Activité

Ouvrir un cabinet d’avocat : étapes et conseils

Vous avez pris la décision de devenir votre propre chef et ainsi d’ouvrir votre propre cabinet d’avocat ? Cette démarche demande des conditions. Nous vous donnons dans cet article les informations importantes à savoir avant d’ouvrir votre cabinet. 

Quel diplôme pour ouvrir son cabinet d’avocat ?

Vous devez obligatoirement être diplômé d’un master 1 ou 2 en droit en plus du CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat). Si vous souhaitez exercer en tant que spécialiste, il vous faudra en plus justifier d’une spécialisation (certificat ou mention sur le diplôme).

En plus du diplôme, certaines obligations sont à respecter afin d’exercer en tant qu’avocat. Entre autres, il faut que vous soyez de nationalité française ou européenne (sauf cas exceptionnels) et inscrit au barreau dont dépend votre cabinet.

Information Vous ne devez pas avoir eu de faillite et un casier judiciaire vierge est obligatoire. Vous devez vous engager à respecter les règles déontologiques de la profession et à ne pas avoir d’activité commerciale en parallèle.

Quel statut juridique pour ouvrir un cabinet d’avocat ?

Si vous souhaitez ouvrir un cabinet d’avocats vous ne pourrez pas exercer en tant qu’auto-entrepreneur. Vous devrez choisir une forme juridique sous forme de société soit :

  • une SEL, SELAS, SELARL, SELAFA ou SELCA :
  • une SARL, SAS ou SCA ;
  • ou bien une SPE.

Chaque statut comporte son lot d’avantages et d’inconvénients mais ils ont tous comme point commun d’être facilement adapté à un projet qui inclut plusieurs collaborateurs. Afin de choisir la meilleure des structures, nous vous invitons à consulter notre tableau comparatif des statuts juridiques de droit commun ou bien de consulter notre article sur les statuts juridiques pour professions libérales.

Vous pouvez également vous rendre sur une legaltech comme LegalStart sur laquelle vous trouverez toutes les informations nécessaires.

Une fois que vous aurez choisi votre structure juridique, vous devrez choisir une adresse de domiciliation. Découvrez les meilleures solutions de domiciliation pour avocat dans notre article dédié.

Quelles formalités pour l’ouverture d’un cabinet d’avocat ?

Pour ouvrir un cabinet d’avocat, toutes vos formalités doivent s’adresser à l’URSSAF qui est votre centre de gestion. Les démarches à effectuer dépendent du statut que vous aurez choisi.

Concernant le choix du nom de votre cabinet d’avocat, nous vous conseillons de bien vérifier sur le site de l’INPI que le nom choisi n’est pas répertorié. Il est obligatoire de vous inscrire au tableau de votre barreau à la fois pour la personne physique et morale de votre cabinet. Une copie de cette inscription vous sera exigée lors de la création de votre cabinet.

Si vous souhaitez créer une société commerciale, il vous faudra envoyer des documents au Greffe du Tribunal de Commerce du lieu du siège social de votre futur cabinet. Parmi ceux-ci, les formulaires M0, P0 (EI) ou P2 (EIRL), vos statuts ainsi qu’un pouvoir et les déclarations de non-condamnation et de filiation. 

Enfin, il vous sera obligatoire de souscrire à une assurance professionnelle et de nommer un commissaire aux comptes si nécessaire (en fonction de la forme de société que vous aurez choisie). Entre autres, l’achat de livres réglementaires tels que le registre des assemblées, le livre journal et inventaire, le registre du personnel feront aussi partie des choses à prévoir.

3 conseils pour ouvrir votre cabinet d’avocat

Définissez votre stratégie

Définir votre stratégie est un élément fondamental. Il vous permettra de définir votre stratégie clientèle. Nous vous conseillons de mettre en avant vos avantages face à la concurrence. En effet, pour gagner une clientèle personnelle, il faudra montrer votre différence par rapport aux autres cabinets. Il faut que vous vous spécialisiez non pas dans un domaine du droit, mais dans un type de clientèle précis comme par exemple, les clients des boutiques de vêtements.

Afin de trouver vos premiers clients, nous vous conseillons d’utiliser votre réseau professionnel par des publications LinkedIn ou l’intégration d’une association professionnelle. Attention à ne pas oublier que l’objectif de vos actions marketings reste d’attirer des clients et non vos confrères avocats. Vous pouvez aussi utiliser les médias courants tels que les réseaux sociaux, un site internet, une newsletter ou en intervenant lors de conférences médiatisées.

Réalisez un business plan

L’établissement d’un business plan est indispensable à la réussite de votre projet. Un business plan est un document présentant la stratégie de votre entreprise ainsi que toutes les projections financières. Elle vous permettra de voir si votre projet est financièrement viable. Ce sera aussi un document précieux qui vous sera demandé pour toute démarche de financement.

Lorsque vous réaliserez votre business plan deux choses sont essentielles. La première est qu’il faut que vous calculiez les dépenses nécessaires pour lancer votre activité, et ce, par mois. Attention à ne pas omettre toutes les petites dépenses que l’on peut oublier parfois comme les fournitures, l’assurance, l’hébergement web ou les services comptables.

Deuxièmement, il faudra que vous estimiez le chiffre d’affaires nécessaire afin que vous puissiez dégager une rémunération minimale et idéale. Vous pourrez ainsi déterminer le niveau d’investissement dont vous aurez besoin afin de pouvoir tenir avant de réaliser un profit. 

Choisissez un emplacement stratégique

Le choix de votre emplacement est très stratégique car c’est celui qui déterminera votre clientèle. Avant de choisir votre lieu, nous vous conseillons de réaliser une étude du marché local. Vous pourrez ainsi estimer le nombre de clients potentiels, le niveau de concurrence et votre chiffre d’affaires prévisionnel.

L’idéal serait d’avoir des locaux à proximité du tribunal. Néanmoins, le prix de l’immobilier étant élevé près des tribunaux, cela peut être difficile d’accès. Nous vous conseillons comme alternative afin de limiter vos frais au départ de vous installer chez vous ou en location d’une surface partagée en plusieurs avocats. Veillez néanmoins à respecter les règles de déontologie.

FAQ

Quel statut juridique pour un cabinet d’avocat ?

Un cabinet d’avocat peut avoir un statut d’entreprise individuelle ou EIRL et toutes les formes de sociétés commerciales sauf la SCI et la SCA. De plus, des formes propres aux professions libérales telles que la SEL, SCP et AARPI vous sont possibles.

Quel budget pour ouvrir un cabinet d’avocat ?

Sans apport, il est quasiment impossible d’ouvrir un cabinet. En moyenne, le prix moyen d’ouverture d’un cabinet d’avocat est de 7000 €.

Faut-il être diplômé pour ouvrir un cabinet d’avocat ?

Si vous souhaitez ouvrir un cabinet d’avocat sans être avocat, cela est interdit. Vous devez obligatoirement être diplômé d’un master 1 ou 2 en droit en plus du CAPA (Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat).

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.