Activité

Devenir graphiste freelance

Vous êtes créatifs et êtes particulièrement intéressés par la réalisation de supports visuels ? Le métier de graphiste est le métier qui vous correspond ! Aujourd’hui, plus de la moitié des travailleurs en freelance sont des graphistes indépendants ! Pourquoi pas vous ? C’est un métier dynamique et varié et le recours aux services des graphistes sont en pleine explosion. Ainsi, si vous voulez devenir graphiste freelance mais que vous ne savez pas par où commencer, nous vous expliquons tout dans cet article.

Quelques rappels sur l’activité graphiste freelance

Quelles sont les principales missions d’un graphiste freelance ?

Un graphiste est un spécialiste de la communication visuelle. Son rôle est donc de créer différents supports visuels afin de transmettre une information au public. Il doit traduire un message commercial en image. Son activité consiste donc à :

  • Effectuer une étude de marché : afin de voir ce qui existe déjà et de se donner des idées ;
  • Concevoir un croquis : qui devra être validé par le client la plupart du temps ;
  • User de son savoir-faire : en matière d’utilisation de typographies, couleurs , symboles, utilisations à l’aide de logiciels professionnels ;
  • Créer les supports visuels : en prenant soin de construire une identité et une charte graphique.

En tant que graphiste, vous pouvez dédider de vous spécialiser dans un type de support spécifique, qu’il soit imprimé, illustré, digital ou encore animé, pour perfectionner son savoir-faire dans ce domaine particulier. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises préfèrent faire ponctuellement appel à des graphistes freelances pour mener à bien un projet, cela leur permet de choisir un graphiste davantage compétent dans un certain domaine. 

Quelles sont les qualités requises pour être graphiste freelance ?

En ce qui concerne les qualités professionnelles, vous devrez tout d’abord savoir dessiner pour être en mesure de réaliser des croquis à présenter à votre client. Vous deverez également connaître les différents codes graphiques (typographie, couleurs, structure…) et maîtriser différents logiciels de graphisme qui vous permettront de créer les supports visuels.

En plus de ces compétences professionnelles que doit posséder un graphiste freelance, il doit posséder certaines qualités telles que :

  • la polyvalence ;
  • la curiosité et l’envie d’apprendre ;
  • l’ouverture d’esprit ;
  • l’organisation et la réactivité ;
  • la gestion du stress.

Faut-il être diplômé pour devenir graphiste freelance ?

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme spécifique pour vous lancer en tant que graphiste freelance. Néanmoins, vous aurez besoin de posséder certaines compétences indispensables à la réussite de votre projet. Beaucoup de formations existent pour devenir graphiste, les plus connues étant :

  • un BTS en expression ou communication visuelle ;
  • un BTS en design graphique ;
  • une licence en communication visuelle ;
  • un master, avec spécialité en graphisme ;
  • un DMA en arts graphiques ;
  • un Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués en graphisme ;
  • un diplôme national supérieur d’expression plastique.
>
Sachez que vous pouvez quand même vous lancer en tant que graphiste sans diplôme.

Ce métier peut effectivement s’apprendre petit à petit en autodidacte, tant que vous possédez des capacités créatives et maîtrisez des outils professionnels (communication, dessin, création, publication). Il existe un grand nombre de façons d’apprendre : tutoriels, formations rapides…

3 conseils pour réussir en tant que graphiste freelance

1 – Etudiez le marché

L’une des étapes les plus importantes quand on veut se lancer en tant que graphiste freelance est l’étude de marché. Cette étude vous permettra d’analyser le secteur en détail, et d’en savoir plus sur tous vos différents concurrents. Nous vous rappelons que ce secteur est très prisé et vous devrez trouver un moyen de vous démarquer de vos nombreux concurrents.

Au cours de cette étude de marché, vous devrez également étudier la clientèle que vous souhaitez cibler, et donc connaître mieux leurs attentes. Vous en saurez alors plus sur votre projet, notamment quant aux tarifs à proposer pour rester attractif aux yeux de votre clientèle.

L’étude de marché est donc le moyen parfait pour adapter votre projet en fonction de ce qui existe déjà, afin qu’il convienne au mieux à votre clientèle cible et qu’il soit donc le plus viable possible.

2 – Réalisez un bon portfolio

Vous devriez absolument réaliser un portfolio, afin de montrer vos différentes réalisations. Il permettra ainsi au client de voir vos réalisations, pour qu’il se rende compte de la qualité de vos services. Votre portfolio devrait donc contenir :

  • une présentation de vous ;
  • vos différentes formations et expériences ;
  • vos compétences, notamment en matière de maîtrise de logiciels ;
  • vos meilleures réalisations (description du projet, compétences utilisées, photos et potentiels résultats de la campagne) ;
  • les différents moyens de vous contacter.

Ainsi, votre portfolio représente vos capacités et surtout votre talent. Il représente un moyen de convaincre un client de faire appel à vos services. Il devrait donc être qualitatif, mais surtout être à votre image et refléter qui vous êtes. N’hésitez pas à demander des retours sur vos prestations à vos clients, et les encourager à vous recommander. Le bouche-à-oreille peut être très utile dans ce secteur.

3 – Choisissez les bonnes plateformes

La première chose à faire est d’utiliser votre réseau pour trouver vos premières missions. Par exemple, n’hésitez pas à annoncer à vos anciens collègues le lancement de votre activité et les solliciter pour trouver des missions. Globalement, vous pourrez trouver des contacts intéressants simplement en évoquant votre activité lorsque vous rencontrez des nouvelles personnes. Vous pourriez également démarcher des agences de communication qui pourraient vous constituer un réseau intéressant.

Certaines missions se trouvent également grâce aux réseaux sociaux tels que LinkedIn ou Facebook, en rejoignant des groupes d’entrepreneurs. Vous devriez absolument être actif et présent sur LinkedIn. N’hésitez pas à poster du contenu régulièrement, partager votre travail et surtout vous engager avec des entreprises qui auraient besoin de vos services.

En tant que graphiste freelance, le moyen le plus efficace pour trouver des missions demeure les plateformes freelance. Elles sont très utilisées par les entreprises qui cherchent ce type de service et de nouvelles offres sont donc postées en permanence. Ainsi, vous devriez les consulter quotidiennement, voire plusieurs fois par jour.

Il en existe aujourd’hui un certain nombre : Creads, 99designs, Malt, Fiverr, et chacune possède une particularité. Vous ne devriez pas en choisir qu’une, mais toutes les explorer et choisir celles qui vous convient le mieux. En vous inscrivant sur plusieurs plateformes, vous maximisez vos chances de trouver des missions qui vous correspondent.

Quelles formalités pour devenir graphiste freelance ?

Choisissez votre statut juridique

En tant que travailleur indépendant, il vous sera obligatoire de choisir un statut juridique. Les grpahistes qui travaillent en freelance ont la chance de pouvoir opter pour diférents statuts tels que :

  • L’entreprise individuelle : faible coût de création, statut très prisé par les freelance car il n’engage que peu de démarches administratives et une gestion assez simple du côté fiscal.
  • La micro-entreprise : la micro-entreprise peut être intéressante en termes de coût et de gestion financière. C’est le statut le plus simple pour se lancer, et les démarches sont gratuite.
  • Le portage salarial : le plus gros avantage du portage salarial est de pouvoir travailler pour une entreprise en tant qu’indépendant. Vous bénéficiez alors de tous les avantages d’un salarié !
  • L’EURL ou la SASU : plus coûteuse en terme de création et de gestion, ces statuts de sociétés ne sont pas sans avantages (possibilité de s’associer, aucun plafonds de chiffre d’affaires…)

Comme vous pouvez le constater, chaque statut porte son lot d’avantages et d’inconvénients, veillez donc à prendre le temps d’étudier celui qui vous conviendra le mieux. Si vous ne souhaitez pas effectuer les démarches auprès d’un professionnel du juridique, nous vous invitons à consulter notre tableau comparatif des statuts juridique afin de vous faire une idée sur la question.

Créez votre entreprise

La deuxième étape administrative pour parvenir à concrétiser votre projet sera la création de votre entreprise. Vous pourrez alors choisir de vous faire accompagner par un avocat ou alors d’effectuer les démarches sur une plateforme juridique. Souvent moins coûteuses et plus rapides en termes de délai, de nombreux graphistes optent pour ces options pour gagner du tems dans les démarches. Citons Portail Auto-Entrepreneur pour les démarches d’immatriculation d’auto-entreprise, et Legalstart si vous décider d’opter pour un statut de société, mais retenez qu’il existe aujourd’hui de nombreux acteurs pour démarrer votre entreprise en ligne.

Quelles sont les autres obligations pour un graphiste freelance ?

Ouvrir un compte bancaire pro

Le lancement d’un projet professionnel implique la gestion de frais personnels en plus de vos dépenses personnelles. Veillez alors à vous renseigner auprès d’une banques pro pour ouvrir un compte adapté à votre budget et à votre statut.

Souscrire aux bonnes assurances

Une fois votre activité lancée, il vous sera indispensable de souscrire à des assurances professionnelles. Parmi les assurances indispensables vous devrez vous munir, nous conseillons a minima une responsabilité professionnelle graphiste et éventuellement une assurance de votre matériel et une mutuelle pour freelance.

Il existe également des assurances complémentaires et obligatoires si vous souhaitez protéger votre véhicule professionnel si votre activité vous demande des déplacements réguliers, ou la multirisque si vous avez des locaux.

FAQ

Comment trouver des missions freelance en tant que graphiste freelance ?

Privilégiez les plateformes de freelance telles que Creads, 99designs, Malt, ou encore Fiverr pour trouver des missions. Vous pouvez aussi faire appel à votre réseau sur LinkedIn.

Quelle formation pour devenir graphiste freelance ?

Vous pouvez devenir graphiste freelance sans diplôme spécifique, il existe de nombreux moyens pour apprendre en autodidacte.

Quels avantages pour un graphiste freelance ?

Devenir graphiste en freelance offre une très grande liberté, que ce soit sur les horaires, votre emploi du temps, lieu de travail ou encore les missions acceptées, c’est vous qui choisissez.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.