Activité

Comment devenir carreleur auto-entrepreneur ?

Tous nos conseils pour devenir carreleur sereinement !

Les formations pour devenir carreleur

Le travail du carreleur, aussi appelé parfois carreleur-mosaïste fait partie du second œuvre, et intervient plutôt en fin de chantier. Le domaine d’intervention d’un carreleur est large, tant sur le type de travaux (préparation, nettoyage et pose, intérieur comme extérieur) et de revêtement (céramique, marbre, faïence…) que sur le type de bâtiments (neufs ou rénovation). Dans tous les cas, devenir carreleur impose un certain nombre de formalités.

Peut-on devenir carreleur sans diplôme ?

Non ! En raison des dangers liés au métier de carreleur, il faut être en mesure d’agir suivant des protocoles et des réglementations strictes pour assurer la sécurité de tous. Il faut donc avoir suivi une formation spécifique et souscrire à plusieurs assurances.

Le métier de carreleur est un métier réglementé qui ne peut être exercé de deux manières :

  • Soit vous possédez un diplôme de carreleur (de niveau égal ou supérieur à un CAP ou à un BEP ou bien un diplôme égal ou supérieur homologué ou enregistré au RCNP) ;
  • Soit vous possédez 3 ans d’expérience de carreleur et vous faites une demande d’attestation de reconnaissance de qualification professionnelle.

Les formations pour devenir carreleur

Les formations vous permettant d’accéder au métier de carreleur sont les suivantes :

  • CAP carreleur-mosaïste (diplôme le plus reconnu) ;
  • baccalauréat professionnel (aménagement et finition du bâtiment, carreleyr) ;
  • BTS.

Pourquoi devenir carrleur auto-entrepreneur ?

Les avantages de l’indépendance

Être carreleur auto-entrepreneur offre de nombreux avantages. Vous pouvez déjà être votre propre patron, choisir vos clients et vos chantiers, et aussi choisir avec qui vous travaillez.

>
Vous pouvez être autonome, maître de votre temps et de votre clientèle.

De plus, les démarches pour devenir carreleur auto-entrepreneur sont simples, ce qui vous permet de devenir indépendant assez facilement. Dans un second temps, la gestion de votre auto-entreprise de carreleur est elle aussi simplifiée, vous ne serez pas submergé par l’administratif ! La déclaration de votre chiffre d’affaires est simple, et les obligations comptables d’un auto-entrepreneur sont allégées.

Quelles sont les qualités requises pour devenir carreleur auto-entrepreneur ?

Pour devenir carreleur, et particulièrement en auto-entreprise, il faut disposer de certaines qualités :

  • être rigoureux pour le respect des normes et procédures ;
  • avoir une sensibilité créative et esthétique ;
  • être responsable et prudent compte tenu des risques (pour vous et votre client) ;
  • être disponible surtout en cas d’urgences ;
  • avoir un bon relationnel pour travailler en équipe avec les autres artisans et répondre aux besoins de vos clients.
  • être autonome pour gérer votre planning, votre clientèle et l’aspect administratif de votre activité.

Quelles sont les formalités pour devenir carreleur auto-entrepreneur ?

1. Déclaration de début d’activité

Avant de vous lancer dans votre nouvelle carrière de carreleur auto-entrepreneur, il faut suivre un certain nombre d’étapes. Vous allez devoir commencer par faire une déclaration de début d’activité auprès de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA). Cette démarche peut s’effectuer en ligne sur le site cfe-metiers.com. Cette déclaration va contenir votre code APE de carreleur (4333z le plus souvent).

2. Immatriculation de la micro-entreprise

Une fois la déclaration initiale effectuée, il va falloir immatriculer officiellement votre micro-entreprise de carreleur, en constituant un dossier complet à transmettre au Répertoire des Métiers (RM). Vous pouvez devenir carreleur auto-entrepreneur seul en effectuant vous-même les démarches, elles sont gratuites.

Si vous optez pour un accompagnement lors de la création de votre micro-entreprise vous pouvez faire appel, à des prestataires spécialisés. Les plateformes juridiques telles que Portail Auto-Entrepreneur par exemple proposent des services d’accompagnement personnalisés qui vous permettront d’effectuer vos démarches pour devenir auto-entrepreneur très facilement, en bénéficiant de conseils avisés d’experts juridiques et d’un accompagnement complet, le tout pour une cinquantaine d’euros.

Une fois l’ensemble de ces démarches réalisées, vous recevrez le numéro SIRET et l’extrait D1P, preuves que votre auto-entreprise est créée. Il vous faudra indiquer le SIRET sur l’ensemble de vos documents officiels et notamment vos factures. Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre article sur les étapes pour déclarer une micro-entreprise en ligne.

3. Affiliation à la Sécurité sociale des indépendants

En tant que carreleur auto-entrepreneur, vous serez automatiquement affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants. Vous recevrez dans un délai de 4 à 6 semaines suivant la déclaration du début de votre activité une notification d’affiliation et les démarches à accomplir.

Quelles sont vos obligations en tant que carreleur auto-entrepreneur ?

Les obligations liées à votre statut d’auto-entrepreneur

En tant que carreleur auto-entrepreneur, il vous faudra respecter les obligations inhérentes à l’auto-entreprise. Elles sont plutôt simples à respecter, mais rappelons les ici :

  • respecter les plafonds de chiffres d’affaires de la micro-entreprise (source officielle) ;
  • payer vos cotisations sociales et vos impôts ;
  • tenir une comptabilité ;
  • déclarer votre chiffre d’affaires (mensuel ou trimestriel).

Pour tenir votre comptabilité, nous vous conseillons de choisir un logiciel devis et facture pour carreleur et tenir votre registre des recettes et dépenses à la main ou à l’aide d’un logiciel dédié.

Les assurances obligatoires

Le métier de carreleur fait partie des professions réglementées, et doit souscrire plusieurs assurances obligatoires :

  • La responsabilité civile professionnelle : couvre le carreleur des dommages corporels, matériels et immatériels.
  • L’assurance décennale pour carreleur : vise à réparer les dommages qui peuvent affecter une construction (dans le neuf ou la rénovation), jusqu’à 10 ans après la réception des travaux.
  • La garantie biennale : valable deux ans à partir de la fin officielle des travaux, elle couvre les éléments qui ne font pas corps avec l’ouvrage. Souvent incluse avec la garantie décennale.

Pour information, l’attestation de décennale vous sera demandée avant de travailler sur un chantier.

Quelles sont les alternatives au statut d’auto-entrepreneur pour un carreleur ?

Terminons en vous présentant les alternatives au statut d’auto-entrepreneur pour un carreleur :

  • Le salariat : moins d’autonomie mais la garantie d’un salaire et d’un emploi.
  • La création d’une entreprise : les formalités de création sont plus complexes et coûteuses.
>
Selon les caractéristiques du projet que vous souhaitez réaliser, il existe des statuts juridiques plus adaptés que d’autres et l’auto-entreprise n’est pas toujours le meilleur choix.

Créer une SASU (ou bien une EURL) par rapport à une auto-entreprise dépendra surtout du chiffre d’affaires que vous comptez réaliser ou des ambitions de développement de votre entreprise de carreleur.

3 conseils pour les artisans carreleurs indépendants

Ne vous lancez pas seul

Même si les démarches pour vous lancer en tant que carreleur indépendant sont plutôt simples, n’hésitez pas à vous faire accompagner si vous n’êtes pas à l’aise avec les formalités juridiques. Les plateformes juridiques telles que Portail Auto-Entrepreneur vous coûteront une cinquantaine d’euros pour un accompagnement complet. Vous pouvez aussi profiter d’un code promo Legalstart valide en ce moment pour si vous optez plutôt pour un statut de société. D’autres artisans optent pour un accompagnement plus poussé comprenant création et comptabilité, et se tournent alors plutôt vers un cabinet comptable en ligne.

Ouvrez un compte bancaire

Même s’il n’est pas obligatoire pour les auto-entrepreneurs, nous vous conseillons de prendre un compte bancaire dans une banque pour artisan. Compte tenu du faible coût de ces comptes bancaires, il serait dommage de se priver d’un compte dédié et de complexifier la gestion de votre micro-entreprise en mélangeant vos opérations professionnelles et personnelles (et ce serait encore pire en cas de contrôle fiscal).

Travaillez votre réseau

Pour chercher et trouver vos chantiers, vous pourrez compter sur la recommandation. Ne négligez pas non plus le réseau et les autres artisans qui peuvent être une source important de nouveaux clients. Vous pouvez aussi tenter de vous adresser aux groupements d’entreprises de votre région pour trouver des chantiers en sous-traitance. Enfin, envisagez la création d’un site web professionnel, même gratuit pour assurer une présence locale en ligne.

FAQ

Quel est le tarif horaire d’un carreleur auto entrepreneur ?

Les tarifs horaires varient selon le type de prestations, le matériel nécessaire, la nature et le lieu de l’exercice. On estime en moyenne le tarif horaire d’un carreleur compris entre 25€ et 55€ par heure.

Peut-on devenir carreleur 40 ans ?

Bien sûr, il n’y a pas d’âge pour devenir carreleur. Les reconversions professionnelles en carreleur à 30, 40 ou même 50 ans sont très fréquentes. Si vous êtes motivé, disponible et manuel, lancez-vous !

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.