Portrait #1 – Baptiste Guiraud, freelance rédacteur web

independantio

Posté le 23 Nov 2018 dans

digital nomad

Aujourd’hui, nous commençons une série d’articles de blog : les portraits d’indépendants. Nous pensons qu’il peut être intéressant pour ceux qui hésitent à se lancer d’avoir des retours concrets et honnêtes, et offrons donc une tribune libre aux indépendants, freelances, entrepreneurs ou même professions libérales.

Nous commençons aujourd’hui avec un rédacteur web et copywriter, Baptiste Guiraud, dont le parcours nous a beaucoup intéressé !

# Bonjour Baptiste, pourrais-tu pour commencer nous décrire ton parcours professionnel ?

J’ai un parcours assez atypique. Certes, j’ai déjà eu 2 petites entreprises et ai tenté de prolonger leur activité par le biais d’un petit e-commerce à chaque fois, mais j’ai beaucoup travaillé de mes mains. J’ai passé pas mal de temps dans le bâtiment, le recyclage, la logistique et la vente. C’est suite à un accident de travail handicapant (mon bras droit n’est plus tout à fait au top !), qu’un pote m’a encouragé à me tourner vers le web.

Je dois avouer que j’étais un peu réticent au départ, mais je me suis très vite pris au jeu ! J’ai passé plusieurs mois enfermé chez moi à bosser le SEO, à essayer de comprendre et de maîtriser les leviers de visibilité. Et c’est en écrivant pour rendre service à quelqu’un que je me suis rendu compte que j’adorais l’écriture web. Les outils, l’optimisation sémantique, la recherche d’angles d’attaque, les différentes stratégies et techniques, tout ça m’a très vite séduit. Je me suis donc lancé en tant que rédacteur web, et voilà près de 3 ans que je vis pleinement de cette activité.

C’est suite à un accident de travail handicapant (mon bras droit n’est plus tout à fait au top !), qu’un pote m’a encouragé à me tourner vers le web.

# Quel est ton quotidien de rédacteur web ? Quelles sont tes domaines de prédilection ?

Actuellement, je suis en voyage en Amérique latine depuis 4 mois et pour 3 mois encore. Mon quotidien est donc un peu particulier ! Sinon, lorsque je travaille de chez moi, je fais des journées de plus ou moins 8 heures.
Je démarre par un peu de veille sur Twitter et sur différents supports, puis je commence à travailler vers 8h. En réalité, j’ai beau faire la même chose tous les jours, pas une journée ne ressemble à la suivante. Les thématiques, les clients, les différentes problématiques m’obligent à adopter différents points de vue tous les jours. Entre compilation d’informations et mise en forme en fonction des clients visés, chaque jour est particulier. En revanche, je travaille environ 40h/semaine. Dans ce temps de travail, je ne compte pas la veille et la formation continue. Car oui, il faut sans cesse se former pour rester à la page et tenter de monter en compétences.

Pour ce qui est de mes compétences de prédilections, je mettrai en avant le cocon sémantique. C’est une méthode de travail super puissante, qu’il faut approfondir pour bien la maîtriser. Pour ce qui est des thématiques, je suis super ouvert. J’ai toujours soif d’apprendre, donc peu de thèmes m’effraient (à part le médical peut-être ^^).

J’ai beau faire la même chose tous les jours, pas une journée ne ressemble à la suivante !

# Ce que tu préfères dans ton quotidien ? Ce que tu aimes le moins ?

A vrai dire, certaines thématiques peuvent s’avérer lourdes et rébarbatives. Mais je tente de rendre le truc plus léger en alternant les tâches. En réalité, j’adore ce que je fais. Ce que j’apprécie le plus, c’est le fait de pouvoir organiser mon travail comme je l’entends. Je crois que je suis plus sévère avec moi-même que n’importe quel chef ne pourrait l’être. Donc, seul dans ma bulle, j’aime avancer comme je l’entends et faire les journées que je veux.

# Comment trouves-tu tes missions ?

Pour trouver des clients, c’est soit par les réseaux sociaux (Twitter), soit par mon réseau.
Il ne faut pas hésiter à sortir de chez soi pour assister à des évènements, à des réunions… On étoffe son réseau, on fait des rencontres, et au passage on propose ses services.

# Quel statut juridique as-tu choisi pour te lancer ?

Pour l’instant, je suis encore auto-entrepreneur. Ceci-dit, au fil des projets, des idées, je vais évoluer vers autre chose.

# Pourquoi avoir choisi un statut indépendant plutôt que salarié(e) ?

Ma vie en tant que salarié n’a été qu’une longue suite de frustrations. Dès lors que je maîtrisais les tâches en relation à mon poste, je cherchais à en savoir plus sur ce que faisaient mes collègues. Ce type de comportement fait peur. On vous prend vite pour un arriviste qui veut devenir calife à la place du calife.
En réalité, je m’ennuyais très vite. La hiérarchie, les grosses structures trop lentes, la promesse de jours meilleurs qui se font attendre… Bref, le salariat n’est pas fait pour moi. Je m’épanouis complètement dans ma situation, et je m’éclate au quotidien !

Ma vie en tant que salarié n’a été qu’une longue suite de frustrations.

# Au quotidien, quels sont tes problématiques administratives et comment fais-tu pour les gérer ? (comptabilité, gestion, banque, assurance…)

À vrai dire, un peu de comptabilité, quelques déclarations et en micro-entrepreneur, ça ne va pas chercher beaucoup plus loin. Je songe à m’entourer d’ici peu pour m’assurer d’être toujours dans les clous. Un avocat peut parfois faire gagner du temps, de l’argent, et éviter les soucis.

Pour ma facturation, j’utilise Factomos. Je trouve l’outil bien fait et pas très cher. J’ai tout sous les yeux en un clic, je trouve ça top.

# Des conseils pour ceux qui souhaitent se lancer ?

En tant que rédacteurs, ne croyez pas qu’il suffit d’avoir une belle plume. Formez-vous au SEO. Ne faites pas que survoler le sujet, mais tâchez de comprendre de quoi le SEO retourne en profondeur. Cet aspect vous permettra d’avoir une vraie plus-value sur le marché. Tenez-vous au courant des dernières évolutions, apprenez à maîtriser les outils d’optimisation, approfondissez au maximum l’ensemble de vos connaissances. Et surtout, essayez de voler de vos propres ailes sans dépendre des plateformes qui ne paient que très mal. Ou alors, inscrivez-vous sur des plateformes qui ne prennent aucun frais, comme Bulldoz. Une super initiative soit dit en passant.
Surtout, ne croyez pas qu’être auto-entrepreneur est facile. Il faut être capable de supporter la solitude, faire face aux difficultés professionnelles seul, et être capable de se mettre un coup de pied au *** tous les jours. Si vous n’êtes pas ultra motivé par ce que vous faites, oubliez !
Ayez un exutoire. Pour moi, c’est la musique. Ce genre d’activité vous permet de vous extraire de la bulle “boulot” pour vous concentrer sur quelque chose de plus léger. Rédaction, guitare et pétanque, voilà mon équilibre perso 🙂

Surtout, ne croyez pas qu’être auto-entrepreneur est facile. Il faut être capable de supporter la solitude, faire face aux difficultés professionnelles seul, et être capable de se mettre un coup de pied au *** tous les jours.

# Tribune libre : parle de ce que tu veux, tes passions, ce qui te tient à coeur…n’importe quoi !

Durant le voyage que j’effectue en ce moment, j’échange avec mes homologues étrangers. J’essaie de comprendre selon quelles méthodes ils travaillent et quels sont les leviers qu’ils actionnent pour rendre leur travail efficace. Je vais d’ailleurs publier une liste d’interviews d’ici peu, pour fair une sorte d’état des lieux de la rédaction web et du SEO en Amérique latine. A suivre…

# Un lien, un site, un profil (ou tout !) où on peut te contacter ?

Pour en savoir plus sur le métier et découvrir quelques destinations sympas, je vous invite à jeter un oeil sur mon blog : nomadwriter.fr
Les débutants y trouveront des conseils, les curieux y trouveront mon point de vue sur les lieux que ma copine et moi avons visités.

Baptiste, un grand merci d’avoir pris le temps de répondre à nos questions, et bonne chance pour la suite de tes aventures. Pourquoi pas rendez-vous dans un an pour que tu nous racontes comment cela a évolué pour toi !

Si vous souhaitez participer à une prochaine interview, n’hésitez pas à nous contacter (en commentaire ou par email).

Notez cet article

/ 5. Votes :

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!