Nous choisissons les services que nous recommandons de manière indépendante. Lorsque vous cliquez sur un lien partenaire, nous touchons parfois une commission.

Juridique

Coût de création d’une SARL : à quoi s’attendre en 2024 ?

Tout comprendre des coûts pour créer une SARL et comment les réduire.

Combien coûte la création d’une SARL ? Cette question, tout entrepreneur se la pose presque tout le temps au moment de se lancer. Entre les frais à prévoir avant de se lancer mais aussi le coût de fonctionnement, il n’est pas facile d’y voir très clair. Il vous faudra ainsi compter une fourchette totale entre 230€ et 2500€ pour créer une SARL (formalités et accompagnement, frais de greffe, annonces légales…). Dans la plupart des cas avec un accompagnement, le coût de création d’une SARL s’établira entre 500 et 900€.

Tableau récapitulatif du coût total de création de SARL

ActeCoût
Apport au capitalà partir de 1€
Frais d’annonce légale144€ à 168€
Registre des bénéficiaires effectifs17,84€
Demande d’immatriculation49,04€ (RCS) à 15€ (RM)
Honoraires d’accompagnement (dont rédaction des statuts)variable : de 0€ (seul) à 3 000€ (avocat/notaire)
Commissaire aux apportsvariable
Coût total227€ à 3233€
Combien coûte la création d’une SARL au total ?

Enfin, notez que le stage de préparation à l’installation (SPI) n’est plus obligatoire pour les activités artisanales, mais si vous décidez de le faire quand même, il faudra compter son coût (autour de 300€).

Coût de création d’une SARL : quels sont les frais inévitables ?

Quand on s’intéresse au prix total pour créer une SARL, on distingue deux choses : les frais des formalités légales de création d’une SARL d’une part, et l’apport au capital social d’autre part.

Les frais d’immatriculation d’une SARL

Commençons par les premiers frais administratifs obligatoires lors de la création d’une SARL, à savoir les frais d’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou au RM (Répertoire des Métiers) selon la nature de votre activité. Pas évident de s’y retrouver et de comprendre combien coûte l’immatriculation simplement, mais voici les tarifs pratiqués en 2024.

Dans le cas d’une activité commerciale, comptez :

  • 37,45€ de frais de greffe du Tribunal de Commerce ;
  • 10,72€ de frais d’inscription au BODACC ;
  • 17,84€ pour la déclaration des bénéficiaires effectifs.

Vous exercez une activité artisanale ? Vous devez vous accomplir l’immatriculation au Répertoire des Métiers (RM) en lieu et place du RCS. Comptez autour 45€ de frais de greffe. Enfin, si vous exercez une activité mixe, il faudra payer les deux frais d’immatriculation (RM et RCS).

Le prix de la publication de l’annonce légale en SARL

Lors de toute création d’entreprise, il faut en faire la publicité auprès des tiers (pour les informer). Concrètement, vous devez alors publier une annonce légale de création de SARL.

Cette étape est obligatoire et fait partie des formalités d’immatriculation en SARL. Il faudra compter 144€ pour les frais de publicité dans la plupart des départements (168€ à La Réunion et Mayotte) en 2024, qui correspondent tout simplement au prix que vous allez payer pour déposer l’avis de constitution dans un journal d’annonces légales. Ce prix est fixé par la loi.

Le capital social

Deuxième partie des coûts engagés lorsque vous souhaitez créer une SARL : la somme d’argent que vous affectez au capital social avec les autres associés de la SARL. Si vous souhaitez limiter les apports au capital, vous pouvez soit choisir un montant minime (bonne nouvelle, vous pouvez créer une SARL à 1€) soit libérer seulement 20% du montant du capital social lors de la création (et le solde restant doit être libéré dans un délai maximum de 5 ans).

Ceci dit, vouloir économiser sur les coûts de création en mettant le capital social minimum n’est pas forcément une bonne idée, pour deux raisons :

  • le capital sert de ressource pour démarrer l’activité de votre SARL ;
  • c’est un gage de crédibilité auprès de vos différents partenaires.

Retenez que vous pouvez également rajouter aux statuts de la société une clause de variabilité du capital, conformément aux articles L231-1 et suivants du Code de commerce. Cela vous permet d’affecter une petite somme au moment de la création, et de l’augmenter au fur et à mesure sans avoir à modifier les statuts de la SARL par la suite.

Le coût de la rédaction des statuts et de l’accompagnement

Si vous préférez vous faire accompagner pour ne pas accomplir seul les formalités de création d’une SARL, vous allez devoir ajouter les frais dans le calcul !

Le prix de l’accompagnement est variable selon l’option choisie et la complexité de votre projet de société. Comptez soit :

  • les honoraires d’avocat ou d’expert-comptable (200 à 3 000€) ;
  • le coût facturé par la Legaltech (entre 10€ et 150€).

Dans ce tarif est inclus la rédaction des statuts et l’accompagnement de A à Z sur la constitution du dossier, le dépôt du capital social…

Enfin, vous devrez parfois désigner un commissaire aux apports (dont le coût total dépendra de l’étendue de la mission) dans le cas d’apports en nature, ce qui peut rapidement faire augmenter les frais de création d’entreprise. Rappelons toutefois que les associés de la SARL peuvent décider à l’unanimité que le recours à un commissaire aux apports n’est pas obligatoire lorsque deux conditions sont cumulativement remplies : la valeur de chaque apport est inférieure à 30 000€, et la valeur totale des apports en nature ne dépasse pas la moitié du capital social.

Comment réduire le coût de création d’une SARL ?

Ce n’est pas forcément une très bonne idée, mais si vous souhaitez faire un maximum d’économies sur le prix de création d’une SARL, voici quelques conseils :

  • utilisez un modèle de statuts SARL ;
  • envisagez de passer par un prestataire juridique en ligne (moins cher qu’avec un avocat par exemple) ;
  • cherchez un journal d’annonces légales abordable.

Notez que si vous passez par un acteur comme Legalstart ou LegalPlace pour constituer votre dossier, l’annonce légale et la rédaction des statuts sont inclus dans la prestation. Cela vous permettra non seulement de diminuer les coûts de création de la SARL, mais aussi de gagner du temps.

Ceci dit, l’utilisation d’un modèle est à vos risques et périls : rédiger les statuts d’une SARL est encadré, et le risque d’erreur est donc plus moins élevé que pour une autre forme juridique (SAS par exemple), mais chaque erreur peut entraîner des dysfonctionnements de votre société, ce qui pourrait alors imposer des modifications plus tard. Ce que vous aurez économisé sur le coût de création d’entreprise pourrait donc au final vous coûter beaucoup plus cher !

Les coûts de fonctionnement annuels d’une SARL

Nous avons fait le tour du coût complet lors de la création, mais il nous paraît important de préciser aussi les coûts de fonctionnement annuels (ou mensuels) après la création de la SARL. Ne négligez pas ces coûts si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises en cours de première année. Parmi les frais inévitables :

  • Il vous faudra déjà payer pour un compte bancaire professionnel pour SARL (qui est obligatoire dans votre cas). Comptez entre 10 et 50€ par mois en moyenne.
  • Vous allez aussi devoir prendre un expert-comptable (sauf si vous décidez d’internaliser) dont le tarif varie entre 1 000 et 3 000 € pour la plupart des SARL selon l’étendue de sa mission.

Parmi les frais plus optionnels que vous pouvez aussi anticiper :

  • l’achat d’un nom de domaine et la création d’un site internet professionnel ;
  • le coût de dépôt de marque ;
  • la reprise ou l’achat d’un fonds de commerce ;
  • une ou plusieurs assurances professionnelles.

FAQ

Créer une SARL, combien ça coûte ?

Au total, comptez autour de 400 euros tout compris pour les frais de publicité et de greffe du Tribunal de Commerce. Ajoutez-y le capital social, ainsi que les honoraires si vous vous faites accompagner par un professionnel du droit.

Quel budget pour ouvrir une SARL ?

En plus des coûts de création que nous venons de mentionner, il faudra prévoir tout ce qui est lié au fonctionnement de l’entreprise (banque, assurance, logiciels, expert-comptable…). Difficile d’estimer le total qui varie énormément selon le secteur d’activité et le volume d’affaires de la SARL.

SOURCES
  1. Article L231-1 du Code de commerce — Légifrance
  2. Tarifs des formalités — Formalites.entreprise.gouv.fr
  3. Quel est le prix d’une annonce légale en 2023 ? — Gazette des annonces légales
Emilie Mesmin
Rédactrice spécialisée en droit des affaires

Émilie est diplômée d’un Master 2 en fiscalité appliquée obtenu à l’UPEC (Université Paris-Est Créteil) et du CAPA (diplôme d’avocat) obtenu à l’École de Formation du Barreau (E.F.B) de Paris. Pendant une quinzaine d’années, elle a exercé comme avocate en droit des affaires et fiscalité. Elle écrit aussi quotidiennement des articles et contenus juridique et fiscalité (print et web).

NEWSLETTER

Rejoignez plus de 5 000 entrepreneurs

Chaque mois, directement dans votre boite mail, recevez des conseils, des outils ainsi que du contenu exclusif pour développer votre entreprise. Inscrivez-vous gratuitement !

[GLOBAL] Newsletter (post)

Vous aimerez aussi