Activité

Comment ouvrir un café ?

Le café est la deuxième boisson la plus consommée en France après l’eau. 90% des Français seraient aujourd’hui consommateurs réguliers de café, ce qui propulse la France au 8e rang des plus grands consommateurs ! Si vous aussi vous souhaitez lancer votre business, suivez le guide ! Formations, démarches, obligations… On vous explique comment ouvrir votre café étape par étape.

Faut-il suivre une formation pour ouvrir un café ?

L’ouverture d’un café ne nécessite pas l’obtention d’un diplôme en particulier. Vous serez en revanche dans l’obligation de suivres des formations selon les produits que vous souhaitez y servir. Voici les principales formations à suivre pour une ouverture en toute conformité :

  • Le permis d’exploitation : première étape avant l’obtention de vos licences de débit de boisson, ce permis vous sera délivré après une formation d’environ 20h (pour les nouveaux exploitants). Contrairement à d’autres formations, c’est vous, en tant que président ou exploitant, qui devrez être en possession du permis d’exploitation.
  • Les licences 3 et 4 : destinées aux enseignes qui commercialisent des boissons alcoolisées.
  • La formation HACCP : si vous servez de la nourriture, vous serez soumis à des normes d’hygiène et de sécurité très stricte. Cette formation d’une durée de 14 heures se déroule auprès d’un organisme agréé. Elle doit être suivie par au moins une personne de votre équipe.

Après l’obtention de votre permis d’exploitation et de vos licences de débit de boisson, il ne vous restera plus qu’à déclarer votre activité à la mairie au moins 15 jours avant l’ouverture.

Ouvrir un café : 7 conseils pour réussir 

1 – Choisir le concept

La première étape pour lancer votre projet sera de réfléchir à une idée de café qui soit innovante et originale. Les cafés ne manquent pas en France, veillez à proposer une expérience différente pour vous démarquer de vos concurrents. Si vous souhaitez par exemple installer votre café à proximité de bureaux ou d’universités, votre coeur de cible sera composé d’étudiants et de professionnels à la recherche d’un espace où ils pourront se détendre et travailler. Vous pourriez alors songer à installer des tables équipées de prises électriques, de lampes de chevet et proposer un service de wifi gratuit !

Trouvez un thème et instaurez une véritable ambiance dans votre café : décoration, équipements, carte… Suivre une ligne directrice précise vous permettra de vous forger une réelle identité pour marquer les esprits de votre clientèle.

2 – Trouver un lieu stratégique

Trouver un emplacement adéquat sera l’une des missions les plus importantes dans la réalisation de votre projet. Le lieu de votre café déterminera le type de commerce qu’il sera par la suite. Souhaitez-vous créer un café décontracté synonyme de lieu de partage avec des clients qui préfèrent prendre leur temps ou un lieu de vente à emporter où rapidité et efficacité seront les mots d’ordre ? Voici les emplacements stratégiques les plus fréquents pour l’installatoin d’un café :

  • Près des bureaux : lieu très fréquenté en semaine, particulièrement aux heures du déjeuner et localisation stratégique pour faire de la vente à emporter.
  • À proximité des écoles et des universités : les flux seront plus importants en semaine et pendant les périodes scolaires. Veillez cependant à prendre en compte la période des vacances scolaires pendant lesquelles l’activité diminue fortement.
  • À côté d’une gare ferroviaire : privilégiez la vente à emporter, efficace et rapide, qui s’adresse généralement à des clients ayant peu de temps.
  • Aux alentours des boutiques ou dans un centre commercial : vos clients auront généralement envie de rester plus longtemps et votre café profitera d’une hausse de la fréquentation pendant le week-end.
  • Dans un quartier résidentiel : idéal pour devenir un vrai lieu de rencontre et de partage, les quartiers résidentiels favorisent une clientèle fidèle.

Le coût du local dépendra évidemment de sa superficie et de son emplacement. Veillez à prendre en compte ces paramètres dans votre business plan afin d’éviter des imprévus.

3 – Réaliser une étude de marché

L’étape suivante consiste à analyser votre marché, définir les besoins et attentes de votre clientèle cible et étudier la concurrence. L’étude de marché est très utile pour estimer la viabilité de votre projet et tester son potentiel. Vous aurez alors une idée plus précise du marché et vous pourrez ajuster votre projet pour l’adapter au mieux aux attentes de votre cible.

4 – Faire une estimation de vos dépenses

Une fois l’étude de marché réalisée, vous pourrez élaborer un business plan qui vous sera indispensable pour définir et concrétiser votre stratégie. Ce business plan est composé de deux parties : 

  • le projet entier en détail, le fonctionnement de votre café et votre stratégie ;
  • le plan financier détaillant les potentiels revenus et dépenses liées à l’activité afin de déterminer la rentabilité du projet.

En plus du local, vous aurez de nombreuses dépenses à prendre en compte dont :

  • la marchandise ;
  • le packaging (emballages, gobelets à emporter) ;
  • les équipements ;
  • le budget marketing et communication… 

En tout, il vous faudra entre 50 000 et 100 000€ pour ouvrir un café, en comptant le coût de création du café, mais également une partie des coûts d’exploitation.

5 – Trouver un moyen de financement

Vous disposez de plusieurs options de financement pour l’ouverture de votre café parmi lesquelles :

  • le financement bancaire, avec l’obtention d’un prêt auprès d’une banque ;
  • les investisseurs : il existe différentes manières de trouver un investisseur privé, à commencer par vos proches et leurs connaissances ;
  • la campagne de crowdfunding : elle permet à la fois de récolter des fonds en présentant un projet innovant, mais aussi d’augmenter votre visibilité.

C’est à cette étape que votre business plan sera essentiel. Il vous servira à convaincre des potentiels investisseurs et des banques de vous faire confiance et de vous accompagner pendant la réalisation de votre projet.

6 – Communiquer sur le lancement de votre projet

La communication est primordiale dans tout lancement de projet. Que ce soit pour la vente d’un produit ou pour la création d’un café, vous devez établir un plan marketing. Parmi les leviers de communication les plus fréquents et efficaces, vous pouvez :

  • utiliser le bouche-à-oreille ;
  • créer un site web grâce à un logiciel de création de site web ;
  • communiquer sur vos réseaux sociaux ;
  • lancer une campagne mailing ;
  • distribuer des flyers dans la rue ou dans les boîtes aux lettres avec une offre de bienvenue.
>
Bon à savoir Veillez à adopter une communication adaptée à votre concept mais aussi à votre cible !

7 – Fidéliser ses clients

Les commerces redoublent d’imagination pour fidéliser leur clientèle. Vous n’aurez pas nécessairement à trouver une idée novatrice et inédite pour fidéliser vos clients seulement une stratégie efficace. Si la méthode la plus populaire reste de nos jours la carte de fidélité, vous pouvez décliner ce concept sous forme dématérialisée qui facilitera l’expérience client ! Un programme de fidélité vous permettra d’offrir des avantages privilèges ou des réductions au-delà d’un certain nombre de visites qui pousseront vos clients à consommer et à revenir.

Pourquoi ne pas proposer des produits saisonniers ? Une des options envisageables serait d’adapter votre carte en fonction des évènements ou des saisons. Veillez tout de même à identifier vos produits phares de façon à conserver l’authenticité de votre enseigne. Vos clients apprécieront les nouveautés mais ils se sentiront privilégiés dans un lieu où il pourrons conserver leurs habitudes.

Sondez votre clientèle et engagez-la dans votre projet ! Récoltez leurs avis et restez à l’écoute des retours qui vous seront faits. Les critiques constructives vous permettront d’ajuster vos axes d’amélioration et de créer un réel échange avec vos clients.

Quelles démarches administratives pour ouvrir un café ?

Choisir le statut juridique et créer sa structure

Veillez à prendre le temps de choisir le statut juridique le plus adapté à vos besoins. Cette étape indispensable doit être réalisée minutieusement afin d’éviter les éventuels problèmes fiscaux et administratifs liés à une négligence. Lors de la création de votre entreprise vous aurez alors le choix entre plusieurs statuts :

  • la SARL ou SAS ;
  • l’EI ou l’EIRL.

Afin d’appréhender les différents statuts et d’en comprendre les conséquences, nous vous proposons un tableau comparatif des différents statuts juridiques.

Si vous souhaitez éviter les erreurs et vous faire accompagner lors de la création de votre structure, nous vous recommandons de faire appel à un expert-comptable ou à un avocat. Vous pouvez également choisir la création d’entreprise en ligne si vous souhaitez être accompagnés à un tarif abordable..

Les déclarations administratives

Selon le concept que vous aurez choisi, les déclarations administratives peuvent être différentes. Ces déclarations sont en effet liées au type de produit que vous comptez proposer.

Si vous comptez vendre uniquement du café, vous n’aurez aucune déclaration administrative particulière à faire. Vous devrez simplement respecter quelques règles d’affichage détaillées plus bas.

Si vous souhaitez vendre de l’alcool, vous devrez obligatoirement obtenir une licence de débit de boissons. Il vous faudra alors faire une formation spécifique de quelques jours pour vous sensibiliser sur des sujets tels que l’alcoolisme ou encore la protection des mineurs. À l’issue de cette formation, un permis d’exploitation vous sera délivré et vous devrez alors déclarer votre activité auprès de votre mairie au plus tard 15 jours avant l’ouverture du café.

Les règles d’affichage

Il existe certaines règles à respecter pour ouvrir son propre café. Ces règles concernent principalement quelques affichages obligatoires, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de votre établissement :

  • à l’extérieur : l’affichage de la liste des boissons, qui doit comprendre le prix TTC et le volume servi (au comptoir et en salle) ;
  • à l’intérieur : l’affichage de la liste complète des boissons, comprenant le prix et le volume servi, sur un document exposé et directement lisible ;
  • un affichage mentionnant l’interdiction de fumer.

Si vous étendez votre activité à la vente de nourriture, il faudra également afficher les cartes à l’intérieur et à l’extérieur, en précisant l’origine de certains ingrédients (tels que la viande) et l’ensemble des allergènes présents dans les plats.

>
Important Et en cas de vente d’alcool, pensez à l’affichage concernant la protection des mineurs et l’interdiction d’ivresse sur la voie publique.

Quelles sont les autres obligations pour ouvrir un café ?

Ouvrir un compte bancaire professionnel

En tant que société vous devrez choisir une banque professionnelle. Le compte pro sera uniquement dédié à vos dépenses professionnelles et rentrées d’argent. Il est obligatoire en société, et les tarifs varient énormément d’une banque à l’autre. En tant que gérant de café, vous devrez encaisser des espèces, ce qui vous contraindra à prendre au moins un compte dans une banque traditionnelle, puisque la plupart des comptes pro en ligne n’acceptent (encore) les dépôts d’espèces.

Choisir les bonnes assurances professionnelles

L’ouverture d’un café nécessite la souscription à des assurances professionnelles dont une assurance RC pro ainsi qu’une assurance multirisque professionnelle. Elles ont toutes les deux des vocations différentes et couvrent pour l’une les dommages corporels et matériels causés à un tiers et pour l’autre la protection de votre matériel, votre local ainsi que votre marchandise.

Choisir les bons outils pour gérer son café en toute sérénité

Afin d’assurer le bon déroulement de votre projet, vous devrez également penser à vous équiper des bons outils :

  • Pour les encaissements : veillez à choisir un logiciel de caisse adapté ainsi que le terminal de paiement qui conviendra à votre activité ;
  • Pour la gestion de votre comptabilité : si vous souhaitez gérer ces tâches vous-même, vous pouvez faire le choix entre un logiciel de comptabilité ou un logiciel de gestion de trésorerie. Sinon, vous pourrez toujours faire appel à un expert-comptable.

FAQ

Peut-on ouvrir un café sans diplôme ?

Oui ! Vous n’avez besoin d’aucun diplôme pour ouvrir votre café. D’un point purement légal, la loi n’en exige pas.

Quelles sont les formations à suivre pour ouvrir un café ?

Tout dépend de ce que vous comptez y vendre. Dans le cas d’un café au sens strict, aucune formation n’est nécessaire. Mais si vous vendez de la nourriture, au moins une personne travaillant dans votre café devra avoir suivi la formation relative à l’hygiène alimentaire. Si vous vendez de l’alcool, il vous faudra obtenir la licence de débit de boisson.

Quel budget pour ouvrir un café ?

En tout, on estime qu’il faut entre 50 000 et 100 000€ pour ouvrir un café, en comptant le coût de création du café, mais également une partie des coûts d’exploitation.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.