Activité

Comment ouvrir un magasin de déstockage en 2022 ?

Renforcés par la Loi anti-gaspillage et les évolutions de la consommation des ménages, les magasins de déstockage ont le vent en poupe. Ce secteur particulièrement rentable vous intéresse ? Retrouvez dans ce guide toutes les informations utiles pour ouvrir un magasin de déstockage.

Pourquoi ouvrir un magasin de déstockage ?

Les magasins de déstockage connaissent un succès grandissant auprès des consommateurs. Les clients, au pouvoir d’achat souvent limité, peuvent accéder à des produits neufs, généralement de marques, à prix réduits. Mode, maison, high-tech, équipements sportifs, bricolage, … tous les secteurs en profitent.

Les grandes marques et enseignes commerciales y ont aussi un intérêt. Depuis la Loi anti-gaspillage et économie circulaire de février 2020, il est désormais interdit de détruire les invendus non alimentaires depuis le 1er janvier 2022. Les entreprises doivent donc trouver d’autres solutions pour écouler leur stock d’invendus. Mais les entreprises alimentaires sont tout autant concernées et essaient souvent de revendre à prix cassés leur stock plutôt que de les perdre.

En tant que gérant de magasin de déstockage vêtement ou alimentaire, vous achetez des produits à des prix cassés, dans des quantités conséquentes, souvent par lot ou au kilo. Pour attirer les clients, les gammes de produits doivent être variées et fréquemment renouvelées et être revendues à des prix attractifs. C’est donc un marché florissant, bien que peu valorisé, et qui n’a pas souffert de la crise.

Aucune formation n’est nécessaire pour ouvrir un magasin de déstockage. Bien sûr, des notions ou de l’expérience dans la gestion d’entreprise et le commerce seront un plus.

Quel statut juridique pour ouvrir un magasin de déstockage ?

La forme juridique la plus adaptée pour votre magasin de déstockage repose sur de nombreux critères : investissement initial, nombre d’associés, nombre de salariés, fiscalité, évolution du projet, … Certains se lancent en tant qu’auto-entrepreneur ou entrepreneur individuel, avec les limitations que cela implique, alors que d’autres optent pour la société.

Il est aussi possible d’ouvrir un magasin de déstockage en tant qu’indépendant ou en tant que franchisé.

Le choix de la forme juridique est une décision importante à prendre, qui a de nombreuses répercussions sur vous-même et sur votre entreprise. Il est donc recommandé de se faire accompagner lors du choix du statut en faisant appel à un professionnel du droit sur une legaltech par exemple.

Quelle réglementation pour ouvrir un magasin de déstockage ?

Alors, comment faire pour ouvrir un magasin de déstockage ? La réglementation pour ouvrir un magasin de déstockage alimentaire ou de vêtements est similaire à la plupart des autres commerces. Vous devez tout d’abord réaliser les démarches administratives pour créer votre magasin de déstockage. Il s’agit d’immatriculer votre entreprise, déclarer votre activité et souscrire aux assurances professionnelles obligatoires.

Ensuite, lors de l’ouverture de votre commerce, vous devez vous assurer :

  • d’obtenir une licence d’exploitation commerciale si votre local fait plus de 1000 m2 ;
  • de respecter les normes d’accessibilité et de sécurité de votre local ;
  • de respecter les normes sanitaires ;
  • d’afficher clairement et visiblement les prix des articles ;
  • de verser une cotisation à la SACEM si vous diffusez de la musique dans votre magasin.

4 conseils pour ouvrir un magasin de déstockage

Etudiez le marché et réalisez un business plan

La première étape est d’étudier le marché en fonction de la localisation où vous souhaitez vous implanter. Quels sont les commerces présents, aussi bien classiques que de déstockage ? Quel est le type de clientèle ? Réaliser un business plan vous permet dans un premier temps de connaître, comprendre et définir les besoins du marché afin de proposer un offre en adéquation.

Mais le business plan va plus loin en réalisant une analyse financière du projet. Votre projet doit être viable et pérenne. Une étude des besoins financiers et des recettes nécessaires vous rassurera et sera exigée par les banques si vous faites une demande de crédit professionnel.

Choisissez un concept

Les magasins de déstockage sont nombreux. Solderie, bazar, destock, discount,… sous tous ces noms se cachent finalement une activité similaire. Mais les concepts varient entre les magasins.

On trouve certaines grandes enseignes de déstockage mais aussi des commerces indépendants. Les produits vendus peuvent être généralistes ou spécialisés, en alimentaire ou en textiles par exemple. Pour réussir, vous devez définir le concept de votre magasin de déstockage. Cela va bien évidemment dépendre si vous vous lancez seul en indépendant ou si vous optez pour la franchise avec le soutien d’une grande enseigne. La première option vous offre plus de liberté, la seconde la notoriété du nom.

Trouvez les bons fournisseurs

La clé de la réussite de votre activité, c’est aussi de trouver des fournisseurs et d’obtenir des stocks de produits suffisants que vous pourrez revendre facilement.

Les fournisseurs de grandes marques de luxe sont parfois réticents à l’idée de vendre leur stock d’invendus auprès de destockeurs par peur de la dégradation de leur image de marque. Vous allez devoir faire preuve de persuasion et d’un fort pouvoir de négociation pour acheter des quantités de marchandises suffisantes, attractives et à bas prix.

Elaborez une stratégie de communication

Comme tout commerce, vous devez vous faire connaître pour attirer la clientèle dans votre magasin. Votre stratégie de communication commence avant l’ouverture de votre boutique. Bouche-à-oreille, réseaux sociaux, flyers et affiches, … tous les moyens sont bons pour communiquer sur l’ouverture de votre magasin de déstockage.

Votre communication doit également s’appuyer sur le concept de votre boutique. L’idée d’un magasin de déstockage, c’est aussi de proposer des stocks éphémères, des nouveautés, des quantités limitées, un renouvellement des gammes de produits,… Et bien sûr de communiquer sur ces évènements. Le but est de faire revenir les consommateurs qui ne veulent pas rater les bonnes affaires et d’inciter les achats impulsifs.

Quelles sont les autres obligations pour ouvrir un magasin de déstockage ?

Pour gérer un magasin de déstockage alimentaire, vous devez posséder un compte bancaire professionnel. Banques en ligne ou banques traditionnelles, c’est à vous de choisir en vous appuyant sur notre comparatif des banques pour professionnels.

Vous pouvez aussi utiliser un logiciel de comptabilité qui vous aidera à respecter les obligations comptables de votre entreprise. Et pourquoi pas vous faire accompagner par un expert-comptable en ligne pour tenir les échéances importantes si vous n’êtes pas à l’aise avec la comptabilité !

L’encaissement des clients se fait idéalement à l’aide d’un terminal de paiement associé à un logiciel de caisse. Un outil de gestion des stocks s’avère être également utile pour optimiser au mieux votre activité.

FAQ

Quel budget pour ouvrir un magasin de déstockage ?

Le budget dépend de la taille de votre magasin, des investissements à réaliser, de l’achat des stocks, si vous êtes indépendant ou franchisé… Dans tous les cas, un apport est généralement demandé par les banques ou les franchises pour se lancer.

Quel statut juridique pour ouvrir un magasin de déstockage ?

Pour ouvrir un magasin de déstockage, la SARL, l’EURL, la SAS sont certainement les plus adaptées mais vous pouvez aussi opter pour une entreprise individuelle, malgré tout plus limitée.

Où trouver les fournisseurs ?

Selon votre secteur et la taille de votre magasin, vous pouvez contacter directement les marques ou vous tourner vers des retailers qui gèrent plusieurs marques.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.