Activité

Ouvrir une pharmacie en 2022 : comment faire ?

Le secteur de la pharmacie a été fortement concurrencé ces dernières années par les pharmacies en ligne et les parapharmacies. Depuis 2018, le gouvernement a mis en place des mesures afin de faciliter la création ou reprise de pharmacies, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives. Toutefois, ouvrir une pharmacie est très réglementé. Nous vous donnons dans cet article toutes les conditions à suivre afin d’ouvrir une pharmacie. 

Qui peut ouvrir une pharmacie ?

Afin d’ouvrir ou reprendre une pharmacie, il est obligatoire que vous soyez diplômé d’un doctorat en pharmacie.

En plus d’un doctorat en pharmacie, il faut que vous devez remplir quelques critères et avoir soit :

  • une expérience de stage de fin d’études d’au moins 6 mois en officine ou pharmacie hospitalière ;
  • ou bien une expérience professionnelle d’au moins 6 mois en tant que pharmacien adjoint ou remplaçant au sein d’une pharmacie.
Information Ces conditions ne s’appliquent pas si vous êtes un ancien interne en pharmacie hospitalière ou si vous êtes inscrit à l’une des sections de l’ordre des pharmaciens avant le 1er janvier 1996.

À ce jour, il n’est pas possible d’ouvrir une pharmacie sans diplôme. Si jamais vous souhaitez suivre des études afin de devenir pharmacien, sachez qu’après le passage du PACES, vous pouvez choisir entre un cycle court ou long. Le cycle court en 6 ans vous permet de travailler dans l’industrie pharmaceutique ou en officine. Le cycle long, d’une durée de 9 ans, vous permettra de travailler en tant que biologiste, enseignant-chercheur ou pharmacien hospitalier. Si vous souhaitez rapidement ouvrir votre pharmacie, nous vous conseillons de suivre un cycle court. Celui-ci est suffisant car il vous délivre un doctorat en pharmacie. 

Quelles sont les conditions pour ouvrir une pharmacie ?

En France, les conditions d’ouverture d’une pharmacie sont fortement réglementées. En plus des exigences en termes de formation, deux exigences sont demandées. D’une part, il faut que vous soyez inscrit à l’ordre des pharmaciens. D’autre part, l’obtention d’un agrément délivré par l’Agence Régionale de Santé (ARS) est requise.

Afin d’ouvrir votre pharmacie, vous pouvez décider de reprendre une ancienne pharmacie ou d’en créer une nouvelle. Sachez que les reprises sont plus fréquentes car elles ont l’avantage d’échapper au numerus clausus imposé pour la création de pharmacie ainsi qu’aux contraintes de placements. Toutefois, le taux de survie au bout de 5 ans est de 82% contre 92% pour une nouvelle pharmacie.

La procédure de reprise d’une officine de pharmacie est simple. Il vous suffit d’acquérir le fonds de commerce ainsi que les parts sociales. L’évolution du montant du fonds de commerce est basée sur :

  • le chiffre d’affaires (entre 70 et 110% du CA annuel)
  • l’excédent brut d’exploitation.

Pour autant, il est obligatoire que vous conserviez le même fonctionnement que votre prédécesseur. A savoir, ses employés, les canaux de distribution et les fournisseurs, le nom… L’aspect financier est aussi très lourd car une reprise d’officine coûte en moyenne 1,05 million d’euros. Cependant, cela reste une alternative intéressante à considérer.

Quelle structure juridique pour ouvrir une pharmacie ?

Il existe un large choix de statut juridique pour exploiter votre officine ! Vous pouvez vous tourner vers une EI, si vous souhaitez exercer seul. Ce statut peut être intéressant si vous souhaitez développer votre activité dans une petite commune où un recrutement ne sera pas nécessaire pour faire tourner la boutique.

Il existe également des formes plus spécifiques comme la SNC (Société en Nom Collectif), la SARL (Société A Responsabilité Limitée), ou encore la SELAS (Société d’Exercice Libéral par Actions Simplifiées) ou la SELAFA (Société d’exercice libéral à forme anonyme). Afin de faire le meilleur choix, vous pouvez vous rendre sur une plateforme juridique telle que LegalSart ou LegalPlace. Vous pourrez faire le choix d’y effectuer les démarches de création de votre entreprise en ligne seul ou accompagné d’un professionnel du juridique.

Ouvrir une pharmacie en 3 étapes

Etudier le marché et réaliser un business plan

Afin d’ouvrir votre pharmacie, il est important que vous réalisiez un business plan afin de déterminer si votre projet est financièrement viable. En élaborant votre budget prévisionnel, vous devrez prendre en compte de multiples dépenses telles que le loyer commercial, l’établissement du stock de médicament, le coût d’un expert-comptable, les assurances, l’entretien, l’énergie, la communication et la cotisation à l’ordre des pharmaciens. En cas de création, il faudra aussi prendre en compte les coûts d’ouverture tels que les caisses, le mobilier, le matériel informatique et l’acquisition d’un local.

Nous vous conseillons de mettre en avant dans votre business plan des indicateurs clés tels que le taux de marge, le chiffre d’affaires généré par rapport aux périodes précédentes et le chiffre d’affaires par salarié. Cette création peut être assez coûteuse. En moyenne, le budget pour ouvrir une pharmacie est de 150 000 € au total.

Choisir le bon emplacement

Afin de choisir le meilleur emplacement, nous vous conseillons de réaliser une étude du marché local afin de déterminer la typologie des clients, leurs attentes et le niveau de concurrence. Vous pourrez aussi estimer votre chiffre d’affaires et observer les prix pratiqués par la concurrence. Attention, car votre secteur d’emplacement vous sera sûrement imposé par l’ARS. 

S’équiper des bons outils

Il faudra vous équiper de tous les outils informatiques mais aussi du stock de médicaments dont vous aurez besoin. Il vous sera également indispensable de vous munir d’un logiciel de caisse, d’un outil de facturation mais aussi d’un terminal de paiement.

Afin de gérer vos finances et d’assurer la pérennité de votre pharmacie, vous pouvez aussi songer à vous entourer d’un expert-comptable en ligne. Vous pouvez aussi créer un site internet mais dans ce cas il faudra demander l’autorisation à l’Agence Régionale de Santé dont vous dépendez. 

Quelles sont les démarches administratives pour ouvrir une pharmacie ?

Afin d’ouvrir une pharmacie, 3 étapes sont nécessaires :

Premièrement, il faudra que vous vous adressiez à l’ARS afin d’obtenir une licence d’exploitation. L’ARS délivre une licence d’exploitation dans une procédure comprenant 2 étapes. Tout d’abord, vous devez effectuer une demande préalable auprès de l’ARS qui l’enverra au préfet, à l’ordre national des pharmaciens et aux syndicats de pharmaciens pour avis. Si dans un délai de 2 mois vous n’avez aucune réponse, l’avis est considéré comme favorable. Puis, dans un délai de 4 mois après l’enregistrement de la demande, l’ARS rendra sa décision. Attention car ici le procédé est inverse, si vous n’avez aucune réponse, cela signifie que votre demande est rejetée.

L’agrément est délivré en fonction du numerus clausus correspondant aux nombres de pharmacies dans la ville en fonction du nombre d’habitants. Pour une commune entre 2,500 et 30 000 habitants, il est de 1 pharmacie pour 2500 habitants. Pour une commune de plus de 30 000 habitants, on doit compter 1 pharmacie pour plus de 30 000 habitants. De plus, l’ARS peut vous imposer une distance minimale avec la pharmacie la plus proche et le secteur de la commune dans lequel vous devez vous installer. Si vous souhaitez vous implanter dans une commune de moins de 2500 habitants, il faut obligatoirement que vous soyez la seule pharmacie de la commune.

Deuxièmement, il est impératif que vous vous inscriviez à l’ordre des pharmaciens car c’est une profession réglementée en France. Pour cela, vous pouvez envoyer une lettre de demande d’inscription à l’ordre des pharmaciens de votre département. Il faudra alors que vous constituiez un dossier incluant notamment votre diplôme.

Information L’officine de pharmacie étant considérée comme une activité commerciale, votre interlocuteur concernant les démarches administratives pour votre statut juridique sera le Centre de formalités des entreprises (CFE) et la Chambre des commerces et de l’industrie (CCI).

Enfin, lorsque vous choisirez le nom de votre officine, vous devrez vous rendre sur le site de l’INPI afin de vérifier que le nom choisi n’est pas utilisé ou protégé.

Troisièmement, pour exploiter votre pharmacie, vous devez obligatoirement réaliser une déclaration auprès du conseil régional de l’ordre des pharmaciens. Et vous enregistrer auprès de l’Assurance Maladie pour adhérer à la convention nationale des pharmaciens. 

Lorsque toutes ces formalités seront réalisées vous pourrez enfin ouvrir votre pharmacie ! 

FAQ

Peut-on ouvrir une pharmacie sans apport ?

Il est quasiment impossible d’ouvrir une pharmacie sans apport car les banques requièrent un apport minimal dans le projet. Si vous avez un apport faible, nous vous conseillons d’avoir un Business Plan solidement construit afin de rassurer vos investisseurs.

Qui peut ouvrir une pharmacie ?

Seule une personne titulaire d’un doctorat en pharmacie et justifiant d’une expérience en stage de fin d’études de 6 mois ou une expérience professionnelle de 6 mois peut prétendre à ouvrir une pharmacie. Il est donc interdit d’ouvrir une pharmacie sans être pharmacien.

Combien d’habitants faut-il au minimum pour ouvrir une pharmacie ?

Il faut au minimum 2500 habitants dans la commune dans laquelle vous souhaitez vous installer.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.