Assurance

Assurance professionnelle traducteur : quelles obligations et quel tarif ?

Pour vous protéger des risques liés à votre activité, vous souhaitez des renseignements sur l’assurance professionnelle d’un traducteur. Dans cet article, nous vous expliquons les assurances obligatoires et celles recommandées (notamment la RC pro), comment les souscrire et à quel prix.

L’assurance professionnelle traducteur est-elle obligatoire ?

Seules les professions réglementées ont des obligations en matière d’assurances professionnelles. Le métier de traducteur n’étant pas une activité réglementée, aucune assurance n’est obligatoire, qu’il s’agisse de l’assurance responsabilité civile professionnelle pour traducteur ou d’une autre assurance professionnelle.

>
Ceci dit, l’assurance RC Pro pour traducteur est largement recommandée pour vous protéger des risques encourus par l’exercice de votre profession.

Dans le cadre de votre activité, vous êtes amené à traduire tout type de documents, d’une simple note à une notice d’utilisation en passant par des sites internets, des documents juridiques ou encore des brochures commerciales. Ces traductions peuvent concerner divers domaines : médical, politique, juridique, commercial, … Une erreur de traduction, une traduction approximative ou encore un contresens peuvent avoir de graves conséquences pour vos clients. De ce fait, votre responsabilité peut donc être engagée à de nombreuses occasions.

En l’absence d’assurance professionnelle, vous devrez potentiellement assumer vous-même les conséquences des préjudices causés dans le cadre de votre activité, c’est-à-dire verser des dommages et intérêts au client qui vous aura poursuivi en justice. Cela peut représenter des sommes importantes qui pourraient mettre en péril votre entreprise.

Trouvez la meilleure assurance au prix le plus bas

Grâce à la souscription à une assurance RC Pro pour traducteur, c’est votre compagnie d’assurance qui prendra en charge le versement de ces indemnités (tant que le préjudice est couvert par votre police d’assurance).

Quelles sont les assurances recommandées pour un traducteur

Plusieurs types d’assurance ont un intérêt pour les traducteurs. Selon les assureurs, certaines viennent sous la forme d’un package, d’autres sont en option. Elles couvrent des risques variés. 

La Responsabilité Civile Professionnelle

Nous venons de la mentionner, c’est l’assurance la plus recommandée pour les traducteurs. La RC professionnelle couvre les dommages corporels, matériels et immatériels.

Les dommages matériels et corporels sont plutôt simples à comprendre, quant aux dommages immatériels, ils sont définis par opposition aux dommages matériels et corporels et concernent donc les dommages économiques, financiers ou encore moraux. On en distingue deux types :

  • les dommages immatériels consécutifs (conséquence de dommages corporels ou matériels définis au contrat) ;
  • les dommages immatériels non consécutifs (qui ne sont pas la conséquence de dommages corporels ou matériels définis au contrat).

Les garanties varient selon les contrats d’assurance mais d’une manière générale, une responsabilité civile traducteur doit vous couvrir dans de nombreux cas. Voici quelques exemples :

  • vous faites une erreur de traduction sur l’étiquette d’un produit alimentaire : il doit être retiré du marché, une note d’information avertissant les consommateurs doit être diffusée, l’étiquette doit être rééditée, … le client se retourne contre vous pour couvrir toutes les pertes financières ainsi que le préjudice porté à son image de marque ;
  • vous omettez une étape lors de la traduction d’une notice de montage causant l’endommagement par les utilisateurs de l’article en question, cela entraîne un préjudice pour l’entreprise (reprise des articles défectueux, réédition de la notice de montage,…) ;
  • vous oubliez une précision lors de la traduction d’un contrat de travail portant préjudice au nouvel embauché et/ou à l’entreprise. 

La Responsabilité Civile d’Exploitation

La responsabilité civile d’exploitation couvre votre entreprise en dehors de la réalisation directe de vos prestations de traduction. C’est donc une assurance qui couvre les préjudices liés à la vie courante de votre entreprise (là où la RC Pro couvre les préjudices liés à votre activité de traducteur). Cette assurance intervient par exemple si vous cassez un objet lors d’une visite chez votre client ou encore si votre client se blesse en glissant dans votre bureau. Comme l’assurance RC Pro traducteur, elle couvre les dommages matériels, immatériels ou corporels.

La multirisque professionnelle

C’est généralement l’offre la plus complète. La multirisque professionnelle regroupe plusieurs garanties dont la RC pro mais aussi, et selon les assureurs, l’assurance de vos locaux, la RCE ou encore la protection juridique.

Combien coûte une RC pro traducteur ?

Les tarifs d’une assurance professionnelle pour traducteur sont influencés par plusieurs facteurs :

  • le plafond de garantie souhaité ;
  • le chiffre d’affaires ;
  • votre expérience professionnelle dans le métier ;
  • le montant de la franchise ;
  • les options souscrites ;
  • la localisation.

Ces différents éléments, la variété de situations professionnelles ou encore de fournisseurs d’assurances sur le marché rendent difficile l’estimation du coût d’une assurance responsabilité civile professionnelle. D’après nos recherches, il faudra compter en moyenne 180€/an pour une RC pro traducteur basique. Les prix peuvent ensuite varier en fonction des garanties auxquelles vous souscrivez. Les tarifs d’une assurance multirisque pour traducteur avoisinent généralement 250€/an, même si l’on peut trouver des prix d’appel dès 130€/an.

Comment choisir et comparer les assurances professionnelles pour traducteur ?

Pour choisir votre assurance professionnelle, vous devrez faire plusieurs demandes de devis. Il faudra comparer les prix, mais aussi ce que comprennent les offres. En effet, même si la question du prix est importante, le niveau de garantie et les autres éléments du contrat sont tout aussi (sinon plus !) importants.

Trouvez la meilleure assurance au prix le plus bas

Certains assureurs proposent des offres dédiées à votre branche de métier, d’autres sont même spécialisés dans votre métier. Pour comparer les offres, pensez à vérifier les points suivants :

  • Quelles sont les assurances incluses ou en option ? 
  • Quelles sont les garanties prises en charge et les niveaux de garantie ?
  • Quel est le montant de la franchise ?
  • Quelles sont les options complémentaires disponibles ?
  • Quelle est la réputation de l’assureur ? la disponibilité du service assistance ?

Où souscrire à une assurance pour traducteur ?

Pour obtenir votre assurance pro pour traducteur, vous pourrez prendre contact avec les compagnies d’assurances, en agence ou par téléphone. Des assureurs en ligne proposent aussi des offres dédiées ou non aux traducteurs. Enfin, vous avez la possibilité de souscrire auprès d’un courtier en ligne.

Les autres assurances à envisager pour les traducteurs ?

D’autres types d’assurance sont aussi à étudier pour vous protéger des risques liés à votre activité, certains sont obligatoires et d’autres facultatifs.

Comme nous l’évoquions précédemment, la responsabilité civile d’exploitation couvre votre entreprise pour les dommages corporels, matériels et immatériels en dehors de la réalisation directe de votre activité, c’est-à-dire en dehors de vos prestations de traduction.

L’assurance auto est obligatoire si vous utilisez un véhicule pour vos déplacements professionnels. Si vous avez des salariés, la mutuelle est obligatoire. Si vous exercez seul, la mutuelle pour TNS et la prévoyance sont souvent recommandées comme assurance traducteur indépendant, pour couvrir vos dépenses de santé et les risques liés à un arrêt de travail. Vous pouvez aussi vous renseigner sur la protection juridique, la garantie perte d’exploitation et la garantie défense recours.

FAQ

La RC Pro est-elle obligatoire pour un traducteur ?

L’activité de traducteur n’étant pas listée comme profession réglementée, la souscription à une RC Pro n’est pas obligatoire. Elle reste malgré tout fortement recommandée pour vous protéger des risques liés à votre métier.

Quel est le tarif d’une assurance professionnelle pour traducteur ?

Il est difficile d’estimer le prix moyen d’une assurance pour traducteur mais il faudra compter environ 180€/an pour une RC Pro.

Quels sont les risques à couvrir pour un traducteur ?

Il est recommandé aux traducteurs de souscrire à une assurance professionnelle pour se protéger des dommages corporels, matériels et immatériels causés aux tiers, à vous-même et à votre équipement de travail dans le cadre de l’exercice de votre activité.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.