Nous choisissons les services que nous recommandons de manière indépendante. Lorsque vous cliquez sur un lien partenaire, nous touchons parfois une commission.

Statistiques

Égalité hommes-femmes : chiffres clés et tendances 2024

D’après le baromètre sexisme 2022 de Viavoice et du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes, 55% des répondants considèrent qu’il est difficile d’être une femme dans la société actuelle, face à 20% pour les hommes. Les phénomènes contemporains en témoignent : l’égalité professionnelle hommes-femmes est aujourd’hui un enjeu crucial en entreprise. Cet article rassemble pour vous les chiffres clé sur le sujet et les tendances actuelles à connaître.

Les 10 chiffres clés sur l’égalité hommes-femmes

L’écart salarial brut médian pour les cadres s’élevait à 7 000€ en France en 2022

On constate une rémunération médiane des hommes cadres en France de 55 000€ bruts en 2022, tandis que ce niveau est d’en moyenne 48 000€ bruts pour les femmes cadres sur cette même année en France. Cette différence de salaire équivaut à un écart de 14% de moins pour les femmes que leur contrepartie masculine.

En parallèle, la représentativité hiérarchique des femmes est de 31% pour la France dans le secteur public

La représentativité des femmes aux postes de direction du secteur public est divergente au sein des pays de l’OCDE, mais la France reste à la traîne. Les femmes sont globalement moins représentées que les hommes dans la plupart des pays concernant le domaine public. La Slovénie, la Grèce et la Finlande sont en tête dans cette représentativité avec respectivement 57,1%, 56,4% et 56,3% de femmes présentes à ces postes.

54% des salariés déclarent que leur entreprise n’a pas de politique d’égalité professionnelle ou ne la respecte pas

Cette statistique étant en baisse (-4 points) depuis le précédent baromètre, elle traduit une progression vers une meilleure prise en compte de l’égalité professionnelle. Le manque de politique en la matière reste néanmoins majoritaire au sein des entreprises.

82% des entreprises ayant des femmes dirigeantes ont mis en place un égal accès aux postes à responsabilités, face à 66% dans celles n’incluant pas de femmes

La représentativité des femmes dans la gouvernance a un réel rôle pour infuser une culture d’égalité professionnelle au sein des organisations. On constate un écart de 16 points d’accès aux postes à responsabilité entre les entreprises comptant des femmes parmi leurs dirigeants et celles n’en ayant pas pour le moment.

80% des femmes ont déjà eu l’impression d’avoir été moins bien traitées en raison de leur sexe

L’expérience et le vécu du sexisme sont largement communiqués par les femmes : elles sont toujours aussi nombreuses à déclarer avoir déjà vécu des situations sexistes. Ce score ne s’élève qu’à 37% pour les hommes. En particulier, 46% des répondants ont indiqué vivre ces situations dans le monde professionnel.

75% des Français se disent révoltés ou dérangés par le fait qu’un employeur embauche un homme plutôt qu’une femme à compétences égales

En complément, ils sont 86% à être révoltés ou perturbés par une situation où un homme a un salaire supérieur à celui de sa collègue à poste égal. Cette majorité traduit une certaine sensibilité et une conscience vis-à-vis de ses inégalités dans la société.

7 hommes sur 10 considèrent qu’on généralise en considérant que tous les hommes sont sexistes

Les chiffres traduisent une réelle difficulté masculine à porter une responsabilité collective concernant les actes de sexisme. Plus de la moitié des hommes pensent notamment qu’il n’est plus possible de séduire une femme sans être vu comme sexiste.

63% des femmes déclarent qu’on leur a demandé si elles avaient des enfants lors d’un entretien d’embauche, bien que ce soit illégal

La parentalité est toujours un sujet central concernant l’égalité hommes-femmes : le baromètre d’égalité professionnelle femmes-hommes d’Audencia montre que 40% des femmes considèrent que la parentalité a eu un impact négatif sur l’accès aux postes à responsabilités, face à 21% des hommes. En contraste, il s’agit de 54% d’hommes qui affirment avoir évoqué leurs enfants en entretien d’embauche. Ces chiffres sont d’autant plus alarmants que ces questions sont légalement interdites dans le cadre d’un entretien.

9 femmes sur 10 ont une charge mentale liée à l’anticipation des actes et propos sexistes

Le sexisme influe ainsi quotidiennement sur la santé mentale des femmes dans son ensemble. 55% d’entre elles disent avoir renoncé à sortir ou faire des activités seules pour cette raison et 52% à s’habiller comme elles le souhaitent.

Seulement 53% des jeunes femmes ont initié une négociation salariale pour obtenir une augmentation dès leur premier poste

Ce chiffre atteint 68% pour les jeunes hommes, témoignant d’une certaine disparité. Elles sont 1 sur 2 à avoir confiance dans leur capacité à demander une augmentation de rémunération, contre 71% pour les hommes. Cet écart s’est creusé sur les trois dernières années avec un gain de confiance graduel de 9 points chez les hommes.

5 tendances indispensables à connaître sur l’égalité hommes-femmes

Un écart salarial persistant sur l’ensemble des CSP

Selon une étude Statista portant sur le niveau de salaire médian en France en 2020, les Françaises gagnaient 110€ par mois de moins que les Français toutes catégories socio-professionnelles confondues. Cette différence est de 100€ pour les cadres et 60€ pour les professions intermédiaires.

Dans la durée, on observe une augmentation de cet écart salarial chez les cadres en France. À poste égal, les femmes étaient rémunérées 11,2% de moins que les hommes, soit 44 400€ face à 50 000€ en 2015, contre 14% soit 48 000€ face à 55 000€ en 2022.

L’écart salarial entre hommes et femmes était donc sur la pente ascendante sur ces dernières années, preuve d’une lutte non aboutie vers davantage d’égalité professionnelle.

83% des Français trouvent néanmoins qu’il est acceptable qu’une femme gagne plus d’argent que son conjoint, ramenant à presque deux Français sur 10 la part de la population rejetant cette affirmation.

La sphère professionnelle, fer de lance des inégalités perçues

Le domaine professionnel est considéré comme une des sphères avec le plus d’inégalités perçues entre hommes et femmes, avec 46% des femmes indiquant avoir subi une situation de sexisme dans le monde du travail. Cette situation est en contraste avec d’autres environnements tels que l’école qui semble être relativement le milieu le plus égalitaire d’après 63% des hommes et 43% des femmes selon le baromètre sexisme 2022 de Viavoice et du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes.

Un sentiment d’écoute entre constance et progression pour les femmes en entreprise

D’après l’étude Opinionway pour Ethic sur les femmes dans les entreprises en 2023, 48% des femmes ne se sentent ni plus ni moins écoutées qu’avant, tandis que 36% se sentent plus écoutées qu’avant. Ces statistiques traduisent un sentiment d’écoute partagé pour les femmes en entreprise. La majorité ne relève aucune amélioration notable, alors qu’un sentiment de meilleure prise en compte émerge peu à peu dans le monde professionnel. Ces chiffres sont encourageants concernant l’avènement d’un monde professionnel plus égalitaire, inclusif et respectueux des femmes.

Des politiques d’égalité professionnelle en lente augmentation

On constate une formalisation accrue de politiques d’égalité professionnelle au sein des entreprises. Néanmoins, ces dernières sont en lente progression et restent pour la plupart peu comprises ou respectées par les employés et les dirigeants eux-mêmes. D’après le baromètre d’égalité professionnelle femmes-hommes de 2023 d’Audencia, seulement 50% des dirigeants déclarent avoir connaissance des mesures prises par leur entreprise en faveur de l’égalité professionnelle, face à 55% pour les salariés. Ils sont néanmoins plus à même de les citer spontanément : à 31%, contre 19% pour les salariés.

Le rapport de l’OCDE de 2019 portant sur les politiques de diversité et d’inclusion dans le service public démontre le caractère essentiel de ces politiques pour lutter contre les inégalités. Leur mise en œuvre peut néanmoins s’avérer être un défi pour les organisations du fait des divergences de sensibilité des employés sur le sujet.

Des clichés sexistes toujours présents

Bien que la conscience partagée d’inégalités entre hommes et femmes progresse, les clichés de genre restent ancrés dans la société et l’opinion. 42% des Français considèrent ainsi que les femmes concurrencent les hommes sur le marché du travail et un tiers estime qu’il est normal que les femmes s’arrêtent de travailler pour s’occuper de leurs enfants. De même, selon le baromètre d’égalité professionnelle femmes-hommes de 2023 d’Audencia, 56% considèrent que les femmes sont naturellement plus douces que les hommes et qu’il est plus difficile pour les hommes de pleurer que les femmes, à 42%.

En parallèle, encore 8% des Français pensent qu’une femme n’est pas capable d’être présidente et de diriger un pays.

La persistance de ces clichés démontre que l’égalité professionnelle est encore loin d’être acquise et que de nombreux efforts sont encore à envisager pour favoriser un monde professionnel davantage égalitaire.

FAQ

Existe-t-il encore un écart salarial entre hommes et femmes ?

L’écart salarial est toujours une réalité dans le monde professionnel : on observe un écart de 100€ par mois toutes catégories socio-professionnelles confondues pour le salaire médian en France en 2020. Le salaire mensuel brut médian témoignait d’un écart de 7000€ par an concernant les cadres entre hommes et femmes en 2022.

Dans quel domaine les inégalités sont-elles les plus perçues ?

La sphère perçue comme la plus inégalitaire en France est la rue et les transports, à 57%, suivi par le foyer à 49% et le monde du travail à 46%. Les femmes indiquent avoir subi le plus de situations sexistes sur ces trois domaines.

Quelles sont les dernières tendances en termes d’égalité professionnelle ?

Les grandes tendances dans l’égalité professionnelle sont la persistance de l’écart salarial sur l’ensemble des catégories socio-professionnelles (CSP), la position du monde professionnel encore en tant que fer de lance des inégalités, le sentiment d’écoute des femmes en entreprise en faible progression, la formalisation de politiques d’égalités professionnelles en augmentation, ainsi que l’ancrage toujours présent des clichés sexistes dans l’environnement professionnel.

SOURCES
  1. Index de l’égalité professionnelle : les tendances globales 2020 et les résultats pour les plus grandes entreprises — Ministère du Travail, du Plein Emploi et de l'Insertion
  2. Baromètre Égalité Professionnelle Femmes Hommes 2023 — Calameo.com
  3. Baromètre Sexisme - Vague 2 - Novembre 2022 — Viavoice et du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes
  4. Consentement sexuel: Part des hommes ne le respectant pas en France en 2022 — Statista
  5. Écart de salaire entre les hommes et les femmes selon la CSP France — Statista
  6. Egalité hommes-femmes: Part des postes publics à haute responsabilité occupés par des femmes par pays — Statista
  7. Femmes en politique : 2023 — ONU Femmes
  8. Inégalités: Salaire des cadres selon leur sexe en France 2022 — Statista
  9. Next generation diversity and inclusion policies in the public service: Ensuring public services reflect the societies they serve — OCDE
  10. Opinion des Français lorsqu’une femme a un meilleur salaire que son mari 2022 — Statista
  11. Opinion des Français sur l’égalité hommes-femmes en fonction du sexe 2022 — Statista
  12. Opinion des Français sur une femme comme président de la République 2022 — Statista
  13. Opinion des hommes sur la lutte anti-sexiste et son impact sur eux France 2022 — Statista
  14. Opinion sur la difficulté d’être une femme ou un homme France 2022 — Statista
  15. La résilience démocratique dans une ère de crises multiples — OCDE
  16. Part des femmes se sentant écoutées en entreprise en France 2023 — Statista
  17. Sexisme: Opinions des Français.es sur les clichés de genre en 2022 — Statista
Avatar photo
Content Manager

Clémence est diplômée de l'Institut d'Administration des Entreprises, avec un master dans les ressources humaines. Après plusieurs années à travailler dans les RH, puis le marketing en ligne et la rédaction web, elle a rejoint independant.io en 2022 en tant que responsable des contenus sur plusieurs catégories. Côté loisirs, Clémence est passionnée de running et d'équitation.

NEWSLETTER

Rejoignez plus de 5 000 entrepreneurs

Chaque mois, directement dans votre boite mail, recevez des conseils, des outils ainsi que du contenu exclusif pour développer votre entreprise. Inscrivez-vous gratuitement !

[GLOBAL] Newsletter (post)

Vous aimerez aussi