Banque pour Startup – Comment choisir ? Quelle est la meilleure en 2019 ?

[BONUS] Notre sélection des meilleures banques pour startup

independantio

Mis à jour le 05 Juin 2019 dans

banque startup

Gérant d’une start-up, vous avez besoin d’un compte bancaire adapté, répondant à vos besoins spécifiques. Longtemps, les startup ont fait confiance aux banques traditionnelles, par manque d’alternatives, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ainsi, de nombreuses startups et entreprises se tournent aujourd’hui vers les nouvelles banques en ligne pour startups (le néobanques). Dans cet article, nous vous expliquons comment bien choisir une banque pour votre startup, et vous proposons une sélection de comptes bancaires adaptés à vos besoins.

Les critères de choix d’une banque pour start-up

Avant de rentrer dans le concret des meilleures banques pour startup, il nous paraît important de rappeler certains critères qui nous paraissent clés dans le choix de votre banque.

Les moyens de paiement dont vous avez besoin

Il s’agit selon nous d’un des critères principaux pour choisir votre banque professionnelle. Selon la nature de votre entreprise, les besoins en moyens de paiement sont à étudier. Avez-vous besoin d’une banque permettant une grande variété de moyens ou bien avez-vous des besoins simples ?

Toutes les banques proposent évidemment les virements et une CB, mais certains moyens de paiement comme le chéquier les espèces sont encore absents de la plupart des néobanques. Avez-vous besoin de cartes de paiement pour plusieurs collaborateurs ? Avez-vous fréquemment des paiements à l’étranger ?

Il convient de commencer par lister vos besoins de manière assez exhaustive, et il est également nécessaire de prêter attention aux frais liés aux virements multiples et/ou à l’étranger, car ils peuvent induire de grandes variations sur les frais mensuels.

Les moyens d’encaissement

Ici encore, intéressez-vous aux moyens d’encaissement dont vous avez-besoin pour votre entreprise. Il y a autant de besoins que de startups :

  • Avez-vous besoin d’un terminal de paiement ?
  • Encaissez-vous des chèques ? Des espèces ?
  • Recevez-vous des paiements de l’étranger (hors SEPA) ?

Ici encore, certaines banques et notamment banques en ligne pour startup n’acceptent pas les encaissements par chèque. Parmi celles qui l’acceptent pour le moment, notons Qonto et Manager One.

Le statut juridique de votre startup

De façon générale, les grandes banques traditionnelles accueillent de nombreux statuts. Mais les “packs” de gestion de compte onéreux proposés peuvent rebuter les petits entrepreneurs, les start-up, les micro-entrepreneurs. Les banques en ligne et néobanques, moins chères, n’acceptent elles pas tous les statuts. Votre statut vous guidera donc nécessairement vers tel ou tel type de banque. Les SAS(U) ou EURL / SARL sont acceptés par la plupart des banques, y compris les néobanques comme Shine, Manager One, Anytime ou encore Qonto.

Zoom sur le dépôt de capital social : les SAS et SARL (ou leurs formes unipersonnelles) imposent de déposer un capital social à la création, dont l’attestation de dépôt est nécessaire pour officialiser l’immatriculation de l’entreprise. Parmi les options possibles pour déposer votre capital, vous aurez le choix entre un notaire, la CDC, une banque traditionnelle ou bien le dépôt de capital en ligne. Cette dernière option est choisie par de nombreux dirigeants de startup qui apprécient de gagner ainsi du temps lors de la création de leur entreprise.

Le prêt bancaire pour une startup

Le financement est un autre point clé pour choisir votre banque pour startup. En effet, de nombreuses startups ont des besoins assez important en financement pour développer leur activité. Les aides financières sont nombreuses, mais si vous souhaitez opter pour le prêt bancaire pour votre startup, sachez que seule une banque traditionnelle pourra vous en proposer. En effet, les néobanques sont des établissements de paiement et non de crédit, et ne peuvent donc pas proposer de solution de financement. Il faudra alors vous tourner vers une banque traditionnelle (BNP Pro, Crédit Mutuel Pro…) pour demander un emprunt. Optez pour une banque affichant clairement sa volonté d’investir dans des projets tels que le vôtre. Intéressez-vous à la transparence sur les conditions d’obtention d’un prêt (nantissement, hypothèque, garanties…), car votre situation personnelle peut directement influer sur le choix de votre banque startup.

Bon à savoir : le découvert (autorisé), qui peut dans une certaine mesure être considéré comme une forme de financement à très court terme, est lui aussi indisponible chez les néobanques.

Si vous n’attendez pas d’une banque qu’elle vous finance directement, si vous avez des solutions annexes (fonds propres, crowdfunding…), le financement ne sera pas un critère et vous aurez accès à des offres de banques en ligne pour startup, bien souvent moins chères que les banques traditionnelles.

L’accompagnement

Pour certains entrepreneurs, un accompagnement particulier est essentiel, pour d’autres non.  Il est parfois reproché aux conseillers non spécialisés de ne guère aller plus loin qu’une gestion de compte courant. Nous ne pouvons pas généraliser pour autant sur ce sujet, il existe en effet dans toutes les banques traditionnelles de très bons conseillers experts en produits bancaires pour les startups. À l’opposé, certains entrepreneurs ont peur des banques en ligne qui ne proposent pas d’agence et uniquement un accompagnement à distance. Difficile de répondre à votre place ici, le choix se fera donc en fonction de vos préférences, en répondant aux questions suivantes :

  • Avez-vous besoin de rencontrer votre conseiller (en agence) ?
  • Avez-vous besoin d’un accompagnement dédié (même par téléphone) ou bien simplement d’un service client ?

Si vos besoins se limitent à de la gestion courante, ne cherchez pas un suivi dédié, cela aura nécessairement un impact sur le coût mensuel du compte bancaire de votre startup.

Les fonctionnalités comptables

Certaines banques en ligne proposent des fonctionnalités qui vont simplifier la comptabilité de votre Startup, ce qui peut être un critère de choix pour certains de nos lecteurs. Ces fonctionnalités sont de plusieurs types, mais l’objectif reste le même : gagner du temps sur votre comptabilité. Parmi ces fonctionnalités, notons :

  • Accès comptable : votre comptable dispose d’un accès dédié
  • Export-comptable : export de vos données bancaires sous plusieurs format (csv, pdf) et avec un historique illimité
  • Intégration avec un logiciel comptable : certaines banques s’intégrent avec quasiment tous les logiciels comptables
  • Association des justificatifs / notes de frais : la plupart des néobanques proposent aux startup d’associer (par simple photo) leurs justificatifs aux dépenses associées, en quelques minutes à l’aide de son téléphone. Fini la chasse aux justificatifs en fin de mois !

Les frais et le coût

Bien évidemment, le coût de votre banque est un critère primordial. Vous pouvez être tenté de vous fier au coût visible au premier abord, présenté par la banque notamment dans le cas de packs de services, mais il est important de détailler vos besoins. Si vous démarrez, vous ne pouvez pas vous permettre des dépenses superflues. Soyez attentifs à toute opacité et aux multiples frais (virements, coût des chèques de banque, taux de change le cas échéant…).

Les types de banques pour startup

Les banques traditionnelles

Les banques traditionnelles se positionnent généralement sur des offres assez complètes, alliant diversité des moyens de paiement, acceptation de divers statuts et mise à disposition d’un conseiller et éventuellement à un prêt bancaire spécial startup. Nous l’avons dit plus haut, l’inconvénient principal, c’est souvent le tarif, lié à des packs tarifaires certes complets, mais onéreux. Comptez en général entre 50 et 100€ par mois selon vos besoins.

De plus, les conseillers sont réputés assez peu formés aux spécificités des startups, surtout les startups web. Cependant, certaines grandes banques (Société générale, BNP, HSBC Pro) tendent à spécialiser une partie de leurs conseillers, créant des offres plus adaptées aux start-up, bien que toujours assez onéreuses. La Société Générale met par exemple en avant une offre progressive, du démarrage accompagné au projet sur le long terme (les tarifs restent cependant élevés et un peu opaques). L’offre accuse cependant un temps de retard par rapport aux besoins des start-up d’aujourd’hui, notamment dans le fonctionnement encore rigide en packs de services qui peine à tirer les tarifs vers le bas.

Les banques en ligne

Indéniablement, les tarifs proposés par les banques pro en ligne sont très compétitifs. Malheureusement, l’offre des banques en ligne comme ING Direct Pro, Boursorama Pro ou encore Hello Bank Pro n’est pas adaptée aux startups, puisque ces dernières n’acceptent que des auto-entrepreneurs.

Les néobanques

Nouvelles arrivées dans le secteur bancaire, les néobanques (ou compte pro sans banque) s’adressent directement aux créateurs de startups, en proposant des interfaces intuitives et des services dédiées aux startups (fonctionnalités comptables, tableaux de bord de suivi de l’activité, gestion des notes de frais…). Les tarifs sont souvent plus abordables que les banques traditionnelles, et les inconvénients sont bien connus : pas de découvert autorisé, pas de financement, et parfois quelques limitations (virements SEPA uniquement etc).

Bon à savoir : rebutés par les interfaces de gestion des banques traditionnelles, certaines startup font parfois un changement complet de banque, mais beaucoup de nos lecteurs, dirigeants de startup, nous signalent cumuler un compte dans une banque traditionnelle et un compte dans une néobanque (Qonto, Anytime, Shine…).

Pourquoi ? Pour cumuler l’avantage des banques traditionnelles (découvert autorisé, financement), et l’avantage des banques en ligne (interfaces, services proposés, tableaux de bord, gain de temps…). En ne payant que l’essentiel de leur compte bancaire « traditionnel », ces gérants de startups arrivent à limiter leurs frais côté banque traditionnelle, et le faible coût d’une néobanque leur permet de cumuler les deux.

Sélection des meilleures banques pour startup

Manager One

1 mois offert – Manager.one

Banque en ligne arrivée sur le marché en 2017, Manager One présente une offre unique s’adressant directement aux startups à 29,90 euros mensuels, tout compris. On apprécie une tarification claire, et de nombreux services très adaptés, qui font de Manager.one une des meilleures banques pour start-up :

  • Encaissement de chèques
  • Cartes bancaires business et gestion avancée des cartes
  • Chèque de banque
  • Dépôt et augmentation de capital possible pour votre startup
  • Attestation de garantie financière pour les investisseurs
  • Ouverture de compte très rapide
  • Catégorisation des dépenses, gestion avancée des justificatifs
  • Virements multiples (à partir d’un fichier XML ou même de PDF)
  • Cartes virtuelles

Le truc en plus de Manager One : les virements multiples, très utilisés par les startups qui génèrent un ainsi le paiement de leurs employés très facilement et rapidement en uploadant juste un fichier ou même les fiches de paie en PDF.

Qonto

En savoir plus sur Qonto – Premier mois offert !

Résolument axée sur les startups l’offre Qonto allie simplicité, clarté, et service client adapté et réactif. De nombreuses fonctionnalités nous paraissent très adaptées, et en font une banque de choix pour les startups, surtout sur les offres standard et premium :

  • Utilisateurs multiples
  • Cartes virtuelles
  • Dépôt de chèques
  • Conseiller dédié
  • Détection TVA sur les factures
  • Ouverture de compte très rapide
  • Dépôt de capital

HSBC Pro

accueil hsbc pro

En savoir plus sur HSBC Pro

HSBC, pourtant banque traditionnelle, a fait le choix d’une offre professionnelle très équilibrée, et ouverte à de nombreux statuts. Le service client fait montre d’une belle expérience; le forfait “tout compris”, bien qu’un peu cher, apporte des gages de confiance et de fiabilité. HSBC permet un accès à plus de 400 agences en France, ce qui sera apprécié par certaines start-ups. Comptez minimum 30 euros mensuels, hors frais supplémentaires, pour une bonne gestion de compte et un ensemble de services très satisfaisant.

Revolut Business

accueil revolut business

En savoir plus sur Revolut Business

Si votre entreprise a une vocation internationale, la plupart des offres évoquées précédemment seront moins adaptées, à cause du tarif des transactions effectuées avec l’étranger ou dans d’autres devises. Revolut Business propose une offre qui, dans ce domaine, fait clairement la différence. Les faibles frais de change et de transactions en devises étrangères peuvent réellement faire économiser énormément sur vos frais bancaires , si cela correspond aux besoins de votre startup.

Pour aller plus loin : comparer toutes les banques pro

Notez cet article

/ 5. Votes :

Tags :