Terminal de paiement

Location d’un TPE : conseils et pièges à éviter

Combien coûte un terminal de paiement à la location ? Faut-il vraiment louer ? Suivez le guide !

Le terminal de paiement électronique (TPE) permet d’enregistrer les transactions effectuées à partir d’une carte bancaire. Vous pouvez acquérir ce type d’appareil ou bien le louer. La location d’un TPE présente de multiples avantages, notamment en termes de prix, mais attention aux pièges des contrats de location pour ne pas se retrouver avec une solution finalement pas si avantageuse.

Louer un TPE : de quoi parle-t-on ?

Plutôt que d’investir dans l’achat, vous pouvez ainsi opter pour la location d’un TPE. Cette solution peut s’avérer moins onéreuse dans certains cas, à condition de bien choisir la formule de location. Comme mentionné, vous devrez aussi vous méfier des pièges de la location, que nous détaillons plus tard dans cet article.

>
Notre conseil Il est donc indispensable de bien choisir votre fournisseur, et de comparer pour profiter des meilleurs tarifs.

Vous n’êtes pas obligé de faire appel à votre banque pour louer un TPE. Il vous est possible de vous adresser à un autre prestataire, appelé loueur ou mainteneur monétique. En général, c’est le prestataire qui prend en charge l’installation, le paramétrage, ainsi que la maintenance du TPE.

Quels sont les types de location possible ?

Pour la location de terminal de paiement, la plupart des banques proposent des contrats sur 2 à 4 ans, voire plus. De plus, elles ne vous permettent pas de résilier un contrat en cours, dans la majorité des cas.

En revanche, la durée de la location de TPE auprès d’un distributeur spécialisé peut être adaptée en fonction de vos besoins. Vous pouvez opter pour une location annuelle ou une location de TPE de courte durée ou même saisonnière (journée, week-end, semaine…).

Combien coûte la location d’un TPE ?

Le tarif de la location d’un TPE varie en fonction de plusieurs paramètres. Le modèle de TPE est le premier critère à considérer (un terminal fixe coûte moins cher qu’un terminal mobile en général).

Pour faciliter les tâches des commerçants, les distributeurs proposent divers services, dont la maintenance monétique. Cette option est obligatoire si vous louez un TPE auprès d’une banque, et influence fortement le tarif de votre TPE.

Le tarif de location de TPE dépend aussi du moyen de communication de l’équipement, qui peut être IP, 3G, RTC ou GPRS. Dans ces cas, vous êtes dans l’obligation de souscrire à une passerelle monétique. Le RTC est réservé à la ligne de téléphonie fixe. Mais ce mode de communication est de moins en moins utilisé.

La formule choisie et la durée de location du TPE conditionnent aussi le prix. Si vous louez votre TPE auprès d’une banque, la tarification est déterminée suivant le nombre de transactions. Pour un appareil loué par un distributeur spécialisé, il faut ajouter des frais de connexion. Parfois, vous devez également prévoir des frais de dossier et de paramétrage. Et si vous optez pour la location de courte durée, le tarif est fixe. Il est donc difficile de déterminer facilement le tarif de location d’un terminal de paiement.

>
Notre conseil Ne pas hésiter à demander plusieurs devis et comparez les tarifs, en regardant bien les petites lignes pour voir ce qui est inclus ou non !

Location de TPE : quel fournisseur choisir ?

Les banques sont les premiers fournisseurs auxquels on pense pour louer un terminal. Mais vous pouvez aussi recourir aux services d’une entreprise spécialisée.

Louer un TPE auprès d’une banque

La banque gère la location ou la fait sous-traiter. Le tarif de la maintenance monétique et de la passerelle monétique est précisé dans le contrat. L’encaissement de carte bancaire fait l’objet de plusieurs commissions (sur cartes étrangères ou européennes…). Leur coût varie selon le type de commerce.

Passer par un prestataire spécialisé

Aussi appelé « mainteneur monétique », le prestataire spécialisé dans la location de TPE exerce son métier indépendamment des banques. Il s’assure du bon fonctionnement de l’appareil et de la mise à jour des logiciels intégrés dans le terminal. De plus, il prête assistance à ses clients pour faciliter la prise en main du terminal, et en cas de casse, il remplacera votre TPE. Le principal avantage à recourir à un tel prestataire est donc non seulement la flexibilité dans la durée de location mais aussi les services associés (attention, ils ont un coût).

Comparez les terminaux de paiement
Trouvez le terminal de paiement adapté à vos besoins d’encaissement

Les points d’attention en cas de location

Les coûts de location de TPE sont extrêmement variables d’un distributeur à un autre. Avant de choisir votre formule, vous devez tenir compte de certains points.

La durée d’engagement

Les loueurs de terminaux proposent souvent un contrat de location sur 24 ou 48 mois. Plus la durée choisie est longue, plus le tarif de location du TPE baisse. Vous pouvez aussi opter pour une location sur-mesure. Parmi les fournisseurs, nous avons apprécié l’offre de Yavin par exemple, qui propose des commissions basses et un engagemet d’un an seulement.

Attention quand même à ne pas céder aux tentations de la durée la plus longue, nous avons parfois vu des contrats avec des durées de 4 ans (ce qui correspond à peu près à la durée de vie moyenne des commerces…).

La tacite reconduction

Les contrats de longue durée peuvent contenir des clauses de tacite reconduction automatique. Une fois arrivé à son terme, le contrat est ainsi renouvelé sur une période égale à la durée initiale de souscription.

Si vous souhaitez annuler votre contrat, il faudra alors envoyer un courrier recommandé avant la date d’expiration fixée dans le contrat. Attention donc à ce genre de clauses, il serait dommage de vous retrouver engager pour une période de 2 à 4 ans alors que vous aviez prévu de changer de terminal.

Enfin, le remplacement à neuf du terminal peut en outre constituer un motif de réengagement automatique, nous vous suggérons aussi de bien regarder la présence de ce genre de clauses dans votre contrat.

Les frais cachés

Par frais cachés, nous faisons ici références aux frais que vous ne voyez pas forcément lors de la signature de votre contrat. On pense ainsi aux frais de données (date) et de passerelle.

Si les frais de données sont cohérents dans le cas de lecteurs 3G (et encore, le SumUp 3G par exemple propose une SIM avec données illimitées inclues), il n’y aucune raison que vous payiez ce genre de frais pour un terminal fixe.

La passerelle monétique est le système qui sécurise les transactions enregistrées et les envoie à la banque chaque jour (soit en temps réel, soit en fin de journée). Si les acteurs comme SumUp ou iZettle offrent maintenant ces frais de passerelle, vérifiez bien que c’est le cas si vous optez pour la location d’un terminal auprès d’une banque ou d’un prestataire spécialisé.

Conclusion : faut-il acheter ou louer son TPE ?

Selon la taille de votre commerce, et donc votre volume d’encaissement, louer un terminal peut être une option avantageuse. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander plusieurs devis, et comparez avec l’achat d’un terminal, option aussi envisageable.

Il est aussi possible d’acheter un TPE si vous êtes bien installés dans la durée. Enfin, parmi les options d’achat, vous pouvez envisager aussi un terminal de paiement mobile, qui constitue une excellente alternative à la location. Il convient plutôt aux petites entreprises et aux associations, avec des volumes d’encaissement faible et des besoins de mobilité. Notons quand même que des prestataires comme Smile & Pay ou même iZettle propose des tarifs intéressants en cas de fort volume d’encaissement.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.