Mise à jour le 27/06/2022

Les 4 meilleures mutuelles pour la restauration en 2022


Les entreprises du secteur de la restauration sont soumises à l’obligation de mettre en place une mutuelle d’entreprise. Tout aussi bénéfique pour les indépendants que les salariés, cette assurance professionnelle apporte une couverture santé optimale et une protection rassurante face à des dépenses de santé parfois très élevées. Découvrez le fonctionnement d’une complémentaire santé, les obligations liées et notre sélection des meilleures mutuelles pour la restauration.

Restauration : la mutuelle est-elle obligatoire ?

La mutuelle restauration

Une mutuelle est une assurance complémentaire santé qui consiste à couvrir ou compléter le remboursement des dépenses de santé, en complément des prestations de la Sécurité Sociale qui sont souvent faibles ou insuffisantes.

Depuis 2016, toute entreprise privée a l’obligation de proposer une mutuelle d’entreprise à ses salariés.

C’est donc le cas des entreprises du secteur de la restauration qui doivent souscrire une mutuelle d’entreprise pour leurs employés.

Au-delà de son obligation légale, la mutuelle est une assurance importante puisqu’elle apporte une sécurité aux salariés en prenant en charge de nombreuses dépenses de santé. Il peut s’agir de dépassements d’honoraires, d’équipements médicaux ou encore de soins optiques ou dentaires qui peuvent pour certains s’avérer onéreux.

Qui est concerné ?

Tout salarié d’une entreprise privée du secteur de la restauration doit se voir proposer une mutuelle d’entreprise par son employeur, d’après la Loi ANI entrée en vigueur le 1er janvier 2016. La mutuelle pour la restauration est donc obligatoire pour toutes les entreprises du secteur régies par la Convention Collective Nationale HCR du 3 avril 1997. Il s’agit :

  • des hôtels avec restaurant ;
  • des hôtels de tourisme sans restaurant ;
  • des hôtels de préfecture ;
  • des restaurants traditionnels ;
  • des cafés-tabacs ;
  • des débits de boissons ;
  • des traiteurs organisateurs de réception ;
  • des discothèques ;
  • des bowlings.

Les entreprises de restauration rapide (vente au comptoir, sur place ou à emporter, dans des contenants jetables) affiliées à la Convention Collective de la restauration rapide du 18 mars 1988 sont également soumises à cette réglementation.

Sur le principe, tous les salariés doivent adhérer à la mutuelle proposée par l’employeur, quel que soit le type de contrat de travail ou la durée de travail. L’adhésion de leurs ayants droit (conjoint et enfants) est possible sur demande, mais reste facultative.

Cependant, cette obligation concerne uniquement les employés de la restauration. Les dirigeants ou indépendants du secteur n’y sont pas soumis. Ils sont libres de souscrire ou non une mutuelle TNS. Néanmoins, cette assurance complémentaire santé reste fortement recommandée pour le chef d’entreprise d’un restaurant afin de percevoir une meilleure prise en charge des frais de santé mais aussi de bénéficier d’avantages fiscaux.

Les exceptions

Il existe malgré tout quelques exceptions. Même si l’ensemble des salariés du secteur de la restauration doit se voir proposer une mutuelle d’entreprise, certains peuvent prétendre à une dispense d’affiliation. Pour le secteur de la restauration, on distingue certains cas spécifiques de dispense :

  • les salariés en CDD d’un mois maximum ;
  • les apprentis ou salariés à temps partiel pour qui la cotisation serait égale ou supérieure à 10% de leur rémunération brute ;
  • les salariés bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire ;
  • les salariés disposant déjà d’une complémentaire santé collective (affiliation à celle du conjoint par exemple) ;
  • les salariés disposant déjà d’une complémentaire santé individuelle, jusqu’à l’échéance de celle-ci ;
  • les salariés déjà présents dans l’entreprise avant la mise en place du contrat de mutuelle d’entreprise ;
  • les salariés en CDD de moins de 12 mois.

Pour bénéficier de la dispense d’affiliation à la mutuelle d’entreprise, c’est à la charge du salarié d’informer son employeur et de fournir un justificatif chaque année.

Notre sélection des meilleures mutuelles pour la restauration

Alan

Spécialiste de l’assurance santé, Alan est le premier assureur indépendant en ligne. Il propose aux professionnels de la restauration une mutuelle collective (disponible aussi pour les TNS) avec des garanties et niveaux de couverture très satisfaisants : jusqu’à 300€/an sur les lentilles, jusqu’à 500% du BR pour certains frais dentaires, la garde d’enfant en cas d’hospitalisation de plus de 48 heures… Alan simplifie la vie des dirigeants et des salariés grâce à une interface de gestion en ligne, une application mobile, des tarifs clairs et transparents et des services modernes (l’Alan Map, la téléconsultation, …). Et pour couronner le tout, le service client est très réactif ! Pour en savoir plus, lire notre avis sur Alan.

Aésio Mutuelle

La complémentaire santé proposée par Aésio mutuelle s’adapte à vos besoins grâce à des formules modulables et le choix parmi de nombreux niveaux de garantie pour les conventions collectives de la restauration.. L’offre est très complète avec des prestations santé de qualité. On retrouve notamment la prise en charge de nombreuses dépenses liées au bien-être et aux soins spécialisés, la téléconsultation avec un médecin 24h/24 et 7j/7 et des aides en cas d’hospitalisation ou d’immobilisation (aide à domicile, garde d’enfants, …). Aesio vous soutient aussi dans votre entreprise avec l’intervention d’un psychologue en cas de crise ou l’animation d’ateliers de prévention sur divers sujets. Pour en savoir plus, lire notre avis sur Aesio.

Easyblue

logo easyblue
voir l’offre
  • 30 jours offerts

Easyblue est un courtier en assurances professionnelles qui s’adresse aussi bien aux indépendants qu’aux entreprises. Parmi sa large gamme d’assurances, il propose un contrat de mutuelle adapté aux indépendants et aux dirigeants ainsi que leurs employés dans le secteur de la restauration. Son avantage ? Son expertise lui permet de trouver le meilleur contrat de mutuelle adapté à vos besoins, à des tarifs très compétitifs et souscrit en ligne en quelques minutes. On aime aussi l’application mobile et son service client très réactif. Pour en savoir plus, lire notre avis sur Easyblue

Coover

Coover est une plateforme de courtiers indépendants en ligne qui sélectionnent pour vous l’assurance professionnelle la plus adaptée. Parmi leur large gamme de produits d’assurance, on retrouve la mutuelle d’entreprise et la mutuelle pour TNS. En quelques minutes, vous obtenez plusieurs devis pertinents et il vous suffit de quelques clics pour souscrire à l’un d’eux. On apprécie la rapidité du process, la fiabilité des offres et la compétitivité des tarifs. C’est une solution idéale pour ceux qui ont peu de temps et veulent se faire accompagner dans le choix de leur mutuelle d’entreprise. Pour en savoir plus, lire notre avis sur Coover

Axa

Axa Pro s’adresse aux professionnels et aux entreprises en proposant une large gamme de produits d’assurance. On retrouve bien évidemment la mutuelle TNS et la mutuelle d’entreprise adaptées pour le secteur de la restauration. À défaut d’avoir une offre facile à lire, Axa inclut de nombreux services additionnels : une application mobile, un accompagnement en ligne en cas d’hospitalisation, la téléconsultation ou encore un réseau de professionnels de la santé. Vous pouvez choisir de traiter avec Axa en agence ou en ligne. L’avantage d’un grand assureur comme Axa est que vous pouvez souscrire plusieurs contrats d’assurance au même endroit ! Pour en savoir plus, lire notre avis sur Axa

Bien évidemment, il existe de nombreuses autres mutuelles pour le secteur de la restauration et notamment d’autres assureurs traditionnels comme Generali, La Matmut, SwissLife, etc.

Comment choisir la bonne mutuelle dans le secteur de la restauration ?

Pour choisir la meilleure mutuelle pour la restauration, ou plutôt la plus adaptée, vous devez effectuer plusieurs demandes de devis auprès de différents prestataires afin de comparer les offres. Les mutuelles pour les employés de la restauration sont proposées par les compagnies d’assurance traditionnelles ou par des assureurs en ligne. Vous pouvez aussi contacter un courtier en assurance qui se chargera de comparer les offres pour vous ou bien utiliser notre comparateur d’assurances professionnelles gratuit.

Une fois les différents devis reçus, plusieurs éléments doivent retenir toute votre attention afin de comparer objectivement les offres et trouver la plus pertinente pour vos besoins.

Les garanties

C’est l’élément principal d’un contrat de complémentaire santé. Quelles sont les garanties incluses dans le contrat, c’est-à-dire quelles sont les prestations et dépenses couvertes par le contrat ? Optique, dentaire, hospitalisation, consultation avec un spécialiste, médicaments, … Un taux de couverture est assigné à chaque prestation. C’est le second élément à comparer. N’hésitez pas à passer du temps à consulter minutieusement les différentes offres entre elles parce que les prestations peuvent varier entre les assureurs.

En parallèle, les assureurs définissent aussi des limites de garanties et des exclusions. Pour les exclusions, il peut s’agir par exemple de la pratique de sports à risques ou de certains soins non couverts. Les limites quant à elles concernent un montant maximal de remboursement ou un nombre limité de prestations remboursées par an.

Le rapport couverture/prix

Les assureurs sont libres de fixer le tarif de leur mutuelle, même si la Convention Collective définit un tarif maximal payé par le salarié affilié et un tarif minimal pour l’employeur. Ils proposent généralement plusieurs formules dont les prestations, tout comme les tarifs, augmentent progressivement. À mesure que le tarif augmente, les prestations et les taux de remboursement sont meilleurs.

Le délai de carence

Il s’agit d’une période pendant laquelle, même si vous êtes assuré, vos dépenses de santé normalement couvertes par la mutuelle ne seront pas remboursées. Ce délai débute dès la signature du contrat et court pendant plusieurs semaines ou mois selon les assureurs. Il ne concerne généralement pas toutes les garanties, mais certaines dépenses en optique ou les frais liés à la maternité sont par exemple souvent concernés.

Les délais de remboursement

Le délai entre la dépense de santé et le remboursement effectué par la mutuelle peut vous aider à départager les offres entre elles. Certains assureurs communiquent ouvertement les délais de remboursement pratiqués. Pour les autres, vous pouvez vous appuyer sur les avis clients. Évidemment, plus les délais de remboursement sont rapides, mieux c’est !

Les services additionnels

Certains assureurs ou mutuelles proposent des services complémentaires qui peuvent aider les salariés du secteur de la restauration face aux spécificités de leur métier. On pense par exemple aux solutions de garde pour enfants pour s’organiser en cas d’horaires décalés ou atypiques ou encore aux remboursements des prestations de médecine douce pour soigner les douleurs d’un travail éprouvant physiquement.

Le turn-over connu du secteur de la restauration entraîne parfois une charge de travail administratif importante pour le gérant. Pour vous aider, vous pouvez opter pour une assurance qui se charge de la résiliation des contrats, qui utilise une interface de gestion en ligne pratique et intuitive ou qui assure un service client efficace et réactif. Une application mobile ou un service de téléconsultation sont aussi souvent appréciés.

Enfin, pensez aussi à vérifier les éléments liés à l’affiliation des ayants droit. Quels sont les conditions et les tarifs ?

Que couvre une mutuelle pour la restauration ?

Une mutuelle pour les employés de la restauration doit à minima répondre aux obligations définies par la Loi ANI mais aussi celles imposées par la Convention Collective. La Loi ANI a défini un panier de soins, c’est-à-dire un ensemble de garanties minimales légales. Il comprend :

  • le remboursement du ticket modérateur ;
  • le remboursement du forfait journalier hospitalier ;
  • le remboursement des frais dentaires de 125% de la BR ;
  • le remboursement des dépenses en optique jusqu’à 200€.

Depuis 2021, une offre 100% santé incluant des prestations de soins et d’équipements en audiologie, optique et dentaire est prévue pour les adhérents d’une mutuelle dite “responsable”. Elle dispense le patient de l’avance des frais.

>
La majorité des mutuelles proposent désormais des contrats dits “responsables”.

Ensuite, les Conventions Collectives du secteur de la restauration ont déterminé des garanties supérieures aux minimums légaux. Les entreprises doivent donc souscrire une mutuelle qui s’aligne à minima sur ces obligations.

A titre d’exemple, les garanties de la Convention Collective Cafés, Hôtels et Restaurants tout comme celles de la Convention Collective de la restauration rapide prévoient le remboursement du forfait journalier hospitalier à 100% des frais réels. La première inclut aussi la prise en charge des dépenses en médecine douce à hauteur de 300€/an par exemple.

Lorsque vous signez un contrat de mutuelle pour les employés de la restauration, vous devez donc vous assurer que les garanties légales, mais surtout celles conventionnelles, sont à minima respectées. Il est bien évidemment possible d’opter pour une mutuelle encore plus favorable !

Combien coûte une mutuelle pour la restauration ?

Connaître le coût d’une mutuelle pour le secteur de la restauration passe par des demandes de devis. Il est presque impossible d’obtenir un tarif moyen puisque de nombreux éléments sont pris en compte dans le calcul du prix. L’âge, le sexe, l’état de santé, la profession de l’affilié, les ayants droit, mais aussi les éléments du contrat (garanties, exclusions, carence, niveaux de couverture, …) définissent la structure du prix.

Dans tous les cas, le coût d’une mutuelle pour la restauration est réparti entre l’employeur et l’employé à hauteur de 50% chacun. Autrement dit, si le contrat de mutuelle coûte 50€/mois, 25€ seront à la charge du salarié et 25€ à la charge de l’employeur.

Jusqu’au 31 décembre 2021, la Convention Collective CHR prévoyait que la cotisation maximale du salarié soit de 14€ et la cotisation minimale de l’employeur de 14€.

Pour les entreprises et les indépendants, ces cotisations d’assurance sont exonérées de charges sociales et sont déductibles du bénéfice imposable.

FAQ

La mutuelle est-elle obligatoire dans le secteur de la restauration ?

La mutuelle d’entreprise est obligatoire pour toutes les entreprises privées. Les travailleurs indépendants du secteur de la restauration ne sont pas obligés de souscrire une mutuelle, même si elle reste fortement recommandée.

Comment choisir la mutuelle pour restauration la plus adaptée ?

Il est nécessaire de faire plusieurs demandes de devis et de bien comparer tous les éléments du contrat et pas seulement le prix : garanties, niveaux de couverture, exclusions, délais de carence, services complémentaires, gestion du compte, …

Quelle est la différence entre mutuelle et prévoyance ?

La mutuelle couvre partiellement ou intégralement les dépenses de santé peu ou pas couvertes par l’assurance maladie. La prévoyance est une assurance qui protège face à l’incapacité de travail temporaire ou permanente, l’invalidité partielle ou totale et le décès.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.