Activité

Ouvrir un spa : étapes et conseils !

Découvrez les étapes et nos conseils pour créer un spa (statut juridique, budget...)

Vous souhaitez ouvrir un spa ? Vous ne savez pas si vous devez disposer d’un diplôme, vous ne connaissez pas les réglementations en vigueur ou bien le budget nécessaire pour un tel projet ? On vous dit tout sur les démarches à réaliser pour créer un spa sereinement !

Ouvrir un spa : faut-il un diplôme particulier ?

Vous souhaitez savoir quelles sont les qualifications requises pour ouvrir un spa ? C’est très simple : aucune !

En fait, tout dépend de ce que vous souhaitez proposer dans votre spa. Pour proposer des bassins à ébullition et des massages “bien-être”, aucun diplôme n’est requis.

Cependant, si vous souhaitez proposer des massages thérapeutiques ou des soins esthétiques, vous ou l’un de vos employés doit disposer d’un diplôme approprié : 

  • un CAP esthétique option soin du corps ;
  • un Brevet Professionnel esthétique ;
  • un BTS option métier de l’esthétique ;
  • ou un bac professionnel esthétique.

Les démarches pour ouvrir un spa

Réaliser une étude de marché et faire un business plan

Avant d’ouvrir votre spa, vous devez étudier le secteur et votre clientèle cible. Pour vous assurer que votre idée est viable et que votre potentielle clientèle est intéressée par votre projet, le mieux est de commencer par une étude de marché.

Renseignez-vous sur :

  • L’offre et la demande sur votre commune d’implantation ;
  • Vos potentiels concurrents ;
  • Vos futurs coûts.

Une fois ces recherches effectuées, vous serez alors en mesure de rédiger votre business plan. Ce document est généralement requis pour obtenir un crédit pro auprès d’une banque ou obtenir une réponse favorable du propriétaire du local que vous souhaitez louer. 

Ce business plan contiendra votre stratégie, vos besoins financiers et matériels et votre budget prévisionnel. Il est essentiel et vous aidera à piloter votre activité dès l’ouverture de votre spa.

Choisir un emplacement pour votre spa

Un bon choix de localisation est indispensable. Vous devez penser à plusieurs éléments. Premièrement, votre budget sera le facteur premier dans cette décision capitale. Dès lors que vous l’avez pris en compte et que vous avez restreint votre liste d’emplacements potentiels, vous pouvez alors trouver la localisation idéale pour vous. Vous souhaitez choisir un lieu situé dans une rue passante ? Cela sera très utile pour promouvoir votre spa à ses débuts et vous apporter de la visibilité. Mais faites attention à bien rester dans les clous de votre budget initial : le loyer est plus cher aux endroits comportant ces caractéristiques. 

Il faut également prendre en compte la concurrence et le niveau de vie des habitants du quartier dans lequel vous vous installez. Cela impacte directement l’affluence dans votre spa et les prix que vous mettrez en place.

Choisir un statut juridique 

Créer un spa passe nécessairement par le choix d’un statut juridique adapté. Plusieurs choix s’offrent à vous. C’est une étape importante qui aura des conséquences sur la fiscalité de votre projet, le régime social du dirigeant, et votre responsabilité en cas de faillite du spa.

En résumé :

  • soit vous créez une nouvelle personne morale pour limiter votre responsabilité financière au montant de vos apports (avec une société commerciale, principalement la SARL ou la SAS ou leurs versions unipersonnelles SASU ou EURL) ;
  • soit vous créez une entreprise individuelle (EI ou EIRL) pour plus de simplicité avec éventuellement le statut de micro-entreprise.
>
Ouvrir un spa en auto-entrepreneur nous paraît par contre peu idéal compte tenu des limites de chiffre d’affaires.

Enfin, si vous vous lancez avec des associés, vous n’aurez pas le choix : il faudra créer une société commerciale de type SARL ou SAS. Par contre si vous vous lancez seul vous aurez le choix entre EIRL, EURL ou SASU (ou bien EI sans protection).

Accomplir les démarches de création

Les formalités de création d’un spa dépendent bien évidemment du statut choisi. Les étapes de création d’une société sont plus complexes que la création d’une EIRL. Et les choses se compliquent si vous avez des associés.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire accompagner (expert-comptable, avocat…) si vous n’êtes pas à l’aise avec ces sujets, car la phase de création aura un impact sur le bon fonctionnement de votre spa, et ne doit donc pas être prise à la légère. Enfin, retenez que pour faire des économies il est toujours possible de créer une entreprise sur internet avec un site spécialisé dans les formalités juridiques.

Choisir les bons produits et services

Une fois votre spa créé, les choses ne s’arrêtent pas là ! Pour des raisons légales il vous faudra sans doute une assurance ou plusieurs assurances pro ainsi qu’un compte dans une banque pro (obligatoire en société).

Et pour gérer efficacement votre spa, nous vous recommandons a minima de vous équiper d’un lecteur de carte bancaire et un logiciel de caisse pour votre spa.

Ouvrir un spa : quelle est la réglementation en vigueur ?

Les spas sont soumis à d’importantes régulations, notamment au niveau sanitaire. 

Tout d’abord vous devrez déclarer votre établissement à la mairie de la ville dans laquelle vous souhaitez vous installer. Il faudra de plus vous engager auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) à respecter les normes d’hygiène imposées. Par exemple, vous devrez :

  • contrôler la qualité de l’eau via un test 2 fois par jour ;
  • annoncer les résultats publiquement auprès des clients ;
  • ou encore utiliser les produits autorisés par le Ministère de la santé.

L’eau des spas étant constamment à une température élevée, cela favorise le développement des bactéries. Vous devez ainsi vous assurer de conserver une eau propre et respectant les normes hygiéniques.

Quel budget pour ouvrir un spa ?

Budgétiser votre projet est une étape incontournable du lancement de votre spa. Votre budget variera en fonction de plusieurs éléments :

  • le matériel acheté (hammam, sauna, cabine de douche, table de massage, etc.) ;
  • les installations ;
  • l’inventaire de départ ;
  • les coûts de créations et de publicité.

Le coût moyen varie entre 1 500 euros et 4 000 euros par mètre carré en fonction du niveau d’équipement et de la qualité de ces derniers. Si vous souhaitez ouvrir un spa de luxe privatif, cela peut même encore monter !

De plus, vous devrez prévoir les premiers loyers. Si vous souhaitez signer un contrat de franchise, un apport minimum est requis, et varie en fonction des franchises :

  • Bio Vagues : 6 000 € ;
  • Bulle de soins : 24 000 € ;
  • Carlance : 25 000 € ;
  • Smart Body : 50 000 € ;
  • Dans ma bulle : 60 000 € ;
  • Envido : 60 000 €.

FAQ

Quelle formation pour ouvrir un spa ?

Tout dépend de ce que vous souhaitez proposer dans votre spa. Pour proposer des bassins à ébullition et des massages “bien-être”, aucun diplôme n’est requis. Par contre, si vous souhaitez proposer des massages thérapeutiques ou des soins esthétiques, vous ou l’un de vos employés doit disposer d’un diplôme approprié.

Quel budget pour ouvrir un spa ?

Le coût de création d’un Spa est compris entre 1 500 et 4 000 euros du mètre carré selon le niveau d’équipement.

Faut-il choisir la franchise pour ouvrir un spa ?

Être franchisé vous aidera pour lancer votre projet, via un accompagnement variable en fonction de la franchise. Vous bénéficierez en plus d’une image de marque déjà établie, mais ne serez pas totalement indépendant !

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.