Tout savoir du statut e-résident en Estonie en 2019

Comment devenir e-résident en Estonie ? Quels sont les avantages ? Quelle fiscalité ? Quelle banque choisir ?

independantio

Mis à jour le 11 Jan 2019 dans

e-resident_kit_estonie

Le statut de e-résident en Estonie a ouvert les portes à de nouvelles formes de création d’entreprises depuis quelques années déjà. Comment fonctionne-t-il, quelles sont les conditions, à qui s’adresse-t-il et quelle banque choisir ? Voici notre guide !

Petite histoire du statut e-résident en Estonie

L’Estonie, petit pays d’Europe de l’est à la pointe en matière de numérique mais en manque d’investissements étrangers, a eu l’idée de créer un statut de résident numérique.

La création du statut

Créé le 1er décembre 2014, le statut de e-résident en Estonie vient couronner le virage numérique pris par le pays quelques années auparavant. Les enfants apprennent à coder dès l’école primaire, les formations dans les domaines numériques sont excellentes, et près de 99% des services publics ont été dématérialisés. Ce choix du gouvernement estonien est radical mais permet à ce petit pays de seulement 1,3 millions d’habitants de se démarquer et de tirer son épingle du jeu au niveau international.

Le statut de e-résident a été développé afin de permettre à des entrepreneurs de fonder facilement leur start-up dans le pays. Avec de très nombreux travailleurs qualifiés en informatique et dans tous les domaines des activités numériques, le système marche, et le statut attire les investisseurs. La barrière à l’entrée est faible, pour une centaine d’euros et une adresse physique en Estonie (compter environ 10€ par mois), vous pourrez créer une entreprise en Estonie.

En 2018, près de 800 demandes de e-résidence sont déposées chaque semaine, et la demande s’accélère.

Combien d’entrepreneurs Français sont e-résidents aujourd’hui ?

Les e-résidents estoniens viennent du monde entier : 167 nationalités sont représentées. Les trois pays plus gros pourvoyeurs de e-résidents sont la Finlande, la Russie et l’Ukraine, qui représentent plus de 23% des applications. Mais la France se classe également dans les premiers pays dont les ressortissants s’intéressent à ce statut : avec 4,33% des postulants, elle tient la 11ème position. Au moment de l’écriture de cet article, cela représente tout de même plus de 2000 Français qui ont franchi le pas de la e-résidence et probablement de la création d’entreprise en Estonie.

Comment devenir e-résident en 2019 ?

Si les démarches administratives pour obtenir ce statut sont simplifiées, il faut tout de même bien vous renseigner avant d’y postuler.

La procédure officielle est plutôt simple, même si cela demande de maîtriser un minimum l’anglais pour pouvoir y postuler. Le coût est de 100 euros, quelle que soit votre nationalité et il faudra une photocopie de votre passeport et quelques documents. Il suffira ensuite d’attendre entre trois semaines et un mois pour recevoir votre validation. Une fois la demande acceptée, le nouveau e-résident doit se rendre dans une ambassade estonienne pour retirer sa carte d’identité numérique.

Quels sont les avantages de l’e-résidence ?

Grâce à ce statut, le e-résident va avoir accès à de nombreux services numériques, mais pas à la nationalité estonienne. Les avantages vont donc être essentiellement administratifs et économiques.

La création d’une entreprise en ligne et sa gestion depuis l’étranger est le principal avantage et c’est ce qui attire les jeunes créateurs de start-up.

En effet, la carte d’identité numérique permet également l’accès à une signature numérique sécurisée, à des moyens de paiements numériques internationaux et aux services en ligne des banques estoniennes. Cela facilite ainsi la gestion des entreprises créées avec ce statut qui ne sont plus obligées, depuis décembre 2018, d’ouvrir un compte dans une banque estonienne : un compte en banque international dans votre pays d’origine est suffisant.

La carte de e-résident : fonctionnement et utilité

La carte de e-résident est une carte d’identité numérique personnelle sur laquelle n’apparaît pas votre photo d’identité. Elle contient deux clés de cryptage pour vos transactions et signatures. Avec un lecteur de carte raccordé en USB sur votre ordinateur, vous pouvez utiliser deux niveaux de sécurité, appelés PIN1 et PIN2, qui vont contenir vos identifications numériques. Le premier permet de vous authentifier, le second de signer numériquement des documents. Les services estoniens associés à cette carte sont prévus pour supporter les transferts de fichiers, les transactions et toutes les opérations nécessaires à la bonne marche de votre entreprise.

La fiscalité pour un e-résident estonien

Les avantages fiscaux sont nombreux pour les e-résidents créateurs d’entreprise. Votre foyer fiscal ne change pas, puisque la e-résidence n’est pas une résidence physique. Pour votre entreprise, si les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise même, il n’y aura aucun impôt à payer. Concernant les dividendes, les taxes ne sont que de 14%, et sont même ramenées à 0% si ces dividendes sont destinés à des étrangers. De quoi attirer les investisseurs et les entrepreneurs qui bénéficient ainsi d’avantages compétitifs !

Globalement, les taux d’imposition sont plus faibles qu’en France et la déclaration est très simple à réaliser

Le statut de e-résident, pour quels entrepreneurs?

Les principaux intéressés vont être les créateurs de start-up dans le numérique. Citons par exemple Taïg Khris, qui a créé son entreprise Onoff avec ce système en Estonie. L’Estonie, au-delà de sa facilité administrative, compte de très nombreux travailleurs qualifiés dans le développement informatique et le numérique en général. Les services liés aux entreprises, comme les comptables, les avocats, les agences de communications, se sont également beaucoup développés depuis la création du statut et sont dématérialisés aussi, et souvent moins chers qu’en France.

Les freelances, spécialisés dans l’informatique et souhaitant travailler à l’international, sont également susceptibles d’être tentés par le statut. Les développeurs, quelles que soient leurs spécialités, les artistes numériques comme les graphistes, les concepteurs de jeux vidéo ou d’images 3D… Tous ces métiers très recherchés seront bien accueillis par les entreprises créées ici pour des services de pointe. Pour finir, citons aussi les digital nomades, de plus en plus attirés par ce statut.

Le compte bancaire : d’une situation complexe à un assouplissement en 2019

Même si l’Estonie a facilité l’ouverture d’un compte en banque pour les e-résidents, c’est bien le compte bancaire qui a été le plus gros point de blocage depuis 2014. Au départ, il fallait même se rendre physiquement dans une banque estonienne. L’Estonie a bien compris que ce point serait un frein au développement de son programme e-résident. Le gouvernement a donc assoupli les règles dès 2016 : les étrangers peuvent ouvrir un compte sans avoir à se déplacer.

Malheureusement, cet assouplissement n’a pas signé la fin des problèmes : les banques estoniennes se sont montrées de plus en plus réticentes à l’ouverture de compte par des étrangers. De nombreux entrepreneurs numériques Européens (Français y compris), nous ont même signalé des menaces de clôture de compte. D’après les sites d’informations Estoniens, ces réticences seraient liées à la peur des banques d’être liées à des scandales de blanchiment d’argents.

Heureusement, et on ne peut que saluer la réactivité de l’Estonie, il n’est désormais plus obligatoire pour les étrangers d’ouvrir un compte dans une banque estonienne pour y déposer le capital social.

Depuis le 1er janvier 2019, les entrepreneurs optant pour le statut e-résident peuvent donc utiliser n’importe quel établissement de paiement ou banque européenne.

C’est une grande nouvelle, qui assouplit considérablement le statut, et va permettre à ce programme d’attirer encore plus d’entrepreneurs et d’investissements étrangers.

Notre sélection des meilleures banques pour les e-résidents en 2019.

Vous êtes Français et sur le point d’ouvrir une entreprise en Estonie grâce au statut e-résident, voici notre sélection de 2 banques en lignes qui répondront à vos besoins, à faible coût.

Holvi

Compte Holvi pour les e-residents

Holvi est une banque en ligne Finlandaise créée en 2011, qui propose aujourd’hui un compte bancaire à destination des e-résidents estoniens et accepte les entrepreneurs Français :

  • Mastercard incluse
  • Outils de gestion du budget inclus
  • Outil de facturation (version premium)
  • Gestion des notes de frais
  • Permet d’accepter les paiements en ligne (en option)
  • Virements SEPA inclus

Elle propose 4 offres, dont une offre à 0€ par mois qui conviendra aux freelances par exemple. Le entrepreneurs qui vendent sur internet qui opteront plutôt pour l’offre à 18€ par mois.

En savoir plus sur Holvi

Qonto

qonto pour e-residents

Qonto est une néobanque créée en 2016, et probablement la néobanque professionnelle la plus en vogue en France en ce moment. Les entreprises étrangères (dont estoniennes donc) sont acceptées à condition d’être aussi immatriculées en France. Qonto représente donc une option très sérieuse depuis le changement de loi qui permet aux e-résidents d’utiliser un compte bancaire français.

Qonto propose 4 offres à partir de 9,90€ par mois

  • Mastercard physique
  • Virements SEPA inclus
  • Service client exemplaire (et en français !)
  • IBAN français

En savoir plus sur Qonto

Ces conseils signent la fin de notre guide sur le statut de e-resident estonien pour les entrepreneurs Français. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire et nous mettrons l’article à jour avec des réponses !

Crédits photographie : Renee Altrov

Notez cet article

/ 5. Votes :

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tags :