Création site

CMS (Content Management System) : définition & 7 exemples d’outils

Pour promouvoir son entreprise en ligne, la création d’un site web est souvent recommandée. À cette fin, les CMS sont des alliés précieux. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Découvrez la définition du CMS et quelques exemples.

Qu’est-ce qu’un CMS ?

Le CMS (ou content management system) est un logiciel permettant de créer un site web clé en main. En effet, grâce à ces gestionnaires de contenu, vous pouvez concevoir, gérer et actualiser votre site web par vous-même. Et ce, même si vous ne disposez pas de compétences en informatique ou en langage de programmation.

Dans ce cadre, on différencie deux types de CMS :

  • Les CMS open source : comme leur nom l’indique, ces derniers sont conçus avec un code source libre. S’ils sont gratuits la plupart du temps, il faut généralement ajouter des plugins payants afin d’améliorer les performances de votre site (aussi bien d’un point de vue technique, que fonctionnel ou design). Avec ce type de CMS, vous devrez gérer l’hébergement, les sauvegardes ou encore les mises à jour logiciel.
  • Les CMS propriétaires : ici, le CMS est développé par une entreprise propriétaire du code source. Il s’agit donc d’un logiciel payant (sous forme d’abonnement mensuel). Votre abonnement vous permet de bénéficier de plusieurs services techniques, comme l’hébergement, le support, les mises à jour, etc. Comme ils sont gérés par l’entreprise propriétaire, ils sont souvent plus performants en termes d’efficacité. Cependant, les utilisateurs doivent respecter les contraintes imposées.

Au-delà de cette différence, il faut également distinguer le logiciel de création de site web et le CMS. En effet, contrairement au CMS, le constructeur de site (ou website builder) est une plateforme tout-en-un qui vous permet d’optimiser la création du site web.

Dans ce cadre, le logiciel de création de site intègre tous les éléments du site ; que ce soit l’apparence, les fonctionnalités ou le design. Il n’est donc pas nécessaire de chercher un hébergement par soi-même ou de télécharger des extensions.

Après avoir vu la définition du CMS, il convient d’étudier ses avantages.

Quels sont les avantages d’un CMS ?

Qu’il soit propriétaire ou open source, le CMS permet au créateur de site web de bénéficier d’une multitude d’avantages :

  • La personnalisation : grâce aux nombreux plugins disponibles, les CMS permettent de créer un site web sur-mesure.
  • L’adaptabilité : avec un CMS, il est possible de changer d’hébergeur très facilement. Il s’adapte en effet aux différents systèmes que vous choisissez sans que sa performance ne soit impactée.
  • La simplicité d’utilisation : selon le CMS choisi, il est possible de créer un site web en quelques minutes. Et ce, même sans compétences techniques particulières.
  • L’édition : les CMS reposent sur le principe WYSIWYG, qui signifie “what you see is what you get”. Vous pouvez alors réaliser des modifications très simplement sur un CMS.

À qui s’adresse le CMS ?

Le CMS s’adresse à tous les créateurs de site web. Que vous soyez freelance, créateur d’entreprise ou blogueur, cet outil vous permet de donner de la visibilité à votre activité.

Par ailleurs, les CMS s’adressent aussi bien aux débutants en informatique qu’aux professionnels. Cela dit, la création d’un site web est plus ou moins complexe selon le choix du CMS. Alors pour vous aider à sélectionner l’outil qui conviendra le mieux, nous vous fournissons quelques exemples de CMS.

Quelques exemples de CMS open-source

WordPress

WordPress est le CMS open le plus populaire. Parmi tous les CMS et website builder, il occupe, en effet, 60 % de part de marché. La raison de son succès : une adaptabilité à tous les sites web.

Que vous souhaitiez ouvrir une boutique en ligne, créer un site vitrine ou gérer un blog, WordPress vous permet de tout faire grâce à ses multiples plugins à ajouter selon vos besoins. Et surtout, il est très facile à utiliser. Même sans compétences techniques avancées, il est possible de créer un site WordPress rapidement.

Drupal

Contrairement à WordPress, Drupal s’adresse davantage aux créateurs de site web qui ont déjà des connaissances en informatique.

Si vous êtes débutant, ce CMS n’est donc pas fait pour vous. En revanche, si vous maîtrisez déjà la création de site web, Drupal présente des fonctionnalités plus avancées en termes de personnalisation, de sécurité et de rapidité.

Joomla

Joomla est un CMS réputé pour sa performance, notamment en matière de sécurité.

Comme WordPress, il vous propose de nombreuses extensions pour personnaliser votre site web. Cependant, sachez qu’il est plus complexe à utiliser d’un point de vue technique.

Quelques exemples de CMS propriétaires

Wix

Même si Wix n’est pas un CMS à proprement parler, ce logiciel de création de site dispose des fonctionnalités d’un CMS. La solution proposée par Wix est plus orientée design que création et gestion de contenu mais vous pourrez également importer du contenu externe grâce à l’outil de développement Velo de Wix.

Wix est l’outil privilégié des débutants. Grâce à plus de 500 templates, les entrepreneurs pourront concevoir un site web très facilement. En effet, il suffit de glisser/déposer les éléments dont vous avez besoin pour bénéficier d’un site web professionnel. Attention toutefois, lorsque vous utilisez des templates. Car, si vous vous trompez, il faudra reprendre la manipulation depuis le début.

HubSpot CMS

Hubspot n’est pas qu’un outil CMS. Il s’agit aussi d’un outil CRM et un logiciel de marketing automation.

Cette solution est donc davantage adaptée aux entreprises qui ont d’importants besoins en matière d’outils marketing ; que ce soit pour gérer leur visibilité, leur relation client, leurs campagnes emailing ou leurs stratégies social media.

Shopify

Vous prévoyez de lancer votre boutique en ligne ? Shopify est sans doute la meilleure solution.

Et pour cause, ce CMS se spécialise dans les sites e-commerce à travers une multitude de fonctionnalités, comme la gestion des stocks, des livraisons, des paiements, le catalogue produits, etc.

Squarespace

Squarespace se caractérise par sa simplicité d’utilisation. Il est donc parfait si vous souhaitez créer un blog, un site vitrine ou un site e-commerce basique.

Quel que soit le type de site que vous souhaitez concevoir, vous avez le choix parmi une large gamme d’extensions responsive design.

Comment choisir le bon CMS ?

1 – Le prix

De la gratuité à l’abonnement mensuel de plusieurs dizaines d’euros, le prix des CMS varie sensiblement. Mais les fonctionnalités proposées également. Dans ce cadre, il convient de trouver un outil qui sache répondre à vos attentes tout en respectant votre budget.

2 – Les fonctionnalités proposées par le CMS

Que ce soit en termes d’apparence, de sécurité, de vente en ligne, ou de gestion multilingue, les CMS proposent une grande variété de fonctionnalités. Il convient donc de comparer les options offertes par chaque CMS pour trouver celui qui vous convient.

3 – La facilité d’utilisation

Les CMS ont vocation à être utilisés par tous ceux qui souhaitent créer un site web. Mais certains sont plus faciles à prendre en main que d’autres. Alors si vous n’avez aucune compétence informatique, nous vous recommandons de sélectionner un CMS facile à utiliser (comme Wix ou WordPress). En revanche, si vous avez déjà quelques connaissances, un CMS plus complexe pourra vous permettre de créer un site web sur mesure et plus performant.

4 – Les besoins de l’entreprise

Selon que vous souhaitiez créer un site vitrine, une landing page ou un site e-commerce, vos besoins en matière de CMS seront différents. Il est donc primordial de sélectionner un CMS qui vous permettra de concevoir un site adapté aux besoins de votre activité.

5 – Le service client

Bien souvent, les CMS propriétaires offrent un service client beaucoup plus réactif que les CMS open source. C’est particulièrement utile si vous avez des besoins techniques importants ou que vous souffrez d’un manque de connaissances informatiques.

6 – La sécurité et l’hébergement

Le choix de l’hébergement est primordial pour améliorer les performances globales du site web et sa sécurité. Votre hébergeur doit alors vous proposer différentes fonctionnalités telles que la sauvegarde des données, les mises à jour, le protocole SFTP (pour le transfert de fichier sécurisé) ou HTTPS (pour renforcer la sécurité des échanges internet).

7 – Les plug-ins

Si la plupart des CMS vous proposent des plugins, ils ne proposent pas tous les mêmes en termes de fonctionnalités, ni en termes de tarification. Vous devez donc comparer les solutions en fonction des extensions dont vous avez besoin.

FAQ

Quelle différence entre CMS et website builder ?

Le website builder est une plateforme tout-en-un qui intègre toutes les fonctionnalités nécessaires à la création d’un site web. À l’inverse, avec un CMS, il faut utiliser un hébergement tiers et installer différentes extensions.

Quelle différence entre CMS open source et CMS propriétaire ?

Le CMS open source est un logiciel libre et souvent gratuit, alors qu’un CMS propriétaire est un logiciel dont le code source appartient à une entreprise. Il est alors payant.

Quel est le prix d’un CMS ?

Le prix du CMS varie selon les logiciels. Certains logiciels sont gratuits alors que d’autres nécessitent des abonnements mensuels.

Responsable éditorial

Guillaume est le cofondateur d'independant.io. Diplômé d'HEC en marketing digital, il a passé 7 ans chez Google en tant qu'analyste dans les équipes dédiées aux clients du secteur de la finance. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services. En dehors d'ici, vous le trouverez à coup sûr au bord de l'eau comme tous les passionnés de pêche !