Lettre rupture période essai employeur

Modèle de lettre de rupture de période d'essai à l'initiative de l'employeur

100% gratuit
Rédigé par un pro
Modèle à jour

Pendant la période d’essai, l’employeur a le droit de rompre librement le contrat, à condition d’en informer le salarié. Pour vous aider, voici un modèle de lettre de rupture de période d’essai à l’initiative de l’employeur à télécharger gratuitement, et nos conseils sur les délais à respecter.

Lettre rupture période d’essai employeur à télécharger

Vous pouvez télécharger gratuitement un modèle de lettre de rupture de période d’essai à l’initiative de l’employeur en suivant ce lien. C’est un modèle officiel (source). Cette lettre est très simple à remplir. Nous vous conseillons de l’envoyer en recommandé avec accusé de réception, mais vous pouvez aussi la remettre en main propres contre décharge.

Rupture de période d’essai à l’initiative de l’employeur : quelques rappels

En tant qu’employeur, vous êtes libre de rompre une période d’essai à conditions de respecter certaines règles. La première est de respecter ce qu’on appelle le délai de prévenance. Concrètement, cela signifie que vous devez prévenir le salarié un certain temps avant son départ. C’est donc le délai à respecter par l’employeur entre l’envoi de la lettre de rupture de période d’essai et la date indiquée dans la lettre. Sauf convention ou accord collectifs, ces délais sont les suivants :

Durée de présence du salarié dans l’entrepriseDélai de prévenance
inférieure à 8 jours24 heures
entre 8 jours et 1 mois48 heures
entre 1 mois et 3 mois2 semaines
au-delà de 3 mois1 mois
Délai de prévenance (rupture période d’essai employeur)

Une fois la période d’essai rompue et le salarié parti, pensez à mettre jour votre logiciel de paie. Et profitez-en pour envisager de prendre un des meilleurs logiciels RH, ils permettent de gérer facilement les départs de vos salariés.

FAQ

Comment annoncer une fin de période d’essai quand on est employeur ?

L’employeur qui souhaite mettre fin à une période d’essai doit avertir le salarié (à l’aide d’une lettre) en respectant un délai de prévenance obligatoire.

Quel est le délai de prévenance en cas de rupture de période d’essai par l’employeur ?

Le délai de prévenance varie entre 24h et 1 mois selon la durée de présence du salarié dans l’entreprise.