Création site

Pourquoi et comment créer un site d’association ?

Vous êtes perdu entre les options gratuites et payantes, mais aussi la réglementation ? Suivez le guide !

Avec ses 1,3 millions de structures actives et 16 millions de bénévoles, la France est riche d’une vie associative forte dans tous les domaines. Mais que vous soyez dans l’humanitaire, le sport, la santé ou la culture, comment vous démarquer parmi toutes ces associations existantes ? Notre réponse : la création d’un site internet de qualité pour votre association.

Pourquoi créer un site pour association ?

La vie d’une association est comparable en bien des points à celle d’une entreprise : recruter, démarcher, se rendre visible ou collecter des fonds sont autant de tâches communes aux entrepreneurs et responsables associatifs.

Or, il est peu concevable de nos jours pour une entreprise de ne pas avoir de site internet. Pourquoi en serait-il autrement d’une association ?

Un site internet bien construit vous permettra en effet de :

  • Gagner en visibilité : Un site internet d’association vous permettra de capter de nouveaux adhérents ou donateurs potentiels. Ils vous trouveront plus facilement via les moteurs de recherche comme Google, et pourront rentrer l’URL de votre site directement lorsque vous leur partagerez vos coordonnées.
  • Mieux informer : La pédagogie est importante pour faire passer votre message, et un site internet vous permettra de diffuser votre information sous toutes ses formes (texte, photo, vidéo).
  • Récolter des fonds : Pour faire vivre votre association et financer vos initiatives, les dons ou collectes de fonds sont nécessaires. Grâce à des modules de paiement en ligne sécurisés, les transactions seront amplement facilitées via un site internet.
  • Organiser des évènements : Posséder un site internet vous épaulera pour dynamiser la vie de votre association, en optimisant par exemple les inscriptions à vos évènements via une billetterie en ligne, des publications sur vos actions à venir ou encore un agenda.

Convaincus ? Entrons maintenant dans le vif du sujet : voici toutes les clés pour créer votre site d’association.

Les fonctionnalités attendues d’un site pour association

Avant de foncer tête baissée dans la construction de votre site, il est important de lister vos besoins et vos problèmes. Ils donneront une indication précise des fonctionnalités à inclure dans le projet.

Si la réponse peut varier selon votre secteur d’activité et l’objet de votre association, plusieurs des fonctionnalités suivantes devraient vous être utiles :

Une page contact 

Très simple à mettre en place, c’est un incontournable de tout site internet. Elle permet de créer le dialogue avec vos futurs adhérents, partenaires ou bénévoles. Vous pourrez éventuellement catégoriser en amont l’objet des demandes via une liste déroulante, afin de les gérer plus rapidement.

Un espace adhérent

Il vous permettra de séparer facilement l’information publique de l’information privée au sein de votre association et de gérer plus facilement vos membres.

Un module de paiement

Afin de collecter des fonds et d’optimiser vos appels aux dons, des modules de paiement (CB, Paypal) sont efficaces et aujourd’hui très faciles à implémenter, tous comme certaines solutions de billetterie en ligne pour association.

Une page informative

La réglementation des associations et de votre secteur d’activité peut être méconnue des internautes qui parcourront votre site. Une page dédiée à ce type d’informations, bien rédigée et didactique, sera très utile.

Un blog

Si vous souhaitez aller plus loin qu’un simple site vitrine en rédigeant régulièrement des articles sur l’actualité (votre secteur, vos actions, vos projets), une section dédiée au blog sera indispensable. Son contenu vous permettra aussi d’améliorer votre référencement, et donc votre visibilité.

Un formulaire d’inscription

Lié à un outil de gestion de Newsletter, il pourra être intégré à plusieurs endroits du site pour maximiser la portée de votre message et convertir de nouveaux adhérents.

Un agenda

Si vous souhaitez communiquer sur des évènements réguliers de l’association, créer un agenda sur votre site vous simplifiera la communication. Vous pourrez même aller plus loin en ajoutant un système de billetterie en ligne.

Une boutique en ligne

Si vous souhaitez financer l’activité de la structure autrement que par les dons, une section dédiée à la vente en ligne est une bonne solution. Quel que soit votre secteur, soyez créatifs et trouvez des produits pertinents à associer avec votre activité.

Vous avez maintenant listé les fonctionnalités dont vous avez besoin, mais qu’en est-il de vos ressources ? Le temps, l’argent et l’humain sont 3 critères indispensables à prendre en compte lors de la création de votre site.

Plus vous listez de fonctionnalités, plus vous consommerez ces ressources (temps de développement, argent dépensé, compétences techniques nécessaires). Priorisez donc ces fonctionnalités, et vous pourrez alors développer votre site en plusieurs étapes tout en ayant pensé le projet dans sa globalité dès le départ !

Quelle réglementation pour la création d’un site pour association ?

En plus des réglementations inhérentes à l’activité de votre association, plusieurs points sont indispensables à connaître (et respecter) lorsque vous passerez en ligne.

Le choix du nom de l’association (et du nom de domaine)

Vous n’avez pas encore créé votre association

Nous vous conseillons alors d’inclure le critère de la disponibilité du nom de domaine dans le choix du futur nom. En effet, un nom de domaine correspondant exactement à celui de votre association est à privilégier, associé à une extension parmi les plus usitées (.com, .fr, .org, .co). Ceci facilitera la recherche directe des utilisateurs qui souhaitent accéder à votre site.

Votre association existe déjà

Si le nom de domaine souhaité est libre, tant mieux ! S’il est déjà pris, recherchez d’autres extensions ou ajoutez un terme supplémentaire pertinent. Exemple : si le nom de domaine xyz.com de l’association XYZ n’est plus disponible, cherchez des extensions en .fr, .co, .net… Si vous n’avez pas plus de chance, étendez votre nom de domaine à d’autres termes, comme par exemple « association-xyz.com ».

Bon à savoir : Plusieurs outils s’offrent à vous dans cette recherche : les sites des hébergeurs (OVH, Ionos, Gandi, Hostinger) ainsi que des sites de recherche (Afnic, Domize)

Les mentions légales obligatoires

Votre association est considérée comme une personne morale de droit privé, car elle est caractérisée par un regroupement de personnes sous l’égide d’une entité juridique distincte.

Vous avez donc l’obligation d’afficher plusieurs informations, permettant notamment d’identifier les personnes et entités responsables du site internet. Ces informations sont regroupées sous le terme de mentions légales.

Vous devrez donc faire figurer sur votre site, sur une page dédiée et facile d’accès (souvent par un lien dans le pied de page), les mentions suivantes : 

  • nom, adresse du siège social et coordonnées téléphoniques / email de l’association ;
  • nom du/des représentants légaux de l’association (directeur, président) ;
  • dénomination sociale, adresse du siège et coordonnées téléphoniques de l’hébergeur.

La collecte d’informations personnelles

RGPD. Vous aurez sûrement entendu ce petit acronyme quelque part. Ce “Règlement Général sur la Protection des Données”, applicable à l’ensemble des pays de l’Union Européenne depuis le 25 mai 2018, responsabilise les organismes publics et privés qui traitent des données personnelles.

Et les données personnelles, ce sont justement celles que vous collectez lorsqu’un utilisateur – futur adhérent, abonné newsletter, donateur, partenaire ou bénévole – effectue une action sur votre site et y laisse des informations. Il peut s’agir d’un simple e-mail, mais aussi d’informations plus précises (nom, date de naissance, genre, adresse, téléphone…etc) selon ce qui est demandé via les formulaires du site et traitées dans votre logiciel CRM pour association.

Afin d’être conforme à la réglementation, vous devrez donc informer clairement chaque personne du traitement de leurs données personnelles. Les informations suivantes peuvent être ajoutées à la suite des mentions légales, ou dans une page dédiée :

  • les catégories de données utilisées et détenues (nom, adresse, email,…etc) ;
  • le mode d’acquisition (inscription en ligne, contrat, téléphone) ;
  • le mode de traitement (où et comment sont stockées les données) ;
  • la finalité des données (à quoi vont-elles servir : newsletter, appels aux dons…) ;
  • la durée de conservation ;
  • la sécurisation de ces données (accès, administrateurs).
>
D’autres mentions légales s’ajoutent si vous êtes amené à utiliser des cookies à des fins commerciales (cookies de publicité, cookies de réseaux sociaux).

Ces cookies étant soumis au consentement préalable des utilisateurs, ces mentions devront être accompagnées d’un bandeau cliquable présent à l’entrée sur le site, servant à recueillir ledit consentement.

Les obligations en cas de vente en ligne

Si par ailleurs, vous optez pour une fonctionnalité de vente en ligne, vous devrez ajouter un document légal où seront présentées vos conditions générales de vente (CGV). Par souci de clarté, nous vous conseillons de séparer les pages des mentions légales et des CGV, afin que chaque question juridique ait sa réponse sur une page distincte. Ceci facilitera largement la navigation sur votre site.

Les Conditions Générales de vente devront présenter les informations suivantes : 

  • l’objet et les caractéristiques principales des produits ou prestations vendus ;
  • les caractéristiques de prix (devise) et de taxes (TVA, éco-participation) ;
  • les modalités de paiement sur le site ;
  • les frais et modalités de livraison ;
  • la politique de retours et l’existence du droit de rétractation (conformément à l’Article L221-18 du code de la consommation) ;
  • les garanties (si existantes) sur les produits et prestations vendus ;
  • dans le cas d’un contrat portant sur la fourniture continue ou périodique d’un bien ou d’un service (par exemple s’il s’agit d’un abonnement), la durée minimale du contrat proposé.
>
Des templates et générateurs de CGV & mentions légales existent pour vous faciliter la vie et répondre précisément aux besoins de votre association.

Attention : Il est interdit par la loi de copier des CGV existantes sur un autre site.

Comment créer un site pour association ? Vos options !

Ça y est, vous entrez dans le cœur du projet de votre association : la construction du site de l’association !

Et pour ça, plusieurs solutions s’offrent à vous, chacune présentant un intérêt bien spécifique. Encore une fois, analysez bien les ressources dont vous disposez (temps, argent, compétences) et les besoins que vous aurez listés en amont . Connaître les tenants et aboutissants de votre projet sur le bout des doigts vous aidera à faire les bons choix.

1 – Utiliser un logiciel de création de site

Vous décidez de vous lancer vous-même dans le développement de votre site, ou de missionner une personne de votre équipe ? De loin la solution la moins coûteuse pour mener à bien le projet de votre association, elle sera néanmoins plus chronophage et vous demandera un investissement humain plus conséquent.

Mais bonne nouvelle, de nombreux logiciels en ligne – ou Saas – de création de sites existent aujourd’hui, et vous faciliteront grandement la tâche, donc n’ayez pas peur !

La plupart de ces logiciels de création de site proposent aussi des solutions d’hébergement. Quel que soit l’hébergeur que vous choisissez, privilégiez néanmoins un nom de domaine propre tel que monassociation.fr, plus professionnel que des sous-domaines gratuits (ex: monassociation.wordpress.com)

Les Généralistes : WordPress, Wix, Squarespace, Strikingly

Ces logiciels peuvent être utilisés quels que soient vos besoins et l’activité de votre association. Largement personnalisables et de plus en plus simples à utiliser, vous pourrez choisir parmi une gamme de templates (modèles) qui orientera la structure visuelle de vos pages. Puis, selon les fonctionnalités que vous souhaitez mettre en place, des modules ou des formules – souvent payants – seront à votre disposition. Parmi les plus connus :

De manière générale, pour un site web vitrine sans fonctionnalité de vente en ligne, comptez entre 5 et 25 € par mois. Si vous souhaitez faire du site web la plateforme principale pour gérer et développer votre association, ces outils sont ceux qu’il vous faut ! Et pour choisir, référez-vous à notre comparatif de logiciels de création de sites.

Attention néanmoins : puisqu’ils sont généralistes, il vous faudra préparer votre projet avec précision afin d’adapter vos choix aux besoins spécifiques d’une association. Par exemple, réfléchir à la manière de gérer les différents profils d’utilisateurs : bénévoles, donateurs, adhérents, administrateurs. Si votre projet de site web s’avérait trop spécifique, il pourrait nécessiter des compétences techniques avancées et donc de la sous-traitance, plus chère.

Les logiciels dédiés aux associations Spécialistes

Et oui, il existe des logiciels taillés spécifiquement pour faciliter la vie des associations ! Très complets, ces logiciels embarquent chacun une gamme de fonctionnalités propre, qui va de la collecte de fonds et adhésions à la billetterie, en passant parfois même par la comptabilité et… la création de sites d’association bien entendu. Parmi les plus connus :

C’est d’ailleurs ce dernier critère qui nous semble être la limite de ces logiciels. L’outil de création de site n’est ici qu’une brique parmi plusieurs fonctionnalités, et l’interface tout comme le potentiel de personnalisation s’en ressentent en comparaison avec les logiciels généralistes. Ceci dit, cela suffira pour de nombreuses associations aux besoins simples.

Côté tarifs, si une version gratuite peut exister pour les petites associations, ces logiciels sont payants dans leur grande majorité, et les tarifs varient selon la taille et l’activité de votre structure.

Pour résumer, si vos besoins s’étendent à la gestion générale de votre association, et que vous souhaitez privilégier un logiciel tout-en-un, vous trouverez sûrement le bonheur parmi ces solutions. Vous pouvez les retrouver en détail sur notre comparatif de logiciels pour associations.

2 – Faire appel à une agence ou un freelance

On associe souvent la création d’un site professionnel avec le travail d’une agence ou d’un freelance (travailleur indépendant). Spécialisés dans ce type de projet, les agences comme les freelance amènent une véritable expertise sur des compétences techniques variées.

Les agences couvriront l’ensemble de vos besoins techniques et créatifs grâce à des équipes intégrant tous les métiers du web nécessaires à la création d’un site, et même plus. Néanmoins, tout ceci a un coût, et vous aurez beaucoup de mal à créer un site vitrine d’association à moins de 5000€, aussi simple qu’il soit.

Les freelance, moins chers (compter 1000€ minimum), sont un compromis entre l’agence et la solution “homemade” présentée ci-dessus. Selon leur profil (technique / créatif / communication) ils pourront répondre à une partie spécifique de vos besoins et vous accompagner sur le projet.

Mais votre implication sera nécessaire afin de diriger votre prestataire et de réaliser les tâches auxquelles il ne pourra pas répondre (Par exemple, un pur développeur ne pourra pas réaliser l’identité visuelle de votre site). Le freelance peut aussi être envisagé en complément d’une création de site d’association faite grâce aux logiciels présentés plus haut, afin de résoudre des tâches techniques précises sans avoir à faire appel à une agence.

3 exemples de site d’association particulièrement réussis

Merci Gertrude

exemple site association 1

Il s’agit du site d’une association culturelle développé sur WordPress. On aime :

  • une belle utilisation de la vidéo en fond d’écran pour illustrer l’association ;
  • un compte à rebours qui sert d’agenda pour les prochains évènements ;
  • une page d’accueil complète, avec une section informative précise sur l’association ;
  • des boutons d’action (call-to-action) afin de générer de nouveaux partenariats et projets ;
  • Une liste des partenaires afin de créer de la confiance.

Petit Coeur de Beurre

exemple site association 1

Il s’agit du site d’une association caritative réalisé avec AssoConnect. On aime :

  • une identité visuelle claire et travaillée ;
  • des call-to-action bien visibles pour la collecte de fonds ;
  • des boutons de partage vers les réseaux sociaux bien en évidence ;
  • une section Blog présentant les actualités de l’association ;
  • une section Evènements servant d’agenda pour l’association.

Cricket Canada Kids

exemple site association 3

Notre dernier exemple est le site d’un programme associatif sportif canadien pour la jeunesse, réalisé avec Wix. On aime :

  • l’identité visuelle très forte et bien illustrée pour les enfants ;
  • des boutons de partage vers les réseaux sociaux bien en évidence ;
  • une section vidéos des évènements, matchs. etc. ;
  • des call-to-actions à plusieurs endroits de la page d’accueil pour l’inscription des adhérents et écoles ambassadrices ;
  • l’implémentation du Feed facebook sur le site, qui sert de Blog et d’Agenda.

FAQ

Comment animer le site de l’association après sa création ?

Une fois le site de votre association terminé, le travail n’est pas fini ! Il vous faudra l’animer afin qu’il suive l’actualité de votre association. Essayez par exemple de documenter chaque aspect de la vie de votre structure, et de l’incorporer au site : articles, interview, galerie photo de vos évènements, feed facebook : beaucoup d’outils sont à votre disposition, à vous de rester créatifs ! À noter qu’un site animé régulièrement favorisera le contenu SEO pour remonter dans les résultats de recherche Google.

Combien coûte un site pour une association ?

Les fonctionnalités de votre site détermineront la complexité de son développement.
Cette complexité vous orientera dans le choix des outils, et donc du budget :

  • Créer vous-même un site d’association à l’aide d’un logiciel SaaS : entre 5€ et 50€ / mois (nom de domaine, quelques modules payants, abonnement logiciel)
  • Créer le site en collaboration avec un freelance : entre 1000€ et 5000€
  • Créer le site en passant par une agence : entre 5000€ et 20000€

Ces montants sont estimés sur la base de tarifs moyens standards sur le secteur, ils peuvent évidemment varier selon le prestataire ou le logiciel choisi.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.