Assurance

Assurance pour freelance : quelles obligations et combien ça coûte ?

Vous êtes freelance ou en passe de le devenir ? C’est le bon moment pour choisir les bonnes assurances pour votre activité de freelance. Voici nos conseils pour choisir les bonnes assurances pour freelance.

Les assurances recommandées pour les freelances

Est-il obligatoire de souscrire des assurances professionnelles ?

Mis à part les professions réglementées, les freelances n’ont pas d’assurances professionnelles obligatoires. Par contre, plusieurs assurances sont fortement recommandées si vous souhaitez couvrir votre activité de freelance des risques (accidents naturels, dommages subis ou causés à des tiers, vol de vos données, accident causé par un véhicule).

Pour vous protéger, il n’existe qu’une seule solution : recourir à une ou plusieurs assurances professionnelles dédiées aux freelances. Généralement, on classe ces assurances en 3 grandes catégories : 

  • Assurances de biens (locaux, véhicules, matériel, stocks etc.)
  • Assurances de personnes (retraite, prévoyance, maladie etc.)
  • Assurances de responsabilité (Responsabilité civile professionnelle, garantie décennale etc.)

Les assurances (plus que) recommandées pour les freelances

La RC Pro pour les freelances

La responsabilité civile professionnelle (RC pro) couvre les dommages causés par le freelance (vous) à un tiers dans le cadre de votre activité professionnelle, ou en cas d’exécution d’une prestation. Elle permet de vous protéger en prenant en charge les conséquences financières de ces dommages. La RC Pro se distingue ainsi de la responsabilité civile des particuliers, qui est souvent englobée dans votre assurance habitation.

Parmi les dommages couverts :

  • Les dommages matériels (ex : votre ordinateur est endommagée par un client).
  • Les dommages immatériels (ex : pertes financières).
  • Les dommages corporels (ex : un accident).

Parmi les dommages matériels, on distingue les dommages immatériels consécutifs (DIC) de ceux non consécutifs (DINC). On vous épargne les détails, mais pour un freelance qui choisit une RC pro, c’est la garantie DINC qu’il faut regarder en priorité.

La RC Pro est l’assurance la plus recommandée pour les freelances. Son coût est limité, et elle vous protège de risques financiers importants en cas de dommage, il ne faut donc pas en faire l’impasse. D’ailleurs, certains clients exigent une attestation RC pro avant de signer une mission, et comme souvent le client est roi, vous serez alors obligé d’y passer !

Trouvez la meilleure assurance au prix le plus bas

Elle peut aussi être souscrite dans le cas de contrats plus complets appelés les contrats multirisques. Ceux-ci contiennent couvrent alors davantage le freelance : RC Pro, assistance juridique, garantie des biens, garantie perte d’exploitation…

Enfin, notez que la RC Pro concerne tous les freelances, quel que soit leur statut. Les auto-entrepreneurs comme les sociétés ont les mêmes besoins et la même absence d’obligation. Il n’y a guère que les freelances en portage qui n’en ont vraiment pas besoin directement, puisque la société de portage doit la proposer.

La responsabilité civile d’exploitation

Cette assurance est assez proche de la RC Pro. Pour faire simple, elle couvre les dégâts causés par un freelance pendant l’exploitation (c’est-à-dire pendant votre mission), mais sans que ces dégâts soient liés à votre mission.

L’exemple le plus parlant est celui du café renversé : si vous renversez un café sur l’ordinateur de votre client, ce n’est pas la RC Pro mais la RCE qui doit jouer. Si par contre vous êtes développeur freelance et que dans le cadre de votre mission vous rendez le site de votre client ou son application inopérante, alors c’est la RC Pro qui interviendra.

La complémentaire santé

Aussi appelée mutuelle, la complémentaire santé est une assurance importante pour les indépendants, dont les freelances font partie. Certains freelances pourront bénéficier du dispositif Madelin, d’autres non (comme les auto-entrepreneurs). C’est une assurance à étudier au cas par cas (certains freelances sont couverts par leur conjoint par exemple), mais une mutuelle pour freelance nous paraît très recommandée si vous souhaitez compléter les remboursements de base prévus dans le cadre du régime de l’Assurance Maladie.

Les autres assurances

En dehors des assurances que nous venons de voir, il nous paraît important de lister quelques assurances pro méconnues des freelances, pas forcément très coûteuses, mais qui peuvent vous sortir d’un mauvais pas, ou tout simplement vous protéger d’un coup dur :

  • L’ assurance protection juridique (conseils juridiques, prise en charge des démarches le cas échéant…)
  • L’assurance de votre matériel
  • La prévoyance (protège les freelances) en cas d’accident ou de maladie, pour pallier une couverture sociale obligatoire souvent insuffisante.
  • L’assurance cybersécurité

On se répète, mais certaines peuvent être incluses dans des contrats multirisques plutôt abordables pour les freelances, donc n’hésitez pas à bien lister toutes les assurances qui vous intéressent avant de demander des devis.

Comment choisir les bonnes assurances quand on est freelance ?

Une fois le type d’assurance que vous avez décidé de souscrire (a minima RC Pro et mutuelle), il y a globalement 3 critères de choix pour votre assurance.

Le niveau de couverture

Critère de choix principal selon nous, le niveau de couverture. Quelles sont les garanties ? Quel est le niveau de couverture ? Quels sont les plafonds d’indemnisation ? Quelles sont les exclusions de contrat ?

Il ne s’agit pas de trouver l’assurance pour freelance la moins chère possible, mais plutôt d’être confiant avec le niveau de couverture souscrit. Être mal protégé des risques pourrait mettre à mal votre entreprise en cas d’accident (ce qui n’arrive pas qu’aux autres…).

Le service

En 2020, le secteur de l’assurance professionnelle profite des évolutions technologiques pour proposer (enfin) un niveau de service à la hauteur. De la souscription (bien souvent en ligne) à la gestion en cas de sinistre, les espaces clients proposés par les assureurs ou les courtiers n’ont fait qu’évoluer. 

Prenons Alan par exemple, dont les clients louent régulièrement sur les réseaux sociaux la qualité de l’application et du site, et la rapidité incroyable de remboursement. Jetez donc un œil à tout ce que les assureurs et courtiers proposent en plus des garanties avant de souscrire vos assurances.

Le prix

Dernier critère de notre liste, le prix ne doit pas être le premier critère de choix d’une assurance pour les freelances. Pourquoi ? Car c’est surtout le niveau de couverture et de garantie qui compte, et nous vous conseillons donc de comparer ces éléments pour les assurances qui rentrent dans votre budget. Soyez quand même rassurés, le coût des assurances pour freelances reste bien souvent abordable. 

Parmi les éléments qui influencent le prix d’une assurance pour les freelances :

  • le statut ;
  • le chiffre d’affaires ;
  • le secteur d’activité ;
  • les garanties incluses / exclues ;
  • le niveau de couverture ;
  • les franchises

Où souscrire une assurance quand on est freelance ?

Tout d’abord, il est possible de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle en ligne ou en agence.

Vous pourrez souscrire au choix chez un assureur traditionnel (Maif, Axa, Allianz, GMF, Hiscox…), une banque, ou un acteur plus moderne comme ceux que nous avons sélectionné pour vous.

Pour souscrire, nous vous recommandons de respecter nos conseils sur comment choisir votre assurance, afin de comparer correctement les acteurs. Chaque freelance a des besoins différents, et donc il n’y a pas de meilleure assurance ni de meilleur assureur pour tous les freelances.

Parmi les acteurs qui pourraient vous intéresser, citons Alan pour la complémentaire santé, et Easyblue ou Wemind pour la RC Pro. Nous pouvons déjà vous citer quelques autres marques qui méritent au moins un coup d’œil et éventuellement un devis : Hiscox, OtherWise, Simplis, AssurUp ou encore HelloQuartz.

Vous pouvez aussi faire un devis en ligne gratuitement via notre partenaire Coover.

Combien coûtent les assurances pour freelance ?

Difficile de donner un tarif précis pour une assurance pour freelance, tant le tarif dépend de nombreux éléments. Voici quand même quelques exemples de tarifs de départ constatés.

AssuranceTarif mensuel indicatif
RC Pro Freelance12-15€
Multirisque20-25€
Mutuelle Freelance25€
Véhicule pro50€
Prévoyance Freelance25*

FAQ

La RC Pro est-elle obligatoire pour un freelance ?

Freelance n’étant pas une activité réglementée, la RC Pro n’est pas obligatoire, quel que soit votre métier. Ceci dit, c’est une assurance fortement recommandée que certains clients ou certaines plateformes exigeront même avant de signer un contrat.

Quel est le tarif moyen d’une assurance pour freelance ?

Tout dépend de l’assurance professionnelle dont on parle. La RC Pro pour les freelances démarre à 12-15€ par mois, tandis qu’il faudra compter plutôt 25-30€ pour une multirisque.

Quels sont les risques à couvrir pour un freelance ?

Il est recommandé aux freelances de souscrire à une assurance professionnelle pour se protéger des dommages matériels et immatériels causés aux tiers, à vous-même et à votre équipement de travail dans le cadre de l’exercice de votre activité.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.