Terminal de Paiement – Le Guide 2019 pour Bien Choisir !

Le guide 2019 pour tout savoir du TPE

independantio

Mis à jour le 18 Juil 2019 dans

photo d'un terminal de paiement

L’histoire de la monnaie et des transactions a démarrée à la pré-histoire. D’abord sous forme de troc ou de crédit, depuis que le commerce existe, les hommes ont eu besoin d’échanger une valeur contre un bien ou un service. Aujourd’hui en 2019, chaque professionnel continue à avoir besoin de moyens d’encaissements. Comme chaque profession est différente, son équipement doit nécessairement s’adapter à ses besoins : mobilité, volumétrie des transactions, instantanéité, montants…L’argent liquide, tout comme le chèque, reculent fortement au profit de nouveaux moyens de paiement électroniques (la carte bancaire, le paiement NFC, Apple Pay…). Déjà en avril 2015, les français étaient 71% à préférer payer par carte bancaire (*Source : étude CSA) et ce chiffre ne fait qu’augmenter. Il est donc indispensable de vous équiper d’un terminal de paiement cb pour répondre à ce besoin.

Nous allons détailler dans ce guide les différentes options qui s’offrent lorsqu’il s’agit de s’équiper d’un terminal de paiement, outil nécessaire pour accepter les paiements par carte bancaire, et allons essayer de vous indiquer les meilleures options en fonction de votre secteur d’activité (commerçant, restaurant, taxi, marchés, food-truck…).

Le terminal de paiement électronique : définition

Avant de démarrer, rappelons-nous la définition d’un terminal de paiement électronique, souvent abrégé en TPE.

Un TPE est un appareil électronique dont la fonction principale et d’encaisser les paiements par carte bancaire (en l’insérant pour les cartes à puce, en la glissant pour les cartes à bandes magnétiques, ou encore par simple contact NFC). Dans un langage plus usuel, on parle aussi de lecteur de carte bancaire, lecteur cb, appareil carte bleue….autant de noms qui désignent la même chose.

Le processus sécurisé pour le payeur comme pour l’acquéreur. Le terminal de paiement :

  • reconnaît une carte bancaire et peut en lire les informations (comme le fait d’identifier le porteur de la carte)
  • enregistre une transaction avec un montant, une date et une heure précise
  • la valide en communiquant avec un serveur d’authentification à distance si les critères sont conformes.
  • envoie les données à un serveur bancaire afin que le compte du client soit débité et celui du commerçant crédité.

Côté look, le terminal de paiement électronique se compose d’un écran et d’un clavier. Bien que les lecteurs restent assez similaires, il y a quelques différences :

  • Le poids, la taille
  • écran noir et blanc, couleur
  • imprimante intégrée ou non

Les types de terminaux électroniques

Les terminaux de paiement classiques

Les lecteurs de carte bancaire que l’on appelle ici classiques sont ceux que vous connaissez tous. On parle ici du terminal de paiement fixe, un boîtier relié à votre caisse enregistreuse. Performants, ces terminaux sont capable d’enchaîner un grand nombre de transactions en toute sécurité. Toutefois, ces boîtiers doit impérativement rester dans votre boutique, puisqu’ils sont reliés Vous pouvez y ajouter un clavier périphérique pour faciliter la saisie du code de votre client mais la transaction sera effectuée dans le magasin, à proximité de la caisse. Vous ne pourrez pas vous déplacer avec ce dernier.
Pour vous rendre directement auprès de votre client pour effectuer le paiement, il vous faudra vous équiper d’un lecteur de carte portable.

Photo terminal de paiement électronique fixe

Les terminaux de paiement fixes sont proposés par les banques et des sociétés spécialisées. Le leader dans ce domaine est le groupe Ingenico, capable d’équiper un parc entier de magasins, d’accepter tous les moyens de paiement électroniques et d’offrir des applications métiers associées à ses terminaux.

Pour votre TPE bancaire fixe ou portable, vous devrez respecter un processus d’inscription assez lourd, en plusieurs étapes.

1.Le contrat monétique

La banque vous fera signer un “contrat d’acceptation des paiements par carte bancaire” ou contrat monétique. Ce sont des propositions commerciales et contractuelles qui vous lient avec la banque et vous indiquent le montant des commissions que vous payerez par transaction proportionnellement à votre chiffre d’affaire. Le temps de mise en place dépendra de chaque banque, mais c’est un élément à prendre en compte si vous avez besoin d’obtenir rapidement votre terminal carte bancaire.

2. Le contrat de domiciliation bancaire

Pour obtenir un lecteur de carte bancaire fixe, vous devrez signer avec votre banque un Contrat de domiciliation bancaire. Il s’agit simplement de l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle. Il vous lie toutefois avec la banque avec laquelle vous passer ce contrat où vous devrez y déposer les fonds perçus. Renseignez-vous bien sur la durée d’engagement de votre contrat. Certains durent jusqu’à 4 ans. Dans le cas d’une activité naissante, cela ne joue pas forcément en votre faveur.

3. Le contrat de maintenance

On peut vous proposer d’acheter ou de louer le TPE. La location est le choix majoritaire des entreprises pour avoir un matériel renouvelé régulièrement. Vous bénéficierez alors d’un contrat de maintenance pour assurer le bon fonctionnement du matériel.

Une fois seulement ces étapes réalisées, vous pourrez utiliser votre terminal de paiement. Cette option, plus lourde et plus engageante que les nouvelles offres mobiles proposées par de nouveaux arrivants, restent cependant un choix sûr pour de nombreux commerçants, surtout ceux qui ont un chiffre d’affaire élevé et la possibilité de négocier avec leur banque par exemple. Par contre, pour tous les professionnels en mobilité, il faudra envisager une autre option.

Les TPE mobiles

Un terminal de paiement mobile est un lecteur de carte bancaire utilisable en itinérance. Ce type de terminal de paiement est particulièrement adapté aux professionnels n’ayant pas de bureau, magasin ou cabinet fixes. On pense par exemple aux taxis, vtc, professions libérales à domicile, food-trucks, commerçants itinérants… Cette offre est aussi particulièrement adapté aux commerçants ayant de faibles volumes de chiffre d’affaire, ou une activité très saisonnière. Si c’est votre cas, vous pourrez bénéficier de tarifs avantageux par rapports à un terminal fixe, et surtout sans abonnement et sans engagement.

Transaction sur un marché
Un terminal de paiement mobile peut-être très utile sur les marchés

L’avantage principal d’un tpe portable est d’avoir une totale autonomie de déplacement avec l’appareil. Pour le choisir, vous devrez vous intéresser à l’autonomie du lecteur et toujours disposer d’une connexion GPRS.
Le fonctionnement est relativement simple, et les modalités d’inscription aussi. Vous achetez le boîtier en une fois et ensuite vous payez une commission sur chaque transaction. L’inscription se fait en ligne, très rapidement, et le lecteur vous est envoyé sous 48h. En général, ces terminaux (aussi appelés mini tpe) sont trois fois moins chers que des terminaux de paiement classiques et sont plus ergonomiques.

Pour en savoir plus : Lire notre avis SumUp ou notre avis iZettle.

Sachez que les banques proposent aussi des terminaux mobiles, mais il vous faudra repasser par les étapes contrats que nous avons évoqué précédemment.

Les types de connexion

Vous l’avez compris, le terminal de paiement doit envoyer et recevoir des données pour vous permettre les encaissements. Pour cela, il est indispensable qu’il dispose d’une connexion. Plusieurs possibilités s’offrent à vous en fonction des contraintes de votre activité :

  • La connexion RTC grâce à votre ligne téléphonique fixe (analogique). Uniquement adaptée aux commerces statiques, elle consiste à vous facturer un appel vers un numéro surtaxé pour chaque transaction. Vous devez donc disposer d’une abonnement téléphonique. Ce procédé est le plus long et n’est pas le plus efficace si vous enregistrez beaucoup de transactions.
  • La connexion GPRS/3G/4G grâce à un réseau téléphonique mobile. Le terminal est équipé d’une carte SIM et dépend du réseau mobile de l’opérateur comme sur votre smartphone. Il vous faudra souscrire à un abonnement téléphonique illimité. Certains lecteurs proposent des cartes SIM intégrées (avec données illimitées), et vous n’aurez pas besoin de souscrire cet abonnement téléphonique. C’est le cas du Sumup 3G par exemple.
  • La connexion ADSL/IP grâce à internet. Branché sur votre BOX, vous devrez disposer d’un abonnement internet dans votre boutique pour utilisé votre TPE. C’est un moyen très rapide d’encaisser de nombreuses transactions. Nous vous conseillons de vérifier au préalable la couverture internet de votre commerce. Le terminal iZettle en est un exemple.

Les terminaux de paiement : pour qui ?

Nous l’avons vu, il existe plusieurs types de terminaux de paiement, et chacun possède en plus des différences (contrats, engagement ou non, imprimante ou non…) qui rendent le choix difficile. Pour choisir celui qui vous facilitera la vie au quotidien et correspondra le mieux à votre activité commerciale, voici nos conseils.

Les magasins et boutiques fixes

Si votre activité est sédentaire et que vos clients passent “en caisse” ou au comptoir pour payer, le terminal de paiement fixe est le plus adapté pour vous :

  • Boulangeries
  • Fast food
  • Vente sur place (Magasin de vêtements, boutiques)
  • Pharmacies
  • Salons de beauté

Terminal de paiement pour restaurants et cafés

Dans la restauration, il pourra être utile (mais pas indispensable) de disposer d’un TPE portable afin de pouvoir se rendre auprès de son client pour le paiement. C’est le cas pour :

  • Restaurants, brasseries
  • Bars
  • Salons de thé
  • Cafés

Les professions libérales

Pour les professions libérales, cela dépendra du service délivré. Si vous acceptez la carte vitale, facilitez vous la vie en choisissant un terminal de paiement dédié aux professionnels de la santé capable de lire ces fameuses cartes.

Si vous travaillez dans un cabinet où vous recevez votre patientèle, les lecteurs fixes sont tout à fait adaptés pour vous :

  • médecins
  • kinésithérapeutes
  • osthéopathes
  • psychologues

En revanche, si vous proposez vos services à domicile, équipez-vous plutôt d’un terminal de paiement mobile. On pense notamment aux infirmières à domicile, aides médicales à domicile, médecins itinérants…

Les professionnels en déplacement

En tant que professionnel itinérant, et quelle que soit votre professios, vous avez besoin que toute votre solution d’encaissement vous accompagne au quotidien. Les TPE mobiles (ou mini-TPE) ont été créés spécialement pour vous :

  • vendeurs sur les marchés
  • marchands nomades
  • commerciaux
  • ventes sur foires, concerts, ventes éphémères
  • restauration avec livraison et paiement à domicile
  • agriculteurs et vignerons qui vendent à la propriété où sur les marchés
  • associations étant amenées à organiser des événements
  • porte-à-porte

Les professionnels de transport

Vous les chauffeurs, avez certainement été confrontés à un client étranger n’ayant pas de devises françaises, ou un voyageur pressé n’ayant pas de liquide. Pour accepter leur paiement, les terminaux mobiles ou mini-TPE sont de bonnes solutions pour les taxis et vtc.

En savoir plus : les tpe pour taxi et vtc

Les artisans

Enfin, si vous êtes artisan et que vous intervenez à domicile, même occasionnellement, optez pour un terminal de paiement bancaire mobile. Dans de nombreux cas, vous pourrez accepter les paiements directement sur place après réalisation de la prestation, ce qui vous évitera de courrir après les factures. Quelque soit votre spécialité, leur simplicité d’utilisation et de contractualisation séduira les :

  • plombiers
  • serruriers
  • électriciens
  • peintres
  • coiffeurs à domicile

Les autres artisans qui proposent leurs créations sur les marchés ou les foires choisiront aussi un terminal de ce type.

Les associations

De nombreuses associations récoltent des dons en ligne, mais aussi lors d’évènements, galas etc, et oublient bien souvent qu’un ou plusieurs terminaux de paiement peuvent être un très bon allié pour récolter des dons rapidement. L’arrivée des nouveaux mini-tpe doit être vu par les associations comme une possibilité supplémentaire, et facile d’accès :

  • Les terminaux comme iZettle ou SumUp sont peu chers, sans engagement, et sans abonnement
  • Quasiment toutes les banques sont compatibles avec ces appareils  à carte bancaire

Les alternatives aux TPE

Pour les professionnels itinérants qui ne souhaitent plus s’encombrer de TPE “physiques” et matériels, il existe également des solutions 100% dématérialisées. Il s’agit de terminaux de paiement virtuels. C’est le même principe que le règlement d’un achat sur un site e-commerce sauf qu’il n’est pas nécessaire d’avoir souscrit à un contrat VAD pour le vendeur (VAD signifie Vente A Distance).

Votre client dispose de deux solutions pour régler :

  • Soit en utilisant un porte monnaie électronique alimenté en amont. Cela implique d’avoir un compte utilisateur auprès de votre société ou d’un acteur tiers comme Paypal ou S-money par exemple. Le commerçant envoie alors une demande de paiement du montant requis par notification.
  • Soit en entrant ses coordonnées de carte bancaire dans une page dédiée.

D’autres terminaux de paiement virtuels utilisent simplement votre smartphone. Le principe est simple : votre téléphone doit disposer d’une application mobile. Ensuite, votre client pourra vous régler par simple contact avec sa carte bancaire NFC ou même son smartphone et Apple Pay. Ce moyen simple et moderne correspond parfaitement aux professions nomades comme les taxis ou vendeurs ambulants. Votre mobile deviendra alors votre seul outil d’acceptation des paiements. C’est instantané et sécurisé. Ces solutions sont faciles à déployer et les commissions sont souvent moins élevées qu’un TPE classique.

Ces terminaux virtuels sont aussi la solution idéale pour accepter un paiement par carte bancaire par téléphone.

Comment choisir son terminal de paiement ?

Vous connaissez désormais les différents appareils disponibles sur marché pour votre terminal de paiement. La praticité des terminaux de paiement est un des éléments essentiels pour choisir votre équipement monétique. Deux autres données vous permettront de bien orienter votre décision :

  1. le choix du fournisseur de TPE
  2. les fonctionnalités incluses dans le service et le terminal

Les différents fournisseurs de terminaux de paiement

Le choix de votre fournisseur est une étape importante car il peut dans certains cas vous engager dans le temps. En effet, soyez vigilant à bien regarder les conditions des contrats que vous proposent les professionnels du paiement. Pour schématiser, vous aurez : des solutions complètes chez les banques et les fournisseurs d’un côté, et des nouvelles offres de service plus agiles mais moins intégrées de l’autre.

Trois types de fournisseurs peuvent approvisionner les professionnels en terminaux de paiement :

  • Les banques. Toutes les banques traditionnelles sont en mesure d’équiper les commerçants et de proposer des solutions clef-en-main.
  • Les distributeurs spécialisés. Plus souples, ils vous accompagnent dans le paramétrage de votre TPE et assurent sa maintenance. Un contrat avec votre banque reste nécessaire
  • Les tpe sans banque qui intègrent leur propre solution de paiement. La plupart du temps sans engagement, et sans contrat bancaire. On parle ici de tpe sans banque, dans le sens où ils fonctionnent avec toutes les banques.

Les banques

En tant que commerçant ou entrepreneur, lorsque vous abordez les questions d’argent pour votre entreprise, les banques vous sembleront être l’acteur le plus “évident” et rassurant peut-être. Sachez que les banques sont le partenaire historique de tous les commerçants, lorsqu’on parle de solutions d’encaissement, dont font partie les terminaux de paiement. Celles-ci proposent en effet de vous équiper en terminal cb depuis des années, mais au prix d’un processus un peu lourd.

Vous devrez en effet, pour obtenir un tpe bancaire  :

  • ouvrir ou disposer au préalable d’un compte professionnel auprès de la banque
  • obtenir votre carte de domiciliation bancaire. Elle se matérialise comme une carte bleue et contient un numéro à 7 chiffres vous permettant d’activer le terminal de paiement bancaire (Attention : le délai d’obtention peut prendre jusqu’à un mois !).
  • souscrire à un contrat de maintenance pour le tpe
  • vous abonner à une passerelle pour le flux monétique en choisissant le type de connexion souhaité (ADSL ou GPRS).

Si vous avez une bonne relation commerciale avec votre banquier et que votre activité implique un fort volume de transactions, les banques restent une solution avantageuse en termes de commission (comprise en 0,3 et 3%). Plus votre chiffre d’affaire augmentera, plus vous serez à même de faire baisser ce taux.

Toutefois, les banques vous imposerons une certaine lourdeur administrative et une tarification multiple si l’on tient compte de la location ou de l’achat de l’appareil, du flux monétique, de la maintenance et des frais de commissions. Les tarifs y sont du coup parfois durs à lire.

Sachez cependant que des alternatives aux banques existent pour vous équiper en lecteur de carte bancaire.

Les distributeurs

Lorsque l’on parle de distributeur, c’est pour aborder le sujet du matériel : l’appareil carte bleu en lui-même. Cela ne vous exempte pas de la passerelle monétique à souscrire auprès de votre banque. Les distributeurs dits “spécialisés” proposent de nombreux modèles, aux choix, qui dépendront de vos besoins (Ingénico, Verifone ou IWL par exemple).

Ils sont un intermédiaire technique utile pour vous accompagner dans l’installation, le paramètrage et la maintenance de votre appareil en fournissant une assistance technique 5 à 6 jours sur 7. Leur force réside dans le conseil amont qu’ils pourront vous apporter et le large spectre de boîtiers qu’ils pourront vous fournir.

Les nouveaux fournisseurs de terminaux

Les nouveaux venus sur le marché des terminaux de paiement aussi appelés mini-tpe. Complètement nomades, ces tpe sans fil fonctionnent le plus souvent avec un smartphone (mais il en existe aussi des modèles autonomes). Certains de ces nouveaux acteurs vont au-delà du simple terminal de paiement, en proposant des solutions d’encaissement très complètes (logiciel de caisse notamment).
La souscription se fait en ligne et est très rapide. Pas besoin de contrat avec la banque, c’est pour cela qu’on parle de tpe sans banque. Attention cependant, ce ne sont pas pour autant des tpe sans compte bancaire En réalité, il vous faudra quand même un compte pour recevoir votre argent. Par contre, vous aurez la souplesse de pouvoir passer par n’importe quelle banque professionnelle.

Choisir un lecteur de carte bancaire chez un de ces acteurs, comme Sumup, Smile&Pay ou encore iZettle, c’est faire le choix de la souplesse. Le terminal de paiement que vous recevrez en quelques jours sera prêt à encaisser, et les offres sont sans abonnement. Chaque acteur propose son propre terminal de paiement mobile, souvent en modèle unique. Rassurez-vous, tous les appareils sont compatibles avec les normes de sécurité standards PCI DSS, PCI PTS et EMV.

Faut-il acheter un tpe ou bien louer un tpe ?

Une question qui revient souvent sur les réseaux sociaux et sur les forums : achat ou location ? La location est la pratique la plus courante. C’est le cas le plus courant si vous optez pour l’option banque, et particulièrement un tpe fixe. La location de TPE vous assure une bonne maintenance de votre matériel et évite leur obsolescence.

La plupart des distributeurs offrent les deux possibilités mais l’achat se révèle plus onéreux, entre 500 et 600€ HT et nous parait moins recommandé (dans la mesure où vous devenez responsable de l’achat des consommables, des mises à jours, frais de connexion, réparations etc…) pour la plupart de nos lecteurs. Leur offre de location tpe longue durée est plus flexible que celle des banques et vous pourrez négocier la durée d’engagement (comprise généralement entre 2 et 4 ans pour les banques). Enfin, vous pourrez aussi envisager la location tpe courte durée auprès de votre banque ou d’un distributeur. Cependant,;

Du côté des offres de la Fintech (Sumup, iZettle, myPOS, Smile & Pay…), c’est l’achat qui prévaut. Les prix d’achat sont en plus très attractifs. Comptez entre 29€ et 300€ selon le modèle choisi (imprimante ou non notamment). Le service client est disponible par email ou par téléphone (aucun déplacement). Les boitiers semblent plus fragiles que les boitiers fixes, mais à ce prix là, on ne risque pas grand chose, d’autant que ce sont des terminaux de paiement sans abonnement.

Neuf ou occasion ?

Pour votre terminal de paiement, les distributeurs, les banques et les nouveaux acteurs vous fourniront du matériel neuf.

Cependant, il existe un marché du tpe gprs d’occasion ou encore des acteurs qui proposent des lecteurs cb reconditionnés. Leur attrait principal est de vous procurer l’appareil à un prix compétitif. En revanche, leur date de construction doit être scrupuleusement regardée sous peine de ne pas respecter les dernières normes de sécurité (qui évoluent rapidement).

Dans le cas de l’occasion, vérifiez bien les garanties. Si vous cassez des composants de votre TPE, il faudra prendre les réparations en charge vous-même la plupart du temps.

L’importance des fonctionnalités

Bien que les fonctionnalités majeures soient proposées par l’ensemble des acteurs, faites attention à bien regarder les exceptions au regard de votre activité. Voici les principales fonctions que doit assurer votre terminal de paiement, ainsi que les cas et secteurs d’activités où ces fonctionnalités nous paraissent nécessaires.

Le paiement sans contact

Le Sans contact (NFS – Network File System) est indispensable pour les petits commerces souhaitant éviter les longues files d’attente et dont le panier moyen se situe en-dessous de 30 euros. La plupart des terminaux de paiement acceptent les paiements sans contact, mais tous n’acceptent pas encore les paiements par portefeuille virtuels comme Samsung Pay, Apple Pay ou encore Google Pay.

En savoir plus : les meilleurs tpe sans contact

Les cartes bancaires acceptées

Accepter toutes les cartes bancaires CB, VISA, MasterCard françaises et étrangères comme American Express peut être important, pour de nombreuses professions qui ont une clientèle étrangère. On pense aux magasins, hôtels, restaurants, mais aussi les taxis par exemple. Choisissez un terminal de paiement nomade qui accepte les cartes étrangères (un des meilleurs étant le modèle iZettle Reader (en promotion en ce moment).

L’Option pourboire

Très pratique dans la restauration, ou pour les VTC, cette option n’est pas disponible sur tous les terminaux de paiement.

L’imprimante

Intégrée ou non, il existe ici plusieurs options. Soit vous pouvez vous en passer, et vous accéderez alors aux terminaux les moins chers. Vous serez quand même capables de produire des reçus pour vos clients, qui seront envoyés par mail ou sms. Cet option eco-friendly se révèle en plus pratique si vos clients ont la fâcheuse habitude de perdre les reçus. Vous pourrez leur renvoyer facilement et rapidement. Si vous avez besoin d’une imprimante, vous aurez alors deux choix :

  • L’imprimante intégrée. Les modèles sont alors plus imposants et un plus chers. Citons par exemple le modèle myPOS Combo, ou encore le Smile & Pay Maxi (promotion 10% pour nos lecteurs).
  • L’imprimante à acheter en plus. Comme par exemple pour Sumup Air ou iZettle Reader (les deux sont en promotion en ce moment).

Le paiement en plusieurs fois

Intéressant pour les professionnels commercialisant des produits ou services à prix élevés, veillez à bien vérifier que le terminal de paiement propose cette option, si c’est absolument nécessaire pour votre activité.

Le logiciel de caisse

Assurez-vous de la compatibilité du terminal de paiement avec votre logiciel de caisse pour faciliter votre comptabilité et éviter une double saisie des encaissements. Sachez aussi que certains acteurs comme Sumup (avec son Sumup POS) proposent des solutions et logiciels de caisses certifiés incluant le terminal de paiement.

L’autonomie de la batterie

Dans le cas des tpe nomades, assurez-vous d’avoir une longévité de batterie suffisante ou la possibilité de le recharger si vous devez utiliser votre lecteur de cartes bancaires pendant des durées longues. Soyez quand même rassurés, la plupart des terminaux de paiement mobiles proposent des batteries capables de tenir 8 heures ou une centaine de transactions.

Combien coûte un terminal de paiement ?

C’est l’heure de passer à la caisse ! Voyons ensemble quels sont les différents coûts des terminaux de paiement, selon les options que nous avons évoquées au-dessus. Vous allez voir les différences entre la location et l’achat et les exceptions selon les profils. Pour calculer votre tarif estimatif, veillez à bien prendre en compte le total : taux de commission + contrat de maintenance s’il est proposé.

Location (longue / courte) banque

  • Location du boîtier : de 15 à 40 euros HT par mois en moyenne (Maintenance incluse dans le coût du contrat la plupart du temps)
  • Délai d’engagement : de 24 à 48 mois en général
  • Coût d’ouverture de dossier (montant différent selon la banque)
  • Frais monétiques (mensuels) : de 10 à 30 euros HT par mois (en fonction du nombre de transactions)
  • Frais de commissions : de 0,2 à 3% selon négociation

En plus de ces frais, il faudra aussi compter des frais variables selon les banques : frais de dossier, frais d’installation, indemnité en cas d’appareil hors d’usage ou de rupture du contrat. L’option banque est une option réservée selon nous aux professionnels installés, ayant de forts volumes de transaction et une bonne relation avec leur banque, leur permettant de négocier l’ensemble de ces frais.

Pour les activités saisonnières, vous pouvez louer le TPE pour une courte durée. Le tarif sera alors fixe, par semaine ou par mois, quel que soit le nombre de transactions.

Location chez un distributeur

  • Location du boîtier : 15 à 40 euros HT (Maintenance incluse dans le coût du contrat)
  • Délai d’engagement : à partir d’un mois
  • Frais d’ouverture de dossier (montant différent selon la banque)
  • Frais monétiques (mensuels) : de 5 à 20 euros (en fonction du nombre de transactions)
  • Commissions par encaissement CB : de 0,3 à 3%
  • Frais de connexion ou d’abonnement ADSL

Achat distributeur

  • Achat du terminal : 80 à 600 € HT selon le modèle et la marque, autour de 300€ en moyenne
  • Contrat de maintenance parfois inclus
  • Pas d’engagement
  • Commission par encaissement CB : de 0,3 à 3%
  • Frais de connexion ou l’abonnement ADSL

mini tpe izettle

Achat d’un mini-terminal

  • Prix du boîtier : de 20 à 300 euros HT selon le modèle et les fonctionnalités
    • 299€ HT chez Smile & Pay pour le terminal Maxi Smile avec imprimante intégrée
    • 19€ HT chez iZettle au lieu de 79€ (promotion)
    • 19€ chez SumUp au lieu de 39€ (promotion)
    • 69€ au lieu de 99€ pour le modèle SumUp 3G (promotion)
  • Frais de transactions limités (1.2% à 1.75%)
  • Sans d’engagement
  • Pas de frais d’ouverture de dossier
  • Pas de contrat monétique-
  • Frais de commissions : de 1,2 à 2%
  • Support client inclus gratuitement à distance

En savoir plus sur les meilleurs terminaux de paiement mobile

Les mini-terminaux sont donc une solution idéale et peu chère pour les activités nomades, saisonnières, ou même fixes. Si votre chiffre d’affaire encaissé par CB dépasse les 10 000€ mensuels, vous pourrez même négocier un taux de commission plus faible, ce qui rend ces terminaux cb compétitifs.

Pour aller plus loin : comparatif tpe 2019

Tags :