Juridique

Comment devenir auto-entrepreneur en 2022 ?

Guide détaillé pour devenir auto-entrepreneur gratuitement (et facilement !)

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Le statut de micro-entreprise (anciennement auto-entrepreneur) attire de plus en plus de personnes qui ont envie de devenir indépendantes. Mais de quoi parle-t-on exactement, et surtout que faut-il faire pour passer le cap et créer votre activité ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir pour devenir auto-entrepreneur sereinement !

Pourquoi devenir auto-entrepreneur ?

Vous pouvez avoir envie de devenir auto-entrepreneur pour plusieurs raisons : besoin de liberté, volonté de porter un projet, idée de création d’entreprise innovante, etc. Quelle que soit votre motivation, voici quelques rappels sur le statut d’auto-entrepreneur.

Quelques rappels sur le statut d’auto-entrepreneur

Le statut auto-entrepreneur est une variante de l’entreprise individuelle en nom propre. C’est-à-dire que vous agissez en votre nom et ne faites qu’un avec elle. En clair, contrairement à la société qui est dotée de la personne morale, vous êtes responsable de votre entreprise et vos patrimoines sont liés. L’appellation « micro-entreprise » renvoie non donc pas à un statut, mais à un régime fiscal.

Et pour bénéficier des avantages de ce régime, il y a lieu de prendre en compte les plafonds auto-entrepreneurs :

  • 76 200 € pour les activités artisanales et les libérales ;
  • 176 200 € pour les activités commerciales.

En cas de dépassement de ces plafonds, vous basculez automatiquement dans le régime de l’entreprise individuelle, et perdez les avantages des régimes micro-social et micro-fiscal.

Choisir de devenir auto-entrepreneur

Pourquoi devenir auto-entrepreneur ? Bien souvent, c’est la forme juridique la plus accessible et la plus pratique pour lancer votre entreprise à moindre coût. En effet, créer une micro-entreprise ne demande que quelques minutes et se fait intégralement en ligne.

Quelle que soit votre motivation : besoin urgent de ne plus avoir de hiérarchie, envie d’un nouveau challenge, recherche d’indépendance, il est important de ne pas se lancer bille en tête. Bien qu’il apparaisse très facile de créer une auto-entreprise (et ça l’est), seule 1 sur 3 en moyenne passe le cap des 3 ans. Parce que la vie d’auto-entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille et ne s’arrête pas à son immatriculation.

Alors avant de choisir de devenir auto-entrepreneur, n’hésitez pas à interroger d’autre indépendant de votre secteur d’activité pour connaître leur parcours, les difficultés rencontrées, les réussites. Vous pouvez également vous tourner vers Pôle Emploi qui, selon les agences, propose des parcours d’accompagnement dont des séances avec un psychologue du travail pour faire mûrir votre projet.

Les étapes pour devenir auto-entrepreneur gratuitement

Créer sa micro-entreprise en ligne est désormais très rapide. Car depuis la dématérialisation complète de l’administration, tout se fait directement sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr. Vous n’avez qu’à « suivre le mouvement » du site qui vous indique chaque étape.

Remplir le formulaire P0

C’est ici que vous indiquez toutes les informations relatives à votre entreprise et votre identité. Il vous sert également à faire la déclaration de votre début d’activité.

Lautoentrepreneur - Informations personnelles

La déclaration sociale

Elle est indispensable pour profiter pleinement des avantages et inconvénients du statut auto-entrepreneur. C’est ici que vous optez pour le rythme de vos déclarations URSSAF et pour le versement libératoire. Vous indiquez également si être auto-entrepreneur sera votre activité principale ou cumulé avec le statut salarié. C’est important car le régime social dépend de votre activité principale. Vous pouvez aussi ajouter des ayants-droits, vos enfants par exemple.

Lautoentrepreneur - Régime social et fiscal

Une fois ce formulaire rempli, vous pouvez également remplir votre demande d’ACRE en ligne. Il ne vous reste plus ensuite qu’à fournir les justificatifs demandés (pièce d’identité et justificatif de domicile au minimum).

Sous 7 jours environ vous recevez votre numéro SIREN qui vous permettra de demander votre extrait K. Ce dernier vous sera demandé notamment lors de la souscription d’assurances.

Comment devenir auto-entrepreneur gratuitement ?

Devenir auto-entrepreneur gratuitement, un rêve ? Et non, c’est bel et bien la réalité si vous réalisez les formalités vous-même. Cependant, certaines activités vous obligent à vous inscrire sur des registres professionnels. Nous vous invitons à consulter notre article dédié pour tout connaître sur le coût de création d’une auto-entreprise.

Quelles alternatives pour devenir auto-entrepreneur ?

Vous ne vous sentez pas à l’aise avec les formalités de création de votre auto-entreprise, vous avez peur de vous tromper, ou vous n’avez tout simplement pas envie d’y passer du temps ? Sachez que les Legaltechs sont là pour vous accompagner.

Logo Portail Auto-Entrepreneur
10€ de réduction
  • Formalités simplifiées
  • Conseiller par téléphone

Moyennant quelques dizaines d’euros, des sites comme Captain Contrat, Legalstart ou LegalPlace prennent en charge l’intégralité de votre dossier.

Il est possible également de vous faire accompagner par un expert-comptable qui saura vous guider dans le choix de votre futur statut juridique et sa mise en place. Ses honoraires sont évidemment plus élevés, mais en cas de dépassement des plafonds, il pourra vous conseiller efficacement dans la transformation de votre auto-entreprise en SASU ou pour passer d’auto-entrepreneur à EURL.

Devenir auto-entrepreneur… Et après ?

Comme dit plus haut, devenir auto-entrepreneur ne s’arrête pas à l’immatriculation de son entreprise. Ce serait même plutôt le début. Pour bien démarrer votre activité, il vous faut choisir les bons outils et partenaires pour avancer sereinement.

Choisir les bons outils auto-entrepreneur

Un bon travailleur dispose avant tout des bons outils. Et pour l’auto-entrepreneur qui n’a pas vraiment d’obligations comptables, cela tient surtout en deux choix :

  • Le logiciel de facturation ou de comptabilité : pas besoin d’un logiciel extrêmement sophistiqué, mais pouvoir éditer des devis et des factures est le minimum. Vous pouvez opter pour les logiciels de facturation gratuits comme Henrri ou Facture.net, ou faire votre choix parmi notre comparatif des meilleurs logiciels de facturation pour auto-entrepreneur ;
  • Le logiciel de gestion de tâches et projet : il n’est peut-être pas indispensable au tout début de votre activité, mais il vous permettra rapidement de suivre tous vos projets et vos tâches de manière claire et concise pour ne rien oublier. Des logiciels comme Trello, Notion ou Monday sont tout à fait adaptés. Vous pouvez retrouver nos avis complets dans notre comparatif des logiciels de gestion de projet ;

Choisir sa banque et ses assurances

La seule obligation comptable des auto-entrepreneur est de posséder un compte dédié à leur activité professionnelle. Il vous faut donc partir en quête d’une banque qui vous convient, c’est-à-dire généralement qui n’applique de frais de gestion important et vous permet d’encaisser depuis le monde entier ou de payer vos charges sans problème. Vous pouvez vous adresser à votre banque actuelle, ou consulter notre sélection des meilleurs comptes bancaires gratuits pour auto-entrepreneur.

Obligatoire pour les professions réglementées, mais de toute façon, très fortement recommandée, la RC Pro auto-entrepreneur est incontournable. En effet, vous agissez au nom de votre entreprise, aussi, en cas de litiges, c’est vous, personnellement, qui serez responsable des éventuels dommages et intérêts à verser. L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle vous protège face à ces risques en cas de dommages causés dans le cadre de votre activité par vous, votre matériel ou au sein de vos locaux.

Enfin, n’hésitez pas à souscrire à une mutuelle auto-entrepreneur voire une mutuelle TNS. Celle-ci vous permet d’améliorer votre couverture sociale en augmentant notamment vos remboursements santé ou de prendre en charge vos frais d’hospitalisation. Et pendant que vous y êtes, pourquoi pas considérer une assurance prévoyance.

Trouver ses premiers clients

Dernière étape pour devenir auto-entrepreneur : trouver ses premiers clients. Et pour cela, plusieurs moyens sont à votre disposition selon votre activité. Ainsi, vous pouvez participer par exemple à des événements locaux tels que des salons, des foires, ou des soirées dédiés aux entrepreneurs. La prospection directe ou indirecte vous permet de vous faire connaître et d’augmenter votre liste de clients potentiels.

Avoir une bonne visibilité sur internet est devenu indispensable ces dernières années, comme nous l’a prouvé la crise sanitaire. Il est ainsi quasiment obligatoire d’avoir un site internet professionnel et de référencer votre entreprise sur Google My Business. En communiquant régulièrement et en collectant des avis positifs auprès de vos clients, vous devriez disposer d’un formidable levier de prospection.

Des formations dédiées aux auto-entrepreneurs vous permettent d’apprendre les rudiments de la gestion d’entreprise, du marketing digital, du e-commerce ou encore à la comptabilité. Vous pouvez même monter en compétences et apprendre à concevoir un site internet ou à gérer vos réseaux sociaux.

Bon à savoir : en tant qu’auto-entrepreneur, vous bénéficiez de droits à la formation. N’hésitez pas à vous former tout au long de votre carrière pour rester compétitif !

FAQ

Quelles sont les démarches pour devenir auto-entrepreneur ?

Vous devez immatriculer votre entreprise en ligne et faire votre déclaration de début d’activité. Pour cela, vous devez choisir la domiciliation de votre entreprise, votre régime social et fiscal et faire votre demande d’ACRE. Vous recevez ensuite sous 7 jours votre numéro SIREN.

Quelles aides pour devenir auto-entrepreneur ?

Pour créer votre micro-entreprise, vous pouvez bénéficier de l’ACRE, du NACRE et de diverses aides régionales ou départementales. Voir notre article dédié sur les aides en auto-entreprise.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.