Activité

Devenir chauffeur Uber en 4 étapes

Pour compléter vos revenus ou changer complètement d’activité, devenir chauffeur Uber vous intéresse ? Déjà implanté dans une quinzaine de villes, mais en pleine expansion hexagonale, le géant Uber présente de belles opportunités pour ceux qui aiment sillonner les routes. Mais créer son activité de VTC sur la plateforme américaine demande quelques formalités. Alors comment devenir chauffeur Uber, choisir son véhicule ou encore optimiser son activité ? Suivez le guide !

Qui peut devenir chauffeur Uber ?

Tout le monde peut devenir chauffeur Uber ? Pas exactement. En effet, si le métier semble accessible à un grand nombre, il y a toutefois quelques critères à respecter :

  • avoir 18 ans ;
  • être titulaire du permis de conduire B depuis 3 ans en continu ;
  • posséder un véhicule homologué Uber ;
  • souscrire une assurance responsabilité civile et responsabilité professionnelle de circulation.

Et surtout, vous devez pouvoir exercer votre activité en toute légalité. Cela signifie qu’avant de pouvoir accéder aux courses pour la plateforme, vous devez devenir chauffeur VTC et obtenir toutes les autorisations nécessaires.

Devenir chauffeur Uber en 4 étapes

Un chauffeur Uber est avant tout un chauffeur professionnel. À ce titre, il a réussi l’examen indispensable à l’exercice de son activité, créé son entreprise, et effectué toutes les démarches pour circuler en toute légalité.

Passer les examens de chauffeur privé professionnel

La formation VTC est un prérequis pour devenir chauffeur Uber. Elle vous permet de vous présenter à l’un de ces examens :

  • obtention de la carte professionnelle VTC ;
  • obtention de la capacité de transport (plutôt adressée aux personnes qui souhaitent créer et gérer une flotte de véhicules.
Vous pouvez vous inscrire dans le centre de formation agréé de votre choix, mais sachez qu’UBER noue des partenariats commerciaux, surtout dans la capitale.

Une autorisation de transport de personne vous est délivrée à l’issue de la formation et de la réussite de l’examen. C’est elle qui vous permettra de faire votre demande de carte de chauffeur VTC auprès de la Préfecture.

Choisir un statut juridique

Vous avez réussi l’examen ? Félicitations ! Il est temps maintenant de créer officiellement votre activité de chauffeur VTC. Pour cela, vous allez devoir choisir la forme juridique sous laquelle vous allez exercer. En effet, les chauffeurs Uber sont des indépendants, qui doivent pouvoir émettre des factures, collecter la TVA ou encore encaisser des paiements.

Le choix de votre statut juridique est important : il a une influence directe sur votre (future) rémunération. Le montant des charges et les obligations comptables et fiscales varient selon que vous optez pour la création d’une micro-entreprise ou d’une SASU.

Le statut d’auto-entrepreneur est le plus prisé par les chauffeurs Uber, car il présente de nombreux avantages :

  • rapide et simple à créer ;
  • peu de gestion ;
  • régime micro-social et micro-fiscal : exonération de TVA, comptabilité allégée, prélèvement libératoire, etc.

Avant de vous décider, n’hésitez pas à consulter notre article les avantages et inconvénients du statut d’auto-entrepreneur.

Cependant, l’EURL et la SASU séduisent une poignée de chauffeurs VTC qui s’affranchissent ainsi des plafonds du statut d’auto-entrepreneur. Ces formes unipersonnelles demandent plus de formalités de création, avec la rédaction de statuts notamment, et de gestion.

Assurer son véhicule et son activité

Vous devez impérativement souscrire 2 assurances avant de devenir chauffeur Uber :

  • une RC Pro VTC qui vous couvrira en cas de dommages causés à un client ou un tiers dans le cadre de votre activité ;
  • une Assurance Responsabilité Civile Circulation (RC Circulation) qui vous couvrira en cas de dommages causés à un client ou à un tiers par le véhicule utilisé dans le cadre de votre activité.

Courage, plus qu’une étape avant de pouvoir faire vos premières courses !

S’inscrire au registre des VTC

Une fois l’immatriculation de votre entreprise terminée, vous allez pouvoir vous inscrire au registre des VTC.

Pour cela, vous réalisez toutes vos formalités en ligne sur le site du ministère de la transition écologique et solidaire en fournissant les éléments suivants :

  • une copie de la carte grise du véhicule ;
  • une copie recto verso de votre carte professionnelle ;
  • un extrait Kbis ou K de moins de 3 mois, ou un extrait Sirène ;
  • une copie de l’attestation d’assurance responsabilité civile et professionnelle ;
  • pour chaque véhicule : un justificatif de propriété, de location de plus 6 mois, ou d’une capacité financière d’au moins 1 500 € émanant d’un établissement bancaire ;
  • un versement de 170 € correspondant aux frais d’inscription.

Vous recevez par la suite une attestation d’inscription accompagnée d’un macaron que vous devez compléter et apposer visiblement sur votre véhicule. Une fois votre dossier traité, l’administration vous envoie votre licence VTC, valable 5 ans. Pour la renouveler, vous devrez suivre de nouveau quelques heures de formation.

Bon à savoir En attendant l’inscription complète, les plateformes telles qu’Uber peuvent fournir des licences provisoires.

Ça y est, vous avez terminé les 4 étapes pour devenir chauffeur Uber, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur la plateforme et à créer votre compte chauffeur !

Qu’est-ce qu’un véhicule homologué Uber ?

Les critères de véhicule UBER sont très précis. En effet, le géant américain propose à ses clients 4 catégories de voiture :

  • UberX : véhicule de moins de 6 ans, de couleur sombre ;
  • Uber Van : véhicule immatriculé depuis moins de 4 ans, de couleur sombre ;
  • Uber Green : véhicule électrique ou hybride de moins de 10 ans ;
  • Berline : pas vraiment une gamme de voiture, mais plutôt de services (chauffeurs les mieux notés et/ou présents sur des secteurs prisés).

De plus, la plateforme accorde une grande importance aux finitions intérieures et extérieures, et à l’environnement. Depuis le 1er janvier 2021, il n’est par exemple plus possible d’enregistrer un véhicule diesel immatriculé après cette date. Retrouvez tous les critères actuels et à venir ici.

Enfin, votre véhicule doit évidemment respecter les normes VTC :

  • au moins 4 places passagers ;
  • plus de 4,5 mètres de long et 1,7 mètre de large ;
  • au moins 4 portes ;
  • puissance minimale 120 chevaux.

Vous l’aurez compris, le type de voiture que vous possédez compte énormément pour devenir chauffeur Uber. Il est préférable de conduire un SUV récent noir qu’une Clio jaune poussin !

Combien gagne un chauffeur Uber ?

Difficile de donner un montant exact ou même une fourchette de salaire tant les disparités sont grandes. En effet, les revenus du chauffeur Uber dépendent de 3 critères très variables :

  • ses horaires. En tant qu’indépendant, le chauffeur Uber est libre de travailler quand il le souhaite. Toutefois, certains horaires permettent d’augmenter significativement les revenus : la nuit, les dimanches et les jours fériés notamment ;
  • le type de véhicule et les charges liées (essence, entretien, assurance) ;
  • le statut juridique qui détermine le montant des charges.

Il ne faut pas non plus oublier que la plateforme Américaine prélève une commission de 20 % sur chaque course. Pour être rentable, le chauffeur Uber doit donc multiplier les courses et optimiser ses déplacements afin de tirer un meilleur profit de son activité.

Comment devenir un meilleur chauffeur UBER ?

La clientèle VTC, et particulièrement celle du géant américain, achète avant tout un service personnalisé, synonyme de raffinement et d’élégance. N’hésitez donc pas à soigner votre image et à multiplier les petits plus lors de vos courses :

  • bouteille d’eau à disposition ;
  • magazines récents ;
  • lingettes ;
  • gel hydroalcoolique ;
  • mouchoirs ;
  • etc.

Ces petites attentions peuvent vous rapporter gros. En effet, la satisfaction des clients est primordiale pour vous, ce sont eux qui vous notent et vous permettent d’apparaître en haut des résultats de recherche dans votre secteur. Vous pourrez même faire partie du cercle fermé des « meilleurs chauffeurs » qui bénéficient d’une priorité sur certaines courses !

FAQ

Comment obtenir la carte VTC sans formation ?

L’attribution de la carte VTC est conditionnée à la réussite à l’examen d’obtention de la carte VTC et non au suivi d’une formation. Vous pouvez tout à fait vous présenter en candidat libre à l’examen.

Comment faire homologuer son véhicule par Uber ?

Pour être homologué, vous devez télécharger et envoyer les documents relatifs à votre véhicule (carte grise, RC Pro et RC Circulation avec immatriculation) directement dans votre espace « chauffeur Uber ».

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.