Activité

Devenir auto-entrepreneur en espace vert, c’est possible ?

Avec la crise du Covid-19, l’envie de se détendre dans des espaces verts s’est accentuée pour de nombreux Français. Nombreuses sont les opportunités dans les métiers dits “d’espace verts” incluant les jardiniers, paysagistes et agents d’entretien d’espace vert.  Vous souhaitez bénéficier de ce statut d’indépendant afin de mettre à profit votre main verte ? Nous vous donnons toutes les informations à savoir afin de devenir auto-entrepreneur en espace vert.

Peut-on devenir auto-entrepreneur en espace vert ?

Théoriquement, la loi n’autorise pas d’exercer exclusivement le métier d’agent d’espace vert sous le statut d’auto-entrepreneur. En effet, les métiers de l’espace vert tels que jardinier et paysagiste sont considérés comme des activités agricoles. Elles dépendent donc obligatoirement d’une Mutuelle Sociale Agricole (MSA).

La MSA est une mutuelle qui gère les contributions des professions agricoles. Or, celle-ci n’accepte pas d’adhésion sous le statut d’auto-entrepreneur. C’est la raison pour laquelle il n’est pas possible d’être auto-entrepreneur en espace vert sous la MSA.

Toutefois, ne vous inquiétez pas, il est possible de réaliser de l’entretien d’espace vert en tant qu’auto-entrepreneur. La seule condition est que cette activité ne soit pas la seule de votre micro-entreprise. Il vous faudra donc réaliser d’autres activités en plus telles que du ménage ou des activités de bricolage élémentaires. Attention car ce statut vous limite à une clientèle uniquement particulière et à domicile. Il n’est donc pas possible d’exercer en tant qu’auto-entrepreneur en entretien d’espace vert pour des entreprises ou collectivités territoriales.

Vous pouvez monter votre micro-entreprise en espace vert sous deux statuts :

  • Auto-entrepreneur multiservice : Sous ce statut, vous pouvez exercer des activités telles que le jardinage. Cependant, cette activité ne doit pas constituer plus de 50% de votre chiffre d’affaires.
  • Auto-entrepreneur en services à la personne : Sous ce statut, en réalisant des petits travaux de jardinage, vous pourrez bénéficier du Crédit d’Impôt allant jusqu’à 50% liés aux prestations de services à la personne. Il vous faudra faire une déclaration auprès de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) de votre région afin que vos clients puissent en bénéficier. La DIRECCTE est une direction régionale chargée de la coordination des politiques publiques de développement économique, de protection des consommateurs, de travail et d’emploi. Néanmoins, comme pour le statut de micro-entreprise en multiservice, cette activité ne doit pas constituer plus de la majorité de vos ventes.

De plus, si vous êtes auto-entrepreneur en service à la personne en réalisant des activités en espace vert, vous pouvez recourir aux CESU (Chèques Emploi Service Universel). Les CESU servent à rémunérer un emploi à domicile soit par une déclaration ou par des chèques prépayés similaires à des titres-restaurants. Ils permettent aux employeurs de demander une réduction ou un crédit d’impôt de 50%. Pour cela, vous devez vous inscrire sur le site du CRCESU (Centre de remboursement du Chèque emploi service universel). De plus, des conditions additionnelles vous sont imposées.  Les matériaux et produits que vous utiliserez devront être fournis par le particulier pour lequel vous réalisez une prestation. L’organisation de votre travail est aussi imposée par celui-ci.

Bonne nouvelle, en 2022 l’URSSAF met en place une avance immédiate de crédit d’impôt. Vos clients pourront donc bénéficier de cet avantage immédiatement. Le champ des activités concernées est aussi étendu. Attention, il faudra vous limiter à l’entretien courant des jardins et/ou potagers. La limite annuelle de dépenses pour cette activité permettant le droit aux crédits d’impôt est de 5000€.

Information Devenir auto-entrepreneur en espace vert vous permet d’exercer à votre propre compte dans les métiers d’espace verts. Néanmoins, sous ce statut,vous devez obligatoirement exercer d’autres activités. Si jamais vous souhaitez exclusivement travailler en espace vert, deux alternatives vous sont possibles.

Quelles alternatives à l’auto-entreprise pour travailler en espace vert ?

Afin de vous mettre à votre compte en espace vert, deux alternatives à l’auto-entreprise sont possibles : l’entreprise individuelle et la société.

Parmi ses avantages, l’entreprise Individuelle permet de créer une entreprise à son nom rapidement. Les obligations administratives de gestion sont moins conséquentes. Néanmoins, vous aurez moins de responsabilité si vous choisissez de fonder une EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée). Une responsabilité limitée vous permet, en cas de dettes, de protéger vos biens personnels. 

La Société est une alternative intéressante à considérer notamment pour la sécurité grâce à la responsabilité limitée qu’elle vous offre. Ici, deux formes vous sont possibles : la SASU (Société par Actions Simplifiés Unipersonnelle) ou l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Vous l’aurez donc compris, ces deux statuts constituent des alternatives intéressantes si jamais vous souhaitez exclusivement pratiquer une activité en espace vert.

Quelles sont les missions d’un agent d’entretien en espace vert ?

Si vous décidez d’opter pour un statut d’auto-entrepreneur que ce soit en multiservice ou services à la personne, vous aurez un choix de missions limité. Cela correspond aux travaux d’entretien régulier des jardins et/ou potagers chez les particuliers.

Parmi ces missions on compte principalement l’arrosage du jardin, la tonte de la pelouse, le débroussaillage, le désherbage, le déneigement, l’entretien des arbres et arbustes ou la récolte de fruits et légumes.

Attention, vous ne pourrez pas vendre de produits liés à votre activité. En effet, vous devrez alors vous inscrire au registre de la Chambre de Commerce et de l’Industrie en tant que société ou entreprise individuelle en plus d’une inscription obligatoire à la MSA. L’entretien de parcs et jardins fait aussi partie de cette catégorie. Ainsi, il n’est pas possible d’être paysagiste sous ce statut. 

Toutefois, vous pouvez effectuer des travaux de terrassements ou de maçonnerie. Il faudra alors vous inscrire comme artisan auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Vous devrez également justifier d’un diplôme ou d’une expérience d’au moins 3 ans.

Quelle formation pour devenir auto-entrepreneur en espace vert ?

Théoriquement, vous pouvez devenir agent en espace vert sans formation. Néanmoins, avoir un diplôme est un réel avantage, notamment pour attirer vos clients. Plusieurs formations sont possibles avec ou sans Baccalauréat.

Sans obtenir le diplôme du Baccalauréat ou si vous l’avez déjà, vous pouvez passer un diplôme de CAP agricole jardinier paysagiste ou le Brevet Professionnel Agricole avec option « Travaux des Aménagements Paysagers ». Il existe aussi un Certificat d’Aptitude Professionnel (CAPA) avec options « Travaux paysagers », « Jardinier paysagiste » ou « Productions horticoles, spécialité pépinière, productions florales et légumières ».

Information Si vous n’avez pas le Baccalauréat, il existe aussi deux filières de Baccalauréat Professionnel en travaux paysagers et Aménagements Paysagers et une filière technologique en Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant.

Enfin, si vous souhaitez utiliser des produits phytopharmaceutiques tels que les herbicides ou insecticides lors de vos missions, vous devrez alors obligatoirement passer le certificat « Certiphyto ». Vous trouverez ces formations dans des organismes de formation régionaux habilités. De même, en cas d’utilisation de produits biocides comme les produits de protection de bois, il vous faudra impérativement en plus passer la certification « Certibiocide ».

Ces formations vous donneront les bases nécessaires afin de pouvoir exercer le métier. Néanmoins, l’obtention de ces diplômes ne changera pas l’étendue des activités que vous pouvez exercer en tant qu’auto-entrepreneur.  Néanmoins, vous devez avoir conscience que ce métier requiert non seulement de maîtriser les techniques de jardinage mais aussi une bonne condition physique ainsi qu’un bon sens du relationnel. Ce sont des compétences fondamentales afin de pouvoir satisfaire et fidéliser vos clients.

Quelles formalités administratives pour devenir auto-entrepreneur en espace vert ?

Les formalités administratives que vous aurez à réaliser sont très simples. Il vous suffit de faire une déclaration d’activité auprès de l’URSSAF. De plus, quel que soit votre choix de statut, vous devrez vous immatriculer selon vos activités et leur nature. Cela sera auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour les activités artisanales et au registre des Commerces et des Sociétés pour les activités commerciales. Enfin, certaines activités relèvent du domaine de l’URSSAF tels que les cours à domicile. 

Réussir son activité d’auto-entrepreneur en 3 étapes

1 – Étudiez la concurrence et travaillez vos finances

Vous êtes prêt à lancer votre activité ? C’est parfait. Néanmoins, il est très important que vous réalisiez votre Business Plan avant de vous lancer. Un business plan a pour but de résumer la stratégie de votre projet d’entreprise ainsi que ses projections financières afin de trouver des financements. Vous avez la possibilité d’ouvrir l’auto-entreprise à partir d’1€ de capital. Pour autant, il vous faudra un apport suffisant afin de réaliser vos premiers investissements pour démarrer votre entreprise. 

Un business plan est composé d’estimations comptables telles que le compte de résultat, le bilan prévisionnel ou les besoins en fonds de roulement (BFR). Ceux-ci permettent d’évaluer vos charges, les besoins en matériaux, les achats nécessaires tels que les locaux ou une voiture de fonction etc. Il reprend les projets et les conclusions de l’étude de marché et de la concurrence afin d’affiner votre offre et aussi de vérifier que votre projet est financièrement viable.

Afin de financer votre projet, Le NACRE (Nouvel accompagnement pour la création ou reprise d’entreprise) pourrait vous être utile. Vous pourrez alors vous faire accompagner pendant la création et le lancement de votre micro-entreprise. Pour obtenir cette aide, vous pouvez vous adresser à un organisme conventionné avec l’Etat et la Caisse des Dépôts. 

2 – Choisissez les bons canaux de communication

Afin de mieux vous faire connaître, il est important que vous choisissiez les bons canaux de communication. Nous vous conseillons de privilégier la communication locale comme le bouche-à-oreille, la distribution de flyers ou la publicité dans les journaux locaux.

En parallèle, il est important de prendre soin de votre visibilité digitale en créant une page Google my Business ou un compte Facebook. Vous pouvez aussi vous inscrire sur une plateforme de services à la personne. 

3 – Trouvez des missions

Afin de postuler pour travailler en espace vert, n’hésitez pas à vous adresser aux antennes locales tels que les mairies et associations qui pourraient avoir des missions à vous confier. Vous pouvez aussi solliciter votre réseau professionnel et personnel afin de trouver vos premières missions. N’hésitez pas à vous adresser à d’autres confrères de votre métier qui pourraient vous donner des pistes. 

FAQ

Quel statut juridique pour travailler en espace vert ?

Afin de travailler en espace vert, 3 statuts juridiques sont possibles : la micro-entreprise (multi-services ou services à la personne), l’entreprise individuelle et la société.

Comment trouver des missions en auto-entrepreneur en espace vert ?

Afin de trouver des missions, nous vous conseillons d’utiliser les canaux de communication locaux mais aussi de vous adresser aux antennes régionales telles que mairies et associations

Quel est le salaire d’un auto-entrepreneur en espace vert ?

Le tarif moyen d’un auto-entrepreneur en espace vert varie entre 15 et 50€ de l’heure. Le chiffre d’affaires est limité à 72 500 € par an.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.