Le Guide 2019 du Financement Participatif pour les Entreprises

[BONUS] Liste de 31 plateformes de financement participatif pour entreprises (et associations)

independantio

Mis à jour le 31 Mai 2019 dans

financement participatif entreprise

Le financement participatif d’entreprise est un sujet en vogue ces dernières années, et de nombreuses entreprises ont eu recours à ce mode de financement, avec plus ou moins de succès. Ainsi, le financement alternatif des entreprises progresse de 31 % en 2018, s’approchant des 700 millions d’euros (source : Financeparticipative.org).

  • Si vous êtes une entreprise, vous découvrirez ici les différentes formes de financement participatif à votre disposition. Nous avons aussi compilé
  • Si vous êtes particulier, et que vous envisagez d’investir par l’intermédiaire de ces plateformes, cet article est sans doute moins fait pour vous. Néanmoins, comprendre les enjeux du financement participatif pour les entreprises nous semble être une bonne base avant d’investir, et nous vous invitons à poursuivre la lecture !

Préambule : le financement participatif, c’est quoi ?

Sous le terme de financement participatif ou de crowdfunding, on trouve de nombreux dispositifs qui ont pour but d’aider les entreprises, mais pas que, puisque le crowdfunding sert aussi aux particuliers.

Définition : le crowdfunding un mécanisme qui permet de collecter les apports financiers – généralement des petits montants – d’un grand nombre de particuliers au moyen d’une plateforme sur internet – en vue de financer un projet (Source)

Concernant le financement participatif pour les entreprises, celles-ci peuvent être en phase de création, mais également chercher à se développer ou lancer un nouveau produit. Le crowdfunding d’entreprise a pour but de rapprocher les créateurs ou repreneurs d’entreprises de leur clientèle et de leur marché. Il permet surtout de développer de nouveaux modes de financement dépendant moins des établissements bancaires ou des organismes de crédits plus classiques.

Crowdfunding, crowdlending, equity crowdfunding ou crowd-equity : des différences pour les entreprises ?

On peut  le financement participatif pour les entreprises en trois grands principes : le don, le prêt et l’investissement. Ils ont tous les trois pour point commun d’être des formes de financement des entreprises par les particuliers.

Le crowdfunding, c’est donc le terme le plus générique, qui regroupe différents types de financement participatif pour les entreprises.

Ces particuliers souhaitent investir, prêter ou donner dans un projet qui a du sens pour eux, ou qui leur apparait comme un bon investissement. Cela peut être un projet qui a une préoccupation sociétale ou environnementale, un projet innovant, ou encore un projet qui prend un sens particulier en raison de sa localisation ou de sa spécialisation. Ces trois modes de financement participatif peuvent également donner lieu à une forme de rémunération ou de contrepartie pour le particulier, ce qui ouvre alors la porte de ce type de financement à des projets plus classiques.

Les investisseurs seront alors plus à la recherche d’un retour sur leur investissement qu’en quête de sens :

  • Le financement participatif sous forme de don (avec ou sans rémunération)
  • Le crowdlending est le terme qui désigne le prêt participatif.
  • Quant à l’equity crowdfunding ou crowdequity, c’est la forme de financement participatif sous forme d’investissement.
  • Enfin, il existe aussi le royalty crowdfunding, qui est une forme d’investissement comme l’equity, mais sans cession de parts de capital

Quelle répartition par typologie de crowdfunding ?

Financement participatif entreprise baromètre

Source : baromètre KPMG x FPF 2018

Les différences entre ces modes de financement vont essentiellement concerner les projets et les entreprises qui les mettent en place et leurs projets. Pour le lancement d’un nouveau produit, on se tournera vers le don  avec contrepartie. Par contre, pour le développement d’un projet à long terme, on va plutôt faire appel à de l’equity crowdfunding ou a du crowdlending. À chaque objectif correspond son mode de financement adapté.

Pour comprendre tous les détails du financement participatif et en saisir les subtilités, suivez le guide !

Les formes de financement participatif pour les entreprises

Don sans contrepartie

La forme de crowdfunding la plus connue est le don, avec ou sans contrepartie. Quand le don est sans contrepartie, ou avec une contrepartie symbolique (goodies, citation du nom du donneur, rencontre festive…), il est souvent réalisé par des amis ou des membres de la famille. Cela peut aussi concerner des passionnés d’un sujet particulier (exemple du crowdfunding pour des jeux de société, des vêtements…). Cette forme de don est également souvent observée pour les entreprises qui ont une dimension humanitaire, environnementale ou de solidarité.

crowdfunding entreprise ulule

Pas de doute chez Ulule, le crowdfunding sous forme de done est bien destiné aux entreprises

C’est aussi cette forme de crowdfunding qui est la plus mise en place par des entreprises de proximité. Celles-ci vont avoir un impact direct et positif sur les habitants d’un quartier ou d’une commune. Les personnes directement concernées sont alors plus enclines à participer et à donner. Elles savent que par la suite, une fois le projet monté, elles vont bénéficier des produits ou des services créés et développés dans leur environnement immédiat.

Don avec contrepartie

Les dons avec contrepartie sont le plus souvent des pré-ventes de produits en cours de lancement. Cette forme de crowdfunding est un bon moyen pour lancer une première production et pour tester le marché. Le « don » est alors de la valeur du produit pré-commandé, avec souvent des remises pour ceux qui donnent en premier.

Cette forme de financement participatif d’entreprise est extrêmement large et peut s’adresser à de nombreux types de projets. De la création d’une entreprise innovante au développement d’une exploitation agricole, toutes les entreprises peuvent se lancer de cette sorte. Chaque porteur de projet peut trouver un moyen de proposer une contrepartie qui satisfera son audience et lui apportera le financement voulu. Cette base de financement, tout comme le don sans contrepartie, permet d’afficher auprès des investisseurs une plus grande crédibilité. En effet, une campagne de crowdfunding d’entreprise réussie fait rentrer de l’argent en fonds propre, et montre aussi l’intérêt du marché pour son produit (ou son service).

Prêt participatif d’entreprise ou crowdlending

Ce type de financement participatif d’entreprise sous forme de prêt permet aux entreprises (le plus souvent des TPE et PME) de faire appel à des particuliers pour financer des investissements ou des dépenses qui ne sont pas pris en compte dans les crédits classiques auprès des banques. Tout comme le crowdfunding (au sens « don »), le prêt participatif d’entreprise se collecte sur des plateformes.

chiffres crowdlending octobre

October, la première plateforme de prêt participatif aux entreprises en Europe. Des chiffres impressionnants !

Le crowdlending n’est en général pas adapté aux entreprises en création, car il faut fournir un premier bilan pour être éligible au crédit participatif (voire même davantage selon les plateformes). Ensuite, le prêt est limité à une durée de 7 ans, et le taux moyen des intérêts est de 8%.

Le crowdlending est très encadré en France, afin de sécuriser les particuliers qui prêtent et les entrepreneurs qui se retrouveraient en difficulté. Les crédits participatifs sans intérêt vont concerner plutôt les projets solidaires et non commerciaux, pour lesquels des particuliers sont prêts à s’investir, sans attente de retour. Mais la plupart des prêts participatifs sont générateurs d’intérêts pour les prêteurs, qui  espèrent un retour sur investissement.

Les prêts en minibons

Basé sur un système ancien, celui des bons de caisse, les minibons ont vu le jour récemment grâce à l’ordonnance du 28 avril 2016 qui les réglemente (source : Legifrance).

Depuis cette date, les SA, SAS et SARL qui exercent une activité depuis au moins 3 ans peuvent émettre des minibons pour se financer. Ces titres sont nominatifs, échangeables, et délivrés en contrepartie d’un prêt. Leur durée est limitée à 5 ans maximum, à taux fixe.

Ils permettent à des personnes morales, soit des entreprises privées, soit des institutions, de participer au financement de projets qui les intéressent, et sont aussi ouverts aux personnes physiques. Leur avantage principal est de ne pas avoir de plafond (contrairement au plafond de 2000€ pour le crowdlending)

Pour les entreprises qui ont besoin de financement, le système est plutôt souple, et pour les investisseurs, les réglementations permettent une plus grande sécurité des sommes investies. Rappelons que pour y faire appel, une entreprise doit exister depuis au moins trois ans et passer par une plateforme agréée.

Equity crowdfunding

L’equity crowdfunding ou crowdequity, permet aux entreprises de se faire financer par des particuliers. Il représente ainsi une alternative à la love money, aux fonds, ou encore aux organismes de financement plus classiques comme les banques.

L’equity crowdfunding pour les entreprises prend la forme d’une prise de participation au capital qui leur donne le droit de devenir actionnaires de la société. Ce type de financement participatif peut prendre plusieurs formes.

  • Le particulier peut investir en capital, ce qui lui donne concrètement le contrôle d’une partie de l’entreprise. Il est alors rémunéré avec des dividendes et des plus-values.
  • Un autre moyen est l’investissement en obligations, et cela ressemble alors plus à un prêt. Ce sont des intérêts qui vont rémunérer le prêteur.
  • Enfin, la dernière forme d’equity crowdfunding est l’investissement en royalties. Plutôt destiné aux entreprises sociales, cela permet très simplement d’investir de petites sommes qui vont ensuite donner le droit à une commission sur le chiffre d’affaires.

Toutes ces formes de financement peuvent ouvrir à des avantages fiscaux pour les particuliers. Cette forme de financement participatif d’entreprise attire de plus en plus de TPE et PME et startups.

Le co-investissement

Si le co-investissement s’éloigne un peu du financement participatif, on peut y trouver des similitudes. C’est un mode de financement plus ancien, qui s’est développé dès le début des années 2000. Il permet à de petits investisseurs, la plupart des temps des personnes morales, d’investir aux côtés de plus gros financeurs. Cela permet une certaine sécurité pour les investisseurs, et pour les gestionnaires de fonds porteurs du projet de ne pas s’engager seuls dans le financement d’une entreprise en création ou en développement. Ce sont les entreprises innovantes, dans les secteurs des énergies renouvelables, dans les sciences de la vie ou dans les nouvelles technologies, qui intéressent le plus les co-investisseurs. Les entreprises ciblées peuvent ainsi bénéficier d’un financement important si elles se développent de manière satisfaisante.

L’intérêt du financement participatif pour les entreprises

Gagner en crédibilité pour lancer un projet

Pour une jeune entreprise en création, il peut être difficile de mobiliser des investisseurs. Que ce soit des banques pour un prêt, un business angel, ou un fond d’investissement, le premier financement est souvent le plus compliqué à obtenir (hors love money, et encore…). Un entrepreneur dans ce cas va pouvoir trouver plus facilement des fonds avec le financement participatif pour les entreprises. Pour les entrepreneurs manquant d’un réseau conséquent, c’est également l’occasion de se faire connaître et de trouver d’autres investisseurs. Une campagne de financement participatif d’entreprise réussie peut en effet être un signal fort pour des investisseurs à venir.

Tester le marché

Lors du lancement d’un nouveau produit, le crowdfunding comme moyen de financement est excellent pour tester les potentiels clients. En faisant appel au don avec contrepartie, soit le principe des pré-ventes, une entreprise voit tout de suite si le marché répond bien à son offre. Le financement se fait ainsi sans grand risque, permet de lancer une production et sert en même temps de moyen de communication auprès de son audience. Les particuliers vont directement participer au projet et en parler autour d’eux. Dans cette configuration, tout est positif pour l’entrepreneur. Avec ensuite la possibilité de développer sa production en passant par des modes de financement plus traditionnels, cela promet un bon lancement et un bon développement à l’entreprise.

crowdfunding kisskissbankbank

L’exemple d’une campagne réussie sur Kisskissbanbank, la demande est bien là !

Un mode de financement plus souple

Pour une entreprise qui se développe rapidement et qui fait face à de nouveaux besoins quotidiennement, le financement participatif a l’avantage d’être très souple. La taille des prêts est adaptée à toutes sortes de projet, les sommes pouvant rester très modestes si besoin. Cela n’est pas possible avec un prêt bancaire, dont le montant devra être plus important. La durée de l’emprunt est également une donnée très adaptable dans le financement participatif. Mais ce qui en fait le plus gros avantage, c’est la rapidité d’obtention des fonds. Quand une banque va mettre quelques semaines ou mois à donner un accord, un projet de crowdlending peut être bouclé beaucoup plus vite. Pour des entreprises ayant besoin de financements rapidement, et dont les projets évoluent au jour le jour, c’est très bénéfique.

Des solutions multiples

Avec le financement participatif, aucun problème à cumuler différents dispositifs. Il est possible pour une entreprise de passer par les dons, le prêt et la prise de participation sans que cela pose de problème aux investisseurs. Cette variété est source de dynamisme et donne l’occasion de financer aussi bien des besoins matériels qu’un manque de liquidité temporaire. L’investissement de nombreux particuliers n’empêche pas non plus l’entreprise de contracter un prêt plus classique, et c’est d’ailleurs souvent le cas. En combinant de nombreuses sources de financement, les sommes récoltées sont à la fin plus importantes.

À quel type d’entreprise s’adresse le financement participatif ?

Crowdfunding pour création d’entreprise

Pour la création d’entreprise, le crowdfunding est une forme de financement participatif particulièrement adaptée. En effet, en permettant à la fois d’obtenir un financement rapide et de tester le marché, le financement participatif comporte de nombreux avantages. Les risques sont minimes et l’entrepreneur aura rapidement des retours positifs ou négatifs afin d’ajuster son projet.

Crowdfunding pour TPE

En créant une TPE, le financement participatif est un bon moyen d’obtenir les premiers fonds. Avec peu ou pas d’employés, la perspective d’un chiffre d’affaire plutôt faible, la meilleure solution sera ici le don, avec ou sans contrepartie. Si la création est liée au lancement d’un produit innovant, les préventes seront privilégiées. Pour tous les projets à forte valeur sociétale ou environnementale, le don sans contrepartie est tout à fait envisageable.

Crowdfunding pour les PME

Le financement participatif pour PME en phase de création ou de reprise va prendre plutôt la forme de l’equity crowdfunding. Les particuliers vont être intéressés par une proposition de financement participatif sur un projet qui promet un bon retour sur investissement. Le prêt participatif pour une PME en création n’étant pas possible, il faut envisager de proposer un investissement en obligations ou en royalties.

Crowdfunding pour entreprises déjà créées

Faire appel au crowdfunding pour une entreprise déjà bien installée et qui cherche à se développer est un très bon moyen de financement. Dans le cadre du lancement d’un nouveau produit, le don avec contrepartie sera adapté pour mettre en place des préventes et tester l’audience. Pour développer l’entreprise sur un nouveau marché, il faudra plutôt envisager le prêt participatif, le crowdlending. Avec un projet bien structuré, il sera facile de mobiliser des investisseurs. Enfin, l’equity crowdfunding sera idéal pour développer une entreprise aux multiples projets et qui a une perspective de croissance forte.

Financement participatif pour association

Une association est toute indiquée pour faire appel au crowdfunding. La forme qui s’adapte le mieux à son statut est celle du don, sans contrepartie ou avec une contrepartie symbolique. Les associations étant par nature destinées à développer des projets d’intérêt général et impliqués dans la société, les dons sont plutôt faciles à mobiliser. De nombreuses associations sont habilitées à délivrer des reçus fiscaux, ce qui donnera la possibilité aux contributeurs de bénéficier d’une réduction d’impôt. Le financement participatif d’association est donc une option à ne pas négliger !

Financement participatif agricole

C’est le secteur qui explose depuis quelques années dans le financement participatif. Avec la création de nouvelles exploitations à taille humaine et respectueuses de l’environnement, les particuliers se sentent concernés par ces projets. Si c’est un secteur qui bénéficie déjà de nombreuses aides à la création d’entreprise, il est souvent difficile pour les jeunes exploitations de trouver des financements pour du matériel spécifique. Cela peut être également un besoin de trésorerie en cas de récolte retardée, ou pour investir dans l’agrandissement des terres. La plupart du temps, le financement participatif d’un projet agricole passe souvent par le don avec contrepartie en nature, mais le crowdlending est aussi envisageable, tout comme l’equity crowdfunding.

Financement participatif pour start-up

Si une startup peut faire appel aux dons, avec ou sans contreparties, c’est l’equity crowdfunding qui sera le plus adapté à ce type d’entreprise. Une startup au projet innovant et original peut promettre aux investisseurs une rapide croissance et un bon retour sur investissement. Le projet doit être bien conçu et solide, mais cela en vaut la peine. Une tartup trouvera ainsi ses premiers partenaires financiers plus facilement.

Commerces indépendants

Les campagnes de crowdfunding pour les commerces sont souvent ciblées de manière très locale. C’est en effet les habitants d’un quartier ou d’une commune qui vont avant tout être enclins à donner ou prêter pour un commerce indépendant. Les petits commerces y faisant appel proposent des contreparties en nature contre des dons. Même si ces contreparties peuvent être plus symbolique grâce à la promesse des services futurs qu’ils rendront aux habitants. Les bars, restaurants, cafés ou encore food-truck se tournent ainsi de plus en plus vers les campagnes de financement participatif. Idem, certains habitants très investis dans leurs quartiers utilisent les campagnes de financement participatif pour reprendre un commerce et le re-dynamiser.

Comment monter une campagne de financement participatif pour entreprise ?

Définir le cadre de la campagne

Une fois la forme de crowdfunding choisie, il faut définir en détail les moyens et les objectifs de la campagne. C’est ce qui va déterminer son ampleur, sa durée ou encore le style de votre communication.

Choisir le site de financement participatif le plus adapté à votre projet

Vous le verrez ci-dessous, il y a beaucoup de plateformes de financement participatif. Nous vous conseillons de faire une d’abord une première sélection, puis de vous inscrire. Passez ensuite un peu de temps sur chacune des plateformes sélectionnées, et regardez le type de projets et surtout s’ils atteignent leurs objectifs… La taille des communautés d’investisseurs, mais aussi leurs préférences en terme de campagnes varient énormément d’une campagne à l’autre. Il serait dommage de travailler à fond sur une campagne de financement participative pour votre entreprise pour se rendre compte en cours de route que ce n’était pas la campagne la plus adaptée.

Durée et dates de la campagne

La durée peut être de 30 jours pour une campagne courte et dynamique, avec un gros effort de communication et une effervescence à créer. Pour une campagne plus longue, basée sur la construction d’une communauté, elle peut durer jusqu’à 90 jours. Les dates sont importantes : attention aux périodes de vacances ou de fêtes. Il faut que l’audience soit disponible pour répondre à vos sollicitations.

Objectif de financement

C’est l’étape la plus importante. Selon votre plan de financement global, il faut définir quel montant vous souhaitez collecter durant votre campagne. Pensez que ce montant devra inclure tous les frais annexes de la campagne, dont le coût de la plateforme, la TVA, les impôts… Votre objectif de collecte peut ensuite être défini par palier : le principal, qu’il faudra atteindre pour valider la campagne, puis des paliers supplémentaires en cas de gros succès.

Le type de communication

Il faudra définir ici vos valeurs, pour constituer une communauté qui s’y identifie. En cas de crowdfunding basé sur le don, prévoyez également les contreparties et leur style : décalé, utile, ou encore original et à votre image. Tout cela doit être pensé en fonction de votre cible, car dans le crowdfunding encore plus qu’ailleurs, vous devez emporter l’adhésion.

En cas de financement participatif sous forme de prêt pour votre entreprise, la communication sera bien évidemment beaucoup plus institutionnelle, et fondée sur vos chiffres actuels (bilan…).

Préparer la campagne

Après avoir défini toutes les bases de la campagne, la préparation va être plutôt facile (mais prend du temps). Il faut bien sûr rester organisé et préparer les choses étape par étape, en commençant par un rétro-planning. Celui-ci va poser des jalons, et permettre de visualiser le travail qu’il reste à faire. C’est à la fois un outil très pratique, et un bon moyen de rester motivé face à ce qui peut paraître être une série de tâches complexes.

L’élément de la préparation qui fera la différence une fois la campagne lancée, c’est la présentation du projet. Vidéo, texte, photos, goodies… Il faut tout mettre en œuvre pour que cette présentation soit impactante. La forme doit être séduisante, avec de beaux visuels et une qualité irréprochable, mais le fond est également très important. Il faudra bien expliquer à quoi vont servir les fonds, quel est le but du projet et en quoi la participation à la campagne va être importante.

Enfin, il faut préparer en détail la communication autour de l’opération de crowdfunding. Mobilisation de votre réseau, création d’une page facebook, organisation de soirées, impression de supports papier… En fonction de votre audience, vous pouvez adapter toutes vos idées.

Pendant la campagne

Une fois la campagne lancée, aucune raison de rester inactif ! L’animation doit être quotidienne, aussi bien sur la plateforme que sur les réseaux sociaux ou sur votre site internet. La communication est la clé d’une campagne réussie.

Si vous avez un lieu physique où vous pouvez intervenir, mettez-le aux couleurs de la campagne, et organisez des événements réguliers. Plus la campagne est longue, et plus il va falloir animer la communauté sur le long terme. Vos contributeurs doivent se sentir impliqués jusqu’au bout. À la fin, faites un bilan pour tous, et n’oubliez pas les remerciements personnalisés (voire une petite soirée) !

Quelques exemples de campagnes de financement participatif réussies

  • Shapr : plusieurs appels de fonds via la plateforme Anaxago, et un très beau succès pour cette application de networking, preuve que même les startups peuvent se lancer grâce au financement participatif
  • Percko : Une campagne de financement participatif sur kickstarter en 2015, et un beau succès pour Percko. 385 000 euros levés avec la vente de 5000 pièces dans 89 pays (soit 12x plus que leur objectif initial)
  • Serious Poulp : cet éditeur de jeux de plateau est un adepte du financement participatif, avec déjà de très belles campagnes financées. L’appui de la communauté et une belle communiation ont été clés dans leurs campagnes

campagne serious poulp

Serious Poulp, une campagne qui laisse rêveur !

Ces 3 exemples ne sont pas représentatifs de tous les projets financés, il y a aussi sur toutes les plateformes de financement participatif des exemples d’entreprises de toutes tailles et de tout secteur qui se lancent grâce à des campagnes.

Notre conseil : passez du temps à vous inspirer des campagnes les plus réussies dans votre secteur d’activité. On le répète : préparation et communication sont les clés d’une campagne réussie.

Les plateformes de financement participatif généralistes

Anaxago

Cette plateforme d’equity crowdfunding permet de financer un projet dans l’immobilier ou la création d’une startup. La plateforme sélectionne les projets qu’elle veut soutenir, en fonction essentiellement de leur solidité financière. 211 entreprises ont déjà été financées, pour 129 millions d’euros. Anaxago existe depuis 2016.

Clubfunding

Clubfunding propose un financement par emprunt obligataire. Cela permet de trouver des investisseurs sans diluer son capital social. Pour être retenu sur la plateforme, il faut avoir bouclé au moins deux exercices financiers. Les investisseurs sont des particuliers ou des institutions. 64 entreprises ont déjà été financées, le montant moyen de financement étant de 400,000€ et le taux d’intérêt moyen de 10%.

Les Entreprêteurs

Cette plateforme de financement participatif propose un système de prêt rémunéré pour les entreprises. Elle existe depuis 2016 et a financé 235 projets. Le montant total des prêts accordés est d’environ 6 millions d’euros. Les Entreprêteurs permettent aux entreprises françaises (TPE, PME, ETI) d’accéder à des financements participatifs de 10 000€ à 600 000€.

October

october crowlending d'entreprise

Le site de financement participatif October (anciennement Lendix) se présente comme la première plateforme de prêt participatif en Europe. 626 projets ont déjà été financés, pour plus de 300 millions d’euros. Les entreprises concernées doivent déjà être bien installées et avoir un projet particulier de développement, à l’international par exemple. Prêts compris entre 30 000 et 5 000 000€ avec un test d’éligibilité instantané !

Pretup

Pretup est une plateforme de financement participatif pour les entreprises qui se spécialise sur les projets locaux. Les particuliers sont invités à prêter à des entreprises se trouvant dans leurs environs immédiats, afin d’impliquer les entreprises dans la vie locale. Pretup est une filiale de Partners Finances, qui existe depuis plus de 20 ans. Le site a déjà permis de financer 256 projets, pour environ 11 millions d’euros.

Bienprêter

Cette plateforme de crowdlending propose des prêts participatifs pour financer les besoins en fonds de roulement des entreprises. Les particuliers investisseurs ont la possibilité d’investir dans un portefeuille de prêts. Bienprêter a été fondé en 2017 et a financé des projets à hauteur de 355,000€ jusqu’à présent.

Credit.fr

Ce site de financement participatif permet aux particuliers et aux sociétés de prêter à des entreprises en développement, principalement des TPE et des PME. Créée en 2014, c’est une filiale de Tikehau Capital, une société de gestion d’actifs et d’investissement. 515 projets ont été financés, pour plus de 46 millions d’euros, avec une durée moyenne d’emprunt de 41 mois. Credit.fr promet une réponse en 48h, et des montants prêtés compris entre 25 000 et 2 500 000€.

Kiosktoinvest

Avec Kiosktoinvest, deux types de financement participatif sont possibles : le prêt en minibons ou l’equity crowdfunding sous la forme d’investissement en capital. Le site a été créé à l’initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie Caen Normandie en 2014. Les montants investis vont de 100,000€ à 2,5 millions d’euros.

Wiseed

Wiseed est une plateforme de financement participatif spécialisée dans l’equity crowdfunding. Les investissements peuvent être réalisés en obligations, en actions, ou en titres participatifs. Le site existe depuis 2008 et a déjà financé plus de 400 projets, pour un montant de plus de 166 millions d’euros. Les projets financés sont partagés en cinq grandes thématiques : environnement, immobilier, santé, numérique et alimentation.

Ulule

Ulule est une des plateformes de financement participatif les plus connues. Elle propose un système de dons avec contreparties en nature uniquement (crowdfunding classique). Les projets financés se focalisent sur des thèmes créatifs, innovants, solidaires ou à portée citoyenne. Plus de 27,000 projets ont déjà été financés et le taux de succès est proche de 70%.

Kisskissbankbank

plateforme de crowdfunding d'entreprise Kisskissbankbank

Créé en 2009, le site Kisskissbankbank est également une plateforme reconnue du financement participatif, basée sur les dons avec contreparties symboliques. Elle a été créée en 2009 et a permis le lancement de plus de 35,000 projets. Elle est proche des 100 millions d’euros collectés. Les projets financés se placent dans 18 univers, de l’artisanat aux livres. Elle se décrit comme la plateforme #1 du financement participatif.

Kickstarter

Comment parler de crowdfunding sans citer la plateforme de fiancement participatif Kickstarter. Cette plateforme américaine, leader du crowdfunding depuis 2009, a déjà permis de belles réussites de financement d’entreprises françaises.

Bolden

Créée en 2015, cette plateforme de crowdlending permet aux TPE et aux PME de financer leurs besoins de fonds de roulement et leurs projets de développement. Avec 17,5 millions d’euros prêtés et 167 projets financés, Bolden est un acteur intéresssant pour les PME. Le simulateur de prêt est très bien fait, et la réponse donnée en 48h.

WeShareBonds

Cette plateforme de financement participatif est spécialisée dans le crowdlending. Sa particularité est d’investir aux côtés des prêteurs, à hauteur minimum de 31% par projet. WeShareBonds déjà financé 44 PME, pour environ 17,5 millions d’euros.

Lendosphere

Cette plateforme de financement participatif a choisi le crowdlending comme mode d’action. Elle finance uniquement des projets de transition énergétique et écologique. 151 projets ont déjà été financés sur Lendosphere, pour plus de 43 millions d’euros.

Look&Fin

Lancé en 2012, ce site de crowdlending s’adresse aux PME. Il est possible d’emprunter entre 100,000€ et 5M€, le montant moyen étant de 430,000€. Ce site se présente comme le plus rapide pour obtenir un financement, avec un délai moyen de 4 minutes. C’est aujourd’hui plus de 60 millions d’euros qui ont été collectés sur Look&Fin.

Prexem

Prexem est une plateforme de crowdlending qui prête aux PME créée en 2015. En tout, ce sont 3,6 millions d’euros sur 88 projets déjà accordés, pour un montant compris entre 10 000 et 500 000€.

Unilend

crowdlending entreprise Unilend

Unilend permet le financement des entreprises par le prêt participatif. 429 projets ont été financés pour 33,2 millions d’euros.  Prêts entre 10 000 et 500 000€ pour une durée de 3 mois à 5 ans.

Raizers

Raizers est une plateforme de financement participatif pour les entreprises spécialisée dans l’equity crowfunding. Elle propose aussi l’emprunt obligataire comme forme de financement. La communauté Raizers, c’est déjà plus de 40 000 investisseurs.

Tudigo

Cette plateforme de financement participatif propose de financer des TPE et des PME au niveau local. Toutes les formes de financements sont possibles : don, prêt ou investissement au capital. Ces différentes solutions sont combinables pour monter un plan de financement hybride. Grâce aux partenaires locaux de la plateforme, le prêt d’honneur est également accessible. Tudigo, anciennement Bulb in Town, a été créé en 2012.

Les sites de financement participatif dédiés aux projets agricoles et viticoles

Blue Bees

La plateforme de financement participatif Blue Bees favorise les projets d’agriculture et d’alimentation durables. Les systèmes du don ou du prêt sont possibles sur le site. Un accompagnement à la communication et à la distribution est également proposé. Environ 5,4 millions d’euros ont été récoltés, pour 308 projets.

Miimosa

Miimosa est aujourd’hui le premier site de crowdfunding consacré à l’agriculture et à l’alimentation. 2,000 projets ont été financés, pour 12 millions d’euros, à travers les dons avec contreparties et les prêts. Les prêts se situent entre 15,000€ et 200,000€, et les dons commencent à 1,000€.

Agrilend

Cette plateforme de financement participatif propose du crowdlending uniquement, pour les projets agricoles. 11 projets ont aujourd’hui été financés sur Agrilend, pour 445,000€ au total.

Fundovino

Le site Fundovino est un site de financement participatif qui se consacre au monde du vin avec un système de dons. Environ 270,000€ ont été collectés, pour 26 campagnes réussies. Le taux de réussite est de 65%.

Winefunding

Trois modes de financements sont disponibles sur Winefunding, la plateforme de financement participatif dédiée au vin : le don avec contrepartie en vin (avis aux amateurs !), le prêt avec intérêt, et l’investissement en capital.

Les plateformes de financement participatif à visée sociale

Nous sortons un peu du cadre de cet article, mais pourquoi pas en profiter pour présenter quelques sites de financement participatif dédiés aux associations, et d’autres dédiées aux entreprises à visée sociale (au sens large).

Zeste

Ce site de financement participatif agit sous forme de dons pour des projets dans la transition écologique, sociale et culturelle. Zeste complète l’offre de la Nef, la banque solidaire et de finance éthique. 362 projets ont été soutenus, pour plus de 2,3 millions d’euros.

Wedogood

Wedogood soutient des entreprises aux projets originaux par le financement en royalties. Le but est de mettre en avant des projets ayant un impact économique, social et environnemental. Ce sont aujourd’hui 63 entreprises (startup et PME) qui ont levé plus de 2,5 millions d’euros.

LITA

LITA est une plateforme de financement participatif propose des prêts ou des investissements pour des entreprises durables dans de nombreux domaines. 18,6 millions d’euros ont déjà été collectés.

Pulsss

Pulsss est un site de financement participatif s’adresse aux entreprises locales et solidaires. Il permet de récolter des financements par le don, le prêt ou l’investissement et propose un accompagnement au porteur de projet. La plateforme met également en place un fonds de solidarité alimenté par chaque campagne à destination des projets cherchant à sauvegarder des emplois.

Actuanimaux

On le met ici, mais ce site est un peu à part. Actuanimaux permet de faire des dons sans contrepartie à des associations de protection des animaux. Une partie des recettes publicitaires du site est également reversée aux associations.

Ma Belle Tribu

Cette plateforme de financement participatif s’adresse aux associations portant des initiatives citoyennes et solidaires (portées par des associations). Les particuliers peuvent donner sans contrepartie pour les projets sur Ma Belle Tribu. L’originalité du site est son partenariat avec la Casden/Banque Populaire qui met en place du mécénat participatif. Pour les associations d’intérêt général, un euro donné par un particulier est doublé par la Casden, dans la limite de 1,000€ par projet.

Il existe encore de nombreuses plateformes de crowdfunding et crowdlending pour financer votre entreprise, nous essayerons d’étoffer cet article dans le temps, en rajoutant les nouvelles et en supprimant celles qui disparaissent !

Tags :