Activité

Ouvrir une boucherie en 2022 : ce qu’il faut savoir !

Le secteur de la boucherie est un secteur qui attire. Ce dernier représente un chiffre d’affaires à plusieurs milliards d’euros chaque année. De plus, la crise du Covid-19 a encouragé les consommateurs à se rapprocher des commerçants de quartier pour favoriser une économie locale. Si ce secteur vous intéresse et que vous souhaitez ouvrir votre boucherie, lisez bien cet article !

Faut-il être diplômé pour ouvrir une boucherie ?

Si vous souhaitez ouvrir une boucherie, vous devez posséder un CAP boucherie ou un BEP boucherie. Une exception est faite si vous bénéficiez de trois ans d’expériences dans une activité professionnelle en tant qu’indépendant, cadre dirigeant d’une entreprise ou boucher salarié.

Cela demande des compétences pratiques et des connaissances sur l’anatomie animale par exemple. Vous allez également devoir faire un stage auprès des Chambres des métiers et de l’artisanat.

Quelles réglementations en vigueur pour ouvrir une boucherie ?

Si vous souhaitez ouvrir votre boucherie, il est important de respecter certaines obligations :

  • se déclarer aux services vétérinaires de sa préfecture ;
  • se déclarer à la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale de la Protection des Populations) ;
  • s’être immatriculée au RCS (Répertoire des Commerces et Sociétés) si l’on crée son entreprise ;
  • se déclarer auprès du CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) pour qu’ils vous présentent entre autres aux services fiscaux, à l’INSEE ou au tribunal de commerce.

N’oubliez pas de publier votre annonce légale et d’obtenir votre numéro de SIRET avant de commencer votre activité.

Information Si vous souhaitez vendre votre viande aux collectivités, il faudra vous enregistrer auprès des services vétérinaires départementaux.

Quel statut juridique pour ouvrir sa boucherie ?

Le choix du statut juridique peut être très déroutant si l’on n’a pas ou peu de connaissances en droit. Notez bien que votre choix de statut juridique dépend de votre taille, de votre nombre d’employés et de vos besoins.

Être auto-entrepreneur permet plus de simplicité dans les démarches mais est possible seulement si votre chiffre d’affaires annuel est en dessous de 72 500€ par an.

Si vous souhaitez créer votre entreprise, plusieurs choix sont possible : 

  • SARL (Société à Responsabilité Limitée) : Ce statut nécessite deux associés minimum. Le capital social se fait grâce aux apports des associés. Elle garantit la protection de votre patrimoine personnel en cas de faillite. N’oubliez pas de faire une assemblée générale chaque année.
  • EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) : C’est idéal si vous souhaitez vous lancer seul et bénéficier des mêmes caractéristiques que la SARL.
  • SAS (Société par Actions Simplifiées) : Ici, l’organisation est définie par des statuts. Les associés sont responsables en fonction de leurs apports. Le dirigeant est un salarié et bénéficie donc des protections salariales. On dit que la SAS est plus flexible que la SARL.
  • SASU (Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle) : Ce statut est similaire à la SAS mais avec un seul associé.

Ouvrir une boucherie : 5 informations clés pour réussir

Définir un concept

C’est un marché qui est très attractif, cela signifie donc qu’il y a beaucoup de concurrence.

Avant de commencer, il est important de vous poser les bonnes questions :

  • Que va apporter mon business aux consommateurs ?
  • Qu’est ce qui me démarque de mes concurrents ? 
  • Est-ce que ce sont les prix, la qualité, la variété ? 
  • Est-ce que je peux me démarquer des autres avec des spécialités ? 

Vous pouvez vous spécialiser dans certaines viandes comme le cheval ou des produits exclusivement biologiques. Vous pouvez également proposer des prestations pour vous démarquer comme des produits déjà préparés ou un service de commande en ligne.

Sonder le marché

Après avoir défini votre concept, vous devez étudier votre marché sous plusieurs axes. Il est très important d’analyser vos clients potentiels pour dresser le profil de votre clientèle cible :

  • Quel âge ont-ils ? 
  • Quelle est leur catégorie socioprofessionnelle ? 
  • Que préfèrent-ils acheter ? 
  • Quel est leur panier moyen ?
  • Quels sont leurs besoins ?  

Avec ces informations, vous allez pouvoir décider de vos prix, de vos produits et de vos services. N’oubliez pas également de vous renseigner sur vos concurrents :

  • Ont-ils des spécialités ou des certifications ? 
  • Où sont-ils placés par rapport à votre local ? 
  • Quels services ne proposent-ils pas ?  

Toutes ces informations vont vous permettre d’avoir une approche plus lucide de votre business.

Travailler les finances

Avant de vous lancer, essayez de faire un état des lieux de vos finances et des charges que vous allez devoir payer. 

Prenez en compte les financements indispensables dès le début :

  • le loyer ou l’achat d’un local ;
  • les travaux si nécessaire ;
  • l’achat de matériel de boucher (vitrine, hachoir, plateaux, couteaux, trancheur, mélangeur …) ;
  • l’achat d’une chambre froide ;
  • l’achat d’équipements de vente (caisse, terminal de paiement, matériel informatique) ;
  • les frais de création de société (rédaction des statuts, assurance professionnelle, comptable, dépôt de marque).

Si vous souhaitez faire des économies, n’hésitez pas à regarder le matériel d’occasion. 

Pour être crédible pour les banques ou les investisseurs, vous devez construire un business plan solide:

  • Estimez votre chiffre d’affaires.
  • Listez vos charges.
  • Listez vos besoins.
  • Prévoyez les résultats sur les trois prochaines années.
  • Analyser votre seuil de rentabilité.

Renseignez-vous sur les aides à la création d’entreprise et vérifiez votre éligibilité. 

Choisir un local

Votre emplacement va déterminer votre fréquentation. Ainsi faite bien attention à ces détails:

  • Y’a-t’il des commerçants autour de vous et/ou des lieux d’affluence comme des écoles, des entreprises ou des lieux de vie de la collectivité ? Y’a-t’il du passage ?
  • Êtes- vous près d’un axe passant ? 
  • Y’a t’il des places de stationnement ou des transports en commun à proximité ? 
  • L’accès est-il facile pour les piétons ? 
  • Est-ce que mon local est bien visible lorsque l’on est à proximité ? 

Un bon emplacement vous permettra d’avoir de nouveaux clients plus facilement.

Communiquer et fidéliser 

Le bouche-à-oreille est très efficace mais dans une époque si digitalisée cela ne suffit plus !

Essayez de diversifier vos opérations marketing et de les adapter à votre clientèle cible. Faites un beau logo, clair et visible. Il vous servira pour distribuer des flyers, mettre des annonces dans les journaux ou votre site internet. Le plus important pour que cela réussisse, c’est la clarté. Mettez bien vos noms et vos coordonnées partout. 

Faites appel à votre côté commercial pour fidéliser vos clients. Vous pouvez créer une carte de fidélité et leur faire bénéficier de différentes offres. 

Vous pouvez également créer un site internet pour valoriser votre boucherie. Vous pouvez y mettre vos horaires, vos coordonnées, les produits et services que vous proposez. Votre site peut également permettre les commandes en ligne ou le click and collect.

Essayez aussi de vous créer un réseau de professionnels autour de vous. Cela pourra toujours vous aider. Par exemple, au moment de Noël, la boulangerie à côté pourra vous recommander à ces clients d’aller chercher leur viande chez vous.

Quelles sont les autres obligations pour ouvrir une boucherie ?

Pour ouvrir votre boucherie, veillez à respecter les normes de l’industrie alimentaire. Vous devez surveiller l’origine de la viande, étiqueter les produits et respecter les normes d’hygiène (respecter la chaîne du froid par exemple).

Vous devez également prendre en compte les normes de sécurité et d’accessibilité de votre local.

Il est important d’avoir les outils adaptés pour simplifier le lancement de votre boucherie. Vous allez devoir investir dans un logiciel de gestion et un logiciel pour votre caisse.

Démarchez également les banques pour obtenir votre compte bancaire professionnel. N’hésitez pas à comparer les différentes offres et choisir celle qui est le plus adaptée à vos besoins.  

Si vous sentez que d’ouvrir votre boucherie est votre vocation. N’hésitez pas, suivez nos conseils et lancez-vous !

FAQ

Quelle formation pour ouvrir une boucherie ?

Pour ouvrir une boucherie, vous devez posséder obligatoirement un CAP boucherie ou un BEP boucherie. Une exception est faite si vous avez plus de trois ans d’expérience en tant qu’indépendant, salarié boucher ou dirigeant d’entreprise.

Quel statut juridique pour ouvrir une boucherie ?

Le statut juridique dépend de vos besoins. Il peut être une Société par Actions Simplifiées (SAS), une Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle (SASU), une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ou une Société à Responsabilité Limitée (SARL).

Peut-on ouvrir une boucherie sans apport ?

Il n’est pas impossible d’ouvrir une boucherie sans apport pour autant, cela reste rare et nécessite d’avoir un projet original et solide. Vous pouvez demander des prêts autour de vous ou faire du crowdfunding sur internet.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.