Activité

Devenir fleuriste : le guide complet en 2022

Chaque année, 1000 à 1300 postes de fleuristes sont disponibles. Les fleuristes sont sollicités dans les domaines de la grande distribution, les franchises ou les boutiques indépendantes. Vous pouvez également devenir fleuriste en créant votre propre entreprise. Lisez cet article si vous voulez en apprendre plus sur ce métier.

Devenir fleuriste : définition et missions

Le métier de fleuriste est un métier alliant l’artisanat, l’artistique et le commerce. Un fleuriste est un spécialiste de la botanique, des végétaux et de l’horticulture.

Si vous souhaitez devenir fleuriste, vous devez posséder des connaissances sur les plantes (entretiens, mode de culture, symboliques). Vous devez également vous en occuper en les arrosant et en les taillant.

Le fleuriste est également un commerçant. Il doit accueillir, écouter, conseiller et fidéliser les clients. Le fleuriste doit gérer ses stocks, sa comptabilité et ses commandes.

Vous devez également faire preuve de créativité pour les compositions florales et l’aménagement de votre boutique. 

Peut-on devenir fleuriste sans diplôme ?

Devenir fleuriste ne nécessite pas de diplôme particulier. Vous pouvez très bien décider de devenir fleuriste pendant votre changement de carrière et sans diplôme au préalable. Cependant, il est fortement recommandé de faire un stage de reconversion plus ou moins pour connaître les bases de ce métier. Vous pouvez vous renseigner auprès du CPF (Compte Personnel de Formation) pour voir ce qu’il propose.

Plusieurs diplômes sont possibles pour devenir fleuriste :

  • CAP fleuriste, entre un et trois ans ;
  • BP ou BM fleuriste en deux ans ;
  • Bac Pro conduite productions horticoles ;
  • Bac pro technicien conseil vente en produits de jardin.

Ces options sont parfois payantes mais vous avez la possibilité de le faire en apprentissage, alternance ou contrat de professionnalisation.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour devenir fleuriste ?

Le métier de fleuriste demande de la créativité. Vous devez mettre en avant votre côté artistique lorsque vous faites des compositions florales. Le fleuriste est manuel et également minutieux.

Si vous devenez fleuriste, vous devez avoir les qualités d’un commerçant comme le sens de l’accueil, la prise de contact facile ou la capacité d’écoute.

Pour être un bon fleuriste, vous devez connaître votre domaine, vous devez être en mesure de savoir comment traiter les plantes, les choisir, les assembler ou connaître leur symbolique. Vous devez également faire appel à votre côté commerçant. En tant que fleuriste vous devez savoir vendre, négocier, fidéliser une clientèle ou gérer les stocks et les invendus.

Être fleuriste est un métier difficile, les journées sont longues et vous allez sûrement travailler les dimanches et les jours fériés. Devenir fleuriste est un véritable investissement personnel.

Quel statut juridique pour devenir fleuriste ?

Pour être fleuriste, vous pouvez être premièrement employé dans une boutique de grande chaîne régionale ou de boutique indépendante. 

Vous pouvez également créer une société ou devenir auto-entrepreneur. Si vous choisissez le statut entrepreneur, n’oubliez pas de vous déclarer auprès de la CCI, CMA ou l’Urssaf. 

Si vous créez une société, vous avez le choix entre plusieurs statuts :

  • SARL ;
  • SAS ;
  • SASU ;
  • SA ;
  • EURL ;
  • EIRL…

Vous pouvez trouver plus de renseignements sur notre tableau comparatif des statuts juridiques. Choisissez celui qui convient le mieux à vos besoins.

Devenir fleuriste : 6 informations clés à savoir avant de se lancer

Réaliser une étude de marché

Si vous souhaitez ouvrir votre boutique, vous devez réaliser une étude de marché. Pour le faire vous pouvez répondre à ces différentes questions : 

  • comment est le marché en ce moment ? (tendances, chiffres, croissances) ;
  • qui est ma clientèle cible ? (profil, habitude d’achat, besoins) ;
  • qui sont mes concurrents ? (où, combien, prix) ;
  • quelles sont les contraintes et opportunités du marché ? (offres, demandes, problématiques de fournisseurs…) ;
  • quelles sont les innovations de ce marché ?…

En répondant à ces questions, vous allez pouvoir définir votre marché et avoir une meilleure vision de votre projet.

Étudier les finances

Devenir fleuriste est un gros projet qui implique un investissement personnel et financier. Vous devez être sûr de vous avant de vous lancer. Pour avoir une vision plus globale de votre projet, il est conseillé de faire un budget prévisionnel. Il est important de calculer la somme que vous allez investir au départ (charges, frais de création, stocks, loyer, matériel). Regardez ensuite les chiffres d’affaires du marché et essayez de vous fixer un chiffre d’affaires à atteindre pour maximiser votre investissement. 

Choisir son concept

Avant de vous lancer, définissez votre projet et votre concept. C’est un marché avec de la concurrence. Il est important de trouver ce qui vous différencie des autres. Vous pouvez choisir d’opérer sur plusieurs canaux de distribution (en physique et en ligne par exemple). Vous pouvez vous spécialiser dans un type de plantes ou fleurs. Vous pouvez proposer des bouquets pour des occasions spéciales. À vous de faire preuve d’originalité et créativité !

Trouver les bons fournisseurs

Pour trouver vos fournisseurs, vous pouvez vous renseigner sur internet. N’hésitez pas à prendre contact avec eux et leur demander des devis avant de vous décider. 

Faites attention aux critères suivants avant de vous décider :

  • le prix ;
  • la qualité ;
  • les conditions de livraison ;
  • le coût de transports ;
  • les délais de réponse du fournisseur ;
  • le risque de rupture de stock ;
  • les modalités de paiement…

Essayer de travailler avec plusieurs fournisseurs. Si vous ne travaillez qu’avec un fournisseur et que celui-ci s’arrête pour x raisons, vous allez devoir reprendre vos recherches et vous allez perdre du temps.

Communiquer sur le lancement de l’activité

Vous allez être nouveau sur le marché. Vous devez donc faire en sorte que votre clientèle cible vous découvre. Vous pouvez contacter les commerces autour de vous pour qu’il communique sur votre nouvelle boutique auprès de leurs clients. Vous pouvez également faire une soirée de lancement. N’hésitez pas à communiquer sur différents canaux de communication (radio, journal, réseaux sociaux, créer un site internet…).

Fidéliser la clientèle

Si vos clients aiment l’expérience chez vous et vos produits, ils vont revenir mais ils vont également en parler à leurs proches. Le bouche-à-oreille peut vous amener beaucoup de clients. C’est pourquoi il est très important de fidéliser votre clientèle. Vous pouvez également essayer d’instaurer des programmes fidélités par exemple ou leur envoyer des codes promos pour des occasions spéciales.

FAQ

Peut-on devenir fleuriste sans apport ?

Il est possible de devenir fleuriste sans apport mais cela est très déconseillé. Nous vous conseillons d’avoir un apport de 20 000€ minimum.

Quelle formation pour devenir fleuriste ?

Pour devenir fleuriste, vous pouvez faire un CAP et un BM ou BP fleuriste.

Quel salaire pour un fleuriste ?

Le salaire de fleuriste dépend du niveau d’études et d’autres facteurs aléatoires. On estime qu’un fleuriste gagne en moyenne 2000€ mensuel.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.