Activité

Comment ouvrir un barber shop ?

Depuis quelques années, l’esthétique masculine est revenu à la mode, avec une augmentation du marché de 6% en moyenne chaque année. C’est donc le moment parfait pour ouvrir son barber shop. Dans cet article, on vous explique les démarches à suivre ainsi que toutes les étapes pour ouvrir sereinement votre barber shop !

Rappel : qu’est-ce qu’un barber shop ?

L’esthétique masculine se démocratise dans notre société et les enseignes spécialisées dans l’entretien de la barbe, salons de barbier ou barber shops, ont donc de plus en plus de succès auprès de la gente masculine. Ces espaces, entièrement dédiés à des prestations de soin et de beauté pour hommes séduisent et permettent à de plus en plus de clients de prendre le temps de se laisser aller à un moment agréable et privilégié.

Faut-il être diplômé pour ouvrir un barber shop ?

Un barbier doit posséder des qualités de coiffeur car la coupe et les teintures font partie des prestations qui seront proposées. Ainsi, vous ne pourrez pas ouvrir un barber shop sans diplôme si vous n’avez aucune expérience professionnelle dans le milieu.

Vous pourrez alors ouvrir votre salon si vous êtes en possession de l’un de ces diplômes, ou bien faire le choix de suivre l’une de ces formations professionnalisantes :

  • le brevet professionnel de coiffure ;
  • le brevet de maîtrise de coiffure ;
  • le diplôme inscrit au Répertoire National de Certification Professionnelle dans un domaine directement lié à celui de la coiffure.
Bon à savoir Depuis 2019, le stage de préparation à l’installation est devenu facultatif pour les artisans. Il reste néanmoins fortement recommandé puisque cette formation sert de guide à la création d’entreprise et aborde tous les sujets liés en 30 heures. Elle est délivrée par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat à un prix d’environ 200€.

Ouvrir un barber shop en 5 étapes

Choisissez entre franchise et indépendance 

La toute première étape consiste à faire un choix entre ouvrir votre propre salon de barbier ou intégrer un réseau de franchises. Ouvrir un commerce en franchise consiste à établir un contrat de collaboration entre une société qui a créé sa marque, et un franchisé qui en commercialise les produits ou services dans le respect du concept original pensé par le franchiseur. En France, les franchises de barber shops se sont multipliées : Barber Men, Hairgum ou encore Grommer.s par exemple.

Le barber shop franchisé

Ouvrir un barber shop en franchise vous donne des avantages du côté pratique mais aussi financier. Un concept existant, s’il a une bonne réputation, rassure la clientèle et vous permet de commencer avec une base plus avantageuse qu’en tant qu’indépendant. Vous n’aurez pas a établir de stratégie marketing, ni penser à une communication percutante puisque toutes ces opérations seront généralisées au siège et vous n’aurez qu’à appliquer les processus établis.

Cependant, la franchise présente aussi des inconvénients si vous murissez une idée précise et que votre démarche est de créer un concept innovant. De plus, il vous faudra également prendre en compte le fait qu’ouvrir un barber shop en franchise impose des frais d’entrée ainsi qu’une perte sur votre chiffre d’affaires. Veillez donc à étudier votre contrat avec soin, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Le barber shop indépendant

L’ouverture d’un barber shop indépendant présente des risques financiers plus importants mais il vous permet également une liberté totale sur plusieurs points, dont celui de votre concept. Vous serez libres d’embaucher à votre guise, ou de travailler seul, mais vous pourrez également effectuer toutes les démarches marketing de votre choix. Votre identité visuelle vous sera propre et vous pourrez choisir les canaux de communications sur lesquels vous souhaitez représenter votre barber shop. Vous pourrez également fixer vos propres tarifs et prestations en fonction de ce que vous souhaitez mettre à disposition de votre clientèle.

Trouvez votre concept

Une des étapes clés de la création d’un salon de barbier est de définir un concept. Votre salon sera alors entièrement réfléchi en fonction de celui-ci. En revanche, choisir un concept ne sera nécessaire que si vous avez opté pour ouvrir votre propre barber shop. En effet, si vous intégrez une franchise, le concept sera déjà défini.

L’objectif de cette étape est de trouver une idée qui permettra à votre clientèle de vivre une expérience originale, et donc de vous démarquer de la concurrence. Vous pouvez par exemple offrir une ambiance relaxante permettant à vos clients d’avoir un vrai moment de détente ou opter pour un barber shop haut de gamme, en proposant des services de haute qualité.

Réalisez une étude de marché

L’étude de marché consiste à examiner la concurrence présente dans la zone où vous souhaitez implanter votre barber shop. Nous vous conseillons d’éviter une zone avec trop de concurrents, à moins que votre concept vous permette de vous démarquer facilement.

Cette étude est également indispensable pour définir votre cœur de cible. Vous serez alors en mesure de proposer un concept et des services en adéquation avec les besoins et les attentes de votre future clientèle.

Travaillez vos prévisions financières

L’étude de marché réalisée auparavant vous sera utile dans l’élaboration de votre business plan. Cette étape vous permettra de concrétiser votre projet de barber shop, mais surtout d’en étudier la rentabilité. Un business plan est qui se divise en deux parties :

  • une partie informative qui consiste à décrire votre projet, ses valeurs et ses objectifs ;
  • une partie financière rédigée pour assurer la viabilité de votre projet, généralement dédiée aux potentiels investisseurs.

Equipez-vous du bon matériel

Le choix du matériel se révèlera indispensable au bon déroulement de votre projet. Un bon barbier se doit d’être équipé d’un matériel de qualité pour rassurer ses clients mais aussi pour proposer un service irréprochable. Voici une liste des essentiels dont vous devrez munir votre barber shop avant l’ouverture :

  • matériel de coiffure et de rasage (ciseaux, tondeuses, sèche-cheveux) ;
  • produits nettoyants et de soins (gels de rasage, shampoings, soins, etc) ;
  • fauteuils confortables et adaptés ;
  • matériel de protection pour les clients.

Vous pourrez également, selon votre concept, faire le choix d’investir dans des produits spécifiques comme des produits bios ou exclusivement fabriqués en France. L’authenticité et l’éthique de votre barber shop pourrait être un atout considérable pour vous démarquer de vos concurrents.

Quelles sont les formalités pour ouvrir un barber shop ?

Tout comme les salons de coiffure, il existe des formalités incontournables pour ouvrir un barber shop dont :

  • Les normes de sécurité et d’accessibilité : normes nécessaires à tout établissement recevant du public, accessibilité aux personnes handicapées, sécurité incendie ; 
  • Les normes d’hygiène : respect des règles d’hygiène en vigueur ;
  • L’affichage des prix : à l’intérieur en intégralité et à l’extérieur pour les prestations les plus courantes ;
  • La cotisation à la SACEM : pour la diffusion de musique.

Combien coûte l’ouverture d’un barber shop ?

Si la franchise peut paraître plus avantageuse en termes d’investissement, sachez qu’elles comportement également des frais dont des frais d’entrée assez élevés, évoqués précédemment. En plus d’un apport financier, l’ouverture d’un barber shop franchisé peut atteindre les 50 000€. Cette somme peut être justifiée par le bénéfice d’un concept déjà existant avec une forte notoriété, la mise à disposition du matériel nécessaire ainsi que le gain de temps sur le choix d’une stratégie commerciale.

Selon nos estimations, l’ouverture d’un barber shop indépendant, loyer compris, devraient avoisiner les 30 000€.

Comment attirer et fidéliser les clients de votre barber shop ?

Même si une communication réussie reste l’une des options les plus efficaces pour attirer votre clientèle, vous pouvez également tirer votre épingle du jeu grâce à d’autres solutions ! Vous pourriez notamment faire le choix de proposer un concept de barber shop spécifique en proposant :

  • des produits bio et éthiques ;
  • des produits made in France ;
  • des prestations spécifiques à un type de cheveux ;
  • des techniques spécifiques à un type de barbe ;
  • des méthodes de coupe et de tonte innovantes…

Veillez également à prendre en compte les statuts de votre clientèle ! Une remise spéciale pour les étudiants sera toujours avantageuse, de même que des prestations pour les mariages ou évènements festifs vous permettraient d’atteindre une cible plus étendue.

Quelles sont les autres obligations pour assurer l’ouverture de votre barber shop ?

Choisir un statut juridique et créer son entreprise

Si l’on a tendance à recommander le statut de micro-entrepreneur aux personnes qui souhaitent démarrer leur propre activité, nous estimons qu’il n’est pas vraiment adapté au lancement du projet de barber shop. Le choix du statut juridique est une étape importante au bon déroulement de votre projet, veillez alors à prendre le temps d’étudier toutes les options qui s’offrent à vous de manière à choisir celle qui vous sera la plus avantageuse.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous recommandons vivement de consulter notre tableau comparatif sur les statuts juridiques. Vous pourrez alors prendre connaissance des avantages d’un statut à un autre et avoir une idée de ce qui serait le plus adapté à votre projet.

Une fois que vous aurez choisi votre statut juridique, vous créer votre entreprise en faisant appel à un professionnel du juridique ou accompagné par une plegaltech.

Choisir les bons outils

Afin d’assurer la pérennité de votre barber shop mais aussi dans le but d’exercer votre activité en toute sérénité, il vous faudra choisir un certain nombre de solutions. Pour des raisons légales il vous faudra sans doute une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi qu’un compte bancaire professionnel (obligatoire en société).

Et pour gérer efficacement votre institut, nous vous recommandons a minima de choisir un terminal de paiement et un logiciel de caisse adapté.

Enfin, vous devrez tenir une comptabilité, et disposez ici de deux choix (pas forcément incompatibles d’ailleurs). Prendre un logiciel de comptabilité est la première option, puisqu’on vous rappelle tenir votre comptabilité sur Excel n’est pas autorisé pour les entreprises. La seconde option est de faire appel à un expert-comptable directement (soit en cabinet, soit un expert-comptable en ligne).

FAQ

Peut-on ouvrir un barber shop sans apport ?

Vous pouvez ouvrir un barber shop sans apport, grâce à la gérance mandat : une enseigne décide d’ouvrir un salon selon son cahier des charges, mais vous en êtes le gérant. Vous aurez simplement à reverser un loyer mensuel à cette enseigne.

Quel diplôme pour ouvrir un barber shop ?

Barbier est un métier esthétique, il demande donc certaines qualifications. Pour ouvrir un barber shop, vous devez posséder un Brevet Professionnel de Coiffure, un Brevet de Maîtrise de Coiffure ou un diplôme similaire reconnu.

Quelle différence entre un salon de coiffure et un barber shop ?

Un salon de coiffure s’occupe uniquement des cheveux, alors qu’un barber shop s’occupe des cheveux, mais aussi des barbes et des moustaches.
De plus, les salons de coiffure sont généralement mixtes, alors que les barber shops sont exclusivement réservés aux hommes.

Guillaume Robez

Responsable éditorial

Guillaume est le co-fondateur d'independant.io. Sa spécialité ? Décrypter les offres, lire les conditions générales et les grilles tarifaires pour vous dénicher les meilleurs produits et services.