Activité

Créer une entreprise de service à la personne

Le secteur de l’aide à la personne est en pleine expansion. On assiste en effet à un vieillissement de la population, donc le recours à ce type de services ne cesse de grandir et le gouvernement encourage de plus en plus le lancement de ce type de projets. Nous vous expliquons dans cet article tout ce qu’il y a à savoir pour mener à bien un projet de création d’entreprise de service à la personne.  

Définition : qu’est-ce qu’une entreprise de service à la personne  ?

Une entreprise de service à la personne intervient auprès de particuliers pour les soulager dans leur vie quotidienne ou pour les aider face à des situations particulières. Elle implique que les services soient réalisés directement aux domiciles des bénéficiaires. Une entreprise de service à la personne peut offrir ses services à différents types de personnes, qu’elles soient actives, en situation de handicap, retraitées ou bien dépendantes pour quelconque raison. 

Cette activité de service à la personne peut être effectuée de deux manière différentes :

  • En tant que prestataire : l’entreprise s’occupe elle-même de réaliser les différentes activités de services à domicile, que ce soit l’entrepreneur lui-même ou des salariés embauchés ; 
  • En tant que mandataire : l’entreprise joue un rôle intermédiaire et s’occupe simplement de la mise en relation entre l’intervenant et le bénéficiaire qu’elle peut aider au niveau des formalités administratives.

Quelles qualités requises pour ouvrir une entreprise de service à la personne ?

Pour ouvrir une entreprise de services à la personne, vous devez donc démontrer plusieurs qualités. Vous devez être rigoureux dans votre travail et avoir un comportement irréprochable pour offrir un service de qualité. Vous devez également avoir des capacités d’adaptabilité car vous allez rencontrer des profils très différents et vous devrez toujours faire en sorte de répondre à leurs exigences. Finalement, vous allez devoir montrer de réelles capacités managériales, que ce soit pour recruter ou pour gérer une équipe. 

Quel diplôme pour devenir prestataire de service à la personne ?

Vous vous demandez sûrement : « Faut-il être diplômé pour devenir prestataire de service à la personne ? » La réponse est non, aucun diplôme ou formation spécifique n’est obligatoire. En revanche, posséder un agrément ou une certification pourrait être une preuve de la qualité de vos services. 

L’agrément de service à la personne est délivré par le Préfet de votre département. Il est valable pour une période de 5 ans, à l’issue de laquelle vous pourrez le renouveler. Il est optionnel, sauf si les services sont destinés à un public jugé « fragile » : enfant de moins de 3 ans, personnes handicapées et seniors si vous exercez en mode mandataire (si vous exercez en prestataire, vous aurez simplement besoin d’une autorisation du conseil départemental).

La certification est totalement optionnelle, mais elle représentera un vrai gage de qualité de vos prestations. Elle vous offrira en effet un réel avantage concurrentiel. Vous pouvez obtenir une certification auprès de trois organismes :

  • l’AFNOR Certification ;
  • le Bureau Veritas Certification ;
  • la SGS-ICS.

Quel statut juridique pour une société de service à la personne ?

Comme pour toute création d’entreprise, vous devrez passer par le choix d’un statut juridique. Si plusieurs formes de statuts peuvent s’adapter à la création d’une entreprise de service à la personne, nous vous recommandons de choisir celle qui sera la plus adaptée aux projets que vous souhaitez développer dans votre entreprise. Souhaitez-vous exercer en tant qu’auto-entrepreneur ou en société ? Allez-vous exercer seul ou avec des associés ? Prévoyez-vous d’embaucher dès l’ouverture de votre entreprise ?

Certains statuts impliquent des démarches administratives plus lourdes que d’autres et des dépenses plus ou moins importantes : par exemple, l’immatriculation d’une entreprise individuelle est simple et peu coûteuse, alors que les formalités de création d’une SAS avec plusieurs associés sera tout de suite plus complexe.

Veillez à prendre ces aspects en compte lors de votre choix. Nous vous recommandons de consulter notre tableau des statuts juridiques afin d’y voir plus clair sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Quels types de prestation pour une société de service à la personne ?

Les prestations proposées par une société de service à la personne sont nombreuses. Globalement, on peut les regrouper selon trois catégories :

  • services de la vie quotidienne ;
  • services à la famille ;
  • aide aux personnes fragiles (qu’elles soient en situation de handicap, âgées ou dépendantes).

En ce qui concerne les prestations relevant de la vie quotidienne, vous n’avez besoin d’aucune formation spécifique pour les proposer. Dans ce cas de figure, vous proposez vos services pour simplifier la vie de vos clients : préparation de repas, livraison de courses, ménage, repassage, jardinage ou encore bricolage. Ce sont généralement les tâches considérées comme pénibles et dont les personnes cherchent à se débarrasser pour gagner un peu de temps. 

Pour les prestations proposées aux familles, les tâches sont variées, et concernent généralement les enfants : garde d’enfants, accompagnement, soutien scolaire ou même cours à domicile. Vous pourriez également proposer d’aider des familles sur des tâches liées à l’informatique ou à l’administratif, car ces deux domaines demandent certaines connaissances plus techniques.

Dans ce cas de services proposés à la famille, vous aurez besoin d’obtenir un agrément seulement si vous vous occupez d’enfants ayant moins de 3 ans.

Finalement, le dernier type de services concerne les services proposés à des personnes fragiles, qu’elles soient âgées, handicapées ou dépendantes. Votre but sera donc réellement de les assister dans des tâches de la vie quotidienne. Vous aurez donc besoin d’avoir certaines connaissances, car ces services s’adressent à un public fragilisé. Il vous faudra donc obligatoirement obtenir un agrément, délivré par le Préfet de votre département, si vous exercez en tant que mandataire. Dans le cas d’un prestataire, vous pourrez exercer auprès de ce public sans agrément, mais avec une autorisation du conseil départemental. 

Créer une entreprise de service à la personne en 4 étapes 

Choisir son domaine d’activité

La première chose à faire pour lancer votre entreprise de service à la personne est de définir votre domaine d’activité. Parmi toutes les activités vues précédemment, vous devriez choisir parmi celles qui vous correspondent le plus. C’est avant tout un métier qui demande de la passion, donc vous devriez vous assurer de choisir une cible qui vous intéresse, et proposer des activités qui vous plaisent. N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur votre clientèle cible et sur ses différents besoins. En effet, il faut certes que ces activités vous correspondent, mais il faut qu’elles correspondent surtout à votre cible. 

Choisir entre franchise et indépendance

Vous avez le choix entre créer votre société de service à la personne en indépendant, ou opter pour une franchise. 

En franchise, vous bénéficiez de la notoriété d’une enseigne déjà connue du public, et donc qui inspire forcément plus de confiance. Votre projet est simplifié, vous n’aurez pas à établir de véritable stratégie de communication mais simplement à appliquer des processus déjà standardisés. Il faut avouer que ce projet peut être risqué, surtout si vous avez peu d’expérience, et profiter du réseau et de l’expérience d’une franchise peut être rassurant. En revanche, ouvrir votre société avec une franchise impose des frais d’entrée, et une perte sur votre chiffre d’affaires annuel. 

En tant qu’indépendant, vous faites certes face à de plus gros risques, mais vous êtes totalement libre dans vos décisions. Que ce soit concernant la gestion, la tarification, le recrutement, la communication : tout sera orchestré comme vous le souhaitez.

En sachant les avantages et inconvénients des deux possibilités qui s’offrent à vous, vous devriez être en mesure de savoir ce qui vous correspond le mieux, en fonction de vos envies et de vos expériences. 

Réaliser une étude de marché et un business plan

Il est très important de réaliser une étude de marché pertinente lorsqu’on veut créer son entreprise de service à la personne. Cette étape est une étape-clé : vous en apprendrez plus sur votre concurrence, et vous pourrez donc adapter votre stratégie.

Une étude de marché vous permet également de définir plus précisément le type de personnes que vous voudriez cibler, et donc d’adapter votre projet en fonction. Des services proposés à des personnes handicapées seront différents que des services de la vie quotidienne (jardinage, bricolage, etc). N’hésitez pas à rencontrer des personnes correspondant à votre cible, afin de leur poser des questions et donc de proposer des services qui soient en adéquation avec leurs différents besoins. Cela vous permettra d’ajuster votre offre au mieux et donc de vous assurer de la viabilité de votre projet. 

Toujours dans l’optique de vous assurer de cette viabilité, vous devrez élaborer un business plan. Ce document est composé de deux parties : une partie explicative du projet et une partie purement financière. Il est essentiel pour étudier la rentabilité de votre projet, veillez donc à ce qu’il soit complet et précis. Il sera également un bon moyen de convaincre les investisseurs.

Déclarer son activité professionnelle

Pour une entreprise de service aux personnes, la déclaration à la DIRECCTE n’est pas obligatoire si vous n’êtes pas soumis à un agrément. Toutefois, déclarer votre activité vous permettra d’accéder à de nombreux avantages, tels que des allègements fiscaux. Vous bénéficierez en effet d’une réduction de la TVA sur vos prestations de services, d’un crédit d’impôt accordé aux clients (à hauteur de 50% des dépenses, dans une limite de 12 000€ par an) et d’une réduction des charges patronales. Déclarer votre entreprise de services à la personne est donc une démarche à prendre en compte pour votre lancement.

Quelles démarches pour créer une entreprise de service à la personne ?

Les déclarations administratives

Selon le domaine d’activité que vous avez choisi, vous aurez donc potentiellement besoin d’un agrément. Pour l’obtenir, vous devez envoyer une lettre recommandée comprenant un accusé de réception à la DIRECCTE de votre département. Il y a certaines conditions à remplir pour obtenir un agrément :

  • exercer votre activité directement au domicile de vos clients ;
  • avoir les moyens, qu’ils soient financiers, matériels ou techniques, de réaliser votre activité ;
  • enfin, vous devez vous conformer aux différentes exigences de qualités retenues légalement.

Si vous respectez ces différentes obligations, votre demande d’agrément devrait être acceptée et aura une validité de 5 ans. 

Les autres obligations

En plus des démarches administratives, vous devrez répondre à quelques obligations indispensables au bon déroulement de votre projet :

FAQ

Peut-on ouvrir une entreprise de service à la personne sans apport ?

Créer votre entreprise de services sans apport peut s’avérer compliqué. Tout dépend du domaine d’activité que vous choisirez mais un apport personnel constitue un réel atout pour obtenir des investissements.

Faut-il être diplômé pour créer une entreprise de service à la personne ?

Vous n’avez besoin d’aucun diplôme particulier pour créer votre entreprise de services à la personne, mais vous devriez vous assurer de posséder quelques références qui prouveront votre savoir-faire.

Combien coûte la création d’une entreprise de prestations à la personne ?

Le budget nécessaire à la création d’une entreprise de services aux personnes dépend du type d’activité que vous exercez. Vous devrez penser au matériel, mobilier, moyen de transport et au budget alloué à la communication.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.