Activité

Comment ouvrir un bar à vin ?

Comment ouvrir son bar à vin ? Formation, formalités et conseils, on vous dit tout sur l’ouverture d’un bar à vin en toute conformité !

Pourquoi ouvrir un bar à vin ?

Les Français sont aujourd’hui les 2ème plus grands consommateurs de vin dans le monde, avec une consommation moyenne de 40 litres par personne en 2019 (et peut-être plus en 2020 avec le confinement !). Si cette consommation est en baisse depuis plusieurs années, c’est en partie dû à un changement de leurs habitudes de consommation car les Français réservent aujourd’hui le vin pour des occasions spéciales et ils sont de plus en plus exigeants. Ils sont constamment à la recherche de nouvelles et privilégient les dégustations dans les bars spécialisés.

Ouvrir un bar à vin : les étapes clés pour réussir son ouverture !

Etape 1 – Choisir le concept

L’élaboration du concept est la première étape à la réalisation de votre projet de bar à vin. Elle peut cependant prendre un peu de temps, surtout si vous décidez de faire une étude poussée afin d’affiner votre projet. Il est primordial de mûrir votre idée et de vous questionner en vous mettant à la place de vos futurs clients. Vous allez devoir réfléchir à une idée originale et novatrice qui vous permettra de vous démarquer de vos concurrents et d’attirer la clientèle. Que ce soit sur les prix, la sélection présentée (vins bios, naturels, effervescents, bar à champagne…) ou sur les services proposés dans votre bar, vous avez toutes les possibilités d’innover et de rendre votre bar à vin unique.

Il vous faudra alors définir un concept précis en suivant une ligne directrice afin d’y accorder les produits et services que vous souhaitez développer.

Ne négligez pas l’aspect visuel et réfléchissez à la décoration et l’ambiance, qui seront des atouts essentiels pour vous différencier. Pensez également à solliciter votre entourage afin de récolter des avis extérieurs et objectifs.

Étape 2 – Réaliser une étude de marché et un business plan

Réaliser une étude de marché vous permettra d’évaluer le potentiel de votre projet. L’objectif de cette étude est d’analyser le secteur du vin, les besoins et les attentes de votre clientèle ciblée mais aussi de sonder et de déterminer votre concurrence.

Une fois toutes ces informations rassemblées, vous pourrez passer à l’étape du business plan. Ce document est synthèse de votre étude de marché qui permet de mieux structurer votre projet. Il représente également un très bon moyen de convaincre votre banque ou des investisseurs de la viabilité de votre projet.

Lorsque vous établirez votre budget prévisionnel, vous devrez estimer vos recettes et vos dépenses, mais aussi les apports financiers. N’oubliez pas de vous renseigner sur les différentes aides financières dont vous pourriez bénéficier et fixez-vous des objectifs de vente.

Veillez également à prendre en compte toutes les dépenses auxquelles vous pourriez être confronté, les principales étant :

  • le loyer ;
  • la licence de débit de boissons nécessaire pour l’ouverture ;
  • les éventuelles formations sur le domaine du vin ;
  • le forfait payé à la SACEM pour une diffusion de musique…

Étape 3 – Choisir le lieu adéquat

Ouvrir son bar à vin, c’est aussi choisir le meilleur emplacement. Nous vous conseillons de porter une attention très particulière au choix du lieu pour votre bar à vin. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte avant de vous décider :

  • le type de quartier que fréquente votre cible ;
  • l’emplacement de vos principaux concurrents ; 
  • la superficie du local : assurez-vous qu’il puisse accueillir vos clients et tout votre équipement mais faites aussi attention au coût du loyer engendré ;
Bon à savoir L’emplacement de votre bar à vin nécessite aussi de savoir si l’endroit est bien desservi par les transports. Un emplacement bien desservi vous reviendra plus cher mais pourrait vous apporter une clientèle plus importante et un meilleur chiffre d’affaires sur le long terme.

Une fois que vous aurez répondu à toutes ces questions, vous pourrez alors entamer vos démarches pour trouver le lieu rêvé pour votre bar à vin et commencer à travailler l’atmosphère en réfléchissant à la décoration.

Étape 4 – Choisir les bons produits et fournisseurs

Proposer et maintenir des produits de qualité est très important pour fidéliser vos clients. Bonne nouvelle : les fournisseurs ne manquent pas sur le marché ! Vous avez l’embarras du choix. Vous pouvez choisir d’avoir un unique fournisseur ou de passer vos commandes auprès de plusieurs producteurs. Voici quelques exemples de fournisseurs auxquels vous pourrez faire appel :

  • les grossistes spécialistes du marché qui proposent une très large gamme à des prix généralement bas ;
  • les producteurs locaux ont généralement des prix un peu plus élevés mais ils sont gages de qualité et vous garantissent un partenariat sur du long terme sur lequel vous pourriez tirer des bénéfices de temps et d’argent.

L’un des avantages à faire appel à un producteur local est que vous aurez plus de chance à être en relation avec un expert qui pourra vous trouver des crus originaux et totalement adaptés à votre bar à vin.

Évaluez aussi la fréquence d’approvisionnement requise et les termes commerciaux tels que le prix et les délais de paiement. Cela pourrait vous permettre de trancher entre les deux options. 

Etape 5 – Communiquer sur le lancement du projet

Veillez à ne pas négliger la communication sur le lancement de votre projet car c’est une étape qui vous aidera à définir votre stratégie commerciale. Parmi les différentes leviers de communication vous pouvez :

  • créer un espace Google ;
  • créer une page Facebook, Instagram ou encore Pinterest ;
  • lancer une campagne de distribution de flyers dans les rues et dans les boîtes aux lettres.

Afin de communiquer au mieux sur votre projet vous pourrez également créer un site internet. Pour ce faire vous aurez le choix entre utiliser un logiciel de création de site web ou bien vous faire accompagner par un professionnel.

>
Bon à savoir Vous pouvez également contacter des journalistes et des influenceurs qui pourraient vous faire profiter de leur visibilité ! C’est aujourd’hui l’un des moyens les plus efficaces pour attirer une clientèle rapidement, alors ne le négligez pas.

Quelles réglementations pour ouvrir un bar à vin ?

Pour ouvrir votre bar à vin, vous aurez simplement besoin d’une licence III, soit une licence de débit de boissons, qui vous permet de servir des boissons avec un taux d’alcool inférieur à 18 degrés. Cette licence s’obtient auprès d’un organisme agréé par le Ministère de l’Intérieur.

Il vous faudra également réaliser une formation spécifique qui vous délivrera un permis d’exploitation valable 10 ans. Son prix varie selon l’organisme choisi mais ne dépasse pas les 500 euros. Une fois la formation effectuée, il ne vous restera plus qu’à déclarer votre activité auprès de la mairie 15 jours au plus tard avant l’ouverture du bar à vin. Il existe par la suite quelques réglementations simples à respecter, telles que :

  • l’obligation d’affichages relatifs aux mineurs, à l’ivresse sur la voie publique et à l’interdiction de fumer ;
  • le respect des normes d’hygiène et de sécurité surtout si vous prévoyez de servir de la nourriture au sein de votre bar à vin.

Quelles sont les formalités pour ouvrir un bar à vin ?

Le choix de votre statut juridique

Le choix de votre statut juridique est une étape importante qui aura des conséquences sur la fiscalité de votre projet de création de bar, mais aussi sur le régime social du dirigeant, et votre responsabilité en cas de faillite du bar. Afin de comprendre les différents aspects du statut juridique et d’en connaître les caractéristiques, nous vous proposons un tableau comparatif des différents statuts juridiques. Vous pouvez soit :

  • créer une SARL ou SAS, qui revient à créer une personne morale ;
  • créer une EI ou EIRL autrement dit, une entreprise individuelle.
Information La plupart des projets de bar à vin s’orientent donc vers les formes de sociétés, SARL, ou sa version unipersonnelle l’EURL si vous n’avez pas d’associé.

Les formalités de création

Afin d’éviter des erreurs qui pourraient avoir de lourdes conséquences sur le long terme, nous vous recommandons de faire appel à un expert-comptable ou à un avocat. Créer sa société en ligne est aussi une option à prendre en considération pour créer un bar à vin rapidement, efficacement tout en contrôlant vos dépenses.

Ouvrir un compte bancaire pro

Si vous êtes une société, vous devrez impérativement prendre un compte bancaire dans une banque professionnelle afin de délimiter vos dépenses professionnelles et personnelles. Pensez à lier votre compte professionnel à la caisse enregistreuse du bar de façon à garder une vision en temps réel sur votre trésorerie.

Prendre les bonnes assurances professionnelles

L’ouverture d’un bar à vin est soumise à plusieurs règles strictes, dont la souscription aux assurances professionnelles obligatoires suivantes :

Comment faire venir et fidéliser sa clientèle ?

Travailler votre concept jusqu’aux petits détails est la clé pour vous démarquer de vos concurrents et attirer une clientèle plus importante. Proposez un moment inédit ainsi qu’un service privilégié à votre clientèle, ils doivent avoir le sentiment qu’ils ne retrouveront cette ambiance nulle part ailleurs. Réfléchissez à chaque détail qui peut permettre à votre bar à vin de rester la référence dans l’esprit de vos clients. Thème, décoration, langage spécifique ou encore carte adaptée : tout est prétexte à leur faire vivre une expérience unique.

Vous devrez créer une communauté via vos réseaux sociaux et proposer régulièrement du contenu en adéquation avec l’atmosphère créée dans votre bar à vin. Il est important d’engager avec sa communauté et de maintenir un lien, qu’il soit virtuel ou physique. Tout doit être pensé en fonction de votre cible car un client satisfait est un client fidélisé.

Un système de fidélité sous forme de carte ou d’application permet par exemple d’accorder une réduction à un client au bout d’un certain nombre de visites, de faire profiter d’offres privilèges ou bien de recevoir en avant-première les informations concernant de nouveaux produits.

FAQ

Peut-on ouvrir un bar à vin sans apport ?

Vous pouvez ouvrir un bar à vin sans apport, en profitant des aides au financement et en optant pour la location-gérance. Cette méthode consiste à verser un loyer qui vous permettra d’exploiter un fond de commerce dont vous n’êtes pas le propriétaire.

Faut-il un diplôme pour ouvrir un bar à vin ?

Non ! Vous avez simplement besoin de suivre une formation liée à la licence de débit de boissons (licence III) de quelques jours qui vous permettra d’obtenir un permis d’exploitation.

Quelles sont les licences obligatoires pour ouvrir un bar à vin ?

Afin d’ouvrir un bar à vin, vous n’aurez besoin que de la licence III, qui s’obtient en effectuant une formation spécifique de 2 à 3 jours, à la suite de laquelle vous aurez un permis d’exploitation valable 10 ans. Vous n’avez plus qu’à déclarer votre activité auprès de votre mairie au plus tard 15 jours avant l’ouverture du bar.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.