Activité

Comment ouvrir un magasin de vêtements ?

Si le secteur de la mode vous intéresse et que vous rêvez d’ouvrir votre propre magasin de vêtements, c’est le moment idéal. Le secteur du prêt-à-porter concerne l’habillement et les accessoires pour les hommes, les femmes mais aussi les enfants. Il est donc très varié et est redevenu attractif après avoir été touché par la crise. On compte aujourd’hui plus de 43 000 boutiques de vêtements en France, et peut-être bientôt la vôtre !

Ainsi, si vous voulez tout savoir sur la création d’un magasin de vêtements, cet article est fait pour vous.

Faut-il être diplômé pour ouvrir un magasin de vêtements ?

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme spécifique pour ouvrir votre magasin de vêtements. Certaines formations pourraient néanmoins s’avérer très utiles pour développer des compétences commerciales. Vous pourriez par exemple réaliser un BTS en Forces de ventes ou un DUT en techniques de commercialisation.

Sachez qu’il existe également des formations intensives sur la gestion d’entreprise, proposées par Pôle Emploi. Ces formations sont gratuites, et seront très utiles si vous êtes demandeur d’emploi, ou en reconversion professionnelle.

Quelle réglementation en vigueur pour ouvrir un magasin de vêtements ?

Pour être en mesure d’ouvrir un magasin de vêtements, vous devrez respecter certaines règlementations bien précises. Vous devrez donc vous assurer que votre local respecte :

  • Les normes de sécurité et d’accessibilité : relatives aux établissements recevant du public (système de sécurité incendie, accessibilité aux personnes à mobilité réduite).
  • L’affichage des prix : que ce soit à l’intérieur et à l’extérieur du magasin, en TTC et selon les taux de TVA en vigueur.
  • L’affichage destiné au personnel de la boutique : les plannings hebdomadaires par exemple, doivent être visibles et signés par les membres de votre équipe.
  • La cotisation à la SACEM : pour être en droit de diffuser de la musique dans le magasin.

Sachez également que vous serez très probablement amené à organiser des soldes et autres opérations commericales dans votre magasin, et que celles-ci sont très réglementées. Les périodes de soldes sont fixées par la loi, tout comme les produits concernés et les réductions associées. 

De plus, vous n’êtes pas dans l’obligation de proposer un accès à des sanitaires à vos clients.

Quelles sont les formalités pour ouvrir une boutique de prêt-à-porter ?

Choisissez un statut juridique

Lors de vos démarches de création d’entreprise vous serez amené à choisir un statut juridique. Si cette étape représente un passage assez vague dans votre projet, nous vous recommandons de consulter notre comparatif des statuts juridiques afin d’y voir un peu plus clair. Selon ce que vous y lirez, vous pourrez avoir une idée plus claire du statut qui conviendra le mieux à votre activité.

Nous avons tout de même dégagé une liste non exhaustive des statuts juridique que nous estimons les plus adaptes pour l’ouverture de votre propre magasin de vêtements :

  • la SARL ou Société à Responsabilité Limitée ;
  • l’EURL ou l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée ;
  • la SAS ou Société par Action Simpifiée ;
  • la SASU ou Société par Action Simplifiée Unipersonnelle.

Lors du choix de votre structure juridique vous devrez prendre en compte tous les paramètres de votre projet. Si par exemple, vous décidez de vous lancer seul, nous vous conseillons de vous renseigner sur la SASU ou l’EURL. Cependant, si vous souhaitez créer votre boutique de prêt-à-porter à plusieurs, il faudra plutôt opter pour des statuts tels que la SARL ou la SAS.

Créez votre entreprise

La dernière étape pour donner une valeur administrative à votre projet est la création de votre entreprise. Les plateformes juridiques telles que Legalstart ou LegalPlace ont été spécialement conçues pour les professionnels qui souhaitent effectuer leurs démarches de création en ligne. Vous pourrez alors faire le choix de créer votre entreprise seul ou accompagné.

Vous pouvez également faire appel à un professionnel du juridique si vous souhaitez bénéficier d’un suivi plus poussé.

6 conseils pour réussir l’ouverture de son magasin de vêtements

1 – Réalisez une étude de marché 

L’étude de marché consiste à examiner la concurrence présente dans la zone où vous souhaitez implanter votre magasin de vêtements. Nous vous conseillons d’éviter une zone avec trop de concurrents, à moins que votre concept vous permette de vous démarquer facilement.

Cette étude est également indispensable pour définir votre cible, et donc le type de produits que vous vendrez. Vous serez alors en mesure d’adapter votre projet et de proposer un concept en adéquation avec les besoins et les attentes de votre future clientèle. 

2 – Travaillez vos finances

L’étude de marché réalisée auparavant vous sera utile dans l’élaboration de votre business plan Cette étape vous permettra de concrétiser votre projet de magasin de vêtements, mais surtout d’en étudier la rentabilité. Un business plan est qui se divise en deux parties : une partie informative et une partie financière pour démontrer la viabilité de votre projet.

Une fois ce document préparé avec soin, vous aurez toutes les clés pour partir à la recherche de sources de financement. Les solutions pour vous aider à lancer votre projet sont multiples. Vous pouvez en effet financer votre boutique de prêt-à-porter grâce :

  • à des investisseurs qui auront décidé de vous soutenir dans votre projet ;
  • aux banques qui accepteront d’accorder un prêt ;
  • à des aides à la création d’entreprise : renseignez-vous notamment sur les aides accordées par l’État ou même votre région ;
  • une campagne de crowdfunding : elle permet à la fois de récolter des fonds en présentant un projet innovant, mais aussi d’augmenter votre visibilité.

3 – Faites le choix entre franchise et indépendance

Vous devrez alors faire un choix entre ouvrir votre propre boutique de vêtements ou intégrer un réseau de franchises. Ouvrir un commerce en franchise consiste à établir un contrat de collaboration entre une société qui a créé sa marque, et un franchisé qui en commercialise les produits ou services dans le respect du concept original pensé par le franchiseur. En France, les franchises de magasins de vêtements sont très nombreuses : Jennyfer, Esprit, Catimini en sont des exemples.

Le magasin franchisé

Ouvrir un magasin de vêtements en franchise vous accorde certains avantages, notamment financiers si elle vous permet d’offrir des produits de qualité à des prix concurrentiels. Un concept existant, s’il a une bonne réputation, et un nom connu rassureront la clientèle et vous permettront de commencer avec une base plus avantageuse qu’en optant pour l’indépendance. Vous n’aurez pas à établir de stratégie marketing, ni réfléchir à la logistique liée à la gestion puisque toutes ces opérations seront généralisées au siège et vous n’aurez qu’à appliquer les processus déjà établis.

Cependant, la franchise présente aussi quelques inconvénients si vous mûrissez une idée précise du projet et que votre démarche implique un concept innovant.

Bon à savoir Il vous faudra également prendre en compte le fait qu’ouvrir un magasin de vêtements en franchise impose des frais d’entrée ainsi qu’une perte sur votre chiffre d’affaires annuel. Veillez donc à étudier votre contrat avec soin, afin d’éviter toute mauvaise surprise par la suite.

Le magasin indépendant

L’ouverture d’un magasin de prêt-à-porter indépendant présente des risques financiers plus importants mais il vous permettra une réelle liberté sur plusieurs points, dont celui de votre concept. Vous serez libres de travailler seul, ou de prendre la décision d’embaucher. Vous pourrez également effectuer toutes les démarches marketing de votre choix. Votre identité visuelle sera créée par vous et vous pourrez choisir les canaux de communications sur lesquels vous souhaitez représenter votre boutique. Vous pourrez également fixer vos propres tarifs et prestations en fonction de ce que vous souhaitez mettre à disposition de votre clientèle.

4 – Trouvez votre concept

Une des étapes clés de la création d’une boutique de vêtements est de définir un concept. Votre boutique devra alors être entièrement réfléchie en fonction de celui-ci. En revanche, choisir un concept ne sera nécessaire que si vous avez opté pour ouvrir votre propre boutique. En effet, si vous intégrez une franchise, le concept sera déjà défini, et vous ne pourrez pas le changer. 

Vous devriez chercher un concept qui vous différencie de vos différents concurrents, tout en restant tendance, ce qui vous assurera d’attirer les clients. N’hésitez pas à vous aider de votre étude de marché pour cette étape, notamment quant à votre cible (hommes, femmes, mixte, enfants) mais surtout de construire un projet qui vous plait et qui vous correspond. 

5 – Choisissez le lieu adéquat

Une fois le concept choisi, c’est la localisation de votre boutique dont vous devrez vous soucier. L’emplacement d’une boutique de prêt-à-porter est fondamental et il vaut généralement mieux choisir un lieu exposé, que ce soit une rue passante ou une zone plutôt attractive. Évidemment, ces zones stratégiques sont soumises à un loyer plus élevé, vous devriez donc vous référer à votre business plan pour choisir le lieu.

Vous devrez également vérifier que le local corresponde aux différentes règlementations évoquées précédemment. Si ce n’est pas le cas, vous devrez effectuer des travaux qu’il faudra comptabiliser dans votre business plan. 

6 – Communiquer sur l’ouverture de votre boutique

La dernière étape concerne l’ouverture de votre boutique, et la communication que vous devrez réaliser pour attirer vos premiers clients. Vous devez absolument établir un plan marketing, et opter pour plusieurs canaux de communication :

  • utiliser le bouche-à-oreille ;
  • communiquer sur différents réseaux sociaux ;
  • lancer une campagne mailing ;
  • distribuer des flyers dans les environs, ou dans les boîtes aux lettres.

Vous pourriez également faire de votre ouverture un événement festif et accueillant, ayant pour but de montrer vos collections au public. Votre plan marketing dépendra en grande partie du budget que vous lui allouerez. 

Quelles sont les autres obligations pour l’ouverture de votre magasin de vêtements ?

Choisissez les bonnes assurances

Afin d’exercer sereinement votre activité, vous devrez souscrire à des assurances professionnelles telles que :

  • la responsabilité civile professionnelle ;
  • l’assurance multirisque professionnelle ;
  • l’assurance de vos locaux.

Équipez-vous des bons outils

Si vous faites le choix d’ouvrir une boutique de prêt-à-porter indépendante, vous devrez penser à investir dans vos propres équipements. Parmi les indispensables, nous relevons :

Vous devrez également prendre en compte tous les frais liés à la décoration de votre enseigne tels que :

  • les portants ;
  • les fauteuils décoratifs ou pour patienter en cabine ;
  • des cintres ;
  • une défroisseuse ;
  • des PLV ;
  • des mannequins ou des bustes pour réaliser des silhouettes de vos collections.

Ouvrez un compte bancaire professionnel

Parmi les étapes indispensables au bon déroulement de l’ouverture de votre magasin de vêtements, vous devrez choisir un compte bancaire professionnel. Ainsi, vous pourrez estimer vos dépenses professionnelles et les gérer sans prendre le risque de vous perdre entre vos frais professionnels et personnels.

FAQ

Peut-on ouvrir un magasin de vêtements sans apport ?

Ouvrir un magasin de vêtements sans apport est très compliqué, mais vous pouvez quand même tenter l’aventure en profitant des aides à la création d’entreprise ou bien à l’aide d’un prêt d’honneur.

Quelles autorisations pour ouvrir un commerce de prêt-à-porter ?

Vous devrez effectuer des démarches d’immatriculation auprès du Centre de Formalités des Entreprises pour ouvrir un commerce de prêt-à-porter

Comment trouver des fournisseurs ?

Vous devrez choisir vos fournisseurs avec soin car ils auront un grand rôle dans votre projet. Vous devriez vous aider de votre étude de marché, notamment la gamme de produits et la clientèle ciblée pour choisir vos fournisseurs.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.