Assurance

Assurance pour startup : quelles obligations et combien ça coûte ?

Découvrez les assurances obligatoires pour startup et nos conseils pour bien les choisir !

Fondateur et dirigeant d’une startup, vous cherchez une solution pour vous protéger des risques liés à votre activité. Quelle assurance pour startup choisir ? Est-ce obligatoire ? Combien ça coûte et comment souscrire ? Réponses dans cet article.

Est-il obligatoire de souscrire une assurance pour votre startup ?

D’un point de vue légal, la RC Professionnelle n’est obligatoire que pour les professions réglementées. L’obligation de souscrire à une assurance professionnelle pour startup va donc dépendre de votre activité.

Si vous pratiquez un métier réglementé, comme courtier en assurance, expert-comptable, gérant d’une auto-école ou encore notaire, vous devez impérativement détenir une assurance responsabilité civile professionnelle. Si votre startup ne relève pas des activités réglementées, alors vous êtes libre d’opter ou non pour une assurance pro. 

>
Qu’elle soit obligatoire ou non, l’assurance responsabilité civile pour startup est malgré tout fortement recommandée.

De part la nature de votre activité, qui se veut en forte croissance et souvent innovante, vous êtes susceptibles de devoir faire face à de nombreux risques au cours de la vie de votre entreprise. Disposer d’une assurance adaptée vous permet de vous couvrir des conséquences financières causées par votre startup. 

Dans certains cas, des tiers peuvent aussi imposer la détention d’une assurance professionnelle pour votre startup. Il peut s’agir d’investisseurs, de clients ou fournisseurs, mais aussi d’incubateurs, de pépinières ou encore d’espace de co-working. 

Enfin, depuis 2016, la mutuelle d’entreprise (assurance complémentaire santé) devient obligatoire si votre startup emploie des salariés (à partir d’un, vous compris si vous avez le statut salarié). 

Quelles sont les assurances recommandées pour une startup ?

Plusieurs types d’assurance ont un intérêt pour les startups. Selon les assureurs, certaines viennent sous la forme d’un package, d’autres sont en option. Elles couvrent des risques variés.  

La responsabilité civile professionnelle pour startup

Nous venons de la mentionner, la RC Pro est l’assurance la plus recommandée pour les startups. Elle couvre les dommages corporels, matériels et immatériels.

Les dommages matériels et corporels sont plutôt simples à comprendre, quand aux dommages immatériels, il sont définis par opposition aux dommages matériels et corporels et concernent donc les dommages économiques, financiers ou encore moraux. On en distingue deux types :

  • les dommages immatériels consécutifs (conséquence de dommages corporels ou matériels définis au contrat) ;
  • Les dommages immatériels non consécutifs (qui ne sont pas la conséquence de dommages corporels ou matériels définis au contrat).
L’assurance RC pro pour startup vous couvre aussi en cas de violation de la propriété intellectuelle.

Pour les startups du numérique, il est aussi recommandé de souscrire à une assurance matériel. Elle est soit incluse dans la RC pro, soit en option. Elle permet de couvrir votre matériel contre le vol, le bris, … Vérifiez bien quel équipement est couvert par cette garantie. Certains assureurs ne couvrent pas les ordinateurs, smartphones et tablettes. 

La responsabilité civile d’exploitation pour startup

La responsabilité civile d’exploitation couvre votre entreprise en dehors de la réalisation directe de vos prestations. C’est donc une assurance qui couvre les préjudices liés à la vie courante de l’entreprise (là où la RC Pro couvre les préjudices liés à votre activité. Cette assurance intervient par exemple si un client tombe dans les escaliers de vos locaux et se blesse. Comme l’assurance RC Pro pour start-up, elle couvre les dommages matériels, immatériels ou corporels.

La multirisque professionnelle pour startup

C’est généralement l’offre la plus complète. Elle regroupe plusieurs garanties dont la RC pro mais aussi, et selon les assureurs, la RCE, la protection juridique ou encore la perte d’exploitation.

Les autres assurances

Le fonctionnement d’une startup repose souvent sur des compétences clés, détenues par le dirigeant ou un salarié indispensable à la bonne réalisation de l’activité. C’est pourquoi l’assurance homme clé est très souvent conseillée auprès des startups. Certains investisseurs l’imposent même avant de procéder à une levée de fonds. 

Pour protéger le fondateur et/ou dirigeant d’une startup, la RCMS permet également de couvrir en cas d’erreurs de gestion ou d’omissions qui l’engagent personnellement et pourraient l’exposer à des procédures civiles ou pénales. 

Si vous êtes une startup du numérique et pour vous protéger contre les risques liés au web, les assurances “Cyber” couvrent les cyber-attaques, les codes piratés ou encore le vol de logiciel. 

Combien coûtent les assurances pour les startups ?

Plusieurs facteurs influencent les prix proposés pour une assurance professionnelle pour startup :

  • l’activité de la startup ;
  • la taille de la startup ;
  • le plafond de garantie souhaité ;
  • le montant de la franchise ;
  • les options souscrites. 

Avec autant d’éléments, de situations et d’acteurs sur le marché, il est difficile de donner une estimation précise du prix d’une assurance pour startup. Les assureurs proposent souvent des offres dédiées aux jeunes startup, avec des formules sur-mesure aux tarifs adaptés. 

Pour vous donner un ordre d’idée, il faudra compter au minimum 200€/an pour une startup en lancement. Selon le niveau de chiffre d’affaires, les tarifs vont augmenter progressivement et peuvent atteindre jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an. Pour en savoir plus, lire notre article sur le tarif de la responsabilité civile professionnelle.

Comment choisir et comparer les assurances pour votre startup ?

Lors de votre choix d’assurance professionnelle pour startup, il faudra comparer les tarifs mais aussi les offres de plusieurs assureurs. La question du prix est importante, mais tout autant que ce qui est inclus ou non dans l’offre. 

Certains assureurs proposent des offres dédiées à votre métier, d’autres sont même spécialisés dans votre branche de métier. Pour comparer les offres, pensez à vérifier les points suivants :

  • quelles sont les assurances incluses ou en option ? 
  • quelles sont les garanties prises en charge et les niveaux de garantie ?
  • quel est le montant de la franchise ?
  • quelles sont les options complémentaires disponibles ?
  • quelle est la réputation de l’assureur ? la disponibilité du service assistance ? 

Où souscrire à une assurance pour startup ?

Souscrire à une assurance professionnelle se fait auprès des compagnies d’assurance en agence ou par téléphone. D’autres assureurs en ligne proposent aussi des offres dédiées aux startups, et vous avez enfin la possibilité de souscrire auprès d’un courtier en ligne.

Les autres assurances à envisager pour une startup

D’autres types de garanties et d’assurances et garanties sont aussi à étudier pour vous protéger des risques liés à votre activité, certains sont obligatoires et d’autres facultatifs.

Parmi elles :

  • La Responsabilité Civile du ou des Mandataires Sociaux (RCMS) : protège les dirigeants des fautes de gestion et couvre les frais de justice et d’amende.
  • L’assurance homme-clé : couvre le décès, l’invalidité ou l’incapacité du dirigeant ou d’une personne indispensable à l’activité de la startup.
  • La multirisque professionnelle : obligatoire pour l’assurance des locaux professionnels (inclut souvent la RCP et la RCE).
  • Assurance cyber : recommandée si tout ou partie de votre activité est faite sur internet.
  • Mutuelle : obligatoire si vous avez des salariés.
  • Assurance des locaux professionnels : obligatoire si vous avez des locaux.

Les assurances santé (mutuelles et prévoyance) sont bien plus que des systèmes de protection du salarié. Utilisées stratégiquement dans des packages salaires/avantages sociaux, elles peuvent devenir de réels outils de recrutement pour attirer et garder les talents. Enfin, la protection juridique ou encore la garantie défense recours sont fortement recommandées pour couvrir des frais juridiques éventuels.

FAQ

La RC Pro est-elle obligatoire pour une startup ?

La RC Pro est obligatoire pour une startup si l’activité est une profession réglementée. Dans les autres cas, elle reste malgré tout fortement recommandée.

Quel est le tarif moyen d’une assurance pour startup ?

Avec de nombreux éléments à prendre en considération (taille et activité de la startup, conditions du contrat d’assurance, compagnie d’assurance), il est difficile de donner un prix moyen d’une assurance pour startup. Comptez entre 200 et 5000€/an.

Quels sont les risques à couvrir pour une startup ?

Les risques à couvrir concernent les dommages corporels, matériels et immatériels causés par la startup dans le cadre de son activité. Elle peut aussi se protéger contre les risques impactant le fonctionnement de l’entreprise (décès du dirigeant, attaques informatiques, …).

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.