Activité

Comment se lancer dans le dropshipping ?

Vous souhaitez lancer votre activité de e-commerce sans avoir à gérer trop de contraintes ? Le dropshipping est la solution rêvée, puisqu’elle vous permet d’ouvrir une boutique en ligne sans avoir à gérer les stocks et la livraison. Accessible à tous, cette technique est de plus en plus utilisée par les entrepreneurs.

Définition : qu’est-ce que le dropshipping ?

Mais qu’est-ce que le dropshipping ? C’est un système de vente de produits en ligne qui ne nécessite aucun stock. En fait, ce n’est que lorsqu’un client passe commande que l’entrepreneur commande au fournisseur. C’est donc ce dernier qui s’occupe d’envoyer le colis au client final.

Ainsi, vous l’aurez compris, le dropshipping vous permet de créer un site e-commerce proposant les produits de votre fournisseur sans avoir à gérer la logistique liée au stock ou à l’envoi. En tant que propriétaire du site, vous pouvez vous concentrer sur le marketing de votre entreprise tout en limitant les risques financiers et laisser alors votre fournisseur exercer son savoir-faire en matière de gestion.

Aujourd’hui, certains acteurs majeurs ont compris les avantages liés au dropshipping et se sont lancés dans cette pratique. C’est le cas d’Amazon par exemple. Bien que cette activité soit relativement récente en France, elle est déjà très utilisée aux États-Unis, où le dropshipping représente 40% des ventes e-commerce.

7 étapes clés pour se lancer dans le dropshipping

1 – Etudier le marché et choisir le bon produit

Pour commencer, vous devrez réaliser une étude de marché afin d’analyser plus en détail le secteur et vos concurrents. Bien que le dropshipping vous permette de proposer un très grand nombre de produits différents, nous vous conseillons de vous concentrer sur un marché spécifique, appelé niche, dans un premier temps. Vous pourrez alors faire le choix de vendre des bijoux, de la décoration, des produits de jardinage, des accessoires téléphoniques… Cette cible précise sera un moyen pour vous de vendre plus efficacement vos différents produits.

La concurrence est particulièrement rude dans ce type d’activités alors nous vous conseillons de choisir un type de produits spécifique, que vous connaissez déjà idéalement. Vous pourrez alors étudier les différents fournisseurs et leur catalogue. Pensez à analyser les tendances actuelles, en utilisant l’outil Google Trend par exemple. Il vous donnera une indication de ce que les gens cherchent à acheter et donc ce que vous pourriez vendre.

Puis il vous faudra étudier la clientèle que vous souhaitez cibler grâce à votre niche et anticiper leurs attentes. Vous devriez alors en savoir plus sur votre projet, notamment sur les prix à instaurer pour vous permettre une marge financière, tout en restant attractif par rapport à vos concurrents.

L’étude de marché sera donc un moyen d’adapter votre projet en fonction de ce qui existe déjà, de manière à ce que le projet soit viable et adapté à votre niche et votre clientèle cible.

2 – Trouver un fournisseur

Une fois que vous aurez une idée plus précise de ce que vous voulez vendre, il vous faudra trouver un fournisseur. Il existe trois types de fournisseurs :

  • Les intermédiaires : ils proposent des prix imbattables mais ils seront aussi accessibles à vos clients. Ainsi, vos clients pourraient finir par leur passer commande directement.
  • Les grossistes : ils ne traitent qu’avec des distributeurs et proposent des produits plus originaux, qui pourront vous permettre de vous démarquer de vos concurrents. Mais ils proposeront généralement des produits à des tarifs plus élevés.
  • Les dropshippers : ce sont des sites spécialisés en dropshipping qui vous permettront de vous assurer de délais de livraison assez courts. Cependant, le procédé étant encore très récent, il vous faudra veiller à trouver un site fiable.
>
Bon à savoir Le choix du fournisseur est essentiel lorsque l’on pratique du dropshipping. En tant que vendeur, vous êtes responsable du produit, mais aussi du service. Ainsi, vous devez faire très attention lors de cette étape, pour éviter des problèmes et des déceptions.

Il faut donc tout d’abord veiller à ce que le fournisseur soit sérieux en vérifiant ses informations, et qu’il ait une bonne réputation, notamment en analysant les retours des différents clients. Vous devrez ensuite vérifier quelques paramètres, notamment :

  • les mentions légales (conditions de vente et de retour) ;
  • les prix des produits ;
  • la qualité des produits ;
  • les modes de paiement acceptés.

Votre distributeur doit surtout être disponible et réactif. Privilégiez un fournisseur proche de votre lieu de vente en ligne, afin d’éviter des livraisons trop longues. Nous vous conseillons de tester votre fournisseur en passant une commande sous un autre nom. Vous serez alors en mesure d’évaluer le service en détail.

3 – Créer une boutique en ligne

Le site sera donc l’élément le plus important de votre activité. Généralement, un site de dropshipping ressemble à un site e-commerce classique. Votre site est votre vitrine, il doit être particulièrement attractif, afin de vous démarquer de vos concurrents. Vous pourriez par exemple adapter le design à votre thème de produits, et proposer des conseils personnalisés, en plus de simples descriptions d’articles.

Vous pouvez tout à fait décider de créer votre site vous-même, mais sachez qu’il existe de nombreuses solutions pour créer rapidement un site de e-commerce. Shopify est l’outil le plus connu lorsqu’il s’agit de créer une boutique en ligne facilement et rapidement, mais il faudra financer ce service (environ 30$ par mois).

4 – Importer les produits sur votre site

L’importation des produits sur votre site est une étape qui prend du temps. Vous devez veiller à ce que vos fiches produits soient à la fois complètes et attractives. Veillez à travailler votre contenu et vos fiches produits afin de mettre vos offres en valeur. Pensez également à ajouter plusieurs photos de bonne qualité, du produit seul mais également porté ou mis en scène.

N’hésitez pas à varier les fournisseurs pour un seul et même produit. Cela vous permettra d’anticiper de potentielles ruptures de stocks par exemple. Il vous faudra alors rester vigilant sur les variations potentielles des prix, afin de contrôler vos marges financières.

Sachez que selon votre fournisseur, il existe des systèmes d’import de produits automatiques, alors pensez à vérifier si c’est le cas pour vous.

5 – Effectuer les démarches administratives

Théoriquement, vous devez signer un contrat de dropshipping à votre fournisseur. Ce contrat a une réelle importance puisqu’il permet d’encadrer la relation que vous aurez avec votre fournisseur d’un point de vue juridique. Ce contrat doit être clair, minutieusement rédigé, et vous devez négocier les différentes clauses, notamment concernant le tribunal compétent en cas de litige. Pour que votre activité se déroule bien, vous devez absolument être sûr du sérieux de votre fournisseur, et avoir pleinement confiance en lui.

Malheureusement on constate que dans les faits, ce contrat est très rarement signé. L’absence de ce document peut vous mettre en danger par rapport à votre client. Il sera en effet très difficile de vous dédommager sans contrat. Nous vous recommandons donc de ne pas entamer l’activité de dropshipping sans contrat.

6 – Communiquez sur le lancement de votre activité

La stratégie marketing est un élément clé qui déterminera le succès de votre site. Elle ne doit pas être négligée et vous permettre de vous démarquer de vos concurrents.

La première chose à travailler est le référencement naturel de votre site Internet. Votre site devrait apparaître dans les premiers résultats. Il existe de nombreuses techniques pour optimiser la visibilité d’un site comme le fait de choisir les bons mots-clés ou encore d’effectuer des optimisations, de rédiger du contenu de qualité avec des photos attrayantes.

Vous devez également penser à accorder des bénéfices à vos clients : codes de réduction, des cadeaux, la livraison offerte… Les clients apprécient ces gestes commerciaux et seront davantage tentés de passer une commande sur votre site s’ils peuvent bénéficier d’avantages.

Finalement, soyez présents sur différents réseaux sociaux pour susciter l’envie d’acheter vos produits. N’hésitez pas à lancer différentes campagnes marketing et à faire des collaborations avec des influenceurs. Des partenariats comme ceux-ci vous apporteront forcément des clients qui seront intéressés par vos produits.

Quel statut juridique pour faire du dropshipping ?

Afin de concrétiser votre lancement, vous devrez passer par l’étape incontournable du choix de la structure juridique. Se lancer dans le dropshipping peut cependant être exercé sous plusieurs statuts qui seront plus ou moins adapté selon la nature de l’activité. Nous observons alors :

  • le statut auto-entrepreneur : idéal si vous souhaitez faire du dropshipping une activité secondaire.
  • l’EURL ou la SASU : plus complexe à créer et à gérer, ces sociétés unipersonnelles disposent malgré tout de nombreux avantages, dont l’absence de plafonds de chiffre d’affaires.

Pour en savoir plus sur les statuts, n’hésitez pas à utiliser l’outil d’aide au choix du statut juridique proposé par Legalstart.

Quelle réglementation en vigueur pour le dropshipping ?

Le dropshipping est une activité légale, c’est une activité commerciale. Elle doit cependant respecter quelques règles précises, pour éviter les potentiels risques de fraude. Vous devez notamment respecter :

  • Les mentions légales : elles doivent absolument être conformes avec les obligations en vigueur.
  • La rédaction des Conditions Générales de Ventes : elles récapitulent les informations utiles concernant votre relation avec vos clients.
  • La rédaction du contrat de dropshipping : nous en parlions précédemment, il encadre les relations que vous avez avec vos fournisseurs et doit être rédigé minutieusement et vous devriez faire attention à tous les détails.
  • Tenir une comptabilité fiable : il s’agit qu’une obligation, quel que soit votre statut. Le plus simple est faire appel à un expert-comptable spécialisé e-commerce. Il saura vous accompagner de A à Z, y compris sur les déclarations de TVA obligatoires avec l’arrivée du guichet unique.

Ces documents vous seront particulièrement utiles, notamment en cas de pratiques frauduleuses de la part de votre fournisseur. Il peut parfois arriver que votre fournisseur envoie des produits de contrefaçons, ou qu’il propose des produits de certaines marques sans autorisation. Nous vous rappelons l’importance de choisir un fournisseur fiable et vérifié pour éviter tout risque, car cela pourrait ternir l’image de votre boutique en ligne.

FAQ

Quel budget pour se lancer dans le dropshipping ?

L’activité de drop shipping est une des meilleures façons de générer des revenus avec un petit budget. En outre, vous aurez surtout besoin d’un budget pour créer votre site, qui vous coûtera entre 500 et 1000 euros.

Quel statut juridique pour faire du dropshipping ?

En France, le statut de micro-entrepreneur est particulièrement adapté pour débuter une activité de dropshipping. Vous pourrez ensuite opter pour une EURL ou une SASU lorsque votre activité sera lancée.

Comment trouver les bons fournisseurs ?

Le choix du fournisseur est essentiel lorsque l’on pratique du dropshipping. Vous aurez beaucoup de paramètres à vérifier : prix, qualité, mode de paiement, mentions légales, réputation, etc.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.