins, balayons les options que vous avez à votre disposition pour créer votre boutique en ligne.

Faire appel à une agence

C’est souvent la première solution à laquelle on pense : faire appel à une agence de communication ou à une agence digitale. Il existe des agences spécialisées dans le e-commerce, voire même spécialistes d’une solution e-commerce en particulier (Prestashop, Woocommerce…)

Bon à savoir L’avantage des agences ? Elles disposent d’une solide expérience, d’une méthodologie éprouvée, et intègrent différents métiers dans leurs équipes : graphisme, développement web, gestion de projet, UX design, webmarketing…

Certaines agences peuvent même vous aider à mettre en place les processus logistiques pour votre site e-commerce. Mais attention : cela vous coûtera cher. Si vous passez par une agence, comptez minimum 5 000 € pour la conception et le design de votre site e-commerce, mais notre constat est que le prix moyen tourne plutôt entre 10 000 et 15 000 €. Si votre projet est complexe, si vous passez par une solution e-commerce très sophistiquée comme Magento, cela peut aller jusqu’à 100 000 €, voire plus !

Faire appel à un indépendant

La deuxième solution plébiscitée par les entrepreneurs quand il s’agit de créer leur site e-commerce, c’est de travailler avec un développeur web indépendant (freelance).  Cette solution est moins coûteuse que de faire appel à une agence. Elle est également plus souple, et les délais peuvent être plus courts.

>
Attention Vous devrez davantage vous impliquer dans la réflexion sur votre cahier des charges.

La plupart des développeurs web ne sont pas en mesure de définir votre identité visuelle ou votre cahier des charges. Ils ne vous aideront pas non plus à faire les bons choix marketing ou SEO.

Avant de signer le devis d’un indépendant, essayez de bien comprendre comment il travaille, ce qu’il attend de vous, ce qu’il est en mesure de faire et quelles sont ses limites. Si vous travaillez avec un freelance (ou une très petite agence), comptez minimum 3500 € pour la création d’un site e-commerce très basique. 

Créer soi-même sa boutique en ligne

La dernière solution, c’est de créer vous-même votre boutique en ligne. Oui, c’est possible, même si vous n’êtes pas développeur !

>
À retenir Aujourd’hui, il existe de nombreux outils qui permettent de créer une boutique en ligne facilement.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Shopify, Wix, Weebly, Wizishop, BigCommerce ? Ces logiciels en ligne (ou SaaS) permettent de créer un site e-commerce facilement, sans vous soucier du code ni de l’hébergement. 

Vous créez votre compte sur le site, choisissez le template qui vous convient, et personnalisez vous-même le contenu des pages. La plupart de ces logiciels proposent pour la plupart une période d’essai gratuit, et des abonnements payants. En fonction de l’outil choisi, des fonctionnalités souhaitées, et d’autres critères (nombre d’article, trafic du site…), votre boutique en ligne vous coûtera entre 10 et 300 € par mois. Nous présenterons les coûts plus en détail dans un prochain chapitre de cet article. 

Il existe aussi des logiciels open source comme WooCommerce, Prestashop, qui sont téléchargeables gratuitement et peuvent être installés sur votre hébergement. Les mettre en place, pour un novice, sera plus difficile et leur configuration demandera plus de temps. de plus, ces outils étant gratuits, vous ne pourrez pas vous appuyer sur un service client pour répondre à vos question : vous devez vous contenter de la documentation, des blogs et forums de discussions spécialisés. Mais vous n’aurez que l’hébergement à payer, et éventuellement des modules de personnalisation. 

Nous présentons plus loin notre sélection de logiciels pour ceux qui souhaitent créer eux-mêmes leur site e-commerce. Cela peut vous intéresser si :

  • Vous avez du temps à consacrer à la création de votre site e-commerce
  • Vous êtes à l’aise avec le numérique et vous n’avez pas peur de vous former
  • Vous avez un petit budget

Si vous optez pour cette solution, prenez le temps de tester plusieurs logiciels de création de boutique en ligne, avant de choisir celui qui vous convient le mieux.

Les meilleurs logiciels pour créer votre boutique en ligne

Comme nous l’avons expliqué précédemment, il existe de nombreux logiciels en ligne ou open source pour créer votre boutique en ligne. Nous en avons testé un certain nombre, et pour vous aider dans notre choix, voici notre sélection :

Shopify

Shopify est la référence internationale des logiciels SaaS (c’est à dire accessible directement en ligne) pour créer et gérer votre site e-commerce.

Essai gratuit
  • 14 jours
  • sans CB
  • sans engagement

Ses fonctionnalités complètes en font l’outil idéal pour les projets e-commerce ambitieux. Accessible à partir de 29 $ par mois, Shopify propose un support client accessible 7j/7 et 24h/24 (en anglais uniquement). Pour en savoir plus, lire notre avis sur Shopify.

Wix

Wix est un acteur internationalement connu de la création de site. Ses fonctionnalités de création de boutique en ligne sont moins célèbres mais méritent qu’on s’y arrête, surtout pour les plus petits projets.

Wix logo
Essai gratuit
  • 14 jours

Avec Wix, vous pouvez créer votre site e-commerce facilement,  presque en quelques clics. Vous pouvez tester gratuitement Wix pendant 14 jours, puis opter pour un plan Premium (entre 17 et 35 € par mois pour un site e-commerce). Un support client francophone est proposé, et l’aide en ligne est très complète. Pour en savoir plus, lire notre avis sur Wix.

WiziShop

WiziShop est un éditeur 100% Français assez réputé sur la création de boutiques en ligne. Les fonctionnalités sont au rendez-vous, et le support Français plait aux commerçants.

La création de boutique est rapide, et vous disposez de 15 jours pour tester la solution et ses différentes fonctionnalités, à partir de 27€ par mois. Pour en savoir plus, lire notre avis sur WiziShop.

WooCommerce (WordPress)

WooCommerce est le seul logiciel open source de notre sélection. Il s’agit du module e-commerce intégré au célèbre CMS WordPress. Avec WooCommerce, vous êtes libre de créer la boutique en ligne de vos rêves, grâce à l’incroyable bibliothèque de thèmes et d’extensions disponible.

logo woocommerce
Voir le site
  • Gratuit et open-source

Vous êtes propriétaire de votre site et n’avez que l’hébergement à payer (sauf si vous optez pour un thème et des extensions payantes). Plus facile à mettre en place et à utiliser que son concurrent Prestashop, WooCommerce est une solution à explorer si vous prêt à vous débrouiller avec la technique (sans pour autant apprendre à coder). Pour en savoir plus, lire notre notre avis sur WooCommerce.

Weebly

Weebly est pensé pour les petits commerçants qui se lancent dans le e-commerce. Sa gamme d’abonnements payants va de 5 à 30€ par mois, ce qui fait de Weebly un logiciel de création de boutique en ligne vraiment pas cher.

Pour autant, la version à 30€ par mois est très complète et vous donne accès à des fonctionnalités puissantes (intégration outils tiers, logiciel marketing…). Pour en savoir plus, lire notre avis sur Weebly.

Combien coûte la création d’une boutique en ligne ?

Est-il possible de créer une boutique 100% gratuite ?

Vous cherchez peut-être une solution pour créer votre boutique en ligne gratuitement. Mais est-ce vraiment possible ?

Contrairement aux logiciels de création de site web professionnels, les logiciels de création de site e-commerce proposent rarement une version gratuite. Et quand la version gratuite existe, elle est très limitée. 

Par exemple Strikingly propose une offre gratuite limitée à un seul article. E-monsite, de son côté, propose de créer une boutique en ligne gratuitement, mais sans paiement en ligne ! Il y a donc peu de chance que cela réponde à vos besoins.

L’autre possibilité pour créer un site e-commerce gratuitement, c’est d’utiliser un logiciel open source comme WooCommerce ou Prestashop. Ces logiciels de création de site e-commerce sont gratuits, mais les configurer vous demandera plus de temps et de travail. De plus, ils comportent des coûts cachés (thèmes et extensions payantes), et vous devrez de toute façon payer l’hébergement de votre site (comptez au minimum 10 € par mois pour un hébergement Cloud indépendant, ce qui est fortement recommandé).

Pour ces raisons, nous pensons que non, la création d’un site e-commerce n’est jamais gratuite. Mais alors, combien ça coûte une boutique en ligne ? Nous résumons les coûts des différentes options dans le chapitre suivant.

Créer une boutique en ligne : combien ça coûte ?

Quels sont les tarifs pour créer une boutique en ligne ? Cela dépend bien sûr de l’option que vous avez choisie. Voici un tableau récapitulant les tarifs de plusieurs logiciels de création de boutique en ligne, ainsi que les tarifs pratiqués couramment par les prestataires pour créer un site e-commerce.

Tarifs logiciels création de site e-commerce

Solution choisirAbonnement / CoûtFrais de transaction
WixEntre 17 et 35 € / moisAvec Wix Paiements (mode de paiement par défaut) : 1.9% par transaction + 0,30 EUR
ShopifyEntre 29 et 299 $ / moisEntre 0,5 et 2% (dépend de l’offre souscrite)
WeeblyEntre 10 et 30 € / mois Avec Square (mode de paiement par défaut) : 2,6% par transaction + 0,30 $
WooCommerce ou PrestashopHébergement : à partir de 10 € par mois pour un hébergement Cloud indépendant (conseillé)Achat d’un thème premium : entre 19 et 159 € Dépend du ou des modes de paiements choisi. Vous avez totale liberté pour choisir votre prestataire de paiement.
Vous faites appel à un développeur web freelanceA partir de 3500 € pour un site e-commerce simpleDépend du ou des modes de paiements choisi. Vous avez totale liberté pour choisir votre prestataire de paiement.
Vous faites appel à une agence webA partir de 5 000 € pour un site e-commerce simple avec une petite agenceDépend du ou des modes de paiements choisi. Vous avez totale liberté pour choisir votre prestataire de paiement.

Comment choisir la bonne solution pour votre boutique en ligne ?

Si vous nous avez lus jusqu’ici, vous y voyez à peu près clair sur les démarches à suivre, les options à votre disposition, et les coûts liés à la création d’une boutique en ligne.

Maintenant, quels sont les critères de choix ? Comment savoir quelle option est la plus adaptée pour vous ? Comment choisir le bon outil pour créer votre boutique en ligne ? Pas de panique, et suivez le guide. 

Rédiger le business plan de votre boutique en ligne

Tout d’abord, nous vous conseillons fortement, si ce n’est pas déjà fait, de rédiger un business plan pour votre projet e-commerce. Cela vous permettra d’établir un budget prévisionnel et, si nécessaire, de solliciter des aides pour financer vos investissements. Vous pouvez utiliser notre business plan gratuit ou bien faire votre business plan en ligne.

Définissez précisément votre modèle économique et établissez un prévisionnel (estimatif, bien sûr) des ventes.  Listez vos coûts, et vérifiez que vos ventes prévisionnelles et vos autres éventuelles rentrées financières permettent de couvrir ces coûts. Faites des simulations dans un tableau, pour comparer les frais liés aux différentes solutions de paiement en ligne, en tenant compte des frais de transaction.

Définissez le cahier des charges de votre site e-commerce

La rédaction d’un cahier des charges sera nécessaire si vous faites appel à un professionnel (agence, freelance) pour la création de votre site e-commerce. Mais même si vous décidez de créer votre boutique en ligne vous-même avec un logiciel de création de site e-commerce, il est impératif que vous réfléchissiez à vos attentes, et aux fonctionnalités dont vous avez besoin. Pour vous aider, nous en listons un certain nombre ici.

Les fonctionnalités d’un site e-commerce

Personnalisation et interface de votre boutique en ligne

Le design de votre boutique en ligne est très important pour votre image de marque et pour l’expérience utilisateur. 

À retenir En fonction de votre budget et de la solution de création de site choisie, vous aurez plus ou moins de possibilités pour personnaliser l’interface de votre site (disposition des pages, présentation des articles, tunnel de paiement…).

Réfléchissez au look que vous souhaitez et au degré de personnalisation dont vous avez besoin. Mais aussi à la liste des pages, aux catégories d’articles, aux fonctionnalités de recherche, aux options de présentation des produits…

Il faut aussi imaginer le site du point de vue de vos clients : vont-ils créer un compte pour commander ? Doivent-ils disposer d’un espace client pour visualiser l’historique de leurs commandes ou effectuer d’autres actions (suivi de livraison, demande de retour…) ? 

Gestion du catalogue produit

Il existe des différences importantes entre les logiciels de création de site e-commerce sur la gestion du catalogue produit : 

  • Types de produits gérés (physiques ou numériques)
  • Classement des articles en catégories, sous-catégories…
  • Gestion des variantes (tailles, couleurs…)
  • Gestion des images et des descriptions
  • Nombre d’articles supportés
  • Possibilités d’import/export

La simplicité de prise en main de l’interface de saisie des articles est également un critère de choix, surtout si vous avez de nombreux produits.

Comparez les logiciels de création de site web
Trouvez la solution la plus adaptée à vos besoins et votre budget

Gestion des ventes

Le coeur du e-commerce c’est la vente ! Peut-être que vos besoins en la matière sont très simples. Mais vous devez tout de même réfléchir à la gestion opérationnelle, et étudier les fonctionnalités dont vous avez besoin :

  • Modes de paiements acceptés
  • Gestion des clients
  • Possibilité de mettre en place des soldes, des codes promotionnels, un programme de fidélité…
  • Statistiques des ventes
  • Exports vers votre comptabilité
  • Intégration avec des marketplaces

Gestion des stocks et des expéditions

Là aussi, votre cahier des charges doit préciser ce dont vous avez besoin en termes de gestion des stocks :

  • Etablissement d’un inventaire
  • Alertes en cas de stocks faibles ou épuisés, gestion des ruptures (Exemple : un produit doit-il apparaître sur le site quand il n’est plus en stock ? si oui, comment ?)
  • Modes de livraison proposés
  • Gestion des frais de livraison : au poids ? En fonction du montant de la commande ?
  • Gestion des expéditions : comment l’outil vous propose-t-il de gérer les expéditions ?
  • Le cas échéant, gestion du dropshipping
fonctionnalites boutique en ligne

Outils marketing

Pour que votre site e-commerce soit performant, vous allez avoir besoin de mettre en place un minimum d’actions marketing. Certains outils de création de site e-commerce embarquent des fonctionnalités très intéressantes :

  • Intégration avec les réseaux sociaux (Vente sur Instagram, sur Facebook…)
  • Envoi de newsletters et d’emails automatisés à vos clients (exemple : relance des paniers abandonnés)
  • Optimisation du référencement naturel de votre site et de vos pages produit
  • Statistiques de visites et de conversion avancées
  • Gestion des avis clients et des avis produits

Si vous êtes à l’aise avec ces sujets, vous souhaiterez peut-être privilégier la compatibilité de votre plateforme e-commerce avec vos outils préférés (Mailchimp pour les newsletter, Google Analytics pour les statistiques, …).

Mais si vous êtes novice, vous aurez peut-être intérêt à vous tourner vers les logiciels de création de site e-commerce “tout en un”, au moins dans un premier temps.

Aspects techniques

Enfin, les aspects techniques peuvent être un critère de choix. 

Si vous souhaitez créer votre site vous-même et que vous n’êtes pas à l’aise avec la gestion d’un hébergement web, nous vous conseillons d’opter pour un logiciel SaaS pour la création de site e-commerce, plutôt que pour un logiciel open source. En effet, WooCommerce ou Prestashop doivent être installés chez votre hébergeur, sans aucune garantie sur les temps de réponse du site ou sur sa stabilité dans le temps. Vous serez responsable de tout (installation des mises à jours, mise en place des sauvegardes… De quoi avoir des sueurs froides.

Comparez les logiciels de création de site web
Trouvez la solution la plus adaptée à vos besoins et votre budget

Si vous faites appel à un prestataire, indiquez vos attentes et vérifiez bien ses engagements en la matière (hébergement, rapidité de chargement, sauvegardes…)

Les démarches administratives à accomplir pour lancer son projet de boutique en ligne

Choisir le statut juridique de votre boutique en ligne

Vous ne pouvez pas faire de e-commerce en toute légalité si vous n’avez pas créé une entité commerciale. Si votre entreprise n’est pas encore créée, il va donc falloir le faire, en commençant par le choix de votre statut juridique. 

Si vous lancez votre site e-commerce seul, vous pouvez opter pour le régime de la micro-entreprise. Il a l’avantage d’être simple et avantageux. Toutefois, il comporte certaines limites : plafond de chiffre d’affaires de 170 000 € HT, impossibilité de déduire vos frais professionnels, franchise de TVA jusqu’à un certain seuil. Si votre projet est ambitieux et pérenne, vous aurez peut-être intérêt à opter pour la SASU ou l’EURL.

Et si vous lancez votre site e-commerce à plusieurs, vous devrez probablement choisir entre SAS ou SARL.

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel du droit, ou à faire appel à un acteur du juridique en ligne, certains proposent des formulaires plutôt bien fait d’aide au choix du statut juridique, comme par exemple Contract Factory ou Legalvision.

De même, un expert-comptable spécialisé e-commerce peut-être une bonne option pour choisir le bon statut, et gérer votre comptabilité sur la durée de manière conforme.

Créer votre entreprise 

Une fois votre statut choisi, vous vous demander sans doute comment créer son entreprise ? Vous pouvez la créer ligne en vous appuyant sur les services de sites web spécialisés qui pourront vous fournir des conseils et une aide juridique. Comme mentionné, certains peuvent par exemple vous aider à choisir le bon statut juridique si vous avez encore un doute. Vous pouvez aussi effectuer les démarches seul ou à l’aide d’un expert-comptable ou d’un avocat.

Le seul statut qui permette de créer son entreprise totalement gratuitement est la micro-entreprise ; tous les autres statuts juridiques nécessitent de payer a minima les frais d’immatriculation au greffe et de publicité légale, mais attention, comme mentionné le statut de micro-entrepreneur peut rapidement être limitant pour une boutique en ligne.

Ouvrir un compte bancaire professionnel

Pour encaisser des paiements en ligne, vous allez devoir ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité. 

Si vous avez opté pour le statut de l’entreprise individuelle ou de la micro-entreprise, vous avez le droit d’ouvrir un compte courant classique (séparé de votre compte bancaire personnel). Mais cela ne vous permettra pas de souscrire un contrat VAD, vous serez donc limité dans le choix du module de paiement en ligne installé sur votre site (vous devrez passer par Paypal, HiPay ou un de leurs concurrents, qui fonctionnent sans contrat VAD).

Si vous avez opté pour un autre statut juridique, il faudra opter pour un compte bancaire professionnel. Vous pourrez donc ouvrir un contrat VAD auprès de votre banque ou d’un tiers comme Stripe. Attention, car les banques en ligne et néobanques ne permettent pas toutes de souscrire un contrat VAD. N’hésitez pas à contacter plusieurs banques pour obtenir des propositions et faire votre choix de façon éclairée.

Rédiger les mentions légales et les conditions générales de vente

Les mentions légales sont obligatoires pour tout site internet. Les conditions générales de vente, elles, sont obligatoires pour tout site marchand. Ne les négligez pas, car elles sont là pour protéger vos clients, mais aussi pour vous protéger ! Si nécessaire, vous pouvez vous faire aider d’un professionnel pour rédiger les conditions générales de vente de votre site e-commerce.

Que faire après la création de sa boutique en ligne ?

Comment faire connaître votre boutique en ligne ?

Ca y est, votre site e-commerce est en ligne ! Mais comment le faire connaître ?

Ce n’est pas l’objet de cet article, mais nous vous citons tout de même les principaux éléments qui feront le succès de votre boutique en ligne.

Moteurs de recherche (SEO et SEA)

Une des premières sources de trafic à privilégier pour votre site, ce sont les moteurs de recherche. Si vous avez du budget, vous pourrez mettre en place des campagnes SEA : pour faire simple, cela permet d’être visible dans les résultats de recherche sponsorisés de Google, en payant pour que votre site s’affiche quand un internaute fait certaines recherches (exemple : “basket femme cuir bio”).

Mais vous ne devrez en aucun cas négliger le SEO, c’est à dire l’optimisation de votre site pour le référencement naturel : c’est ce qui permettra à vos pages d’être présentes dans les résultats des moteurs de recherche sans avoir à payer pour cela. Ici aussi, vous pouvez agir seul, ou bien vous faire accompagner par une agence ou un freelance SEO.

acquisition boutique

Réseaux sociaux

Les réseaux sociaux peuvent être un vecteur de trafic puissant pour un site e-commerce, alors choisissez bien sur quels réseaux sociaux vous allez être actifs, et choisissez votre ligne éditoriale pour construire et animer une communauté intéressées par vos produits.

Les réseaux sociaux permettent également de faire de la publicité très ciblée : Facebook et Instagram sont particulièrement adaptés pour faire connaître votre site e-commerce, et sont particulièrement utilisés pour le dropshipping par exemple.

Content marketing

Etre présent sur les réseaux sociaux ne suffit pas : encore faut-il partager du contenu qui intéresse les internautes. Vous devez donc bien réfléchir à votre stratégie de contenu et proposer du contenu original à vos clients, en phase avec leurs centres d’intérêt : vidéos, articles de blog, infographies, quizz, podcasts…

Misez sur les clients satisfaits

Vos meilleurs vendeurs, ce sont des clients satisfaits ! Vous devez miser sur les avis clients pour plusieurs raisons :

  • Avis produits : inciter vos clients à évaluer la qualité des produits commandés, et afficher ces avis sur votre site, c’est un signe de transparence apprécié des consommateurs, et cela augmente considérablement les taux de conversion.
  • Témoignages clients : n’hésitez pas à afficher sur votre site ou sur les réseaux sociaux les retours d’expérience de vos clients satisfaits. “Livraison rapide”, “Emballage impeccable”, “Produits de qualité”, peu importe ce qui fait votre différence : il faut le crier haut et fort !

Mais des clients satisfaits, c’est aussi du bouche à oreille positif. Vous pouvez inciter vos premiers clients à parler de vous à leur entourage, avec un programme de parrainage qui leur apportera une réduction ou un cadeau à chaque nouveau client apporté.

Améliorez l’expérience client

Faire connaître votre site, c’est bien. Mais l’idéal, quand on a gagné un nouveau client, c’est de le garder. Pour que vos clients aient envie de revenir sur votre site et de le recommander, il faut faire en sorte qu’ils se souviennent de vous.

Travaillez sur l’expérience utilisateur

Tout d’abord, vous devez travailler en continu sur l’optimisation de l’expérience utilisateur sur votre site. L’objectif : créer un parcours d’achat le plus fluide possible, en supprimant tous les freins à l’achat, tous les obstacles.

Pour cela vous devez analyser les statistiques de visite de votre site, en essayant de voir quelles pages convertissent mieux que d’autres, et quels sont les pages où vous “perdez” le plus vos visiteurs. 

Vous pouvez aussi mettre en place régulièrement des séquences de test utilisateurs, où vous demandez à des inconnus de tester votre site et de vous transmettre leur feedbacks.

Proposez un support de qualité à vos client

Un des éléments qui va jouer sur votre réputation, c’est la qualité de votre service client. Vous devez donc proposer aux clients de votre boutique en ligne des canaux pour communiquer avec vous (chat en ligne, email, téléphone…), et répondre rapidement à leurs demandes.

>
Notre conseil Vous pouvez rédiger une FAQ, qui répond aux questions les plus fréquemment posées, pour alléger votre service client et rassurer les visiteurs de votre site en répondant à leurs interrogations.

Un des sujets qui crée souvent de la frustration chez les clients, ce sont les délais de livraison et la possibilité ou pas de retourner ou échanger des produits. Définissez très clairement les procédures et soyez transparent sur ces sujets.

Envoyez des enquêtes de satisfaction

Pour améliorer en continu votre site et vos services, mettez en place une enquête de satisfaction envoyée automatiquement par email après un achat !

Demandez à vos clients comment s’est passé la commande, la livraison, ce qui aurait pu être amélioré… C’est le meilleur moyen d’identifier vos points forts et vos points faibles, et in fine, d’améliorer la satisfaction client.

En conclusion : créer sa boutique en ligne en 2020 n’est plus aussi compliqué qu’avant. Entre le nombre de solutions de création de site e-commerce qui a explosé, et la facilité avec laquelle vous pouvez mettre en ligne une boutique en quelques heures, il ne tient qu’à vous de vous lancer !

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.