Terminal de paiement

Le prix d’un TPE en détail

Comment se décompose le coût total d'un terminal de paiement ?

Commerces, restaurants, artisans, salons de beauté, professionnels libéraux… Que vous soyez un professionnel sédentaire ou mobile, vous êtes nombreux à devoir vous d’un terminal de paiement pour pouvoir encaisser leurs clients par carte bancaire.  Le calcul du coût d’un total d’un TPE est souvent complexe et il est difficile de s’y retrouver parmi toutes les offres. Grâce à cet article, vous saurez tout sur le prix d’un terminal et les options qui s’offrent à vous, pour vous aider à choisir le meilleur tpe.

Comment se décompose le coût total d’un terminal de paiement ?

Le prix d’un TPE comprend plusieurs éléments qui composent son coût total : 

  • le coût de l’appareil lui-même : il peut s’agir d’un achat ou d’une location
  • les frais sur les transactions : c’est la commission retenue sur chaque transaction par le prestataire
  • les autres frais (éventuels) : abonnement mensuel, maintenance…
À retenir La somme de ces coûts représente le coût total de votre terminal de paiement.

Une fois que vous avez pu établir le coût total du terminal de paiement, il vous suffira de diviser ce montant par le nombre de transactions que vous effectuez. Vous obtiendrez alors le coût réel de votre terminal de paiement. 

Achat ou location : quelle influence sur le prix d’un tpe ? 

Lorsque vous décidez de vous équiper d’un terminal de paiement, deux solutions s’offrent à vous. Voici un tableau récapitulatif des avantages et des inconvénients de chacune des options. 

AvantagesInconvénients
Achat d’un TPESans engagement
Flexibilité dans le choix des services
Possibilité de revendre le terminal
Coût élevé au départ
Location d’un TPEMensualisation du coût de l’appareil
Engagement sur une longue période
Nombreux coûts annexes
Nombreux frais cachés

Louer un terminal de paiement

La location se fait auprès d’une banque ou d’un fournisseur de solutions monétiques. Alors que les établissements bancaires imposent souvent des locations de longue durée (36 ou 48 mois), les entreprises spécialisées offrent plus de flexibilité et conviennent mieux pour un besoin saisonnier ou occasionnel. Attention quand même aux frais complémentaires (maintenance, …) qui peuvent vite faire grimper l’addition. Parmi les solutions que nous avons étudiées, il n’y a que Yavin Paiement qui nous a vraiment impressionné par son offre de location transparente et aux tarifs très intéressants.

Acheter un terminal de paiement

En ligne ou via des spécialistes de la monétique, il est possible d’acheter un terminal de paiement neuf (voire d’occasion) à des prix très variables d’un modèle à un autre.

L’achat d’un terminal de paiement représente une certaine somme à débourser, jusqu’à plusieurs centaines d’euros selon les modèles. Mais, cet investissement est vite rentabilisé lorsque l’on constate l’ensemble des frais annexes liés à la location d’un TPE :

  • le contrat de maintenance, qui est souvent obligatoire avec les banques
  • les indemnités pour “équipement hors d’usage” en fin de contrat
  • les indemnités de rupture par anticipation du contrat
  • des commissions supplémentaires appliquées par les banques (cartes étrangères par exemple)

Voici quelques estimations :

  • la location d’un TPE fixe coûtera entre 20 et 40€ par mois selon le modèle (souvent avec engagement).
  • l’achat d’un TPE 3G comme le Smile&Pay Maxi coûte 299€ soit 12,45€ sur 24 mois
  • un TPE mobile fourni par des fintechs comme SumUp ou iZettle vous coûtera seulement quelques dizaines d’euros à l’achat, mais avec des frais un peu plus élevés sur les transactions.
  • la location d’un TPE mobile chez Yavin coûte 25€ par mois.
Comparez les terminaux de paiement
Trouvez le terminal de paiement adapté à vos besoins d’encaissement

Les types d’appareil 

Que ce soit en location ou l’achat, il existe différent types de terminaux de paiement.

Le TPE fixe 

Les terminaux de paiement fixes conviennent aux encaissements depuis un point fixe, au comptoir par exemple. Ils sont branchés sur une prise électrique et dotés d’une connexion par un câble ethernet. 

Souvent assez imposants, ils peuvent aussi disposer d’un pinpad, un petit clavier mobile à partir duquel le client peut taper son code en toute discrétion. 

Le TPE portable

Le TPE portable est sans fil et repose sur un socle branché sur une prise électrique. Il peut être déplacé, dans un restaurant par exemple, pour encaisser les clients grâce à une connexion WiFi. 

Le TPE mobile

Les terminaux de paiement mobiles (TPE mobiles) sont entièrement autonomes et indépendants. Ils sont munis d’une carte SIM qui permet une connexion en 3G ou GPRS. L’encaissement par carte se fait depuis n’importe où.

Le lecteur de carte

Il s’agit de petits appareils permettant aussi l’encaissement par carte bancaire, mais ils nécessitent une connexion Bluetooth à un appareil mobile de type smartphone ou tablette.

Le coût des commissions par transaction

Il s’agit des commissions retenues par le fournisseur sur chacune des transactions effectuées par vos clients avec le TPE. Le taux de ces commissions va dépendre du prestataire choisi, c’est donc un des critères de choix majeurs d’un terminal de paiement.

Les terminaux avec commissions fixes

Dans ce cas, vous paierez le même taux de commission, et ce quelque soit le type de carte utilisée pour le paiement.  Ce taux est aujourd’hui à 1,75% chez les fintechs iZettle, SumUp ou encore Smile & Pay (dans son offre Standard). Quant à Yavin

Les terminaux avec commissions dégressives

Smile&Pay, autre fintech française, proposait quant à elle un taux de commission dégressif en fonction de votre chiffre d’affaires. Plus vous encaisser, moins vous payer de frais de commissions. Elle a aujourd’hui fait évoluer son modèle en proposant un deuxième tarif fixe de 0,75% par transaction (+29€ par mois d’abonnement), pour les commerçants qui font plus que 3 000€ de CA mensuel.

Notez aussi qu’iZettle propose des taux négociés à partir d’un certain volume de chiffre d’affaires mensuel.

Les commissions différenciées

Généralement utilisées par les banques traditionnelles, les commissions différenciées consistent à appliquer un taux différent selon le type de carte utilisé pour l’encaissement.

Les facteurs pris en compte sont généralement :

  • le type de carte : débit, prépayée, crédit, professionnelle (du moins cher au plus cher généralement)
  • le pays d’émission : les cartes françaises sont moins chères que les cartes internationales
  • le réseau : VISA, Mastercard, American Express,…

Les fintechs, du type SumUp ou iZettle, ont misé sur une tarification très transparente avec un taux de commission fixe. D’autres, notamment les banques traditionnelles, appliquent une tarification plus complexe avec des commissions différenciées selon le mode de paiement choisi par le client. Le choix ici se fait principalement en fonction de votre volume de chiffre d’affaires (par type de carte)

Les autres frais qui font monter le prix d’un TPE 

Les frais fixes sur transaction 

Certains prestataires appliquent un frais fixe sur chacune des transactions, en plus du taux de commission. Même si ces frais fixes ne s’élèvent qu’à quelques centimes d’euros sur chaque transaction et sont donc souvent négligés, la facture risque d’être lourde si vous encaissez principalement des petits montants.  

Les frais d’utilisation de données (3G/4G)

Pour les terminaux de paiement utilisant une carte SIM et une connexion 3G, il est bon de vérifier si la data est incluse dans le contrat et les frais associés le cas échéant. Smile & Pay et SumUp par exemple les ont inclus dans leur offre. 

L’ouverture d’un compte pro

Les banques traditionnelles proposent généralement un contrat monétique à tous leurs clients professionnels. L’inverse est aussi vrai : pour profiter d’un TPE fourni par une banque, il vous faudra bien souvent ouvrir un compte bancaire dans cet établissement. Attention donc à bien inclure le coût de ce compte, c 

Concernant le compte pro, vous vous aurez plus de choix avec les terminaux sans abonnement qui fonctionnent avec toutes les banques, ce qui vous permet d’économiser en accédant aux offres des néobanques professionnelles comme Qonto ou Shine.

Le support client

Selon le fournisseur, le niveau de support client varie. Réactivité et efficacité sont à prendre en considération. En effet, il est pénalisant de ne plus pouvoir prendre les paiements par carte parce que le tpe n’est plus fonctionnel. 

Bien souvent, les banques, notamment avec la location d’un TPE, proposent un support client de qualité. Mais le coût est élevé et influence donc fortement le prix total de votre terminal cb.

Les accessoires

Plusieurs accessoires et équipements sont parfois nécessaires pour encaisser par carte. Certains modèles de TPE ne sont pas équipés d’une imprimante. C’est le cas du iZettle par exemple, pour lequel il faudra ajouter une imprimante si vous souhaitez pouvoir imprimer des tickets (ce qui n’est pas le cas de tous nos lecteurs).

Pour tous les tpe avec imprimante, les rouleaux de papier pour l’impression des reçus sont à prévoir dans le calcul de votre coût global. Comptez environ 50 cts par rouleau.

D’autres accessoires peuvent être achetés pour l’utilisation de votre tpe, comme des socles de recharge, des protections, …. À vous de juger de leur utilité, car comme tout accessoire, ils ont aussi un coût (quelques dizaines à centaines d’euros).

Comment bénéficier du meilleur tarif pour son terminal de paiement ?

Se poser les bonnes questions

Vous l’avez compris, le prix total d’un TPE dépend de nombreux facteurs. S’assurer de payer le moins cher possible n’est donc pas facile, et ne peut se faire qu’à conditions d’estimer précisément votre volumes d’affaires :

  • Quel est votre montant encaissé par CB mensuellement / annuellement ?
  • Quel est votre panier moyen ?
  • Avez-vous une activité irrégulière (saisonnier, nomade…) ou un point de vente fixe et régulier ?
  • Avez-vous de nombreux clients étrangers (et des paiements par carte étrangère) ?

Une fois les réponses a ses questions connus, vous pourrez choisir plus précisément entre les différentes offres, en vous orientant au choix entre :

  • les fintechs : nouvelles arrivées sur le marché, ces entreprises révolutionnent l’offre des terminaux avec une tarification transparente et claire et des produits autonomes et modernes.
  • les banques professionnnelles en ligne : certaines, comme Anytime ou Manager One, proposent des TPE, complétant une offre déjà attractive pour les professionnels.
  • les banques traditionnelles : les prix et les conditions du contrat peuvent varier selon les établissements. N’hésitez pas à en démarcher plusieurs pour comparer les différentes offres. 
  • les entreprises spécialisées : elles proposent souvent aussi bien de l’achat que de la location

Retenez que les commissions facturées par transaction sont souvent plus élevées chez les terminaux mobiles comme SumUp ou iZettle que chez les banques. Par contre, il faut faire attention à toutes les commissions « cachées » chez les banques, ainsi qu’à l’engagement et au tarif du matériel, de la maintenance…qui peuvent vite faire pencher la balance du côté d’une fintech si votre montant encaissé par CB est relativement faible. –

Quelques exemples concrets

Vous encaissez 2000€ par mois, avec un ticket moyen de 20 euros (100 transactions)

Banque (location mensuelle)SumUp ou iZettle
Prix du tpe (mensuel) 30€0€
(payé 20€ à l’achat)
Commissions fixes0,10€ par transaction, soit 10€0€
Commissions par transaction8€ (0,40% x 2000)35€ (1,75% x 2000)
Total du coût mensuel48€35€
Taux de commission réel2,4% (48/2000)1,75% (35/2000)

Ici, les tpe sans abonnement sont moins chers qu’en passant par une banque, avec les hypothèses (réalistes) que nous avons pris.

Vous encaissez 8000€ par mois, avec un ticket moyen de 40 euros (200 transactions)

Banque (location mensuelle)SumUp ou iZettle
Prix du tpe (mensuel) 30€0€
(payé 20€ à l’achat)
Commissions fixes0,10€ par transaction, soit 20€0€
Commissions par transaction32€ (0,40% x 8000)140€ (1,75% x 8000)
Total du coût mensuel88€140€
Taux de commission réel1,1% (88/8000)1,75% (140/8000)

Dans ce cas, c’est la banque ou un prestataire comme Yavin qui seront moins chers pour votre terminal de paiement ! Et ces exemples, simplistes, sont à affiner au cas par cas, comme expliqué précédemment.

L’un dans l’autre, le calcul du coût total d’un TPE dépend de nombreuses variables, tant et si bien et qu’il est impossible de recommander un terminal le moins cher pour tout le monde. Posez-vous donc les bonnes questions sur vos besoins, votre usage…et estimez au mieux votre volume d’affaires encaissé par CB pour choisir votre terminal de paiement.

Comparez les terminaux de paiement
Trouvez le terminal de paiement adapté à vos besoins d’encaissement
Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.