Activité

Comment ouvrir un snack ?

Chaque année, les Français dépensent en moyenne 570 euros dans des snacks. C’est un secteur en plein développement et très lucratif, avec une réelle expansion de la restauration rapide qui laisse une grande place à l’imagination de concepts inédits. 

Vous êtes maintenant convaincu d’ouvrir le vôtre ? Pour vous guider dans votre aventure, voici toutes les étapes clés pour réussir votre ouverture de snack !

Faut-il un diplôme pour ouvrir un snack ?

Aucun diplôme ne vous sera demandé si vous souhaitez ouvrir un snack. La restauration rapide est un secteur très ouvert et vous êtes libre de monter votre projet sans qualification particulière. Si aucun diplôme n’est nécessaire pour ouvrir un snack, quelques formalités sont toutefois indispensables :

  • Formation sur l’hygiène et les règles de santé publique (normes HACCP) : pour être en mesure de vendre de la nourriture. Elle est obligatoire pour au moins une personne de l’équipe. La formation dure 14 heures et peut être réalisée en ligne ou en présentiel, auprès d’organismes dont les prix varient.
  • La licence III (en cas de vente d’alcool) : une licence de débit de boissons sera nécessaire si des boissons alcoolisées jusqu’à 18° sont proposées dans votre snack. Cette licence est obtenue grâce à une formation réalisée par différents organismes et coûte moins de 500 euros. Vous aurez à l’issue de cette formation un permis d’exploitation qui sera valable 10 ans. Il ne vous restera plus qu’à déclarer votre activité auprès de la mairie au moins 15 jours avant l’ouverture du snack.

Comment ouvrir un snack étape par étape ?

Choisir le concept

Avant d’ouvrir votre snack, il faut bien réfléchir à votre projet et en explorer les possibilités. Il existe une multitude de snacks qui servent des produits très différents. L’important est donc de se démarquer des autres. Le moyen d’y parvenir est de trouver un concept original, innovant et qui attirera la clientèle au sein de votre snack.

Commencez par réfléchir à un thème qui servira de fil conducteur tout au long de la création de votre snack. Tout doit être pensé dans la lignée de votre thématique : nom, produits proposés, décoration, costumes et même le langage utilisé. L’important sera de tout mettre en œuvre pour proposer une expérience unique à vos consommateurs.

Les possibilités sont infinies, alors amusez-vous à trouver le concept qui vous plaît et que vous aimeriez retrouver dans un snack. Plus c’est original, plus vos clients le garderont en tête et plus vous aurez de chances qu’ils en parlent à leur entourage. Le bouche-à-oreille, même s’il ne suffit plus aujourd’hui dans votre stratégie de communication, reste un atout essentiel, largement amplifié par les réseaux sociaux.

Faire une étude de marché et un business plan

Prochaine étape : étudier votre projet en détail. Commencez par analyser le marché des snacks, l’offre et la demande du secteur et comprendre la concurrence. Veillez à définir votre clientèle cible et organisez votre étude en fonction de celle-ci. À la fin de votre étude, vous aurez une idée plus précise du marché et vous pourrez adapter votre projet aux attentes de votre cible. Essayez de vous mettre à la place du client et questionnez-vous : de quoi ai-je besoin, mais surtout de quoi ai-je envie ? N’hésitez pas à solliciter votre entourage pour que vos proches vous donnent leurs avis et conseils pour parfaire votre étude de marché.

Vous êtes maintenant en mesure de rédiger votre business plan. Ce document devra présenter votre projet de manière argumentée. Dans un premier temps, présentez votre projet en détail, puis étudiez la partie financière : estimez vos revenus et dépenses et analysez la rentabilité de votre projet. Veillez à le faire avec soin car il sera votre atout numéro un dans la recherche de sources de financement.

Choisir un lieu adapté

Choisir l’emplacement de votre snack est une étape extrêmement importante. Privilégiez une zone attractive pour augmenter vos chances d’attirer de la clientèle de passage. Vous devez à la fois répondre aux attentes des consommateurs et proposer une carte à leur goût, mais également être accessibles pour eux ! Ainsi, il est préférable de choisir un lieu bien desservi, qui comprend un parking et l’accès aux transports à proximité. Veillez également à choisir un lieu très fréquenté : à proximité de bureaux ou dans des endroits touristiques. Vous devez absolument répondre à une demande.

Évidemment, plus le quartier est prisé, plus le loyer sera élevé. Mais votre business plan vous aura déjà aidé à vous faire une idée de la rentabilité du projet. Vous n’avez donc plus qu’à étudier les différentes offres et choisir le lieu adéquat pour votre projet.

Trouver les bons fournisseurs

Ouvrir un snack ne signifie pas tirer un trait sur la qualité des produits pour augmenter la rapidité du service. La qualité de vos menus représente un réel atout et vous permettra de fidéliser vos clients naturellement. Le choix des fournisseurs sera donc déterminant dans la réussite de votre snack. Il existe deux types de fournisseurs dans la restauration :

  • Des fournisseurs grossistes : vous achèterez en grande quantité et souvent à des coûts inférieurs. Faire une bonne affaire ne revient pas à opter pour les prix les plus bas, la qualité doit primer avant tout.
  • Des producteurs locaux : vous aurez des produits de très grande qualité mais qui ont tendance à être plus chers. Mais favoriser un fournisseur local sera d’une part très apprécié par vos clients et améliorera votre image, mais sera aussi gage de la qualité de vos menus proposés.

À vous de voir quelle solution correspond le mieux à votre snack et ce que vous voulez y proposer.

Communiquer sur le lancement du snack

Il est primordial de faire la promotion de votre snack. Il existe de nombreuses manières d’augmenter la visibilité de votre snack et ce, dès le départ :

  • Travailler la visibilité dans votre quartier : affiches, panneaux publicitaires et articles dans les journaux dans le but d’attirer une clientèle voisine ;
  • Donner l’envie aux gens de venir essayer vos produits : distribuer des flyers dans les rues, proposer des coupons de réduction dans les journaux ;
  • Ouvrir des comptes sur les réseaux sociaux : créer une communauté et les inciter à partager leurs expériences dans votre snack ;
  • Créer un site Internet : permettre à votre snack d’être visible par un plus grand nombre de personnes et leur donner accès à toutes vos informations (horaires, adresse, coordonnées).
>
Bon à savoir Les moyens pour attirer une clientèle sont vraiment nombreux. Travailler sur votre communication vous permettra d’attirer du monde dès le lancement de votre snack. Ne négligez pas cette étape essentielle !

Fidéliser les clients

Proposer un service de qualité, avec de bons ingrédients tout en garantissant une certaine rapidité sera la clé pour fidéliser vos clients. Mais il faudra aussi vous assurer de proposer des prix attractifs par rapport aux autres chaînes de snack. Votre concept sera aussi un élément qui permettra au client de se souvenir de vous, alors exploitez au maximum votre idée et accordez votre snack autour de celle-ci. Vous pouvez aussi proposer une carte de fidélité qui permettra à vos clients d’avoir un avantage au bout d’un certain nombre de visites. Cela les encouragera à revenir et à consommer vos produits.

Soyez présents sur les réseaux sociaux et interagissez constamment avec votre communauté en postant des photos par exemple. Incitez également les gens à parler de vous et à partager leurs expériences. Vous pouvez également renouveler votre carte en proposant de nouvelles recettes et des produits saisonniers pour augmenter la fidélité de vos clients.

Quelles sont les formalités pour ouvrir un snack ?

Avant l’ouverture officielle de votre snack, vous allez devoir réaliser quelques démarches administratives dont le choix du statut de votre entreprise. Cette étape indispensable devra être réalisée très méticuleusement car la moindre erreur pourrait avoir de lourdes conséquences sur votre responsabilité en cas de faillite du snack ou avoir un impact direct sur la fiscalité de votre projet. Il existe de nombreux statuts envisageables pour l’ouverture d’un snack, afin de vous aider à comprendre ces statuts et leurs particularités, nous les avons réunis au sein d’un tableau comparatif des différents statuts juridiques. Parmi les statuts les plus courants, vous disposez de deux options :

La plupart des commerces de bouches s’orientent généralement les formes de sociétés SARL ou EIRL s’il n’y a pas d’associé.

Afin d’éviter des erreurs qui pourraient vous avoir un impact négatif sur le bon déroulement de votre projet, nous vous conseillons de demander les conseils d’un expert-comptable ou d’un avocat. Vous pouvez également faire le choix de créer la société en ligne afin de réduire les coûts de création tout en profitant d’un accompagnement avisé.

Quelles sont les réglementations pour ouvrir un snack ?

Une partie des réglementations à respecter concerne les normes de sécurité et d’accessibilité. Ces normes s’appliquent notamment à l’aménagement du snack, qui doit permettre une évacuation rapide. Elles doivent aussi s’appliquer aux matériaux présents, afin de garantir la sécurité de tous. Il existe également des consignes à respecter en matière d’affichages et d’information. Vous devez vous assurer de communiquer :

  • l’ensemble des tarifs TTC ;
  • l’interdiction totale de fumer ;
  • l’origine de certains ingrédients tels que la viande ;
  • l’ensemble des allergènes présents dans les plats ;
  • en cas de vente d’alcool : une affiche concernant la protection des mineurs et l’interdiction d’ivresse sur la voie publique.
Information Vous devrez également respecter des limites d’horaires d’ouverture, qui sont propres à chaque zone géographique. Pour en savoir plus sur ces différentes limites, nous vous invitons à contacter la Préfecture de votre département.

Ces réglementations ne sont donc pas très contraignantes et sont pourtant obligatoires pour l’ouverture de votre établissement, veillez donc à les respecter dès le départ.

Quelles sont les autres obligations pour ouvrir un snack dans les meilleures conditions ?

Ouvrir un compte pro

Quelle que ce soit votre activité, vous devrez ouvrir un compte auprès d’une banque professionnelle. Cette étape est indispensable à la bonne gestion de votre trésorerie. Vous pourrez alors séparer vos dépenses personnelles et les opérations liées à votre activité professionnelle.

Souscrire aux bonnes assurances

Afin de garantir votre sécurité, celle de votre équipe, de votre local et de vos marchandises vous devrez souscrire à plusieurs contrats d’assurance :

Choisir les bons outils

Parmi les indispensables au bon déroulement de votre activité, vous devrez également vous équiper d’un outil d’encaissement sur lequel vous pourrez lier votre compte pro afin d’avoir une vision en temps réel sur votre trésorerie, ainsi que d’un TPE mobile.

Afin de gérer vos factures et votre budget en général vous pourrez également vous munir d’un logiciel de comptabilité qui vous permettra de réunir toutes vos dépenses sur une seule plateforme, et pourquoi pas d’un logiciel de trésorerie.

FAQ

Faut-il un diplôme pour ouvrir un snack ?

Non, aucun diplôme n’est requis pour ouvrir un snack ! Vous aurez en revanche quelques formations à suivre selon ce que vous y proposerez. Une formation sur l’hygiène (normes HACCP) sera requise pour vendre de la nourriture, et une formation pour obtenir la licence de débit de boissons sera obligatoire pour vendre de l’alcool.

Peut-on ouvrir un snack sans apport ?

Oui, c’est tout à fait possible. Il existe de nombreux moyens de financement, mais vous pourrez toujours opter pour la location de votre établissement et du matériel auprès d’un organisme, ou même bénéficier de certaines aides accordées par les Chambres de Commerce et de l’Industrie de votre région.

Comment fidéliser ses clients ?

La première chose est de proposer des produits de qualité et un service irréprochable. Il existe beaucoup de moyens pour fidéliser votre clientèle : instaurer une carte de fidélité, être actif sur les réseaux sociaux, proposer un menu saisonnier, et bien d’autres.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.